Back to search results Search guide Top of page
Section
Commandes publiques aux artistes (1945-1965) : guide des sources archivistiques conservées aux Archives nationales

Cet état méthodique a été réalisé par Clothilde Roullier à l’occasion de l’exposition « Un art d’État ? Commandes publiques aux artistes plasticiens (1945-1965) » qui s'est tenue aux Archives nationales du 31 mars au 13 juillet 2017 et dont elle a été commissaire avec Christian Hottin.


Il ne se veut aucunement exhaustif : son niveau de détail dans la description varie en fonction des fonds et des intervalles de cotes, et étant donné l’ampleur du sujet, il manque nécessairement des sources. Il vise essentiellement à pointer les gisements les plus importants intéressant les achats et commandes de l’État (ou encouragés par lui) aux artistes plasticiens. Il se limite aux sources conservées aux Archives nationales, mais, en fonction de la recherche, les documents conservés par les services d’archives départementales et communales pourront également constituer un complément d’informations très précieux.

Publication, dépouillement sélectif de 6 610 actes.

Réalisation :

E. Coyecque, Recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris et de ses environs au XVIe siècle, Paris, Imprimerie nationale,

  • Tome I : 1498-1545, 1905, 932 p.

  • Tome II : 1532-1555, 1923, 832 p.

Étude(s) dépouillée(s) :

1 étude (XXXIII).

Dématérialisation :

Rétroconversion des données extraites de l'ouvrage (saisie externalisée, relecture et indexation par J.-M. Montet, J. Pouëssel et A. Lavopa, sous la dir. de M. Ollion et V. Bouat, 2009-2012).

La version intégrale de l'instrument de recherche est consultable en ligne :

Précisions :

Cet instrument de recherche est organisé par article (1 à 40), puis par liasse, puis dans l'ordre chronologique des actes. Les notices sont le plus souvent augmentées d'un extrait plus ou moins étendu de l'acte.

Table alphabétique des noms de personnes, de lieux et de matières. Plans. Introduction d'une quarantaine de pages sur la démarche entreprise.

Avant le vote de la loi du 24 mars 1928 et la création du Minutier, E. Coyecque souhaitait démontrer tout l'intérêt des archives notariales et de leur analyse dans le cadre d'un inventaire, inventaire dont il espérait faire un modèle.

Pour ce faire, il a choisi de sélectionner parmi les actes de cinq notaires de l'étude XXXIII (Jean et Pierre Crozon, Yves Bourgeois, Catherin Fardeau et Claude Lenormand) ceux qui lui paraissaient les plus intéressants (marchés, inventaires etc).