Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Institut national de la santé et de la recherche médicale : fonds Christiane Sinding (1831-2008)

Top of page
Reference codes
20130224/1-20130224/207
Date
1831-2008
Name of creator
Institut national de la santé et de la recherche médicale (France)Chistiane SINDING - 
Material importance
and support
207 articles, 3,6 ml.
Physical location
Pierrefitte-sur-Seine
Access conditions

Le fonds est librement communicable à l'exception des articles 71 et 72 qui sont soumis à un délai de communication de 120 ans (secret médical).

Conditions of use

Reproduction selon le règlement en salle de lecture.

Description

Presentation of content

Ce versement comprend essentiellement la production scientifique de Christiane SINDING ainsi qu'une partie de ses papiers personnels directement liés à son travail. Il rassemble les articles qu'elle a pu produire, ses manuscrits ainsi qu'une bonne partie de sa documentation annotée. L'essentiel de cette documentation a été récupérée par photocopie d'articles ou d'extraits d'ouvrage ; à cela s'ajoute des tirés-à-part, brochures et bibliographies. Les thèmes abordés concernent l'épistémologie des sciences et de la médecine, la sociologie des sciences et de la santé, la pédiatrie, l'endocrinologie, les rachitismes, l'histoire de l'insuline et la diabétologie, les innovations thérapeutiques et médicamenteuses et l'éthique médicale. Le fonds comporte également un grand nombre de copies d'archives primaires consultées par Christiane SINDING dans le cadre de sa recherche sur l'insuline à l'Université de Toronto (Canada).

Une partie du versement présente de manière parcellaire la carrière de Christiane SINDING et les enseignements qu'elle a pu donnés au sein de l'Inserm, du CNRS et du CHU Necker-Enfants Malades. Il est à noter l'absence d'une partie à proprement parler autobiographique, ainsi que sur ses activités au CERMES à partir de 1999, et ses pratiques pédiatriques. D'autres parties de ce versement concernent sa correspondance privée, ses notes et les conférences, séminaires et colloques auxquels elle a pu participer.

Par la diversité du travail scientifique de Christiane SINDING, ce versement présente un intérêt certain pour l'histoire des sciences : les dossiers relatifs à l'épistémologie et la sociologie sont riches d'information sur l'étendue des questions théoriques et des problèmes pratiques que suscitent les sciences biomédicales et l'organisation de la médecine. De plus, la documentation rassemblée permet notamment de retracer une partie non négligeable de l'histoire de la pédiatrie, de l'endocrinologie, de la diabétologie et de l'épidémiologie.

Classification method

Les documents ont été classés en treize grandes parties. La première partie traite de la carrière et de la nécrologie de Christiane SINDING ; la seconde des enseignements qu'elle a pu donner. La troisième rassemble ses publications, les ouvrages collectifs auxquels elle a pu participer, ses manuscrits et sa correspondance adressée aux éditeurs.

Les neuf parties suivantes comportent des documentations et des notes de travaux de recherche, cependant, la partie intitulées « pédiatrie » contient aussi des documents relatifs à l'activité de praticienne de Christiane Sinding. Les parties « rachitismes » et « recherche de l'insuline et diabétologie » ont été constituées et séparées des autres pour mieux faire ressortir ses différents thèmes de recherche. Les notes, la correspondance ainsi que les conférences, séminaires et colloques ont été rassemblés à part lorsque leur sujet n'était pas directement en lien avec les dossiers des parties précédentes.

Les dossiers ont été traités de deux manières. Pour ceux déjà constitués par le producteur, l'analyse a été faite au dossier, pour les documents retrouvés en vrac, ils ont été rassemblés de manière thématique ou chronologique dans des dossiers dont l'analyse a été développée au sous-dossier et parfois à la pièce.

Language of documents

Français
Anglais

Institution responsible for intellectual access

Archives nationales

Creator history

Christiane SINDING est née le 8 décembre 1945. Après des études en médecine, elle devient pédiatre, interne des hôpitaux de Paris dans le service de Pierre ROYER, unité 30 de l'Inserm « Maladies du métabolisme chez l'enfant », à l'hôpital Necker-Enfants Malades en 1971 puis docteur en pédiatrie en 1975. Elle se spécialise en endocrinologie, traitant des enfants souffrant de rachitismes ou de diabète. Durant cette période, elle rencontre la première directrice de l'Unité 158 de l'Inserm « Systèmes relationnels autour de l'enfant malade », Ginette RAIMBAULT, qui marque sa pensée. Elle obtient, en 1975, une bourse d'étude Claude BERNARD de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique (DGRST) qui lui permet de se rendre aux Etats-Unis pendant deux ans. Là, elle travaille d'abord à Indianapolis chez G. ROBERTSON avec qui elle s'initie au dosage radioimmunologique de la vasopressine. Puis, elle rejoint A. ROBINSON pour travailler sur le développement de la neuro-hypophyse chez le rat.

D'abord recrutée comme stagiaire dans l'unité 30, elle devient attachée de recherche à l'Inserm en 1979 puis chargée de recherche en 1982. Parallèlement, elle poursuit des études de philosophie, obtenant sa licence à la Sorbonne en 1979 puis une maîtrise à l'Université Paris I en 1980. S'étant orientée vers la recherche en histoire et épistémologie de la biologie et de la médecine, elle obtient son DEA en 1982 en publiant un mémoire sur « Les racines idéologiques de la génétique ».

C'est en 1982 que Christiane SINDING est rattachée à l'URA 583 du CNRS dirigée par Michèle GARABÉDIAN à l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris. Ces activités de recherche sont alors multiples : elle s'intéresse à l'histoire des sciences biomédicales, l'histoire sociale et l'épistémologie de la médecine, les innovations thérapeutiques et médicamenteuses et le lien entre santé et industrie. Reprenant une idée du philosophe et médecin Georges CANGUILHEM, elle considère que comprendre l'évolution de la santé et les innovations scientifiques permet de mieux cerner les enjeux éthiques que suscitent les nouvelles technologies. Elle participe ainsi au Comité Consultatif National d'Éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé dès 1987 et publie en 1991 Le Clinicien et le Chercheur, des grandes maladies de carence à la médecine moléculaire (1880-1980). Durant toute sa carrière, elle enseigne la pédiatrie ainsi que l'épidémiologie et l'épistémologie, principalement au CHU Necker et à l'EHESS.

Au CHU Necker-Enfants Malades, Christiane SINDING participe successivement au conseil scientifique et à la commission scientifique de 1982 à 1992. En 1992, son bureau de consultation est transféré à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul et elle devient directrice d'étude Inserm. Au sein de l'Unité 158 de l'Inserm, Christiane SINDING est aussi militante du Syndicat National des Chercheurs Scientifiques (SNCS). Elle participe pendant un temps aux travaux de la Commission Scientifique Spécialisée (CSS) 11 ainsi qu'à ceux du Comité Régional Consultatif Scientifique de l'Inserm (CSCRI) d'Ile-de-France. En 1999, elle rejoint spontanément le CERMES, unité 750 Inserm-CNRS-EHESS spécialisée en sciences sociales de la médecine et de la santé, dirigée par Martine BUNGENER, en raison de ces thématiques et de sa structure pluridisciplinaire. En effet, les activités de recherche de Christiane SINDING sont à la jonction entre la clinique, la médecine, le médicament et l'industrie.

Certains des domaines de recherche de Christiane SINDING concernent directement ses activités de pédiatre : elle étudie ainsi l'histoire de l'endocrinologie, notamment le concept de « récepteur », et se spécialise dans l'histoire de l'insuline et le traitement du diabète. L'existence de l'insuline, hormone secrétée par le pancréas, et son rôle dans la régulation de la glycémie sont découverts en 1922 par les canadiens Frederick BANTING et Charles H. BEST. Influencée par la pensée du philosophe Michel FOUCAULT, Christiane SINDING entreprend d'élaborer le « dispositif » de l'insuline, c'est-à-dire une analyse de l'organisation de la recherche de l'insuline, qui inclut la recherche sur des extraits de pancréas, des animaux de laboratoire, autour de l'université, des médecins, et des malades, mais également une recherche à un niveau industriel autour d'hommes de loi, d'économistes, d'entrepreneurs, pour le dépôt de brevets. Son travail présente alors des thèses différentes de celles de l'historien canadien Mickael BLISS, auteur d'ouvrages sur Frederick BANTING et la découverte de l'insuline. Avec Maurice CASSIER, directeur de recherche CNRS au CERMES, elle travaille sur l'appropriation du dispositif de l'insuline par l'Université de Toronto, celle-ci ayant mis en place un « Comité de l'insuline » monopolisant les brevets de recherche au détriment de l'industrie pharmaceutique ; ce travail conjoint s'arrête aux années 1950.

En 2004, Christiane SINDING participe à la publication aux éditions PUF du Dictionnaire de la pensée médicale dirigé par Dominique LECOURT : elle est membre du comité scientifique de cet ouvrage collectif aux côtés de François DELPORTE et Patrice PINELL. Elle contribue également, en 2007, au premier tome Des Lieux de savoir (éd. A. Michel) dirigé par Christian JACOB, en tant qu'auteur d'article et membre du conseil scientifique.

Christiane SINDING décède le 19 mars 2008 à Paris. Le livre qu'elle comptait écrire sur l'insuline demeure inachevé.

Entry and conservation

Mode of entry

Versement

Conservation history

Les dossiers ont été rassemblés par Isabelle BASZANGER et conservés au CERMES après le décès de Christiane SINDING en 2008. Ils sont actuellement au service des archives de l'Inserm et sont dans l'attente d'un transfert aux Archives nationales.

Evaluation, sorting and elimination

Le versement a fait l'objet d'éliminations qui ont essentiellement portées sur les doublons, de la documentation non annotée et des documents inexploitables par leurs conditions matérielles (correspondance sur du papier fax illisible, par exemple). En tout, les éliminations représentent 1,10 mètre linéaire environ.

Accruals

Le versement présent est clos. Cependant, Isabelle BASZANGER, actuellement à la retraite, a rassemblé une partie des archives de Christiane SINDING à son domicile. Le fonds serait susceptible de s'accroître à l'avenir par des versements ultérieurs.

Sources and references

Additional sources

Unité 158 « Savoir et pratiques dans le champ médical » : histoire, sociologie, psychanalyse » : cote 0508-33 ; cote 9419-75 ; cote 9815-07

Unité 502 CERMES : cote 0615-67

Commission Scientifique Spécialisée n°11 « santé, population, société » : cote 9624-04 ; cote 9624-06 ; cote 9624-07 ; cote 9922-19

Comité Scientifique Consultatif Régional de l'Inserm d'Ile-de-France : cote 9440-27

Bibliography

  • Archives de l'Inserm :Unité 30 « Maladie du métabolisme chez l'enfant » : cote 0508-06 ; cote 9203-64 ; cote 9419-12 ; cote 9815-02
  • Rapports d'activités du CERMES
  • L'ancienne collègue de Christiane SINDING, Isabelle BASZANGER, a conservé une partie des archives à son domicile.
  • « Les archives scientifiques. Préservation, typologie et utilisations », La Gazette des archives, n°179, Paris, Association des archivistes français, 1997, pp. 299-478.
  • AMBROSELLI Claire, L'éthique médicale, Paris, PUF, 3ème éd. corrigée, 1998, collection Que sais-je, 126 p.
  • LICHTENTHAELER Charles, Histoire de la médecine, trad. de l'allemand par Denise MEUNIER, Paris, Fayard, 1978, 612 p.

The Archives Nationales reading rooms are closed until further notice.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export