Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Fonds du baron Louis (1806-1813).

Haut de page
Cotes
269AP/1
Date
1806-1813
Importance matérielle
et support
1 carton d'archives ; 0,1 mètre linéaire.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

Communication libre, par extrait uniquement, sous rèserve du règlement de la salle de lecture.

Conditions d'utilisation

Reproduction libre, par photographie numérique, selon le règlement de la salle de lecture.

Description

Présentation du contenu

Les documents conservés sous la cote 269 AP n'intéressent qu'une très faible partie des activités du baron Louis. Il s'agit seulement du reliquat de trois dossiers qu'il constitua dans l'exercice de ses fonctions au Conseil d'État (maître des requêtes en 1806, conseiller d'État en 1811), chargé de missions dans les pays conquis par Napoléon Ier pour le recouvrement des contributions de guerre et l'administration des dotations impériales.

Ils concernent plus spécialement la principauté de Munster, les grands duchés de Francfort et de Berg, dont les bénéficiaires étaient alors la princesse Pauline Borghèse, sœur de l'Empereur ; le général Arrighi, duc de Padoue (Jean Toussaint Arrighi, duc de Padoue (1778-1853) ; le duc de Vicence, Caulaincourt (Armand Augustin Louis, marquis de Caulaincourt (1772-1827) ; Napoléon constitua le duché de Vicence en sa faveur en 1808) et le colonel d'Ornano (Philippe Antoine, comte d'Ornano (1784-1863) ; il sera maréchal de France en 1861).

Les Archives nationales ont vainement recherché le reste des archives du baron Louis, mort sans enfant.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales de France

Historique du producteur

Fils d'un avocat au parlement de Metz, prêtre et conseiller-clerc au parlement de Paris (1781), Joseph-Dominique, baron Louis (1755-1837), adhère à la franc-maçonnerie en 1785. Il jure la constitution civile du clergé avant d'abandonner le titre et le costume de son ancien état. Ministre au Danemark en 1791, il ne rejoint pas son poste mais émigre en février 1793 avec le banquier Greffulhe. De retour en France (1801), il obtient, grâce à Talleyrand, la direction du bureau central de liquidation au ministère de la Guerre. Trésorier de la Légion d'honneur en 1802, maître des requêtes en 1806, président du conseil de liquidation établi en Hollande en 1810, chargé de missions dans les pays conquis pour le recouvrement des contributions de guerre et l'administration des dotations impériales, conseiller d'Etat en 1811, Louis devient administrateur du Trésor. Commissaire provisoire aux Finances du 3 avril au 13 mai 1814 et du 30 juillet au 10 août 1830, il est à cinq reprises ministre des Finances (du 13 mai 1814 au 20 mars 1815, du 9 juillet au 26 septembre 1815, du 29 décembre 1818 au 19 novembre 1819, du 11 août au 28 octobre 1830 et du 13 mars 1831 au 11 octobre 1832).

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Don du comte Alphonse de La Bourdonnais, apparenté au baron Louis (entrée 1254 du 22 octobre 1956).

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire