Fiche de recherche
Section
Les militaires

 

1. Conseils de recherche

 

1. Où chercher les archives ?

 

Un seul Service historique de la Défense

Les archives du ministère de la Défense sont conservées au Service historique de la Défense, à Vincennes (Château de Vincennes, avenue de Paris, 94306 Vincennes cedex). Ce service résulte de la fusion, en 2005, des 4 services historiques de chaque armée, jusqu’alors autonomes :

– Service historique de l’Armée de terre (S.H.A.T.),

– Service historique de la Marine (S.H.M.),

– Service historique de l’Armée de l’air (S.H.A.A.),

– Service historique de la Gendarmerie nationale (S.H.G.N.).

 

Ces anciens services historiques subsistent néanmoins toujours sous la forme de « départements » :

– département de l’Armée de terre,

– département de la Marine,

– département de l’Armée de l’air,

– département de la Gendarmerie.

 

Relèvent aussi du Service historique de la Défense :

- le Bureau des archives des victimes des conflits contemporains (B.P. 552, 14037 Caen cedex), qui conserve l’essentiel des archives nominatives relatives aux prisonniers de guerre (fichiers alphabétiques, listes nominatives et documentation),

- le Centre des archives du personnel militaire (Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex) où l'on trouve les dossiers des personnels militaires non conservés à Vincennes ainsi que les archives du recrutement après 1940.

 

Mais plusieurs autres centres d’archives

Toutefois, le Service historique de la Défense n’a pas le monopole de la conservation des archives de militaires.

Certaines sont également conservées aux Archives nationales :

- Archives nationales - site de Paris, 11 rue des Quatre Fils, 75003 Paris,

- Archives nationales - site de Pierrefitte-sur-Seine, 59 rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine,

- Archives nationales - site de Fontainebleau, 2 rue des Archives, 77300 Fontainebleau,

- Archives nationales d’outre-mer, 29 chemin du moulin Detesta, 13090 Aix-en-Provence.

D’autres sont également conservées aux archives départementales et aux archives communales.

 

2. Comment chercher les archives ?

     

Le site Internet du ministère de la Défense propose dans la rubrique «Aide à la recherche» des conseils précis de recherche. On se reportera aussi à : Sandrine HEISER et Vincent MOLLET, "Vos ancêtres à travers les archives militaires", Service historique de la Défense, 2012, 133 p.

À de rares exceptions, les archives de militaires ne sont pas interrogeables directement à partir du patronyme. Il convient de procéder aux étapes suivantes.

 

Identifier l’armée d’appartenance

L’identification de l’appartenance à la bonne armée (Armée de terre, Marine, Armée de l’air, Gendarmerie) permet de pouvoir consulter les fonds d’archives pertinents. Attention aux « pièges » !

– les pilotes de l’aéronautique navale (embarqués à bord des porte-avions, par exemple) sont des marins et pas des aviateurs,

– l’Armée de l’air ayant été créée en 1934, les aviateurs ont appartenu à l’Armée de terre jusqu’à cette date,

– les troupes de marine appartiennent, non pas à la Marine, mais à l’Armée de terre.

 

Identifier la période concernée

Les archives sont souvent fractionnées en grandes périodes chronologiques traditionnellement articulées autour de la Révolution française. Mais, dans le cas d’un officier qui aurait commencé sa carrière sous l’Ancien Régime et continué après 1789, il faut bien penser à consulter les deux parties de son dossier de carrière (avant et après 1789) qui se trouveront dans deux séries différentes !

 

Identifier le grade de la personne

Les archives militaires séparent traditionnellement les officiers et les troupes. Les sous-officiers rejoignent les archives des troupes.

 

Identifier le statut de la personne

Il n’y a pas que des militaires dans l’Armée : les archives concernent également les ouvriers, les peintres, les cantinières, la Marine marchande, les médecins, les ingénieurs, les commissaires.

 

Faire correspondre tous ces éléments à la série d’archives correspondante

A partir des éléments précités (armée, chronologie, grade, statut), il convient de rechercher la série ou les séries d’archives correspondantes.

Pour reconstituer la carrière d’un militaire, il faut consulter plusieurs séries complémentaires (les séries sont différentes entre chaque centre d’archives et entre chaque armée).

Exemple : si l’on recherche un hussard de la Garde du Premier Empire, il faut consulter :

– au Service historique de la Défense, département de l’Armée de terre : la série C (Premier Empire),  les sous-séries Xab (Garde impériale), 8 Yc (contrôles de troupes des hussards) et Yf (pensions militaires),

– et aux Archives nationales – site de Pierrefitte : les sous-séries O/2 (Maison de l’empereur), F/9 (Affaires militaires) et sur le site Internet des Archives nationales, la "salle des inventaires virtuelle" et dans l'onglet "recherches multicrières", le dossier "recherche sur les dossiers nominatifs".

 

 

2. L’Armée de terre

 

1. Service historique de la Défense, département de l’Armée de terre

 

Recherche par période chronologique

Série A. Ancien Régime.

Série B. Révolution (1791–1802) : expédition d’Égypte (sous-série B 6), expédition de Saint-Domingue (sous-série B 7), expédition d’Irlande (sous-série B 11).

Série C. Premier Empire : armée d’Italie (sous-série C 4), armée d’Espagne (sous-série C 8), Première Restauration (1814–1815) [sous-série C 14], Cent-Jours (1815) [sous-série C 15].

Série D. Seconde Restauration (1815–1830).

Série E. Monarchie de Juillet (1830–1848).

Série F. Seconde République (1848–1851).

Série G. Second Empire (1852–1870) : expédition d’Italie (sous-série G 3), expédition de Chine (sous-série G 5), expédition de Rome (sous-série G 6), expédition du Mexique (sous-série G 7), armée d’Orient (sous-série G 1).

Série L. Guerre de 1870–1871 : armée de la Loire (sous-séries Ld et Le), Commune de Paris (sous-série Ly).

Série N. Troisième République (1872–1940).

Série P. Seconde Guerre mondiale (1940–1946) : Vichy (sous-séries 1 P à 3 P), Londres, (sous-série 4 P), Alger puis Paris (sous-séries 5 P à 8 P), Résistance (sous-série 13 P).

Séries Q à U. Fonds contemporains depuis 1945.

 

Recherche par arme ou unité 

Série V. Génie : dépôt des fortifications (sous-série 1 V).

Série W. Artillerie : ligne Maginot (sous-série 12 W), Service des poudres et salpêtres (sous-série 11 W).

Série X. Archives des unités et état-majors : Garde impériale (sous-série Xab), Maison du roi (sous-série Xad), Suisses au service de la France (sous-série Xg), troupes coloniales (sous-série Xi), armée des Princes (sous-série Xu), état civil militaire (sous-série Xz).

 

Recherche par grade ou statut

Sous-série Yh. Ministres de la Guerre.

Sous-série Yi. Femmes militaires, cantinières (1791–1900).

Sous-série Yd. Officiers généraux, dossiers.

Sous-série Yb. Officiers, contrôles.

Sous-série Ye. Officiers, dossiers. Les répertoires des sous-séries 3 à 7 Ye sont en ligne sur le site du S.H.D.

Sous-série Yf. Pensions militaires, dossiers. Les répertoires des sous-séries 2 à 9 Yf et 11 Yf sont en ligne sur le site du S.H.D.

Sous-série Yg. Personnel civil.

Sous-série Yj. Prisonniers de guerre (1792–1874).

Sous-série Yc. Troupes, contrôles : infanterie (sous-série 1 Yc), dragons (sous-séries 4 Yc et 7 Yc), hussards (sous-série 8 Yc), chasseurs à cheval (sous-séries 9 Yc et 44 Yc), troupes suisses (sous-série 15 Yc), tirailleurs algériens (sous-série 46 Yc), garde-côtes (sous-série Xd), zouaves (sous-série 47 Yc), Légion étrangère (sous-série 48 Yc).

 

Recherche par zone géographique

Série H. Outre-mer (1830–1973) : Algérie (1830–1964) [sous-série 1 H], Indochine (1867–1956) [sous-série 10 H], Levant (1917–1946) [sous-série 4 H], Tunisie (1880–1960) [sous-série 2 H].

 

Cas particuliers de lieu de conservation des archives

Anciens militaires originaires des colonies et protectorats français (armée régulière, unités de tirailleurs, formations supplétives) : C.A.P.M., Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex.

Citations et décorations, Croix de guerre : C.A.P.M., Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex

Officiers rayés des cadres après 1968 (dossiers) : C.A.P.M., Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex

Zouaves pontificaux, volontaires au service du Pape (n’appartenant pas à l’Armée française) : Archives secrètes vaticanes 00120 Cité du Vatican.

 

La Légion étrangère

Légionnaires ayant servi après 1902 : "Képi blanc", 13673 Aubagne cedex.

Légionnaires français (XIXe –XX e siècles) : C.A.P.M. Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex.

Légionnaires naturalisés français (XIXe –XX e siècles) : C.A.P.M., Caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex.

Sous-officiers et soldats, dossiers (XIXe –XXe siècles) : Commandement de la Légion étrangère, Bureau des anciens, BP 13998 Marseille Armées.

Archives administratives des unités (XIXe –XXe  siècles) : SHD (sous-série Xb).

Officiers, contrôles (1851–1922) : S.H.D. (sous-série 2 Yb).

Troupes, contrôles (1856–1909) : S.H.D. (sous-série 48 Yc).

 

Les soldats « morts pour la France »

Le ministère de la Défense a numérisé et mis en ligne sur le site Internet "Mémoire des hommes" des fichiers nominatifs des soldats "morts pour la France" :

- Première Guerre mondiale,

- Seconde Guerre mondiale (et fusillés du Mont Valérien),

- Guerre d’Indochine,

- Guerre de Corée,

- Guerre d’Algérie, combats du Maroc et de la Tunisie,

- Militaires décédés sur les théâtres d'opérations extérieurs (1905-1962),

- Militaires décédés en opérations extérieures (1963 à nos jours).


La base de données s’interroge simplement par le patronyme. La recherche peut être étendue aux lieux de sépulture.

La base de données "Mémoire des hommes - Morts pour la France de la Première Guerre mondiale" du ministère de la Défense a rejoint le moteur de recherche "Généalogie" interrogeable sur le site du ministère de la Culture.

 

2. Archives nationales

 

Recherche par période chronologique

Ancien Régime : site de Paris

Sous-série O/1. Maison du roi (Ancien Régime) : régiment Dragons-Dauphin.

XIXe et XXe siècles : site de Pierrefitte-sur-Seine

Sous-série O/2. Maison de l’empereur (Premier Empire).

Sous-Série O/3. Maison du roi (Restauration, 1814–1830) : armée des Princes.

Sous-série O/4. Maison du roi (Monarchie de Juillet, 1830–1848).

Sous-série O/5. Maison de l’empereur (Second Empire).

Versements 19860726 et 19860727. Première Guerre mondiale : registres d’état civil des régiments (Voir la fiche de recherche 22 Combattants et victimes de la Première Guerre mondiale).

Versement 19860711. Première Guerre mondiale : livre d’or des morts pour la France (voir la fiche de recherche 106 Les livres d'or des morts pour la France de la Première Guerre mondiale)

Sous-séries F/9, 72 AJ, AJ/41. Seconde Guerre mondiale : prisonniers de guerre (Voir la fiche de recherche 15 Les prisonniers de guerre français sous le IIIe Reich).

 

Recherche par armée

Site de Pierrefitte-sur Seine

Sous-série AJ/14. Comptabilité d'armées et de divisions militaires (1790-an XIII).

 

Recherche par juridiction

Site de Paris

Sous-série Z/1a. Cour des Aides : réception de leur grade par les officiers (1663–1789).

Sous-série Z/1c. Connétablie et Maréchaussée de France.

Site de Pierrefitte-sur Seine

Sous-série BB/14. Absents militaires (1816–1894), listes.

Sous-série BB/23. Grâces militaires.

Sous-série BB/27. Absents militaires (1817–1879), répertoires sur fiches.

Sous-série BB/18. Division criminelle : altérations de livrets militaires (1876–1902), réquisitions abusives par la Gendarmerie (XIX e siècle–1922).

Versement 20010443. Haut tribunal militaire (guerre d’Algérie).


Recherche par thème

Site de Pierrefitte-sur Seine

Sous-série AF/IV/*. Livrets des armées à l’usage particulier de l’empereur : Grande Armée de l’an XIII à 1814 (AF/IV/*/ 1231 à 1353).

Sous-série F/9. Affaires militaires : francs-tireurs de la guerre de 1870 (F/9/1348), Garde impériale du Premier Empire, Garde nationale (1789–1870), Garde nationale mobile (1848–1850), gendarmes du Premier Empire, hussards croates du Premier Empire (F/9/744 et 745), prisonniers de guerre (1792-1870) [F/9/135 et 136], mausolée de Vauban aux Invalides (F/9/1349), voltigeurs corses du Premier Empire.

Sous-série B/II. Votes populaires (1793–1946) : votes de l’armée aux Constitutions (B/II/33, 67 à 72, 639 à 668), votes de l’armée aux plébiscites (B/II/1134, 1222 et  1223, 1314 et 1315).

 

Recherche par organisme exécutif du gouvernement (de la Révolution aux Cent-Jours)

Site de Pierrefitte-sur Seine

Sous-série AF/I. Royauté constitutionnelle.

Sous-série AF/I. Assemblée constituante.

Sous-série AF/I. Assemblée législative.

Sous-série AF/II. Convention nationale : Comité de la guerre (AF/II/14 à 16 et AF/II/*/22 à 29)

Sous-série AF/II. Comité de salut public : Comité de la guerre (AF/II/198 à 231), personnel des armées (AF/II/290 à 293 et AF/II/304 à 400).

Sous-série AF/III. Directoire : vétérans (AF/III/159), réquisitions, congés et exemptions de service (AF/III/313 /1 à 313 /78), répertoire alphabétique des aides de camps, adjoints commandants, chefs de brigades, chefs de bataillons, chefs d’escadrons, etc. (AF/III/*/201 à 243).

Sous-série AF/IV. Premier Empire : dotations et états des services militaires (AF/IV/1035 et 1036), mouvements des troupes (AF/IV/1102 à 1114), personnel des armées (AF/IV/1148 à 1152), vétérans (AF/IV/1153), campagne de Russie (AF/IV/1642 à 1652), campagne de France de 1814 (AF/IV/1667 à 1670).

Sous-série AF/IV. Cent-Jours : Garde impériale (AF/IV/*/180 à 190), personnel des armées (AF/IV/1936 à 1941).

 

Recherches dans les archives personnelles ou familiales

Les archives privées ont deux particularités : elles ne sont pas exhaustives et ne conservent donc pas la totalité des individus ; chaque fonds a des règles de communicabilité différentes à vérifier au début de chaque instrument de recherche.


Site de Pierrefitte-sur Seine

Fonds 95AP. Caulaincourt.

Fonds 133AP. Davout (Louis Nicolas).

Fonds 414AP. Foch (Ferdinand).

Fonds 193AP. Hoche (Lazare).

Fonds 196AP. Kléber (Jean-Baptiste).

Fonds 461AP. Lannes (Jean).

Fonds 475AP. Lyautey (Louis Hubert Gonzalve).

Fonds 149AP. Mangin (Charles).

Fonds 31AP. Murat (Joachim).

 

Légion d’honneur (1804–1977)

Consulter la fiche d’orientation Vous recherchez le dossier d’un membre de la Légion d’honneur ? et la fiche de recherche 27 L’ordre de la Légion d’honneur.

 

3. Archives nationales d’outre-mer

 

Recherche par armée ou unité

Sous-série D 2A. Recrues de la compagnie des Indes: compagnie de Bessan, légion de Dumas, compagnie de Durocher de la Périgne.

 

Recherche des matricules (fiches individuelles)

Sous-série D 2C. Bataillon des Antilles, chasseurs de la Guyane, chasseurs des bois (Guadeloupe), cipayes, compagnie de flibustiers (Martinique), compagnie des canonniers de la Guyane, mousquetaires de la Guadeloupe, régiment de l’Amérique, régiment de Pondichéry, tirailleurs sénégalais, volontaires de couleur, volontaires de la Louisiane.

 

4. Les Archives territoriales

 

Il n’y a pas au Service historique de la Défense de dossiers pour les sous-officiers et hommes du rang : il convient donc de mener la recherche dans les registres matricules d’incorporation militaire qui sont conservés dans la série R des Archives départementales ; plusieurs départements, comme celui des Yvelines, ont numérisé et mis en ligne leurs registres.

Archives départementales, série R : affaires militaires (1800–1940).

Archives départementales, série W : prisonniers de guerre (1940–1945).

Archives communales, série H : affaires militaires (1800–1940).

Archives communales, série R : pupilles de la nation.

 

 

3. La Marine

Les archives centrales de la Marine intéressant l'Ancien Régime sont conservées aux Archives nationales (site de Paris). Les autres dossiers relèvent du Service historique de la Défense.

 

1. Service historique de la Défense, département de la Marine

 

Le département de la Marine est scindé en deux :

d’une part, les « archives centrales » (ministère et archives des guerres) conservées à Vincennes,

d’autre part, les archives locales des ports maritimes militaires : Brest, Cherbourg, Lorient, Rochefort et Toulon.

 

Coordonnées postales : Service historique de la Défense, Département de la Marine

BP 46, 29240 Brest Armées

BP 31, 50115 Cherbourg Armées

BP 4, 56998 Lorient Armées

BP 45, 83800 Toulon Armées

4 rue du Port, 17300 Rochefort

Vincennes et les ports ont un cadre de classement et des découpages chronologiques différents.

 

Archives conservées uniquement à Vincennes (époque contemporaine)

Recherche par grade

Sous-série CC 3. Equipage et troupes.

Sous-série TT F. Equipage : listes, 1939–1945.

Sous-série CC 1. Officiers militaires.

Sous-série CC 7. Officiers : dossiers.

Sous-série 1 CC. Personnel militaire, 1919–1939.

Sous-série 3 CC. Personnel militaire, 1939–1945.

 

Recherche par statut

Sous-série BB 7. Attachés navals, 1889–1913.

Sous-série SS Y. Attachés navals, 1914–1918.

Sous-série 1 BB 7. Attachés navals, 1919–1939.

Sous-série 2 BB 7. Attachés navals, 1939–1945.

Sous-série 3 BB 7. Attachés navals, 1945–1984.

Sous-série SS Fb. Fusiliers marins, 1914–1918.

Sous-série SS Fd. Fusiliers marins, 1914–1918.

Sous-série TT F. Fusiliers marins, 1939–1945.

Sous-série VV F 6. Fusiliers marins, 1939–1945.

Sous-série FF 2. Prisonniers de guerre.

Sous-série CC 2. Officiers civils (ingénieurs, médecins, commissaires de la Marine).

 

Archives de guerres

Série SS. 1914–1918 : division navale du Maroc (sous-série SS M), escadre de Syrie (sous-série SS S), fusiliers marins (sous-séries SS Fb et SS Fd), attachés navals (sous-série SS Y).

Série TT. 1939–1945 : forces navales françaises libres (F.N.F.L.) [sous-série TT C].

Série UU. Indochine : forces maritimes d’Extrême-Orient (sous-série UU E), forces amphibies et commandos (sous-série UU F).

Série VV. Algérie.

Sous-série 1 VV. Crise de Suez.

 

Archives conservées à la fois à Vincennes et dans les ports

Bagnes et galères

Bagnards (1638–1874) : sous-séries DD5 (Vincennes), 2 O (Brest), 1 O (Toulon) et  1 O (Rochefort).

Galériens (1666–an VIII) : sous-séries DD5 (Vincennes) et 3 O (Toulon).


Pêche et Marine marchande

Capitaines au long cours : sous-série CC4 (Vincennes), série P (ports).

Maîtres de cabotage : sous-série CC4 (Vincennes), série P (ports).

Marine marchande (jusqu’en 1913) : sous-série CC7 (Vincennes), série P (ports).

 

Troupes de marine

Les troupes de Marine passent au ministère de la Guerre en 1900, avec la création de l’infanterie coloniale (décret du 17 juillet 1900) : à partir de 1900, leurs archives sont conservées au département de l’Armée de terre.

Sous-série CC3 (Vincennes), série N (ports).

 

Recherches dans les archives privées

Les archives privées ont deux particularités : elles ne sont pas exhaustives et ne concernent donc pas la totalité des individus ; chaque fonds a des règles de communicabilité différentes à vérifier au début de chaque instrument de recherche.

 

Vincennes, sous-série GG2 : Amiral Jauréguiberry (fonds 74 GG2), Amiral Muselier (fonds 145 GG2).

Brest, série S : papiers Guépratte (fonds 4 S).

Cherbourg, série S : Société nationale de sauvetage en mer de Seine-Maritime (fonds 2 S).

Lorient, série S : place de Belle-Île (fonds 4 S).

Rochefort, série S : papiers Renaudin, commandant du « Vengeur » (fonds 4 S).

Toulon, série S : capitaine de vaisseau L’Herminier (fonds 28 S), Amiral Truguet (fonds 23 S).

 

Archives conservées uniquement dans les ports

Matricules (fiches individuelles)

Brest : officiers (non spécifié), officiers-mariniers (sous-série 1 M1), équipage (sous-séries 1 M1 et 6 M).

Cherbourg : officiers (sous-séries 1 M et 7 M), officiers-mariniers (sous-série 2 M),  équipage ( sous-séries 2 M et 7 M).

Lorient : officiers (non spécifié), officiers-mariniers (non spécifié), équipage (sous-série 1 M).

Rochefort : officiers (sous-série 3 E), officiers-mariniers (sous-série 3 E),  équipage (sous-séries 3 E et 2 M).

Toulon : officiers (sous-séries 1 M3), officiers-mariniers (sous-série 1 M1), équipage (sous-série 1 M1).


Rôles d’équipage (liste des membres de l’équipage d’un navire)

Brest, sous-série 4 E.

Cherbourg, sous-séries 1 C1 à 1 C5.

Lorient, non spécifié.

Rochefort, sous-séries 3 E1 à 3 E3 (suite à Brest).

Toulon, sous-séries 1 C et 1 M2.


Inscription maritime (1795–1952)

L’inscription maritime, qui a succédé en 1795 au système des classes, consiste à inscrire les hommes susceptibles d’être embarqués à bord des navires de guerre. Les registres sont tenus en fonction de zones géographiques divisées en « quartiers » , eux-mêmes subdivisés en « syndicats ».

 

Brest, série P : sous-séries 1 P (quartiers de Saint-Malo et Dinan), 2 P (quartier de Brest), 3 P (quartiers de Quimper et du Guilvinec) et 5 P (quartiers de Paimpol et Tréguier).

Cherbourg, série P : sous-séries 4 P (quartier de Cherbourg), 6 P (quartier du Havre), 7 P (quartier de Rouen), 9 P (quartier de Dieppe) et 13 P (quartier de Dunkerque).

Cherbourg, série R : syndicats de Caen, d’Isigny et de Honfleur.

Lorient, série P : sous-séries 3 P (quartier de Belle-Île), 7 P (quartier de Concarneau), 8 P (quartier de Groix) et 9 P (quartier de Lorient).

Rochefort, série P : sous-séries 4 P (quartier de Noirmoutier), 6 P (quartier du Havre), 7 P (quartier de l’Île de Ré), 11 P (quartier de l’Île d’Oléron), 19 P (quartier de Bordeaux), 12 P (quartier d’Arcachon), 13 P (quartier de Bayonne) et 15 P (quartier de Saint-Jean-de-Luz).

Toulon, série P : sous-séries 1 P (quartier de Toulon), 4 P (quartier de Saint-Tropez), 5 P (quartier de Livourne), 6 P (quartier de Toulouse), 8 P (quartier de Narbonne), 12 P et 13 P (quartier de Marseille), 15 P (quartier d’Arles), 22 P (quartiers de Saïgon et Haïphong) et 23 P (quartier de Diego Suarez).

 

Ouvriers des arsenaux

Brest, dossiers (1880–1977) : non spécifié ; matricules (1736–1951) : non spécifié ; ouvriers des arsenaux (1743–1938) : sous-série 3 E1.

Cherbourg, dossiers (1880–1977) : non spécifié ; matricules (1736–1951) : non spécifié ; ouvriers des arsenaux (1743–1938) : sous-séries 5 M, 10 M et 11 M.

Lorient, dossiers (1880–1977) : non spécifié ; matricules (1736–1951) : non spécifié ; ouvriers des arsenaux (1743–1938) : non spécifié.

Rochefort, dossiers (1880–1977) : non spécifié ; matricules (1736–1951) : non spécifié ; ouvriers des arsenaux (1743–1938) : non spécifié.

Toulon, dossiers (1880–1977) : sous-série G2 ; matricules (1736–1951) : sous-série 2 G1 ; ouvriers des arsenaux (1743–1938) : non spécifié.

 

Gendarmerie maritime

Brest, sous-série 5 O (1943–1969).

Cherbourg, sous-série 6 D (1934–1945).

Lorient, série O (1936–1969).

Toulon, sous-séries 10 O à 13 O (1929–1969).

 

Dossiers de pensions militaires

Rochefort, sous-série CC7P.

 

2. Archives nationales


Recherche par grade ou statut professionnel

Site de Paris  (Ancien Régime)

Sous-série Mar/C/7. Officiers, dossiers individuels.

Sous-série Mar/C/2. Officiers civils.

Sous-série Mar/C/1. Officiers militaires.

Sous-série Mar/F/1. Invalides.

Sous-série Mar/F/2. Corsaires.

Sous-série Mar/C/6. Rôles d’équipage.

Sous-série Mar/C/3. Troupes.

 

Site de Fontainebleau

Versement 19990416. Militaires du corps des administrateurs des affaires maritimes nés entre 1917 et 1963 (catégorie A).

 

Recherche dans les archives privées

Site de Pierrefitte-sur Seine

Fonds 155AP. Bougainville (Louis-Antoine), Bougainville (Hyacinthe).

Fonds 437AP. Amiral Jaurès (Louis).

Fonds 562AP. Amiral d’Estaing (Charles-Henri).

Fonds 517AP. Amiral Thierry d’Argenlieu (Georges).

 

Recherche par organisme exécutif du gouvernement (Révolution-Premier Empire)

Site de Pierrefitte-sur Seine

Sous-série AF/II. Comité de salut public : marine (AF/II/294 à 301).

Sous-série AF/III. Directoire : prestation de serments (AF/IV/202), courses et prises (AF/III/203/B), corsaires (AF/III/203/B).

Sous-série AF/IV. Premier Empire : corsaires (AF/IV/1195 à 1200), matelots (AF/IV/1209), personnel de la Marine (AF/IV/1210).

 

3.Archives nationales d’outre-mer

 

Recherche par armée ou unité

Sous-série D 2B. Recrues des troupes de la Marine et des Colonies : troupes coloniales de l’île de Ré.

 

 

4. L’Armée de l’air

 

C’est l’armée la plus récente : elle a été créée en 1934. Avant cette date, les archives sont conservées par l’Armée de terre.

 

Service historique de la Défense, département de l’Armée de l’air

 

Recherche par période chronologique

Série AA. Aéronautique militaire avant 1914.

Série A. Guerre de 1914–1918.

Site Internet "Mémoire des hommes" : personnel de l'aéronautique militaire (1914–1918).

Série B. Entre-deux guerres jusqu’au 10 juillet 1940.

Série D. Seconde Guerre mondiale. Les unités volantes pendant la Seconde Guerre mondiale sont conservées dans la série G (unités volantes).

Série E. Depuis 1945. Accidents aériens : sous-série 100 E.

 

Recherche par grade ou statut

Officiers nés avant 1912 : sous-série 1P (cette date change tous les ans : en 2012, la série a englobé les officiers nés avant 1912) .

Officiers nés après 1912 : État-major de l’Armée de l’air.

Morts en Indochine : sous-série 3P.

 

Recherche par zone géographique de l’outre mer

Série C. Hors métropole : forces aériennes françaises coloniales (sous-séries 1C à 9C), interventions extérieures (sous-séries 11C à 19C).

Série I. Algérie.

 

 

5. La Gendarmerie

 

1. Service historique de la Défense, département de la Gendarmerie

 

Recherche par période chronologique

Sous-série 1 A. Seconde Guerre mondiale.


Recherche par unité

Série D. Légions : gendarmerie départementale (sous-série 1 D), gendarmerie mobile (sous-série 2 D).

Série E. Compagnies puis groupements de gendarmerie départementale : Ain (sous-série 1 E), Aisne (sous-série 2 E), Allier (sous-série 3 E) etc.

Série F. Unités de gendarmerie mobile.

Série H. Garde républicaine de Paris : de 1871 à 1946 (sous-série 1 H), de 1947 à 1971 (sous-série 2 H), depuis 1971 (sous-série 3 H).

Série I. Gendarmeries spécialisées : gendarmerie de l’air (sous-série 1 I), gendarmerie de l’armement (sous-série 2 I), gendarmerie maritime (sous-série 3 I), G.I.G.N. (sous-série 7 I).

 

Recherche par zone géographique de l’outre-mer

Série L. Indochine.

Série M. Algérie.

Série N. Maroc.

Série O. Tunisie.

Série P. Afrique occidentale française (A.O.F.), Afrique équatoriale française (A.E.F.).

Série Q. Djibouti.

Sous-série 1 R. Levant.

 

Service historique de la Défense, département de l’Armée de terre

 

Les dossiers de gendarmes sont conservés parmi les archives de l’Armée de terre.

Sous-série 2 Yb. Contrôles des officiers (Révolution–1880).

Sous-série 3 Yb. Contrôles des officiers (1880–1920).

Sous-série Yd. Officiers généraux.

Sous-série Ye. Officiers supérieurs et subalternes (ayant quitté le service actif depuis 30 ans et plus).

Sous-série Yf. Pensions des officiers de carrière (jusqu’en 1950).

 

 

Annexe : index des principales recherches de militaires

 

Abréviations :


A.D. : Archives départementales

A.N. – Paris : Archives nationales – site de Paris

A.N. – Pierrefitte : Archives nationales – site de Pierrefitte-sur-Seine

A.N. - Fontainebleau : Archives nationales - site de Fontainebleau

A.N.O.M. :Archives nationales d’outre-mer

S.H.D., Armée de terre : Service historique de la Défense, département de l’Armée de terre

S.H.D., Marine : Service historique de la Défense, département de la Marine

S.H.D., Armée de l’air : Service historique de la Défense, département de l’Armée de l’air

 

Absents militaires (1816–1894) : A.N. – Pierrefitte, sous-séries BB/14 et BB/27

Administrateurs des affaires maritimes : A.N. – Fontainebleau, versement 19990416

Armée de Condé : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xu

Armée de Sambre-et-Meuse : A.N. – Pierrefitte, sous-série AJ/14

Armée des Princes : A.N. – Pierrefitte, sous-série O/3

Armée des Princes : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xu

Armées royales de l’Ouest : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xu

Artillerie (XVIIIe siècle) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 10 Yc

Artillerie : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xd

Aviateurs (jusqu’en 1933) : S.H.D., Armée de terre, série Y

Aviateurs (à partir de 1934) : S.H.D., Armée de l’air

Aviateurs morts en Indochine : S.H.D., Armée de l’air, sous-série 3 P

Brigadiers : S.H.D., armée de Terre, sous-série 4 Yd

Cantinières (1791–1900) : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yi

Capitaines au long cours : S.H.D., Marine, sous-séries CC4 et CC5

Cavalerie (1685–1763) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 3 Yc

Cavalerie (1763–1776) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 5 Yc

Cavalerie (1776–1786) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 6 Yc

Cavalerie : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xc

Cent-Suisses (XVIII siècle) : A.N. – Paris, sous-séries O/1, Z/1r, Z/1a

Cent-Suisses (1814–1830) : A.N. – Pierrefitte, sous-série O/3

Chasseurs à cheval (1776–1786) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 9 Yc

Chevau-légers (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-séries O/1, Z/1a, 59 MI

Cipayes (XVIIIe siècle) : A.N.O.M., série D

Compagnie écossaise (1814–1830) : A.N. - Pierrefitte, sous-série O/3

Corsaires : A.N. – Paris, sous-série Mar/F/2

Dragons (1685–1763) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 4 Yc

Dragons (1763–1786) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 7 Yc

École militaire (XVIII siècle) : A.N. – Paris, M/255

Écoles militaires : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xo

École navale : S.H.D., Marine Vincennes, sous-série 1 CC

État civil des régiments : A.N. – Pierrefitte, versements 19860726 et 19860727

Femmes militaires (1791–1900) : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yi

Francs-tireurs (guerre de 1870) : A.N. – Pierrefitte, sous-série F/9

Garde écossaise (1474–1476) : A.N. – Paris, KK/67

Garde impériale du Premier Empire : A.N. – Pierrefitte, sous-séries F/9 et O/2

Garde nationale (1789–1870) : A.N. – Pierrefitte, sous-série F/9

Garde nationale mobile (1848–1850) : A.N. – Pierrefitte, sous-série /F9

Garde-côtes : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xd

Garde constitutionnelle de Louis XVI (1791) : A.N. – Paris, sous-série O/1

Gardes de la porte (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-série Z/1a

Gardes du corps du Roi (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-séries O/1 et Z/1a

Gardes du corps du Roi (1814–1830) : A.N. – Pierrefitte, sous-série O/3

Gardes françaises (1642–1789) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 11 Yc

Gardes françaises (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-série O/1

Gendarmerie : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xf

Gendarmes (XVIIIe siècle) : A.N. - Paris, sous-série O/1

Gendarmes (Premier Empire) : A.N. - Pierrefitte, sous-série F/9

Gendarmes : S.H.D., Armée de terre, série Y

Gendarmes maritimes : S.H.D., Marine, ports maritimes, série O

Génie : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xe

Grenadiers royaux (XVIIIe siècle) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 2 Yc

Haut tribunal militaire : A.N. – Pierrefitte, versement 20010443

Hussards (1720–1763) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 8 Yc

Hussards croates (Premier Empire) : A.N. – Pierrefitte, sous-série F/9

Infanterie (1700–1786) : S.H.D., Armée de terre, sous-série  1 Yc

Infanterie (1786–an III) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 14 Yc

Infanterie : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xb

Inscription maritime : S. H. D., Marine ports maritimes, série P (Cherbourg, série R)

Invalides (1764) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 12 Yc

Légion d’honneur : site Internet des A.N., "salle des inventaires virtuelle", onglet " recherches multicritères", dossier "recherche sur les dossiers nominatifs" et A.N. – Fontainebleau, série LH.

Légion étrangère, contrôles des officiers (1851–1922) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 2 Yb

Légion étrangère, contrôles des troupes (1856–1909) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 48 Yc

Lieutenants généraux : S.H.D., Armée de terre, sous-série 2 Yd

Maison militaire du Roi (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-séries O/1 et Z/1a

Maison militaire du Roi (1814-1830) : A.N. – Pierrefitte, sous-série O/3

Maison militaire du Roi (1830-1848) : A.N. – Pierrefitte, sous-série O/4

Maîtres au cabotage : A.N. – Paris, sous-séries Mar/C/4 et Mar/C/5

Maréchaux de camp : S.H.D., Armée de terre, sous-série 3 Yd

Maréchaux de France : S.H.D., Armée de terre, sous-série 1 Yd

Maréchaux et fourriers des logis (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-série O/1

Ministres de la Guerre (XVIIIe – XXe siècles) : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yh

Morts pour la France : A.N. – Pierrefitte, versement 19860711

Mousquetaires (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-séries O/1 et Z/1a

Mousquetaires (1814-1830) : A.N. – Pierrefitte, sous- série O/3

Officiers généraux : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yd

Officiers, contrôles : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yb

Officiers, réceptions de grades (1663–1789) : A.N. – Paris, sous-série Z/1a

Officiers, tables alphabétiques (XVIe–XVIII siècles) : A.N. – Paris, sous-série Z/1c

Officiers de l’Armée de l’air (nés après 1912), dossiers : État-major de l’Armée de l’air

Officiers de l’Armée de l’air (nés avant 1912), dossiers : S.H.D., Armée de l’air, sous-série 1 P

Officiers de l’Armée de terre, dossiers : S.H.D., Armée de terre, sous-série Ye

Officiers de Marine, dossiers avant 1789 : A.N. – Paris, sous-série Mar/C/7

Officiers de Marine, dossiers après 1789 : S.H.D., Marine Vincennes, sous-séries CC 7 alpha et CC 7 moderne

Officiers de santé : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xr

Pensions militaires de l’Armée de terre : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yf

Pensions militaires de la Marine : S.H.D., Marine, Rochefort, sous-série CC7P

Prisonniers de guerre (Révolution, Empire, 1870) : A.N. – Pierrefitte, sous-série F/9

Recrutement militaire : A.D., série R

Régiment d’Auvergne (XVIII siècle) : A.N. – Paris, MM/830

Régiment de Piémont (1734-1735) : A.N. – Paris, MM/834

Régiment Dragons-Dauphin (XVIIIe siècle) : A.N. – Paris, sous-série O/1

Régiment du Roi (1774) : A.N. – Paris, sous-série O/1

Régiments étrangers : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xh

Registres matricules : S.H.D. Marine, ports maritimes, série M

Spahis (XVIIIe siècle) : A.N.O.M., série D

Suisses : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xg

Tirailleurs (XVIII siècle) : A.N.O.M., série D

Troupes, contrôles : S.H.D., Armée de terre, sous-série Yc

Troupes coloniales (XVIII siècle) : S.H.D., Armée de terre, sous-série 13 Yc

Troupes coloniales : S.H.D., Armée de terre, sous-série Xi

Troupes de Marine (jusqu’en 1900) : S.H.D. Marine, ports maritimes, série N

Troupes de Marine (jusqu’en 1900) : S.H.D. Marine, Vincennes, sous-série CC3

Troupes de Marine, registres matricules : A.N.O.M., série D

Volontaires nationaux : S.H.D., Armée de terre, sous-séries Xv et Xw

Voltigeurs corses (Premier Empire) : A.N. – Pierrefitte, sous-série F/9

 

 

© Archives nationales, 2013. Fiche rédigée par Magali Lacousse, 2007 révisée en 2010. Version mise à jour en juillet 2013.