Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Fonds Hutteau d’Origny et Pécoul (XVIIe-XXe siècle)

Top of page
Reference codes
376AP/1-376AP/107
Date
XVIIe-XXe siècle
Name of creator
Pécoul (famille) - Hutteau (famille)
Physical location
Pierrefitte
Access conditions

Consultation libre selon les modalités en vigueur aux Archives nationales

Conditions of use

Reproduction à usage privé libre, reproduction pour diffusion soumise à autorisation

Description

Presentation of content

- INTRODUCTION -

En 1976, pour répondre aux intentions de son père, récemment décédé, Monsieur Henri d'Origny déposait aux Archives nationales un fonds d'archives, en partie rapatrié de la Martinique, où sa famille possède encore une belle habitation du XVIIIe siècle, l'habitation Pécoul, autrefois la Basse-Pointe.

Il faut d'autant plus se féliciter de l'entrée de ce fonds que les papiers privés provenant de ce territoire lointain sont rares pour la période ancienne.

Ce fonds comprend en fait trois parties : les papiers personnels de la famille Hutteau d'Origny et ceux des Pécoul, alliés aux d'Origny par le mariage d'Henri d'Origny et d'Augusta Pécoul en 1900.

Les papiers personnels d'Origny et Pécoul sont très bien classés dans des grandes chemises blanches portant le nom de la personne, l'intitulé et parfois même des détails précieux qui en facilitent la consultation.

Une suite importante de liasses et de classeurs contiennent la correspondance et les papiers constitués par des titres de propriété, des comptes et des documents de gestion des habitations de la Montagne et de Basse-Pointe jusqu'en 1945 date de dissolution de la Société.

Des liasses ont trait à la vente du rhum, principale production de ces habitations de la Martinique.

Dix-huit cartons proviennent d'Auguste Pécoul (1837-1917), qui, après un séjour à l'abbaye de Solesmes comme novice, était entré à l'Ecole des chartes en 1861. Il devint l'ami de dom Besse qui fut son exécuteur testamentaire.

Ces dix-huit cartons ne sont qu'une partie des papiers de cet érudit qui avait à la fois une grande prolixité de parole et d'écriture. Il fit des dons et des legs à Ligugé et à la bibliothèque Méjane d'Aix-en-Provence.

Parmi les documents anciens, signalons entre autres une lettre de la baronne Tascher de la Pagerie à Joseph-François Pécoul, datée du 22 janvier 1796, et dont la suscription porte "Monsieur et cher parent", et de nombreux documents concernant l'esclavage, notamment une correspondance de Regnaudin à Jean-François Pécoul en 1814 sur les disparitions de nègres.

Parmi les documents plus récents, il faut citer une lettre de la reine Hortense à Madame de Boubers et une lettre de Lammenais à Pécoul, le remerciant d'un envoi de tabac.

Dès leur entrée aux Archives nationales, les archives d'Origny et Pécoul ont attiré l'attention des chercheurs. Elles ont déjà servi pour des travaux historiques, en raison surtout de la documentation précieuse et rare qu'elles contiennent sur la Martinique du XVIIIe siècle à nos jours.

Entry and conservation

Mode of entry

Dépôt, 1976-2001

Sources and references

Additional sources

Ce fonds d'archives est complété par une collection de clichés conservée au Service photographique des Archives nationales (4PH) :

4 PH 1 à 90 : Martinique

" 91 à 120 : Guadeloupe

" 121 à 171 : Indochine

" 172 à 175 : Ceylan

" 176 à 179 : Singapour

" 180 à 188 : Egypte

" 189 à 191 : Angleterre

" 192 à 207 : Italie

" 208 à 213 : Suisse

" 214 à 237 : Deauville

" 238 à 241 : Fillière

" 242 à 263 : Famille

" 264 à 278 : à identifier.

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export