Fiche de recherche Haut de page
Section
Bases ARNO (1551, 1751, 1761, 1851)

Bases de données, dépouillement exhaustif de 214 202 actes.

Réalisation :

Personnel du Minutier, 1972-1993.

Étude(s) dépouillée(s) :

Toutes les études parisiennes existantes en 1551 (environ 22 000 actes), 1751 (environ 60 000 actes), 1761 (environ 75 000 actes) et 1851 (environ 60 000 actes), à l'exception des études des localités rattachées à Paris en 1959 (XXXVII, LXXIV, CIII-CIV, CXIV, CXX).

Dématérialisation :

Les données sont accessibles en ligne depuis 2000-2002 et sont aujourd'hui intégrées dans la salle des inventaires virtuelle.

Précisions :

Les dépouillements débutent en 1972 dans le cadre de l'application Minotaure, à l'instigation de R. Gourmelon.

On pense d'abord partir des répertoires de notaires mais ceux-ci étant trop imprécis, on revient à l'analyse directe des minutes en commençant par le second XVIIIe siècle, peu exploré et facile à lire pour des non-spécialistes.

Un premier dépouillement exhaustif est donc réalisé pour l'année 1751. Face à la masse de travail, il est décidé de se limiter à des coupes décennales.

Un second dépouillement exhaustif est alors réalisé pour l'année 1761.

Grâce à des soutiens du CNRS dans les années 1980, deux autres années, 1551 puis 1851, sont dépouillées.

En 1990, l'application Minotaure est dépassée ; une convention est passée en 1994 avec l'INRA pour en effectuer la rétroconversion, achevée en 2000 : les bases ARNO remplacent alors Minotaure.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici