Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Papiers d'origine privée. Compagnie des monnayeurs de Paris

Haut de page
Cotes
T//1491/1-T//1491/52
Localisation physique
Paris

Description

Présentation du contenu

INTRODUCTION

La sous-série T 1491 est constituée par les archives de la compagnie des monnayeurs de Paris, qui couvrent une très large période, allant du XIII e au XVIII e siècles, avec même deux pièces datant de 1807. Sans entrer dans le détail historique, rappelons simplement que cette compagnie, dont on ne trouve mention qu'à partir du XIIIe siècle

Voir en particulier Françoise Dumas, « Monnayage et monnayeurs », dans Artistes, artisans et production artistique au Moyen Age, t. I, Les hommes, Paris, Picard, 1986.

, rassemblait l'ensemble des ouvriers chargés de la fabrication des monnaies, dans le cadre de l'atelier monétaire de Paris.

Plan de classement

Ce fonds est organisé en deux grandes parties qui, si elles sont distinctes, n'en sont pas moins parfaitement complémentaires :

. La première, des articles T 1491 1 à T 1491 24, contient un ensemble de documents répertoriés dans un inventaire, rédigé par les monnayeurs eux-mêmes en 1714, que nous avons la chance de posséder ; ainsi, malgré quelques lacunes dont nous n'avons signalé que les plus flagrantes, il a été possible de reconstituer avec exactitude cet ancien classement, qu'il a paru d'autant plus intéressant de conserver, qu'il révèle une véritable démarche logique d'organisation. En effet, il s'ordonne autour de trois sous-parties concernant les domaines (cotes A à &), les privilèges et l'administration de la compagnie (cotes A 2 e à & 2 e), les comptes et les procédures financières (cotes A 3 e à V 3 e). La présentation matérielle que nous avons adoptée pour le répertoire est la suivante : à chaque dossier, numéroté de 1 à n par carton, correspond une cote de l'ancien inventaire, cote qui est signalée entre crochets. Avant de consulter cette partie du fonds, il paraît donc indispensable de se référer à l'inventaire de 1714 (T 1491 52), dans lequel, à quelques exceptions près, chaque cote est détaillée pièce à pièce.

. La seconde, des articles T 1491 25 à T 1491 26, renferme les papiers qui ne sont pas compris dans l'ancien inventaire

Dans le dossier n° 3 du carton T 1491 36, on trouvera cependant un ensemble de documents inventoriés en 1714, mais extraits en 1782 pour être utilisés comme preuves lors d'un procès contre le chapitre de Sainte-Opportune. Par respect du fonds, nous avons laissé ces pièces parmi les autres documents relatifs à ce procès.

, qu'ils soient antérieurs ou postérieurs à 1714. Cependant, afin que le fonds conserve une unité générale, ces documents ont été classés suivant le même plan que celui adopté pour la première partie.

Après ces 40 premiers articles, qui sont tous sous forme de liasses, ont été placés les 12 registres encore conservés ; là aussi, on a respecté l'ancien classement, en séparant ceux qui sont mentionnés dans l'inventaire de 1714, de ceux qui ne le sont pas. Par ailleurs, afin d'éviter les erreurs récurrentes causées par la cotation jusqu'ici adoptée pour l'ensemble de la série T (à savoir une numérotation parallèle des cartons et des registres), nous avons numérotés les registres à la suite des cartons.

Intérêt du fonds

Il apparaît clairement que nous avons là l'ensemble quasi complet des archives les plus anciennes de la compagnie des monnayeurs ; preuve en est le peu de lacunes existantes par rapport à l'inventaire de 1714. Certes, l'Hôtel des Monnaies actuel conserve une importante quantité d'archives, mais principalement pour les XVII e et XVIII e siècles.

En outre, les informations contenues dans ce fonds ouvre un large champ de pistes de recherche, relatives en particulier à l'organisation, aux activités et aux possessions de la compagnie. On peut signaler notamment une quantité élevée d'actes concernant les privilèges et les exemptions accordés aux monnayeurs, ainsi que de précieuses pièces portant sur la mécanisation de la fabrication des monnaies au XVII e siècle, et en particulier l'action menée par la compagnie contre Nicolas Briot, inventeur du balancier monétaire. Par ailleurs, on trouvera de très nombreux documents relatifs au faubourg parisien du Roule et au territoire de la paroisse Saint-Philippe du Roule, et ce depuis le XIII e siècle.

Le fonds de la compagnie des monnayeurs de Paris est donc d'une grande richesse, tant pour l'histoire économique et sociale, que pour la topographie parisienne ou encore la numismatique.

Sources et références

Sources complémentaires

Sources complémentaires

Pour ce qui est de la fabrication des monnaies, de l'administration des ateliers, en particulier celui de Paris, et de la justice en matière de monnayage, on pourra consulter : le fonds du Contrôle général des finances, sous-série G 7 (notamment 1391 à 1472), le Trésor des chartes, série J (459, 971-972), les Monuments historiques, séries K (715, 902-903, 1033-1049) et KK (953 à 959), les mélanges des séries M (807 et 808) et MM (994 et 995), les extraits et procédures judiciaires de la série U (438-439, 686, 687, 957, 1001, 1008-1009, 1034), le fonds de la Cour des Monnaies, sous-série Z 1B (en particulier 913 à 931).

A propos du Roule et des possessions de la compagnie, on pourra aussi consulter : les fonds de comptabilité des établissements religieux, sous-série H 5 (notamment 3809 1-3809 2), les Monuments ecclésiastiques, séries L (701) et LL (1164), les Titres domaniaux, sous-série Q 1 (1134 1 à 1151, 1172 à 1199), les Biens des établissements religieux supprimés, série S (1121, 1197, 3481).

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

J.-M. Darnis, Catalogue des fonds d'archives de la Monnaie de Paris (1418-1996), Paris, Monnaie de Paris, 1996-1999, 2 vol.

Histoire monétaire et numismatique

Revue numismatique (anciennement Revue de la numismatique française), depuis 1836.

J. Babelon, article "Numismatique", L'Histoire et ses méthodes, sous la direction de Ch. Samaran, (Encyclopédie de la Pléïade, vol.11), Paris, Gallimard, 1961.

J. Belaubre, Histoire numismatique et monétaire de la France médiévale (de la période carolingienne à Charles VII), Paris, Le Léopard d'Or, 1986.

M. Bompaire et F. Dumas, Numismatique médiévale, coll. l'Atelier du médiéviste, vol. n°7, Brepols, 2000.

A. Dieudonné, Les monnaies françaises. Aperçu historique, Paris, Payot, 1923.

F. Dumas, "Monnayage et monnayeurs", Artistes, artisans et production artistique au Moyen Age, t.1, Les hommes, Paris, Picard, 1986.

J. Duplessis, Les monnaies françaises royales de Hugues Capet à Louis XVI (987-1793), Paris, Platt, 1988.

P. Grierson, Bibliographie numismatique, Bruxelles, 2 e édition, 1979.

P. Grierson, Monnaies et monnayages : introduction à la numismatique, Paris, Aubier, 1976.

J. Lafaurie et P. Prieur, Les monnaies des rois de France. I : de Hugues Capet à Louis XII ; II : de François I er à Henri IV, Paris, 1951-1956, 2 vol.

V. Lecomte Collin et B. Collin, Les monnaies dans les collections publiques françaises, Paris, éditions Hervas, 1990.

Hôtel des monnaies

C. Lorgues, " L'ancien Hôtel de la monnaie de Paris et ses problèmes", Revue numismatique, 1968.

F. Mazerolle, L'Hôtel des monnaies, les bâtiments, le musée, les ateliers, Paris, H. Laurens, 1907.

Roule et maladrerie du Roule

A. Babeau, "Les Pépinières du Roule", Bulletin de la Société du VIII e arrondissement, 1905.

M. Dumolin, "La maladrerie et le fief du Roule", Bulletin de la Société de l'Histoire de Paris et de l'Ile de F rance, n°57, 1930.

L. Le Grand, "Les Maisons-Dieu et léproseries du diocèse de Paris au milieu du XIV e siècle", Mémoire de la Société de Paris et de l'Ile de France, t. XXIV (1897), p. 295-302, t. XXV (1898), p. 90-177.

A propos de Nicolas Briot

F. Mazerolle, Les médailleurs français du XV e au milieu du XVII e siècle, Collection de documents inédits sur l'Histoire de France, Paris, Imprimerie nationale, 1902-1904, 3 vol.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire