Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Institut national de la santé et de la recherche médicale : papiers de Francoise Facy (1969-2010)

Top of page
Reference codes
20130173/ 1-20130173/ 198
Date
1969-2010
Name of creator
Institut national de la santé et de la recherche médicale (France)FACY, Françoise - 
Material importance
and support
18 dimabs et un cauchard soit, 5,40 mètres linéaires environs
Physical location
Pierrefitte-sur-Seine
Access conditions

Librement communicable sous réserve du règlement de la salle de lecture

Conditions of use

Reproduction selon le règlement de la salle de lecture

Description

Presentation of content

Ce versement comprend essentiellement la production scientifique de Françoise FACY, c'est-à-dire aussi bien ses études épidémiologiques nées de commandes ou d'appels d'offres que ses publications ou ses participations à des colloques et des séminaires. Les thèmes abordés concernent l'addictologie et tout particulièrement la toxicomanie, et les traitements de substitution à la pharmacodépendance aux opiacés que sont la méthadone et le subutex. Une autre partie de ce versement concerne sa correspondance et les enseignements qu'elle a pu donnér.

Néanmoins, il est à noter l'absence d'une partie à proprement parler autobiographique, ainsi que de ses appartenances et relations avec des unités de recherche.

Ce versement présente un triple intérêt pour l'histoire des sciences. Outre la connaissance du travail scientifique de Françoise FACY, il permet d'apporter un éclairage sur la discipline épidémiologique et la méthodologie qui en découle.

Plus largement, ce versement constitue une porte d'entrée sur la recherche sur cette fin de XXe siècle en France, et plus particulièrement dans le domaine des sciences médicales. En effet, à travers cet ensemble de documents, on prend conscience de l'organisation et de l'évolution de la recherche, qui ne peut fonctionner sans réseaux interdisciplinaires, sans lien avec l'enseignement ou les associations qui sont sur le terrain, sans une mixité émulatrice mais aussi sans fonds pécuniaires.

En effet, ce versement est également révélateur des politiques publiques de santé de ces quarante dernières années. S'inscrivant résolument dans le champ de la santé publique, le travail de Françoise FACY est révélateur des politiques publiques en matière de prévention ou de prise en charge des personnes dépendantes aux drogues au sens large, et tout particulièrement sur les traitements de substitution. Ainsi, ce versement offre un regard à la fois distancié mais d'un point de vue pratique sur les politiques de santé publique à la fin du XXe siècle.

Classification method

Les dossiers de Françoise FACY ont été classés en six grandes parties, la première étant relative à ses activités scientifiques. A ce titre, elle comprend en premier lieu sa production scientifique, à savoir ses recherches, ses publications et ses colloques, puis son engagement associatif, son activité d'évaluation externe et ses communications. Dans un deuxième temps, on trouve les dossiers concernant ses activités d'enseignement, puis la documentation qui a servi à ses recherches et enfin sa correspondance.

Ensuite vient un ensemble documentaire annexe, celui de sa directrice de recherche, Françoise DAVIDSON avec qui Françoise FACY a travaillé après sa thèse.

Enfin, on peut trouver un disque vinyle, placé en dernièr pour des raisons matérielles de conservation préventive.

Deux modes de classement ont été privilégiés : il s'agit du classement thématique qui a été pratiqué aussi souvent que possible. Puis vient dans un second temps le classement chronologique, appliqué à la fois à l'intérieur des ensembles thématiques dégagés et lorsque ce premier mode de classement n'était pas pertinent. Le mode de classement est précisé lorsque cela est nécessaire.

Language of documents

français
anglais
espagnol

Institution responsible for intellectual access

Archives nationales

Creator history

Françoise Suzanne Caroline MARCHAL, nom d'épouse FACY, est née le 21 août 1949 à Thonne-les-près (dans la Meuse). Après un baccalauréat Maths-Elémentaires en juin 1967, elle réussit les concours d'entrée à l'école supérieure de chimie de Lyon (groupe ENSI - chimie Sud) et à l'Institut de Statistique des Universités de Paris. Elle y poursuit ses études de mathématiques statistiques, sanctionnées d'un certificat supérieur en juin 1972, d'une attestation d'études approfondies (AEA) l'année suivante et enfin un diplôme d'études approfondies (DEA) de statistique mathématique à Paris VI en 1975. Depuis, 1972, elle est par ailleurs vacataire, puis boursière à l'Inserm au sein de la Division de la Recherche Médico-Sociale (DRMS).

Françoise FACY prépare ensuite une thèse de 3e cycle, qu'elle soutient en 1978, en statistique mathématique intitulée « Classification sur les tableaux juxtaposés. Application à l'étude psychosociologique des adolescents suicidants », sous la direction du Professeur BENZECRI à l'Université Paris VI, du Pr DIDAY, d'un laboratoire de l'Institut de Recherche en Informatique et en Automatique (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) pour un point de vue méthodologique,  du Pr PICHOT à l'hôpital Ste Anne et du  docteur DAVIDSON, à l'Inserm du point de vue de l'épidémiologie clinique.

Pour l'équipe de Santé Publique de l'Inserm, située au Vésinet, son rôle est alors d'exploiter des enquêtes traitant des problèmes de « pathologies sociales », que ce soit chez les jeunes enfants (étude longitudinale de l'influence du mode de garde sur le développement psychomoteur et affectif), chez les adolescents (recherches sur le suicide) ou chez les personnes toxicomanes. Elle est également chargée de mener des recherches méthodologiques en statistique pour la prise en compte de la complexité des données propres à ces études, aux composantes multifactorielles.

En 1978, Françoise FACY participe à la création de l'unité de recherche 185 à l'Inserm sur les Sociopathies, sous la direction du Dr DAVIDSON. Créée par une scission au sein de la DRMS, cette unité étudie l'ensemble des phénomènes morbides nés d'interactions pathogènes entre l'individu et son environnement social en vue de leur prévention. Attachée de recherche en 1979, puis chargée de recherche, Françoise FACY travaille dans cette unité jusqu'à sa fermeture en 1985, suite au départ en retraite de sa directrice.

Elle rejoint alors une unité de recherche en construction, qui sera dirigée par le Professeur Daniel WIDLOCHER en 1986 : il s'agit de l'unité 302 intitulée « Psychopathologie et pharmacologie des comportements » située à l'hôpital de la Salpêtrière. Dans ce cadre, Françoise FACY, d'abord chargée de recherche puis directrice de recherche à partir de 1987, est responsable l'équipe d'épidémiologie qui travaille tout particulièrement à l'approche épidémiologique de la toxicomanie et du suicide. Dans un même temps, elle est responsable d'un réseau Inserm de recherche en santé publique pour l'étude des toxicomanes et leurs trajectoires de soins (il s'agit des diapositifs méthadone et participe également aux travaux du Conseil de l'Europe sur la toxicomanie (Groupe Pompidou).

Au départ en retraite de son directeur, cette unité 302 ferme en 1997, sans autre création d'unité en santé mentale : Françoise FACY demeure sans unité de rattachement purement Inserm. Elle poursuit néanmoins ses recherches, toujours hébergée au Vésinet, avec son équipe (composée d'un Ingénieur de Recherche, d'une ingénieur d'études, d'un adjoint administratif et trois vacataires à temps partiel).

A partir de 2000, Françoise FACY s'investit à l'UMRETTE, une Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de surveillance Transport-Travail-Environnement INRETS/UCBL (Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité ; Université Claude Bernard, Lyon I), dirigée par Bernard LAUMON. Son travail s'infléchit légèrement : ses recherches portent davantage sur les conséquences sociales des addictologies. Ainsi, elle est responsable d'une étude nationale auprès des Centres d'Examens de Santé de la Caisse nationale d'assurance maladie (C.N.A.M) sur le thème des usages de substances psycho-actives et des risques routiers chez les jeunes adultes (18-35 ans).

A partir de 2002, Françoise FACY est officiellement rattachée à l'unité de recherches 26 Inserm, intitulée « Modulations des échanges moléculaires entre le cerveau et le sang » et dirigée par Jean-Marie BOURRE, à Paris. En cohérence avec ses recherches à l'UMRETTE, Françoise FACY s'investit dans le travail de l'unité avec un projet épidémiologique de recherche de stupéfiants chez les conducteurs impliqués dans un accident mortel (suite à la loi GAYSSOT d'octobre 2001 qui prévoit le dépistage automatique de toxiques et d'alcool après un accident mortel sur la route) : son implication porte essentiellement sur les aspects de validité et de fiabilité des données rassemblées et exploitées.

Après la fermeture de l'unité 26, Françoise FACY continue ses travaux en épidémiologie des conduites addictives à l'UMRETTE, une unité mixte de recherche regroupant l'UMRETTE, l'équipe de l'Institut de veille Association Nationale des Intervenants en Toxicologie (InVS) à Lyon et le service de médecine du travail de Lyon 1. De même, elle poursuit l'enseignement qu'elle a dispensé depuis 1986 dans différentes universités (Paris V, VI XI, l'université de Bretagne Occidentale, les Universités de Lyon I Claude Bernard et Lyon II Lumière entre autres) en parallèle de ses activités de recherches. Elle y a enseigné aussi bien dans le domaine des sciences sociales, en psychologie que dans le domaine de la santé. 

Simultanément à ses travaux scientifiques et en lien avec ses recherches en épidémiologie clinique, Françoise FACY s'implique dans des activités associatives, notamment au cours des études nationales en toxicomanie dans les années 1990 et dans le domaine de la suicidologie (Conseils scientifiques et Conseils d'Administration de l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et en addictologie (ANPPA) et de l'Union nationale de prévention du Suicide (Union nationale pour la prévention du suicide).

Elle participe aussi à plusieurs expertises, conduites par le service d'expertises collectives de l'Inserm, sous la direction de Jeanne Etiemble : Alcool, effets sociaux en 2003, Autopsie psychologique pour la prévention du suicide en 2008, usage et dépendance aux médicaments psychotropes en 2011.

Depuis sa retraite de l'Inserm en 2011, Françoise FACY continue à développer des partenariats entre les équipes de recherche de l'Inserm et les associations représentatives des entourages endeuillés par suicide (Union Nationale pour la Prévention du Suicide), dans des réseaux cliniques en addictologie ou dans le cadre de groupes ministériels.

Entry and conservation

Mode of entry

versement

Conservation history

Les dossiers de Françoise FACY ont été versés au service des archives de l'Inserm en 2011 et versés aux Archives nationales, sur le site de Pierrefitte-sur-Seine, en novembre 2013.

Evaluation, sorting and elimination

Le versement a fait l'objet d'éliminations qui ont essentiellement portées sur les doubles et sur les documents inexploitables par leurs conditions matérielles (correspondance sur du papier fax illisible par exemple). Sept disquettes (dont deux grandes IBM) et un CD-ROM ont été éliminés car ils contenaient des documents déjà présents sous forme papier, ou ils étaient inexploitables.

En tout, les tris et éliminations représentent 1,5 m.l. environ.

Accruals

Le versement présent est clos.

Pour autant, Françoise FACY, actuellement en retraite, s'investit encore dans son travail associatif, que ce soit à l'Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie, à l'Union nationale de prévention du suicide ou dans la mise en réseau de structures intéressant la recherche (équipes d'unités de recherches, associations...). Le fonds de Françoise FACY serait donc susceptible de s'accroître à l'avenir par des versements ultérieurs. Il faut également noter que Françoise FACY a confié une partie de ses documents à l'Union nationale pour la prévention du suicide et en a gardé chez elle.

Sources and references

Documents from the same source

Les cotes à l'Inserm sont :

1 / Françoise F ACY

dossier de personnel, vacataires et boursiers : 9233-46 ; 9240-36(1961-1986)

dossier de personnel (fin de fonction) : 1106-25

dossier d'évaluation : 1118-120

dossiers DOM-TOM : 0105-07

appels d'offres Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie : 0116-09

bilans réseaux publiques en santé publique : 0905-42

dossiers CNIL : 1109-07 ; 1109-12 ; 1109-17 ; 1109-20 ; 1109-28  (1992-2004)

rapport d'activités des chercheurs : 9721-10 (1995)

2 / Les unités de recherche dans lesquelles elle a travaillé, par ordre chronologique :

U 185 : 9203-265

U. 302 : 9203-324 ; 9411-25 ; 9411-59 ; 9633-17 ; 9916-13 ; 9916-14 ; 9936-28 ; 9419,144 ; 0508-51

U. 26 : 9203-54 ; 9203-55 ; 9411-02 ; 9411-35 ; 9419-09 ; 9419-10 ; 9633-02 ; 9815-01 ; 9920-01 ; 9939-01 ; 0006-04 ; 0508-04 ; 0508-77

Additional sources

Françoise FACY a également déposé une partie de ses archives à l'Union nationale de prévention du suicide et en a gardé chez elle. Bien qu'en retraite, elle continue à exercer des activités associatives.

The Archives Nationales reading rooms are closed until further notice.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export