Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Monuments historiques (cartons). Titre X : Cérémonial

Haut de page
Cotes
K//1712-K//1723
Date
XIe-XVIIIe siècles
Localisation physique
Paris

Description

Présentation du contenu

INTRODUCTION

Comme l'ensemble de la série K, le titre X rassemble des pièces d'origine diverses, réunies par le Bureau des triages des titres à partir des documents qui lui passaient entre les mains, et ordonnés selon un plan méthodique.

Dans son plan d'origine, la collection des « Monuments politiques » ou « Monuments historiques » ne comprenait que les actuels titres I à X. Ce dernier était consacré au « Cérémonial » de l'Ancien Régime, c'est-à-dire aux dossiers relatifs au règlement des grandes cérémonies publiques et privées de la Monarchie. Les pièces qui le constituent, et qui sont conservées sous les cotes K 1712 à K 1720, proviennent pour l'essentiel soit des archives du grand maître de France, soit de celles du grand écuyer. C'est le cas en particulier des cartons relatifs aux pompes funèbres et aux cérémonies publiques. Le dossier conservé sous la cote K 1719, n° 55, porte d'ailleurs des mentions manuscrites en précisant la provenance, et expliquant qu'ils ont été conservés pour prouver que le prince de Lambesc continuait, quoique émigré, à faire fonction de grand écuyer, et qu'il était employé par le Roi pour entretenir des liens avec les émigrés ; des mentions de même nature se retrouvent dans certains dossiers du titre III de la série K, également relatifs au prince de Lambesc (K 528).

Cependant, comme le titre X marquait également la fin de la série K, on y a placé, après les dossiers relatifs au Cérémonial proprement dit, une série de pièces isolées qui n'ont qu'un lien très lâche avec les premiers cartons. Il s'agit d'abord d'une belle série de quittances concernant essentiellement les Hôtels ou Maisons royaux (ce qui explique qu'elles aient été jointes au Cérémonial), qui sont conservées sous les cotes K 1721 à K 1723. Mais le carton K 1723 s'achève avec une vingtaine de pièces très différentes, qui constituaient le résidu de l'ensemble de la série et n'avaient pu trouver place dans les autres titres : brevets d'officiers royaux, pièces isolées, et douze pièces intéressant des serfs.

Il est rappelé que la série K ne comprend que des cartons ; les registres qui les complètent ont été placés dans la série KK (KK 1423 à 1457). Il faut donc consulter parallèlement au présent instrument de recherche, le répertoire détaillé de la série KK.

Le présent inventaire reprend, pour l'essentiel, celui réalisé par Louis-Claude Douët d'Arcq vers 1860. Le contenu des cartons K 1712 à K 1720 a cependant été systématiquement vérifié, et les analyses précisées.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire