Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Main d'oeuvre française en Allemagne (1942-1945)

Top of page
Reference codes
83AJ/1-83AJ/36
Date
1942-1945
Physical location
Pierrefitte

Description

Presentation of content

INTRODUCTION

On a groupé sous cette cote d'une part quatre cartons provenant de la Délégation française auprès du Reichsnahrstand : il s'agit uniquement de correspondances avec les prisonniers de guerre français employés dans l'agriculture allemande (lettres B, C, D, M, 0, P et R), puis des correspon dances avec les "hommes de confiance" (Westmark, Rhénanie, région Oberwesel Rhein), enfin de quelques dossiers divers, surtout aux activités du délégué médical ;

D'autre part trente deux cartons provenant du Commissariat général à la mai d'oeuvre française en Allemagne (C.G.M.O.F.A.) devenu ensuite Commissariat général à l'action sociale pour les Français travaillant en Allemagne (C.G.A.S.F.T.A.), Services de Paris (12 cartons) et Délégation Officielle française auprès du Deutsche Arbeits Front en Allemagne (20 cartons).

Le Service de la Main d'Oeuvre française en Allemagne, créé par la loi du 26 mars 1942, et placé sous la Direction effective de M. Bruneton avait un rôle social. Il eut d'abord à s'occuper à ce point de vue des volontaires pour l'Allemagne, puis des requis professionnels, après la loi du 4 septembre 1942 relative à l'utilisation et à l'orientation de la main d'oeuvre en France, qui est à la base des réquisitions de travailleurs français pour l'Allemagne. Dès l'origine il avait en Allemagne une délégation générale à Berlin et six délégués, inspecteurs régionaux, en France deux directions l'une technique l'autre sociale.

Devant l'élargissement du recrutement des travailleurs ce service fut transformé en Commissariat Général à la Main-d' Oeuvre française en Allemagne, dont la création date de la loi du 6 février 1943, et qui, placé sous l'autorité du Comité interministériel à la Main-d'Oeuvre, s'occupe aussi des jeunes gens requis du travail obligatoire et des prisonniers transformés en travailleurs libres.

La loi du 1er janvier 1944 réorganise ensuite cet organisme, qui prit le nom de Commissariat général à l'action sociale pour les Français travaillant en Allemagne.

Dans ce fonds, entré comme versement aux Archives Nationales en janvier 1952, se trouvent conservées les archives des principaux services du Commissariat à Paris (Cabinet, service administratif et financier, servict social, propagande sociale et information, bureau de presse, service d'inspection, service technique et service de liaison), cellesde la Délégation Oficielle en Allemagne auprès de la Deutsche Arbeits Front (service intendance, culturel, action sociale, financier), quelques papiers de la Délégation régionale de Berlin, de l'Inspection de Francfort, et de la Délégation régionale de Stuttgart.

Cette documentation pourra être complétée par les dossiers du procès Bruneton devant la Haute Cour de Justice (WIII 113 à 120 ; en particulier en WIII 117 se trouvent deux états du personnel du Commissariat) ; voir aussi les archives de la Délégation du Gouvernement dans les Territoires occupés, en particulier F 60 1484).

E. Dunan, J.-D. Pariset, P. Cézard

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export