Search guide Top of page
Section
Le goût pour la peinture autour de 1700

Publication, dépouillement sélectif d'environ 650 actes.

Réalisation :

G. Wildenstein, « Le goût pour la peinture dans le cercle de la bourgeoisie parisienne autour de 1700, d'après des inventaires après décès et des contrats de mariage conservés au Minutier central des notaires aux Archives nationales », Gazette des Beaux-Arts, n° 1 052, 1958, 88 p.

Étude(s) dépouillée(s) :

9 études de 1700 à 1750 (VI, XXXIII, LIII-LIV, XCII, XCV-XCVI, XCVIII, CXVI).

Dématérialisation :

Cet instrument de recherche n'a pas été dématérialisé.

Précisions :

Cette publication se fonde sur les résultats de la première enquête1 menée pendant un an sous l'impulsion de G. Wildenstein, historien d'art, galeriste et directeur de la Gazette des Beaux-Arts, en collaboration avec le Minutier central des notaires de Paris, dirigé par J. Monicat.

Édition de quelques inventaires. Table des portraits cités dans les inventaires et les actes répertoriés consultés. Index des noms de personnes. Table par professions. Une étude d'une trentaine de pages précède l'inventaire.

1Cf G. Wildenstein, « Le goût pour la peinture dans la bourgeoisie parisienne au début du règne de Louis XIII [...] », Gazette des Beaux-Arts, 1959 et « Le goût pour la peinture dans la bourgeoisie parisienne entre 1550 et 1610 [...] », Gazette des Beaux-Arts, 1962.