Search guide Top of page
Section
Les métiers sous l'Ancien Régime

 

L'Encyclopédie, pl. ferblantier (Arch. nat. Bibliothèque : V I 5-21)

Étienne Boileau, nommé prévôt de Paris par Louis IX, convoque en 1261 les gens de métiers pour les engager à se former en communautés et à rédiger leurs statuts. Les statuts définissent les carrières de ceux qui travaillent dans chaque métier, organisent les conditions d'accès à la profession. Ils déterminent également les institutions judiciaires qui sont chargées de régler tous les litiges, les infractions qui peuvent survenir entre les membres d'un atelier ou dans le métier. Les statuts sont élaborés et votés par les membres du métier. La rédaction de ces statuts n'entraîne pas de grands changements. En effet, la grande majorité des métiers ne fait que mettre par écrit des règlements qui se transmettaient oralement depuis des générations. Une fois tous les statuts établis, Boileau les compile dans un ouvrage qui est communément appelé le Livre des métiers (KK//1006, 1336-1337). Ces statuts, qui concernent plus d'une centaine de métiers, sont souvent appliqués dans la France entière, à l'exception de certaines particularités locales.

Au XVIIIe siècle, la progression des idées libérales s'oppose au système corporatif ; les « économistes » triomphent avec Turgot lorsque l'édit de février 1776 libère totalement l'exercice des métiers y compris pour les étrangers. Rétablis par l'édit d'août 1776, les corporations, cependant diminuées en nombre, sont supprimées par le décret d'Allarde des 2-17 mars 1791 et la loi Le Chapelier des 14-17 juin 1791.

 

La présente fiche ne vise qu'à mettre en évidence les différentes séries dans lesquelle le chercheur pourra trouver des documents concernant les métiers, les artisans, et le commerce en général. La principale source pour Paris reste, bien évidemment, les archives du Châtelet de Paris et, en particulier, les registres du procureur du roi et de la Police.

 

 

Outils de référence

 

Guide général d'orientation dans les fonds de l'Ancien Régime (Paris, salle de lecture, SA/12).

Guide des recherches dans les fonds judiciaires de l'Ancien Régime (Paris, salle de lecture, SA/4).

État des sources de la première modernité, 1589-1661 (Paris, salle de lecture, SA/13).

Recherche par cadre de classement, voir État général des fonds, tome 1, Paris, Archives nationales, 1978 (Paris, salle de lecture, SA/1).

État sommaire des versements faits aux Archives nationales par les ministères, sous-série F/12, (Paris, salle de lecture, ESV/2).

Almanachs royaux (Paris, salle de lecture, ALM), publient des listes nominatives pour certaines professions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Où trouver la réglementation ?

Conseil du roi Cotes
Instruments de recherche

Minutes d'arrêts réparties en plusieurs séries correspondant aux divers départements des secrétaires d'État.

 

E//1684-1962

 

 

Paris, salle de lecture, fichier E/8

Index sur fiches « Arts et métiers et commerce, 1630-1710 »

 

Bureau de la ville de Paris    

Registres de délibérations.

1499-1784.

1551-1790.

 

H//1778-1880/1 (registres)

H//1881-1961 (minutes)

 

Paris, salle de lecture, C HIS

Registres des délibérations


 

Monuments historiques    

Métiers de Paris : règlements généraux, statuts, lettres royaux, pièces de procédure et autres documents relatifs aux divers métiers ; privilèges et charges des six corps de marchands de la ville.

XIIIe-XVIIIe s.

 

K//1030-1032

 

 

 

 

Paris, salle de lecture, K/03

 

 

 

 

Métiers : mélanges

K//1050-1051

 

Paris, salle de lecture, K/03

 

Parlement de Paris
   

Actes royaux et autres enregistrés au Parlement : lettres patentes, ordonnances, etc.

1337-1785.

 

X/1a/8602-8843

 

 

 

Paris, salle de lecture, X/8-49

 

 

 

 Châtelet de Paris    

Livres de couleur : statuts et règlements des corporations, ordonnances de la prévôté et sentences rendues au Châtelet sur les contestations entre gens des métiers, lettres patentes de création de maîtrise accordées à l'occasion des entrées royales ou de la naissance des dauphins, ordonnances de police, de voirie ou ordonnances d'intérêt général.

1223-1604.

 

Y//1-Y//6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Registres des bannières : statuts des communautés, privilèges des confréries, ordonnances de portée générale déjà présents dans les livres de couleur, actes royaux concernant les privilèges des villes,  lettres de sauvegarde et de gardegardienne en faveur des abbayes de la région parisienne, lettres de concession de droit ou de privilège à certains corps de métiers (libraires, imprimeurs).

1330-1703.

 

Y//7-18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livres de couleur : registre de transcription d'ordonnances et autres actes royaux : actes portant établissement, confirmation de statut de certaines communautés de métiers, ou création exceptionnelle de nouveaux maîtres à l'occasion des naissances, mariages ou avènements royaux.

1543-1586.

 

Y//85

 

 

 

 

 

 
Cour des monnaies de Paris
   

Règlements concernant les métiers de tireurs d'or, de batteurs d'or et de graveurs de la ville de Paris.

1637-1638.

 

 Z/1b/132

 

 

 

 

 

 

 

Archives imprimées

 



 

Textes administratifs du pouvoir central et des institutions locales classés chronologiquement.

XIIIe s.-an XIV.

 

AD/+/1-1418

 

 

 

 

Paris, salle de lecture, AD/03

 

 

 

 

Textes administratifs émanant du pouvoir central en matière d'industrie et de commerce, et notamment sur les statuts corporatifs.

Ancien Régime.

 

 

AD/XI/1-57

 

 

 

 

 

 

Paris, salle de lecture, AD/01

 

 

 

 

 

 

Collection Douët d'Arcq : pièces officielles, édits, déclarations, arrêts du Conseil d'État et règlements du XVIIIe s. relatifs en général aux corporations d'arts et métiers, au commerce, à l'industrie, à l'agriculture et aussi à des questions de jurisprudence, d'administration et de finances.

 

AB/XIX/199-AB/XIX/208

AB/XIX/654/B-AB/XIX/670

 

 

 

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources complémentaires

 

- La collection des règlements et des ordonnances de la police parisienne (1115-1744) est conservée à la Bibliothèque nationale de France (Français 8046-8117) ; aux Archives nationales sont conservés un répertoire chronologique et une table alphabétique de cette collection formée par le commissaire Dupré : H//1880.

- La collection Lamoignon, conservée aux Archives de la Préfecture de police de Paris sous les cotes AD 1-42, est un recueil des ordonnances de police (41 volumes imprimés et un volume de table).

- Archives communales, série AA : la réglementation municipale comporte les mêmes types d'acte.

 

 

Où trouver des documents administratifs, financiers ou judiciaires ?

 

 

Conseil et Bureau du commerce
Cotes
Instruments de recherche

Procès-verbaux, journal, délibérations.

1700-1791.

 

 


F/12/*/51-108

 

 

 


Paris, salle de lecture, F/12/100

Inventaire analytique des procès-verbaux

 

 

 

Ministère du commerce et de l'industrie    

Corporations d'arts et métiers : correspondance du Contrôleur général ; inventaire des papiers relatifs aux corporations ouvrières de Paris.

1776-1789.

 

F/12/204-207

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

Corporations d'arts et métiers. Documents généraux : état des papiers des corporations, etc.

1670-an II.


F/12/750-791

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

Bureau de la ville de Paris    

Privilèges de la ville de Paris, consulat, six corps de marchands, compagnie des Indes, commerce.

1563-1783.

 

H//2102  

 

 

 

 

Comptabilité des communautés de métiers : menuisiers, ébénistes et imprimeurs en taille-douce.

1717-1789.

 

H//2118

 

 

 

 

 

 

 

Commerce des eaux-de-vie ; arts et métiers à Paris.

1706-1789.

 

H//2119

 

 

 

Comptabilité des communautés de métiers : maîtresses couturières, imprimeurs en taille-douce, corroyeurs, charrons, drapiers, charpentiers, serruriers, vitriers, traiteurs, savetiers, faïenciers, manufacturiers de drap de Beauvais, agents de change et boulangers.

1629-1789.

 

H//2120

 

 

 

 

 

 
Monuments historiques    

Recueil de pièces originales relatives aux arts et métiers. 

1320-1780.

 

KK//1338

 

 

Paris, salle de lecture, KK/01

Répertoire numérique détaillé

 

Six corps de marchands : journaux des délibérations.

1706-1789.


KK//1340-1343

 

 

Paris, salle de lecture, KK/01

Repertoire numérique détaillé

 

Papiers d'origine privée    

Commerce et publicité au XVIIIe siècle : choix de factures, mémoires de fournisseurs, d'artisans, etc.

XVIIIe s.

 

T//30-1159

 

 

 

Inventaire

 

 

 

Corporations des horlogers, libraires, limonadiers-vinaigriers, maîtres fondeurs, etc.

1330-XVIIIe s.

T//1492  
Prévôté de l'Hôtel    

Demandes d'enregistrement de lettres de provisions d'office de marchands privilégiés suivant la Cour.

XVIIIe s.

 

V/3/32-81

 

 

 

Paris, salle de lecture, V/1

Répertoire numérique

 

 

Commissions extraordinaires du Conseil du roi

   

Liquidation des dettes des communautés supprimées.

 

V/7/278-296

 

Paris, salle de lecture, V/1

Répertoire numérique détaillé

Liquidation des dettes des communautés d'arts et métiers des villes et faubourgs de Paris, examen et révision de leurs comptes depuis 1689.

1716-1790.

 

V/7/421-443/2

 

 

 

Paris, salle de lecture, V/1

Répertoire numérique détaillé

 

 

Châtelet de Paris    

Avis du procureur du roi relativement à des contestations entre les maîtres des métiers de Paris et bons de maîtrise pour lesdits métiers.

1681-1790.

 

Y//9372-939

 

 

 

Paris, salle de lecture, Y/01

Répertoire numérique

Avis du lieutenant général de Police et du procureur du roi demandés par la cour avant homologation des délibérations de communautés de métiers, ou avant enregistrement des lettres patentes.

1750-1789.

 

Y//9500

 

 

 

 

 
Juridictions spéciales série Z
 

 

 

Sources complémentaires

 

- Archives départementales, série C : les fonds d'intendances renferment des rapports sur l'exercice des métiers, les statistiques, les affaires locales en lien avec les activités économiques.

- Archives de Paris : Juridiction consulaire, 1695-1791, (Paris, salle de lecture, 75/73).

- Archives communales, série BB : enregistrement chronologique des événements  ; série HH : les règlements de police.

- Archives de la Préfecture de Police de Paris, collection Lamoignon.


 

Où trouver des documents à caractère nominatif ?

 

Châtelet de Paris Cotes
Instruments de recherche

Chambre du procureur du roi : registres des jurandes et maîtrises : noms des maîtres nouvellement reçus.

1585-1789 .

 

Y//9306-9341

 

 

 

Paris, salle de lecture, Y/1

Répertoire numérique

 

 

Chambre du procureur du roi : bons de maîtrise.

 

 

Y//9372-9395

 

 

Paris, salle de lecture, Y/1

Répertoire numérique

 

Chambre du procureur du roi : minutes des élections des gardes ou jurés des corporations.

1725-1786.

 

Y//9396

 

 

 

 

Scellés après décès.

XVIIe-XVIIIe s.

 

Y//10719-16022

 

 

Paris, salle de lecture, Y/11-26

Table alphabétique des principaux scellés

 

Conseil du roi    

Arrêts portant dispense d'apprentissage et de compagnonnage pour accéder à la maîtrise.


Série E

 

 

Paris, salle de lecture, E/2

Répertoire numérique

 

Minutier central des notaires de Paris    

Minutes d'actes : bail, vente de fonds de commerce, apprentissage, devis, marché, inventaire, etc.

 

Série ET

 

 

Recherche avancée

 

 

Placards de décès. 1639-1836.

Ex : Charras

Série PL

 

Catalogue

 

Placards et affiches.

Ex : Auvry ; Barat

Série PA

 

Catalogue détaillé

 

Maison du roi    

Actes royaux. XVIIe-XVIIIe s.

 

 

O/1*/1-128

 

 

Paris, salle de lecture, O/1/27-49

Inventaires-index

 

Prévôté de l'hôtel    

Scellés et inventaires après décès.

1717-1789.

 

V/3/88-92

 

 

Paris, salle de lecture, V/13

Table alphabétique

 

 

 

Exemple :

 

   

Architectes, charpentiers, maçons. 

 

Z/1j

 

Artificiers.

 

Z/1m

 

Barbiers-baigneurs, perruquiers, étuvistes : quittances de finance des places, 1691.

 

P//3784

 

Bouchers :

baux des étaux des boucheries de Paris, 1629-1789 ;

quittances pour les propriétaires de boucherie, 1673 ;

lettres patentes d'installation.

 

 

Y//9501-9504

P//3521-3522

Z/1f/555-638

 

Charpentiers : dossiers de réception.

 

Y//10555

 

Ciriers : paiement au cirier du Grand Conseil, 1709-1790.

 

V/5/1312-1315

 

Cuir, vendeurs : quittance sur les offices, 1690-1692.

 

P//3782

 

Écrivains (maîtres) : réceptions, 1673-1775.

 

Y//9335-9340

 

Joueurs de musique et maîtres à danser : rôles.

 

Z/1h/657

 

Maçons (maîtres) : réceptions.

 

Z/1j/191-Z/1j/255

 

Médecins : dossiers de réception.

 

Y//1055

 

Mégissiers : déclarations d'achat de peaux, 1679.

 

Y//3942

 

Oiseleurs (maîtres) : réceptions, brevets, élections et comptes des jurés, requêtes et délibérations de la communauté, visites et expertises, affaires judiciaires. XVIIe-XVIIIe s.

 

Z/1e/1166

 

 

Pêcheurs (maîtres) : réceptions, apprentissages, contraventions.

 

Z/1e/1164-1165

 

Poissonniers. 1783-1784.

 

Z/1l/1

 

Sages-femmes : dossiers de réception.

 

Y//10555

 

Salpétriers : déclaration de domicile, enregistrement des dépôts des productions, 1741-1752.

 

Z/1m/4

 

Vendeurs de faux : sentences à leur encontre.

 

Y//9510-9522

 

 

 

Un exemple de communauté : les orfèvres parisiens

Le métier d'orfèvre a été très tôt réglementé et surveillé notamment en raison de la valeur des matières nécessaires à l'exécution des œuvres. La corporation des orfèvres figure parmi les « six corps » des métiers parisiens dans le Livre des métiers d'Étienne Boileau (KK//1336). C'est sans doute l'une des corporations qui nous a laissé le plus d'archives, tant sur son organisation et de sa réglementation que sur la vie privée de ses protagonistes.

Les archives de la communauté des orfèvres de Paris sont aujourd'hui réparties entre les séries K (Monuments historiques) et T (Papiers d'origine privée).

Le métier est soumis aussi à une sévère réglementation et placé sous la juridiction de la Cour des monnaies (sous-série Z/1b).

 

Monuments historiques Cotes
Instruments de recherche

Statuts, privilèges, réceptions des nouveaux orfèvres. Relations avec les autres orfèvres du royaume. Rapports et contestations avec les officiers des monnaies et les autres métiers, etc.

1255-1790.

 

K//1033-1034

K//1048-1049

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

 

Confrérie Sainte-Anne des orfèvres en la cathédrale.

XVe-XVIIe s.

 

KK//1014/1, bis et ter

KK//1348

 

 

Répertoire numérique

 

 

Communauté des orfèvres : statuts, réglements, mémoriaux, comptes, privilèges, délibérations, etc.

1345-1793.

 

KK//1344-1354

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

Papiers séquestrés pendant la Révolution    

Archives de la communauté des orfèvres de Paris.

XIVe-XVIIIe s.

 

T//1490/1-1490/259

 

 

Répertoire numérique détaillé : cartons

Répertoire numérique détaillé : registres

 

Cour des monnaies    

Règlements en matière administrative : enregistrement des statuts, homologation des délibérations, insculpation des poinçons de jurandes et de maîtres,

récapitulatifs annuels des décès et des maîtrises des communautés d'orfèvres, etc.

1266-1790.

 

Z/1b/361-431

 

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

 

 

Documents concernant les orfèvres de Paris et de province : dossiers de maîtrise par lettres patentes, prestations de serment, insculpations des poinçons des maîtres et des jurandes, etc.

1450-1790.

 

Z/1b/639-676

 

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

 

Dossiers des instructions civiles et criminelles : concerne les orfèvres, horlogers, merciers, etc. Procès-verbaux d'insculpation des poinçons des maîtres et gardes orfèvres de Paris et sa généralité.

1550-1790.

 

Z/1b/678-726

 

 

 

 

Répertoire numérique

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie sélective

Généralités

 

Denis DIDEROT, Jean LE ROND d'ALEMBERT, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences et des arts et des métiers, 1751-1765.

Édouard DOLLEANS, Histoire du travail en France, Paris, Moutard, 1972.

Jean-François DUBOST, Guide des recherches aux Archives nationales sur l'histoire des étrangers en France, XVe siècle-1789, Paris, Archives nationales, 1994 (Paris, salle de lecture, AN/114)

Joël FÉLIX, Michel ANTOINE, François BAYARD, Économie et finance sous l'Ancien Régime, 1523-1789 : guide du chercheur, Paris, Comité pour l'histoire économique et financière de la France, 1994 (Paris, salle de lecture, AFG/14).

Robert FOSSIER, Le travail au Moyen Âge, Paris, Hachette, 2007.

Antoine FURETIÈRE, Dictionnaire universel, 1690 (Paris, salle de lecture, A 3.1 FUR).

Joseph GUYOT, Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique et bénéficiale, Paris, 1784 (Paris, salle de lecture, F 4 GUY).

Abel POITRINEAU, Ils travaillaient la France. Métiers et mentalités du XVIe au XIXe siècle, Paris, 1992.

Étienne Martin SAINT-LÉON, Le compagnonnage : son histoire, ses coutumes, ses règlements et ses rites, Paris, Librairie du compagnonnage, 1977.

 

Les corporations

 

Michèle BIMBENET-PRIVAT, Gabriel de FONTAINE, La datation de l'orfèvrerie parisienne sous l'Ancien Régime. Poinçons de jurande et poinçoins de la Marque, 1507-1792, Paris Musées, 1995.

Émile COORNAERT, Les corporations en France avant 1789, Paris, Gallimard, 1968.

Steven Laurence KAPLAN, La fin des corporations, Paris, Fayard, 2001.

François Olivier MARTIN, L'organisation corporative de la France d'Ancien Régime, Paris, Sirey, 1938.

Étienne Martin SAINT-LÉON, Histoire des corporations de métiers depuis leur origines jusqu'à leur suppression en 1791, Lorenz, 1922.

Pierre VIDAL, Léon DURU, Histoire de la corporation des marchands merciers, grossiers, joailliers, Paris, 1912.

 

Les métiers à Paris

 

Almanach du Dauphin, ou Tableau du vrai mérite des artistes célèbres, et d'indication générale des principaux marchands négociants, artistes et fabricants des six corps, arts et métiers de la ville et fauxbourgs de Paris et autres villes du royaume, Paris, Dumas 1776.

Natacha COQUERY, Tenir boutique à Paris au XVIIIe siècle, Paris, 2011, collection CTHS histoire, n°44.

Édouard FOURNIER, Histoire des enseignes de Paris, Paris, 1884.

Alfred FRANKLIN, Dictionnaire historique des arts, métiers et professions exercés dans Paris depuis le XIIIe siècle (Paris, salle de lecture, E 4.1 FRA).

Nicolas de LA MARE, Traité de la Police, Paris, 1707.

René de LESPINASSE, Histoire générale de Paris. Les métiers et corporations de la ville de Paris, XIVe-XVIIIe siècle. Tomes I-III, 1886-1897 (Paris, salle de lecture, C HIS).

Michel SURUN, Marchands de vin en gros à Paris au XVIIe siècle (Paris, salle de lecture, G 3.5 SUR).

Alain THILLAY, Le faubourg Saint-Antoine et ses « faux ouvriers » : la liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles, Seyssel, 2002.

 

À consulter :

USUELS : base, consultable en intranet, des usuels disponibles en salle de lecture des Archives nationales

SUDOC : Bibliothèque historique des Archives nationales (à réserver :bibliotheque.archives-nationales@culture.gouv.fr)

 

 

Glossaire

  • Apprenti : personne qui se forme auprès d'un maître dans l'exercice d'un métier. Pratique réglementée depuis l'édit de 1673. Un contrat enregistré chez un notaire fixe les conditions de la période d'apprentissage et les relations entre le maître et l'apprenti artisan. Certains métiers imposent à l'apprenti un stage de compagnon.
  • Communauté de métier : groupe organisé autour d'un métier, incluant des individus et leurs familles. Certaines communautés sont privilégiées. Les communautés de métier ont le droit de vote dans certaines assemblées : états généraux, municipalités.
  • Confrérie : membres d'une corporation professionnelle organisée autour d'une pratique religieuse (dévotion à un saint patron, entretien d'un bien religieux, secours et assistance, etc.). La confrérie dispose de biens et de moyens propres et s'administre selon ses statuts.
  • Corporation : groupement organisé en vue de réglementer une profession dans le cadre de l'exercice d'un métier commun. Les termes « guilde », « hanse », désignent les corporations de marchands.
  • Insculpation : dépôt de l'empreinte du poinçon utilisé pour les objets d'or ou d'argent auprès de l'administration compétente, afin de le faire agréer.
  • Jurande : charge confiée par élection à un ou plusieurs membres d'une corporation, choisis pour la représenter, faire respecter ses statuts, recevoir les apprentis et les maîtres. Il y avait deux à quatre jurandes par métier juré. Par extension, désigne aussi le temps d'exercice d'une charge.
  • Juré : personne ayant prêté serment dans une maîtrise.
  • Maîtrise : qualité donnée à l'artisan qui remplit certaines conditions d'âge et de formation, de moralité et de vie religieuse. L'apprentissage et l'examen professionnel, sanctionné par la présentation du chef-d'œuvre, ouvrent à la maîtrise après paiement de droits, versement d'une aumône et prestation de serment devant la corporation et le juge de police.
  • Métier juré : métier existant dans les villes jurées (Paris est une ville jurée comme beaucoup de villes du Nord. Dans le Sud, les villes jurées sont moins courantes : les métiers s'y exercent librement dans le cadre de confréries) et exerçant un monopole professionnel sur un territoire. Les membres sont assermentés. L'association a la personnalité morale et juridique et jouit de certains privilèges. Le roi confie aux métiers jurés des missions publiques. Les apothicaires sont constitués en communautés jurées inspectées par la faculté ou le collège de médecine.
  • Métier réglé : métier contrôlé par les municipalités qui peuvent en édicter les statuts, le faire surveiller par la police locale. Leurs ressources ne leur appartiennent pas. Devant la justice il est assisté par les membres des municipalités.
  • Métiers fédérés : métiers regroupés par l'interdépendance de leurs fonctions, ou métiers identiques, exerçant leur activité sur une même aire géographique.
  • Six corps de marchands : il s'agissait des drapiers, des épiciers, des merciers, des fourreurs, des bonnetiers et des orfèvres (dans l'ordre de préséance arrêté en 1660).
  • Syndic : membre administrateur d'une communauté.
  • Ville jurée : ville organisée en système corporatif.

 

 

© Archives nationales, 2008. Mise à jour en 2019.

 

 

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.