Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Papiers André-Frédéric Goerduck (XVIIIe-XIXe siècles).

Haut de page
Cotes
84AP/1
Date
XVIIIe-XIXe siècles
Importance matérielle
et support
Un carton d'archives ; 0,1 mètre linéaire.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

Communication libre sous réserve du règlement de la salle de lecture.

Communication sur microfilm (MIC/84AP/1).

Conditions d'utilisation

Reproduction libre selon le règlement de la salle de lecture.

Description

Présentation du contenu

Documents personnels, rapports, correspondance d'André-Frédéric Goerduck, au service du prince de Hesse, de la France et au sujet de la fondation de l'Empire illyrien.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales de France

Historique du producteur

D'une famille originaire de Francfort-sur-le Main et né en 1756 à Chaumont-en-Bassigny, André-Frédéric Goerduck exerce une carrière militaire dans différents pays.

D'abord au service du prince Hesse-Hanau, dont il est volontaire à partir de 1778, puis employé de 1780 à 1783 comme sous-lieutenant d'un régiment de chasseurs, André-Frédéric Goerduck (1756-?) participe à diverses expéditions telles que celle de la Nouvelle-Londres et de Yorktown. En 1784, il passe au service de la Hollande comme premier-lieutenant de cavalerie. Trois ans plus tard, il est capitaine du régiment de Van der Borch. Après le licenciement de ce régiment, il obtient en 1788 un brevet de capitaine en second au régiment de Royal-Liégois.

Chargé, de 1789 à 1791, de passer des marchés avec des fabricants d'armes de Liège, Goerduck doit ensuite émigrer. Titulaire d'une commission de capitaine au régiment d'infanterie allemand de Wittgenstein, il accomplit de 1791 à 1794, plusieurs missions à Venise, pour la levée d'un corps de chasseurs, en Hollande et en Angleterre.

Mais ces perspectives ne satisfont plus ses ambitions comme il l'écrit le 9 avril 1794 : « la partie de l'Europe que nous habitons n'offre plus aucune carrière à parcourir aux hommes avides de gloire et de célébrité ». Il conçoit alors le projet de fonder un Empire illyrien. À partir de ce moment, on perd la trace de Goerduck dont le frère, émigré en Angleterre dès 1795, vit encore sous la Restauration (voir aux Archives nationales la série O/3 ; Maison du roi, restauration, O/3/759, p.5 verso. Demande de secours par Mme et Melle Goerduck).

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Versement du Service de la récupération artistique en Allemagne, 1er juin 1950.

Sources et références

Documents de même provenance

Une pièce jointe aux documents : un portefeuille de cuir vert, doré au fer.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire