Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Affaires étrangères. Correspondance des consuls d'Athènes et de Négrepont, Mémoires et documents des consulats de Grèce et de Turquie (1684-1791)

Haut de page
Cotes
AE/B/I/173-AE/B/I/174,AE/B/I/908
Date
1684-1791
Localisation physique
Paris

Description

Présentation du contenu

INTRODUCTION

Les séries Affaires étrangères B/I/ et B/III/, versées par le ministère des Affaires étrangères aux Archives nationales en 1929 et 1933, sont de nos jours encore assez peu connues. La dispersion des fonds d'archives des consulats en est peut-être la raison.

Les affaires des consulats dépendaient sous l'Ancien Régime du secrétariat d'État de la Marine

Voir l'excellente introduction que Didier Neuville écrivit pour la sous-série Marine B/7/ (pays étrangers, commerce, consulats) dans son État sommaire des archives de la Marine antérieures à la Révolution, Paris, 1898, in-8°, LXVII-694 p., p. 251 et 252.

. La Convention rattacha les consulats au ministère des Relations extérieures (puis des Affaires étrangères) ; les archives furent alors partagées entre ce ministère et celui de la Marine. La division semble avoir été faite de façon arbitraire, puisque la Marine, dont les archives anciennes se trouvent aujourd'hui aux Archives nationales

Voir Les Archives nationales. État général des fonds. T. III. Marine et Outre-Mer, Paris, 1980, p. 47-53.

, conserva :

dans la série des Décisions, celles qui concernaient le Ponant, datées de 1709 à 1723, cotées Marine B/7/ 1 à 47.

dans la série des Ordres et Dépêches, ceux qui concernaient le Ponant et le Levant, datés de 1480 à 1755, cotés Marine B/7/ 48 à 203.

dans la série des Lettres reçues, des mémoires et documents divers sur le Ponant et le Levant, datés de 1493 à 1789

Voir Inventaire des archives de la Marine. Sous-série B/7/ (pays étrangers, commerce, consulats), déposée aux Archives nationales, t. I (art. 1 à 20), t. II (art. 21 à 47), t. III (art. 48 à 63), t. IV (art. 64 à 75), par Étienne Taillemite, Paris, 1964 et 1966 ; t. V (art. 76 à 89), t. VI (art. 90 à 103), par Philippe Henrat, Paris, 1979 et 1980.

, cotés Marine B/7/ 204 à 462.

des mémoires et documents divers sur le commerce et les consulats, datés principalement des XVII/e/ et XVIII/e/ siècles, cotés B/7/ 463 à 519.

Le fonds de la Marine est donc indispensable à consulter pour toute étude sur les consulats du Levant. Pourtant ce fut le ministère des Relations extérieures qui, en 1796, reçut la part la plus importante des archives consulaires ; celles-ci sont conservées aux Archives nationales depuis 1933, dans les séries Affaires étrangères B/I/ et B/III/.

La série A.E. B/I/, dite de la "Correspondance consulaire", comprend deux parties :

la suite de la série des Ordres et dépêches dont le début, jusqu'à 1755, resta, on l'a vu, dans les séries de la Marine. Cette suite va de 1756 à 1793 ; elle est cotée A.E. B/I/ 1 à 38 (Levant et Barbarie), 39 à 74 (Espagne, Portugal, Italie, Nord) ;

les lettres des consuls, classées par ordre alphabétique des 105 postes consulaires, s'étendant sur les XVII/e/ et XVIII/e/ siècles, la plus grande partie étant postérieure à 1669 et beaucoup d'entre elles allant jusqu'à 1791-1792.

C'est de cette dernière partie que proviennent les trois registres des consulats d'Athènes et Nègrepont, ici inventoriés. Ils sont la preuve, par leur faible importance (deux registres pour Athènes, un seul pour Nègrepont), de l'irrégularité de la conservation de ces fonds : il suffit de considérer, en comparaison, l'importance des papiers du consulat d'Alep (22 registres) ou de celui de Constantinople (73 articles).

Les consulats du Levant et de Barbarie étaient installés dans les villes et pays de Smyrne, Morée, Égypte, Alep, Alger, Tunis, Tripoli de Barbarie, Maroc, Palestine et Acre, Bassora, Tripoli de Syrie, Chypre, la Canée, Salonique, Bagdad et les Dardanelles. On sait l'importance des consuls du Levant

par rapport à ceux du Ponant et du Nord

Voir Didier Neuville, op. cit., p. 251-252.

 ; ils avaient en effet les fonctions et responsabilités des ambassadeurs et veillaient à tous les intérêts de la France, politiques et commerciaux. Les consuls des pays d'Europe devaient en référer aux ambassadeurs dont ils dépendaient. Si l'on considère cette indépendance et l'importance des consuls du Levant, on peut juger de la richesse de leur correspondance.

Les inventaires des archives des consulats d'Athènes et de Nègrepont font suite à une série d'inventaires analytiques portant sur le Levant, et plus particulièrement sur la Grèce, dont beaucoup furent rédigés par M. et Mme Constantinidès et par M. Svoronos.

Leur modèle est certainement l'inventaire des correspondances de Salonique et Kavalla (A.E. B/I/ 629 et 990-1004), par Nicolas G. Svoronos, pourvu d'un index et publié à Paris en 1951 par la Librairie d'Amérique et d'Orient (155 pages). Cet inventaire devait être le premier d'une série, dans le cadre de la collection, aujourd'hui disparue, des Correspondances des Consuls de France au Levant, conservées aux Archives nationales, dirigée alors par les professeurs J. Sauvaget, L. Bazin, F. Braudel, J. Deny et P. Lemerle.

L'inventaire du fonds de Smyrne, annoncé en 1955 par M. Svoronos comme étant sous presse

Voir notamment l' État des inventaires des Archives nationales, départementales, communales et hospitalières. Supplément (1937-1954), Paris, 1955, p. 16.

, semble n'avoir jamais été achevé. Ceux des fonds de la Canée et du vice-consulat de Candie (A.E. B/I/ 340 à 358) ont été rédigés en 1952-1953 par Constantin G. Constantinidès (543 pages dactylographiées, avec index), de même que celui de Chio (A.E. B/I/ 1009 à 1014) en 1951-1952 (209 pages dactylographiées). L'index de l'inventaire du fonds de Chio se trouve mêlé à ceux des inventaires des quatre consulats suivants : Mytilène (A.E. B/I/ 861), Milo (A.E. B/I/ 862), Naxie (A.E. B/I/ 907) et Rhodes (A.E. B/I/ 952-953), également rédigés par Constantin G. Constantinidès, en 1951-1952 (135 pages dactylographiées).

Le premier registre des onze articles du fonds de Tripoli de Syrie (A.E. B/I/ 1114) a été inventorié par Joseph Chalhoub (29 pages dactylographiées, sans index, non daté) qui analysa également les archives du fonds de Saint-Jean-d'Acre (A.E. B/I/ 978 à 981) [4 volumes de 20 pages dactylographiées chacun, avec index, non datés] et du fonds de Jérusalem (A.E. B/I/ 628) [14 pages dactylographiées avec index]. Citons enfin l'inventaire analytique, rédigé en albanais et imprimé en Albanie, de Christian Gut : Inventaire des Correspondances des consuls français à Durres [Durazzo] (A.E. B/I/ 484), extrait de Gjurmime albanologjike 1-2, 1970, Prishtine, p. 293-313. C'est à cet ensemble que s'ajoutent aujourd'hui, les inventaires d' Athènes (A.E. B/I/ 173 et 174) et Nègrepont (A.E. B/I/ 908), rédigés par Mme Psaras, ce qui porte à treize le nombre des inventaires des consulats du Levant.

Reste donc indispensable la consultation du Répertoire numérique de la correspondance consulaire. Consulats. Mémoires et Documents (A.E. B/I/ et B/III/), publié à partir du travail de Léonce Célier, Paris, Archives nationales, 1982, 80 p. Ce répertoire permet en effet au lecteur de recenser les consulats du Levant non encore inventoriés, ainsi que l'importance de leurs fonds. Citons les plus importants d'entre eux :

Alep : 22 articles (A.E. B/I/ 76 à 97).

Constantinople : 73 articles (A.E. B/I/ 376 à 448).

Larnaca : 13 articles (A.E. B/I/ 630 à 642).

Smyrne : 28 articles (A.E. B/I/ 1042 à 1069).

Tripoli de Syrie : 11 articles (A.E. B/I/ 1114 à 1124)

qui sont la preuve que le dépouillement des consulats de Grèce, Syrie et Turquie, quoique bien avancé, est loin d'être terminé.

La série A.E. B/III/, dite des "Mémoires et Documents", concerne principalement le commerce et s'étend jusqu'au XIX/e/ siècle. Elle est classée par pays ou groupes de pays, dont la représentation est très inégale. Les documents relatifs au Levant et à la Barbarie sont les plus nombreux et de loin les plus importants. Formant les 322 premiers articles de la série, ils contiennent la correspondance de la chambre de commerce de Marseille, celle de l'inspecteur du commerce de Marseille et celle de l'agent du ministère des Affaires étrangères à Marseille, jusqu'en 1873. On y trouve aussi les papiers des compagnies de commerce établies en Barbarie.

A côté de cet ensemble considérable, les pays du Levant et de Barbarie ne sont représentés que par de petits groupes dispersés, tel celui de Grèce et Turquie (A.E. B/III/ 412 à 415), inventorié ici, comportant des mémoires et des lettres, des rapports, des statistiques, des états et des traités. Cet inventaire, à part celui, dactylographié, de Godefroy de Falguerolles

"Consulats, mémoires et documents. Affaires étrangères B/III/ 1 à 322, Levant et Barbarie (1616-1797)" inventoriés de 1979 à 1981, sous forme d'index en trois volumes dactylographiés (noms de personnes, noms géographiques et noms de matières). Cet index s'arrête à l'an V (1796-1797).

est le premier à paraître pour la série A.E. B/III/. Établi par Mme Raïa Zaïnova, il permet d'entrevoir la richesse des "Mémoires et Documents" pour l'histoire de la Méditerranée orientale, et l'ampleur des renseignements fournis sur toutes sortes de sujets, comme, par exemple, les rivalités commerciales des nations européennes avec les corsaires turcs et maltais.

Rappelons, cependant, que l'étude des pays du Proche-Orient nécessite, pour le commerce sous l'Ancien Régime, la consultation des fonds des séries Colonies, et particulièrement de la sous-série Colonie F/2A/, conservées aux Archives nationales et, pour le XIX/e/ siècle, celle des archives du ministère des Relations extérieures, et des archives de la chambre de commerce de Marseille.

Il m'est enfin agréable de remercier Mme Élisabeth Houriez et M. Jean-Pierre Babelon, conservateurs en chef aux Archives nationales, qui ont bien voulu revoir l'inventaire. Celui-ci s'insère dans une entreprise de collaboration avec le Centre international d'information sur les sources de l'histoire balkanique et méditerranéenne (CIBAL), toujours soucieux de mettre dans les mains des chercheurs des instruments de recherche plus nombreux sur les archives consulaires de la Méditerranée orientale.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire