Back to search results Search guide Top of page
Section
Les minutes de Michel de Felin (étude III)

Michel de Felin, notaire de 1527 à 1554, n'a pas laissé de répertoire pour son activité dans l'étude III. Dans les années 1960, Madeleine Jurgens, conservateur en chef au Minutier central, a recontitué cet outil en analysant une après une toutes les minutes subsistantes. Cet instrument de recherche manuscrit exhaustif sera numérisé en 2018 et annexé à l'inventaire en ligne de ce notaire. L'analyse de chaque minute sera également rattachée aux cotes afférentes (MC/ET/III/2 à MC/ET/III/49), travail qui a déjà été effectué en décembre 2017 pour les liasses composées d'inventaires après décès.

Publication, dépouillement sélectif de 6 610 actes.

Réalisation :

E. Coyecque, Recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris et de ses environs au XVIe siècle, Paris, Imprimerie nationale,

  • Tome I : 1498-1545, 1905, 932 p.

  • Tome II : 1532-1555, 1923, 832 p.

Étude(s) dépouillée(s) :

1 étude (XXXIII).

Dématérialisation :

Rétroconversion des données extraites de l'ouvrage (saisie externalisée, relecture et indexation par J.-M. Montet, J. Pouëssel et A. Lavopa, sous la dir. de M. Ollion et V. Bouat, 2009-2012).

La version intégrale de l'instrument de recherche est consultable en ligne :

Précisions :

Cet instrument de recherche est organisé par article (1 à 40), puis par liasse, puis dans l'ordre chronologique des actes. Les notices sont le plus souvent augmentées d'un extrait plus ou moins étendu de l'acte.

Table alphabétique des noms de personnes, de lieux et de matières. Plans. Introduction d'une quarantaine de pages sur la démarche entreprise.

Avant le vote de la loi du 24 mars 1928 et la création du Minutier, E. Coyecque souhaitait démontrer tout l'intérêt des archives notariales et de leur analyse dans le cadre d'un inventaire, inventaire dont il espérait faire un modèle.

Pour ce faire, il a choisi de sélectionner parmi les actes de cinq notaires de l'étude XXXIII (Jean et Pierre Crozon, Yves Bourgeois, Catherin Fardeau et Claude Lenormand) ceux qui lui paraissaient les plus intéressants (marchés, inventaires etc).