Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Intérieur ; Direction de la Sûreté générale. Fichier central : dossiers du coffre dit dossiers Panthéon (1880-1945)

Top of page
Reference codes
F/7/15924-F/7/16028/2
Date
1880-1945
Name of creator
France. Ministère de l'Intérieur. Direction de la Sûreté nationale (1876-1966)
Physical location
Pierrefitte-sur-Seine
Access conditions

Librement communicable

Description

Presentation of content

Les dossiers inventoriés ci-après avaient été regroupés par le Fichier Central en une collection baptisée "Panthéon" en raison de la célébrité ou de la notoriété des personnalités ou "affaires" qui s'y trouvent évoquées. On peut distinguer dans cette collection les catégories de dossiers suivantes :

1) Dossiers individuels de syndicalistes, journalistes, parlementaires, hommes politiques et ministres s'étant signalés ou ayant joué un rôle important dans la vie politique sur le plan national, voire international. Il convient de comprendre dans cette catégorie quelques dossiers de familles princières, telles que les Bourbons d'Espagne, réfugiés en France après la chute de la monarchie dans leur pays.

2) Dossiers d'affaires politico-judiciaires ayant marqué l'histoire de la IIIe République (affaires BOLO-PACHA, PRINCE, STAVISKY, du "Bonnet Rouge", etc.).

3) Dossiers d'affaires criminelles ayant particulièrement ému l'opinion publique (affaires LANDRU, SEZNEC-QUEMENEUR, etc.).

4) Dossiers d'immigrés, généralement d'origine russe, sollicitant du gouvernement français leur admission à domicile ou leur naturalisation.

Ces dossiers dont les dates extrêmes avoisinent les années 1880 et 1945, avec une prépondérance de la période 1890-1939, contiennent les catégories de pièces suivantes :

- rapports anonymes et sans en-tête portant la seule mention "d'un de nos correspondants" ;

- télégrammes adressés à la Sûreté par les préfets, les services extérieurs de police, les agences de presse et journaux. Certaines dépêches sont des copies de messages privés interceptés à l'occasion d'enquêtes administratives ou judiciaires. Ces documents sont malheureusement d'une lecture souvent difficile ;

- rapports d'information des commissaires spéciaux des chemins de fer, implantés à l'origine dans les grandes villes, noeuds ferroviaires, ports et villes frontières. Ces rapports constituent la majeure partie des dossiers ;

- rapports des commissaires des brigades régionales de police mobile chargés eux-mêmes par les autorités judiciaires d'enquêter sur les affaires de droit commun (crimes, escroqueries, etc.) ;

- synthèses de rapports adressées par les contrôleurs généraux au Cabinet du directeur général de la Sûreté ;

- coupures de presse classées chronologiquement ou par titres de journaux.

Tous les rapports et notes d'information mentionnés ci-dessus sont des doubles adressés aux contrôleurs généraux des services de police administrative ou des services de police judiciaire. Les originaux ont été adressés soit par les commissaires spéciaux aux préfets, les supérieurs directs de ceux-ci, soit par les commissaires des brigades de police mobile aux parquets. Enfin, un troisième exemplaire a été gardé par le service expéditeur.

Les dossiers confiés au Fichier Central sont généralement l'objet d'une mise à jour au fur et à mesure que des pièces neuves viennent les enrichir. Il en résulte que dans chaque dossier de la collection "Panthéon" les pièces les plus récentes étaient classées en début de liasse tandis que les anciennes se retrouvaient à la fin. On a donc rétabli matériellement l'ordre nécessaire à la lecture des dossiers. Cela mis à part, on a respecté le classement adopté par le service versant : c'est ainsi que demeurent séparés, pour chaque dossier de personne ou d'affaire, les rapports de police d'une part et les coupures de presse d'autre part. On a maintenu cependant le groupement en un seul sous-dossier des rapports et coupures relatifs à telle ou telle affaire ayant marqué particulièrement la carrière des personnalités concernées. En cas d'affaire politico-judiciaire, des sous-dossiers individuels renferment les rapports signés par des policiers spécialement chargés de l'enquête : ces sous-dossiers ont été classés dans l'ordre alphabétique des noms des officiers de police intéressés. D'autres dossiers d'affaires judiciaires contiennent des sous-dossiers numérotés concernant des personnes témoins ou inculpées ou encore des organisations suspectes. Le rétablissement de l'ordre numérique généralement perturbé y laisse apparaître d'assez nombreuses lacunes. Il n'a été procédé à aucune élimination dans la collection "Panthéon" si l'on met à part les pièces en surnombre. On a néanmoins gardé deux exemplaires de certains documents apparemment fragiles.

Creator history

Créé le 1er mars 1935 et directement rattaché au Cabinet du Directeur Général de la Sûreté Nationale, le Fichier Central a repris et rassemblé en dossiers "individuels" et "d'affaires" les papiers anciens saturant les locaux de la Direction de la Sûreté Nationale, sans être pour elle d'un usage quotidien. Ainsi le fichier reçut-il des dossiers provenant de l'ancien Contrôle général des services de police administrative, dont l'historique sommaire est retracé plus loin, du Contrôle des services de police judiciaire et du Contrôle de la Surveillance du territoire. Pendant la seconde guerre mondiale, de nombreuses archives du Fichier Central disparurent. Une partie en fut cependant retrouvée en août 1952 dans les caves du ministère et versée aux Archives nationales.

Le décret du 26 avril 1949, créé, toujours sous l'autorité du Directeur général de la Sûreté, le "Service Central d'Identification" qui comprenait 3 sections : l'une d'entre elles hérite des attributions du Fichier Central sous l'appellation de "Fichier dossiers". En 1967 et 1968 (décrets du 14 mars 1967 et du 8 janvier 1968), le Service Central d'Identification dépendit successivement du Secrétariat général pour la police puis de la Direction des Ecoles et Techniques, sous-direction de l'Identification et de l'Informatique. Il fut finalement supprimé à la suite du décret du 19 avril et de l'arrêté du 14 mai 1974 : c'est alors que le Fichier Central et la section signalétique et des diffusions furent rattachés à la Direction de la Réglementation, sous-direction de la documentation et de l'informatique. En 1975 (décret du 5 décembre) une nouvelle réforme institua au sein de la Police nationale (la Direction générale de la Sûreté Nationale devint en 1970 la Direction Générale de la Police nationale) une Direction des Services Techniques comprenant une sous-direction de l'Informatique laquelle engloba elle-même le Fichier Central et la Section signalétique et des diffusions. Un an et demi plus tard, et en vertu d'un arrêté interministériel du 19 janvier 1977, le Service Central de documentation et de diffusion, toujours en place actuellement, vint s'intercaler entre la sous-direction de l'Informatique et le Fichier Central. Enfin, en 1982, la Direction des Services Techniques étant supprimée, le Service Central de Documentation et de diffusion fut rattaché avec le Fichier Central au Cabinet du directeur général de la Police nationale.

Depuis l'année 1945, la Direction centrale des Renseignements généraux, possédant sa propre section "documentation", ne confie plus ses anciens dossiers au Fichier Central. Celui-ci ne reçoit plus aujourd'hui que des dossiers provenant des directions de la Réglementation et de la Sécurité publique et des Services régionaux de la police judiciaire (SRPJ). Actuellement, les documents des SRPJ forment la masse la plus importante des papiers rassemblés par le Fichier Central, lequel constitue à partir d'eux des dossiers individuels ou "d'affaires" qu'il met à jour et tient à la disposition des fonctionnaires de police. Ces dossiers atteignent le nombre d'environ 3 700 000 dont 2 800 000 sont conservés au Chesnay.

Entry and conservation

Mode of entry

Versement

Conservation history

Les dossiers faisant l'objet du présent inventaire ont été versés à la Mission des Archives auprès du ministère de l'Intérieur le 29 décembre 1981 par le Fichier central, sous l'autorité de Monsieur le Commissaire LANCIEN, service faisant partie du Service central de documentation et de diffusion, lui-même dirigé par le Commissaire Jean BRUNAUD.

Ces dossiers ont été autrefois conservés au Centre des archives contemporaines (CAC) à Fontainebleau sous la cotation MI 25293-25397.

Sources and references

Documents from the same source

Fichier central de la direction de la Sûreté : 19940432 à 19940492

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export