Back to search results Search guide Top of page
Section
Les archives des Chantiers de la jeunesse française (1940-1944)

 

Historique des Chantiers

 

L'organisation des Chantiers de la jeunesse française (CJF) est une institution paramilitaire française active entre 1940 et 1944. Lieu de formation et d'encadrement de la jeunesse française, elle est fortement imprégnée des valeurs de la Révolution nationale prônées par le gouvernement Pétain. Chaque citoyen masculin français de 20 ans, résidant en zone libre, a l’obligation d’effectuer un stage de huit mois dans les Chantiers. L’organisation des Chantiers de la jeunesse devient ainsi une institution d’État. Trois échelons marquent sa structure : un commissariat général, six commissariats régionaux, et des groupements. Face à la suspicion des autorités allemandes, les Chantiers sont réorganisés durant l’hiver 1943 et une partie des jeunes est alors affectée au Service du travail obligatoire (STO) en Allemagne. Après plusieurs campagnes de réduction des effectifs par voie de mutation et de licenciement, les Chantiers sont finalement dissous à l’été 1944.

 

→ Pour en savoir plus sur l’histoire des Chantiers, consulter la notice « Chantiers de la jeunesse française (1940-1944) ».

 

Conservation des archives des Chantiers de la jeunesse dans les fonds du ministère de l’Éducation nationale

 

L’histoire administrative des Chantiers et leur rattachement institutionnel expliquent que leurs archives soient aujourd’hui conservées dans les fonds du ministère de l’Éducation nationale.

 

Lors de leur création, les « Groupements de jeunesse française », qui prennent le 18 janvier 1941 le nom de « Commissariat général des Chantiers de la jeunesse », sont placés sous la tutelle de la direction de la Jeunesse au ministère de la Jeunesse et de la Famille entre juillet 1940 et janvier 1941.

 

Entre janvier 1941 et janvier 1944, le Commissariat général des Chantiers de la Jeunesse est placé sous la tutelle du secrétariat général à la Jeunesse qui dépend du ministère de l’Éducation nationale.

 

La loi n°314 du 10 juin 1944 ordonne la dissolution des Chantiers à dater du 15 juin 1944. La liquidation est confiée au ministère de l’Éducation nationale pour toutes les questions de personnel, de locaux et de matériel, alors que la liquidation financière est régie par l’Intendance militaire jusqu’au 1er novembre 1945, puis est transférée elle aussi au ministère de l’Éducation nationale, direction de l’Administration générale.

 

I. Les archives des Chantiers

Les archives des Chantiers de la jeunesse française regroupent les documents produits et reçus par l'institution, mais également par l'organisation Jeunesse et Montagne et l'organisation des Chantiers de la jeunesse marine, principalement entre 1941 et 1946. Certains dossiers sont postérieurs à cette période puisqu'ils proviennent de l'organe de liquidation des Chantiers, qui a pris en charge les demandes et l'indemnisation des employés jusque dans les années 1980.

 

Les archives conservées traitent de la mise en place des Chantiers de la jeunesse, leur organisation, fonctionnement et dissolution, notamment la gestion du personnel cadre et des jeunes des Chantiers, qu'elle soit collective ou individuelle. Les typologies documentaires majoritaires sont les notes de service, la correspondance, les textes législatifs et réglementaires.

 

Il existe deux producteurs principaux des archives, le Commissariat général et les organes liquidateurs des Chantiers.

 

a. Les archives du Commissariat général des Chantiers

 

Les archives du Commissariat général des Chantiers comprennent, pour la période allant de 1940 à 1950, les dossiers relatifs à la mise en place des Chantiers, y compris les Chantiers en Afrique du Nord, les Chantiers de la Marine et les Chantiers Jeunesse et Montagne, et l'administration collective et individuelle du personnel (incorporation, sursis, permissions, libération, suivis des effectifs, éducation, santé, discipline, tenue, cérémonies, écoles et stages).

 

Une partie des archives traite également de la gestion du matériel et des locaux des Chantiers grâce aux archives relevant du 7e Bureau « Transports et Remonte » du Commissariat régional Alpes-Jura.

 

Suite à la réorganisation des Chantiers en 1943, sont conservées les archives relatives au mouvement du personnel (reclassement dans les Chantiers, réintégration des cadres et anciens cadres des Chantiers dans des ministères et licenciement). Pour cette période sont également conservées les archives concernant le départ des jeunes au Service du Travail Obligatoire (STO). Il s’agit plus particulièrement des listes des chefs volontaires pour l’encadrement des jeunes et des listes de recensement de la main d’œuvre et des jeunes au départ pour le STO.

 

b. Les archives des organes liquidateurs (OL) des Chantiers

 

Les archives des OL regroupent les documents en lien avec la dissolution des Chantiers. La majorité des archives concernent la réaffectation ou le licenciement du personnel. On trouvera également des archives concernant la liquidation des affaires contentieuses (pension, indemnité, accident du travail, congé de longue durée) qui ont été transférées depuis les commissariats régionaux vers le bureau du personnel et du contentieux de l’OL de la Direction générale, ainsi que des archives de la Section administrative et financière. La documentation générale, notes de service et textes divers, y tient une place importante. La correspondance est très présente, particulièrement entre le Chef des organes liquidateurs et le Contrôleur de l’Administrateur général, ainsi qu’entre le personnel des Chantiers et le bureau du personnel de l’OL de la Direction générale concernant le mouvement du personnel (demande de réaffectation, acceptation de réintégration, etc.).

 

c. Les archives de l’épuration administrative

 

À la Libération, une commission supérieure d’épuration du personnel du commissariat général des Chantiers de la Jeunesse, mise en place le 24 octobre 1944 et présidée par Emmanuel Rain, ouvre huit cent soixante-dix-neuf dossiers. L’épuration vise les personnes ayant favorisé la collaboration avec les autorités d’occupation nazies ou considérées comme telles. Cette commission se réunit une trentaine de fois entre février 1945 et octobre 1957.

 

Les dossiers d’épuration du personnel cadre des Chantiers sont conservés aux Archives nationales avec les dossiers de la Commission d’épuration du ministère de l’Éducation nationale.

 

Les dossiers du personnel dans les archives des Chantiers

 

Il existe trois catégories de personnel employé dans les Chantiers de la jeunesse :

 

1) Personnel bénéficiant d’un statut : le personnel encadrant (commissaires, commissaires adjoints, commissaires assistants, chefs de groupe, commis, chefs ouvriers) et le personnel médical (médecins, pharmaciens, dentistes, vétérinaires).

 

2) Personnel recruté sur contrat : aumôniers, assistants de groupe, chefs d’ateliers, moniteurs, infirmiers, assistantes sociales, apprentis commis.

 

3) Personnel à salaire journalier : chefs d’équipe, seconds, jeunes équipier. Pour plus d’information, voir la notice des Chantiers de la jeunesse.

 

Les Archives nationales conservent uniquement les dossiers du personnel bénéficiant d'un statut et des personnels recrutés sur contrat.

 

Les dossiers des jeunes (stagiaires) incorporés dans les Chantiers ont été transmis au ministère de la Guerre pour être répartis dans les bureaux de recrutement des intéressés. Ils sont désormais conservés aux Archives départementales du lieu de résidence à 20 ans, avec l’ensemble des états signalétiques et de service (série J ou W).

 

Les dossiers individuels du personnel ont été conservés au ministère de l'Education nationale, qui possédait aussi les fichiers correspondants et les a versés en avril 1972. Sont conservés en tout aux Archives nationales plus de 11 000 dossiers nominatifs du personnel des Chantiers :

  • 20110001/1 à 2011000/210 : Dossiers nominatifs regroupant des documents liés à l'inscription, au travail et à la liquidation de pension des personnels ainsi qu’à la reconstitution de dossiers pour la validation de droits à pension.
  • 20130073/416 à 20130073/457 : Collection de fiches cartonnées individuelles décrivant l'état civil, les affectations et les positions du personnel ainsi que la date de radiation des Chantiers de jeunesse.
  • 20130073/458 à 20130073/504 : Registres nominatifs, classés par profession, puis par groupement, permettant d'identifier le métier de chaque employé des Chantiers.
  • 20130073/505 à 20130073/515 : Dossiers nominatifs de déroulé de carrière comprenant les certificats de traitement, déclarations sur l'honneur, fiches de démobilisation, certificats de cessation de paiement.
  • 20130073/512 à 20130073/609 : Dossiers de médecine préventive, et de fiches relatives aux accidents du travail, demandes de calculs de pension et de prise en compte de services aux Chantiers de la jeunesse française.
  • 20210067/1 à 20210067/39 : Archives de Jean Declercq, adjoint au Commissariat général des Chantiers de la jeunesse française, chef de la section du personnel de l’Organe liquidateur des Chantiers (1936-1953).

Pour chercher un dossier de personnel :

 

Avant d’entamer une recherche pour un dossier individuel il est nécessaire de connaitre la catégorie de personnel de la personne recherchée.

 

La liste nominative des dossiers du personnel conservés sous les cotes 20110001/1 à 20110001/210 est consultable en salle des inventaires du site de Pierrefitte-sur-Seine. Il est donc possible de faire une recherche nominative, puis d’effectuer une demande de consultation des archives par le biais de votre espace personnel.

 

Les dossiers, fiches et autres archives conservés sous les cotes 20130073/1 à 20130073/609 sont classés par ordre alphabétique ou par numéro de groupement. Les dossiers d’épuration du personnel des Chantiers conservés sous les cotes F/17/16947 à F/17/16950 sont également classés par ordre alphabétique. Pour entamer une recherche dans ces fonds il faut se référer à l’instrument de recherche disponible en salle des inventaires virtuelle, consultable à distance, puis faire une demande de consultation des archives.

 

II. Publications des Chantiers

Les Archives nationales conservent une collection importante de textes de loi, de règlements et de bulletins relatifs à l'organisation des Chantiers, ainsi que plusieurs revues, guides et ouvrages sur le fonctionnement de l'institution.

 

Publications

  • 20210067/33 à 20210067/37 : Publications faites par les Chantiers pour leur fonctionnement et outils administratifs (circulaires, instructions) et pour leur propagande (revue et périodique des groupements et des Anciens des Chantiers, documentation pour les chefs).

Affiches

  • CP/F/41/295 : Affiches (en couleur) de propagande des Chantiers de la jeunesse de 1943, ministère de l'Information du régime de Vichy.

Photographies

  • 72AJ/2442 à 72AJ/2446 : albums photographiques des Chantiers illustrés de cartes, de croquis et de photographies, réalisés par des unités des Chantiers de la Jeunesse et offerts au général de la Porte du Theil.

Films

  • 20210200/1/1 : « Équipe » réalisé par Maurice Labro. Le film présente la vie d’une équipe de douze jeunes dans les Chantiers de la jeunesse, dans un groupement de montagne du Vercors.
  • 20110416/52 : « Groupement 13 ! / La France en marche ».
  • 20110416/40 : « Les chantiers de la jeunesse, les chantiers de Provence », le rassemblement de Marseille, 4/7 juin 1942.

III. Fonds Privé

Fonds René Devaux

  • 72AJ/2959 : Chef de groupe dans les Chantiers de la Jeunesse en Corrèze, René Devaux est chargé d'encadrer les jeunes de son groupement en partance pour l'Allemagne dans le cadre du Service du travail obligatoire (STO). Il participe également à la création, en Haute-Silésie, du camp de travail d'Auschwitz.

Recensement des archives conservées aux Archives nationales

  • CP/F/41/295 : Ministère de l'Information. Affiches de propagande du régime de Vichy. Chantiers de la jeunesse. 1943.
  • 20130073/1 à 20130073/609 : Administration générale et gestion du personnel des Chantiers de la jeunesse, de l'organisation des Jeunesse et Montagne et de l'organisation des Chantiers de la jeunesse marine (1941 et 1946). Les articles 20130073/1 et 20130073/10 à 2013003/608 sont soumis à un délai de communication de 50 ans. L'article 20130073/609 est soumis à un délai de 120 ans à partir de la date de naissance de l'intéressé.
  • 20110001/1 à 20110001/188 : Dossiers individuels du personnel des Chantiers de la Jeunesse française (1940-1989). Sous réserve des restrictions imposées par l’état matériel des documents.
  • 20110001/189 à 20110001/190 : Dossiers individuels du contingent algérien. Sous réserve des restrictions imposées par l’état matériel des documents.
  • 20110001/191 à 20110001/195 : Dossiers individuels des infirmières et assistantes sociales. Sous réserve des restrictions imposées par l’état matériel des documents.
  • 20210067/1 à 20210067/38 : Archives de Jean Declercq, adjoint au Commissariat général des Chantiers de la jeunesse française, chef de la section du personnel de l’Organe liquidateur des Chantiers (1936-1953).
  • 20210200/1/1 : Film de Maurice Labro, « Équipe » (1941).
  • 20110416/52 : Film « Groupement 13 ! / La France en marche ».
  • 20110416/40 : Film « Les chantiers de la jeunesse, les chantiers de Provence », le rassemblement de Marseille, 4/7 juin 1942.
  • En cours de traitement : Photographies de Jean Boucher, responsable du camp de La Virole du groupement 20 des Chantiers de la jeunesse française.

Autres fonds conservés aux Archives nationales

 

Direction des Services de l'Armistice (D.S.A.)

  • AJ/41/83 : Dossiers, main d'œuvre des Chantiers.
  • AJ/41/612 : Incident, causerie d'histoire dans un Chantier de Jeunes ; Chantiers de la jeunesse en zone occupée ; Jeunesse et Montagne en zone démilitarisée.
  • AJ/41/617 : Négociations pour le maintien des Chantiers, tableau d'effectifs.
  • AJ/41/618 : Jeunesse et Montagne, Chantiers de la Marine.
  • AJ/41/628 : Négociations concernant les Chantiers.
  • AJ/41/641 : Jeunesse et Montagne et emploi des jeunes des Chantiers par la Luftwaffe.
  • AJ/41/722 : Correspondance interzone des jeunes des Chantiers.

Sources  complémentaires

Fonds conservés au Service Historique de la Défense (SHD)

 

https://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/

 

1 K 31 : Papiers récoltés par l’Association nationale des anciens des CJF.

 

1K 421 : Papiers du général Joseph de La Porte du Theil, commissaire général des CJF.

 

1 P 133 : Notes diverses concernant le recrutement de l’armée de transition et la relève du personnel en Afrique du Nord : projet de statut des cadres musulmans des Chantiers de la jeunesse (1940-1942) (dossier 1).

 

1 P 215 : Organisation, effectifs et contrôle des organismes paramilitaires : Chantiers de jeunesse, compagnons de France, scouts, groupements de travailleurs, camps d’internés (1940-1942).

 

2 P 56 : Propagande en faveur des Chantiers de la jeunesse et des engagements dans l’armée (1941-1942) (dossier 2).

 

2 P 61 : Documentation diverse concernant la jeunesse et les Chantiers de la jeunesse (1941-1943).

 

3 P 53 : Organisation des Chantiers de jeunesse (mai 1940-février 1943) (dossier3).

 

3 P 91 : Notes de base concernant l’encadrement des Chantiers de jeunesse et le statut des jeunes gens qui y sont incorporés (octobre 1940-juillet 1944) (dossier 1).

 

3 P 124 : Participation des Chantiers de jeunesse au maintien de l’ordre (1940-1942).

 

7 P 76 : Notes d’organisation des chantiers de jeunesse en métropole et en Afrique du Nord ; notes concernant l’incorporation dans l’armée des cadres des Chantiers de jeunesse : création, organisation et fonctionnement des centres d’instruction (novembre 1942-décembre 1945) (dossier 1).

 

9 P 33 : Liquidation des Chantiers de jeunesse (octobre 1944-décembre 1945).

 

Fonds conservés aux Archives départementales (AD)

 

Se référer aux sites des Archives départementales. On peut signaler par exemple :

 

Isère : 21 J - Association du groupement 12 des Chantiers de Jeunesse (1941-1946).

 

Hérault : 1 J 885 - Archives des Chantiers de la jeunesse du Languedoc Roussillon. 1940-1945.

 

Lozère : 1754 W 3 - Travailleurs français : listes nominatives des départs (1942-1943), liste nominative des jeunes des chantiers de jeunesse requis aux aciéries de Saint-Chély-d'Apcher (1944), listes nominatives des ouvriers affectés dans les mines du Collet-de-Dèze, de Saint-Privat-de-Vallongue, de La Bastide, de Saint-Maurice-de-Ventalon et d'Arcomie (1944).

 

Creuse : 41 W 51-53 – Direction départementale du service du travail obligatoire, Chantiers de la jeunesse ; 976 W 83, 97-104, 462, 634 – Cabinet du préfet, Chantiers de la jeunesse ; 12 W 8 - Sous-préfecture d’Aubusson, Chantier de jeunesse ; 288 W 26-27- Service des réfugiés, Chantier de jeunesse, 288 W 26-27.

 

Les archives conservées à l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

 

https://www.ina.fr/

 

Archives de la presse filmée entre 1940 et 1944 :

 

Journal Les Actualités Mondiales : émission du 5 septembre1941, « Jeunesse de France ». Cinq cents jeunes des Chantiers de la jeunesse sont réunis en présence de Lamirand et Pelorson, ils prêtent serment, veillent autour du feu de camp et entonnent Là-haut sur le montagne (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004239).

 

Journal Les Actualités Mondiales : émission du 20 février 1942, « Baptême du feu ». Des jeunes des Chantiers de la jeunesse française effectuent un stage chez les pompiers (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004263).

 

Journal France Actualités : émission du 9 octobre 1942, « Le serment des chefs Musulmans ». À Port de l’eau en Algérie, le gouverneur Chatel préside au baptême de la promotion sortante des cadres musulmans des Chantiers de la jeunesse française. Prestation de serment des élèves (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004296).

 

Journal Les Actualités Mondiales : émission du 27 février 1942, « Championnats de bobsleigh à quatre à Villard de Lans ». Victoire de l’équipe de Villard-de-Lans devant celles de Chamonix et des Chantiers de la jeunesse française (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004264).

 

Journal France Actualités : émission du 4 juin 1943, « Des combattants de Tunisie à l'honneur ». Vichy honore les combattants du front de Tunisie. Des délégations de la LVF défilent au son de la musique des Chantiers de la jeunesse. Dépôt d’une couronne au monument au mort ; remise de décoration, par le général Bridoux, aux combattants en présence de Laval et de Brinon (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004330).

 

Journal France Actualités : émission du 26 novembre 1943, « Les chantiers de jeunesse ». Les « jeunes du Maréchal » des Chantiers de la jeunesse française font du charbon de bois (ID de la notice dans le catalogue de l’Inathèque : AFE86004355).

 

Bibliographie

 

  • Douillet Joëlle, Les Chantiers de la jeunesse dans les Alpes (juillet 1940-mars 1944), Paris, Mémoire ou thèse (sous la dir. de René Girault et Mr Kupferman), 1986.
  • Edmond Paul, Images des Chantiers de la jeunesse française, Fontenay-sous-Bois : Éditions de l'Orme rond, 1982.
  • Foissy Gérard, L’échec d’une expérience institutionnelle singulière : Les Chantiers de la jeunesse (1940-1944), Mémoire ou thèse (sous la direction de Claude Leclerc), 1996.
  • Giolitto Pierre, Histoire de la jeunesse sous Vichy, Perrin, 1991.
  • Huan Antoine, Chantepie F. et Oheix J. R., Les Chantiers de la jeunesse : 1940-1944, une expérience de service civil, Nantes, Centre de recherche en histoire contemporaine, Université de Nantes, Éditions Opéra, 1998.
  • Labatut Philippe, Etre jeune en 1940 : les Chantiers de la jeunesse, une idée originale de service national, Paris, Nouvelles Éditions latines, 1985.
  • La Porte du Theil Joseph, Un an de commandement, Paris, Sequana, 1941, et Les Chantiers ont deux ans, Paris, Sequana, 1942.
  • Martin Pierre, La mission des chantiers de jeunesse en Allemagne (1943-1945), Paris, L'Harmattan, 2001.
  • Paxton Robert, La France de Vichy, Paris, Seuil, 1973.
  • Pécout Christophe, L’éducation physique dans les chantiers de la jeunesse (1940-1944) : exemple de trois initiatives originales, Guerres mondiales et conflits contemporains 2/2005 (n° 218).
  • Pécout Christophe, Une entreprise de formation morale et physique de la jeunesse française : Les Chantiers de la Jeunesse (1940-1944), Les Cahiers de Psychologie politique, numéro 10, Janvier 2007.
  • Pécout Christophe, Les chantiers de la jeunesse et la revitalisation physique et morale de la jeunesse française (1940-1944), Paris, L'Harmattan, 2007.
  • Pécout Christophe, Les jeunes et la politique de Vichy. Le cas des Chantiers de la Jeunesse, Histoire@Politique. Politique, culture, société, N°4, janvier-avril 2008.
  • Rousso Henry, Le syndrome de Vichy, de 1944 à nos jours, Paris, Le Seuil, Point, 1987.
  • Service historique de l’armée de terre, Histoire des Chantiers racontée par des témoins, Vincennes, Actes du colloque de Vincennes, 1992.
  • Stemler Laurent, Monographie historique du Groupement 17 des Chantiers de la jeunesse française, Paris, Mémoire Institut d’Etudes Politiques, section CRH, 1992-1993.

 

© Archives nationales, 2022. Fiche rédigée par Maryasha Barbé (DECAS).