Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Fonds Gustave La Bonninière de Beaumont (1801-1852).

Haut de page
Cotes
222AP/1-222AP/4
Date
1801-1852
Nom du producteur
Beaumont, Gustave de (1802-1866)
Localisation physique
Pierrefitte

Description

Présentation du contenu

Le petit fonds acquis par les Archives nationales ne présente pas un intérêt exceptionnel. Les historiens pourront consulter avec profit le dossier relatif aux campagnes électorales de Beaumont dans la Sarthe en 1848-1849. Les documents conservés par Beaumont sur l'Algérie nous font percevoir les hésitations du gouvernement et de Bugeaud sur l'organisation à lui donner, la meilleure façon de coloniser c'est à dire, à l'époque, de peupler et de défricher les terres.

Historique du producteur

Gustave Auguste La Bonninière naquit à Beaumont-la-Chartre (Sarthe) le 16 février 1802. Il entra dans la magistrature sous la Restauration et y resta après 1830 en qualité de procureur du Roi.

Envoyé en mission en 1831 avec Tocqueville pour étudier le système pénitentiaire américain, il fut désigné à son retour pour être l'orgame du ministère public dans le procès intenté par la baronne de Feuchères à la famille de Rohan. Sur son refus il fut destitué.

Il se retira alors dans la Sarthe et s'adonna à des travaux littéraires et historiques : il publia deux ouvrages pour lesquels il avait puisé sa documentation aux États-Unis, l'un Le Système pénitentiaire en collaboration avec Tocqueville, l'autre L'Esclavage.

Il se présenta le 15 décembre 1839 aux élections (6ème collège de la Sarthe) et fut élu en remplacement de M. Letrône décédé. Député de l'opposition, il fut réélu en 1842, puis en 1846. A cette date il fut élu également dans le 4ème collège de la Sarthe. Il opta pour la circonscription de Mamers.

Après février 1848, il fut élu par le département de la Somme. Il soutint, dans l'assemblée constituante, la politique de Cavaignac et fit partie du Comité de Constitution. Mais ses fonctions d'ambassadeur à Londres, puis à Vienne l'empêchèrent souvent de prendre part aux débats.

Réélu à l'assemblée Législative le 13 mai 1849, il ne soutint pas le prince Président dans ses préparatifs de coup d'Etat et protesta avec vigueur contre le 2 décembre à la mairie du Xème arrondissement. Arrêté et conduit au Mont Valérien, il fut relâché au bout de quelques jours et rendu à ses occupations civiles et académiques. Il avait été élu à l'Académie des Sciences Morales et Politiques en 1841.

En 1863 il échoua dans la 4ème circonscription de la Sarthe comme candidat de l'opposition.

Il mourut à Tours le 30 mars 1866.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Entrée n° 1167 : achat (14 avril 1956).

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire