Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Fonds Bougainville (XVe-XXe siècles)

Haut de page
Cotes
155AP/1-155AP/16
Date
XVe-XXe siècle
Nom du producteur
Bougainville, Pierre-Yves de (1688-1756) -  Bougainville, Louis Antoine de (1729-1811) -  Bougainville, Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien de (1781-1846)
Importance matérielle
et support
16 cartons (155AP/1-155AP/16) ; 2,40 mètres linéaires.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

  • 155AP/3/1 et 155AP/4/2 : communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.
  • 155AP/1-155AP/2, 155AP/3 dossiers 2-3, 155AP/4, dossier 1, dossier 2 (pièces 4-6), dossiers 3-10, 155AP/5-155AP/16 : communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

  • 155AP/3/1 et 155AP/4/2 : reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.
  • 155AP/1-155AP/2, 155AP/3 dossiers 2-3, 155AP/4, dossier 1, dossier 2 (pièces 4-6), dossiers 3-10, 155AP/5-155AP/16 : reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Description

Présentation du contenu

Sommaire :

  • 155AP/1-A155AP/4. Papiers de Louis Antoine de Bougainville.
  • 155AP/5-155AP/13. Papiers de Hyacinthe de Bougainville.
  • 155AP/14. Papiers de la famille de Bougainville.
  • 155AP/15. Papiers des familles alliées.
  • 155AP/16. Documents de grandes dimensions, plans et diplômes.

Langue des documents

français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales (France)

Historique du producteur

Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811) se fit d’abord recevoir avocat, puis entra comme aide-major dans le régiment de Picardie (1753). Il fut peu après envoyé à Londres comme secrétaire d’ambassade, et la publication de son Traité du calcul intégral (1754-1756) l’y fit recevoir membre de la Société royale. Il suivit Montcalm en Nouvelle-France en 1756 et y devint colonel. Après la paix de Paris, Bougainville, avec des fonds familiaux et l’encouragement du roi, mit sur pied une expédition et fonda aux îles Malouines une colonie où, le 5 avril 1764, il fit reconnaître la souveraineté de Louis XV. Dans le cadre du Pacte de famille, Louis XV décida de l’abandon de cette jeune colonie à l’Espagne (2 avril 1767). Admis dans la marine royale avec grade de capitaine de vaisseau, Bougainville entreprit avec la frégate La Boudeuse et la flûte L’Étoile un voyage de circumnavigation qui lui fit découvrir dans la mer du Sud différents archipels de la Polynésie, et qui fut raconté par lui dans son Voyage autour du monde (1771). Bougainville prit part à la guerre d’Amérique dans l’escadre du comte d’Estaing (1778-1779), puis fut promu chef d’escadre dans l’armée navale du comte de Grasse (1781-1782). Placé en 1790 à la tête de l’escadre de Brest, il démissionna bientôt et se consacra désormais à des études scientifiques. Membre de l’Institut et du Bureau des longitudes, il fut nommé sénateur puis comte par Napoléon Ier.

Hyacinthe de Bougainville (1781-1846), fils du navigateur Louis Antoine, après des études à Polytechnique, prit part en 1800 à la campagne de découverte commandée par Baudin sur Le Géographe, puis sur la corvette Le Naturaliste. Attaché à l’état-major de l’amiral Brieux au camp de Boulogne, Hyacinthe de Bougainville prit part à de nombreux engagements contre les flottilles anglaises. Capitaine de frégate en 1811, il commanda en 1812 La Cérès. Attaqué par deux vaisseaux anglais, le 6 janvier 1814, il fut fait prisonnier. Traduit à cette occasion devant un conseil de guerre, il fut acquitté. Sous la Restauration, il fut nommé capitaine de vaisseau le 22 août 1821 et commanda La Thétis aux Antilles. De mars 1824 à juin 1826 il dirigea une expédition autour du monde qu’il relata dans Journal de la navigation autour du globe de la frégate La Thétis et de la corvette L’Espérance, pendant les années 1824, 1825 et 1826, publié par ordre du Roi (Paris, 1837, 2 volumes et 1 atlas in-folio). Élevé au titre de baron de Bougainville en 1811, il fut promu au grade de contre-amiral, le 1er mai 1838 et nommé commandant supérieur de la marine à Alger. De 1841 à sa mort, il fut membre du Conseil d’amirauté et président du Conseil des travaux.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

  • Achat et revendication (entrée n° 1346 du 24 juin 1957 : 155AP/3/1 et 155AP/4/2).
  • Dépôt (entrée n° 1397 du 4 février 1958, 155AP/1-155AP/2, 155AP/3 dossiers 2-3, 155AP/4, dossier 1, dossier 2 (pièces 4-6), dossiers 3-10, 155AP/5-155AP/16).

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire