Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Fonds famille Bonaparte (1797-1880).

Haut de page
Cotes
176AP/1-176AP/3
Date
1797-1880
Nom du producteur
Bonaparte (famille) - Napoléon Ier (empereur des Français ; 1769-1821) - Bonaparte, Louis (1856-1879)
Importance matérielle
et support
3 cartons ; 0,30 mètre linéaire.
Localisation physique
Pierrefitte
Conditions d'accès

Communication libre sous réserve du règlement de la salle de lecture.

Conditions d'utilisation

Reproduction libre selon le règlement de la salle de lecture.

Description

Présentation du contenu

Ces papiers divers de la famille Bonaparte furent acquis par les Archives nationales à partir de 1956, les achats et dons s'échelonnant jusqu'en 2015. Il s'agit de documents isolés de provenance inconnue qui complètent les différents fonds relatifs à la famille Bonaparte conservés aux Archives nationales :

- 103 AP : fonds Lucien Bonaparte: donné par la princesse Georges de Grèce 1953 et complété par des achats ;

- 381 AP : fonds Joseph Bonaparte : acheté en 1977 ;

- 400 AP : fonds Napoléon : acheté entre 1979 ;

- 31 AP : fonds Murat : (mari de Caroline Bonaparte), dépôt reçu en dation en 2002.

Le parti pris pour cet ensemble factice a été de le garder distinct des fonds organiquement regroupés, cités ci-dessus, dont la plupart ont fait l'objet d'inventaires imprimés et dont l'origine est cohérente.

Les pièces ont été regroupées en dossiers par individu suivant l'ordre généalogique de la famille Bonaparte.

On trouvera, en dernière page, une table de concordance des cotes puisque certains documents plus anciennement acquis et cotés jusqu'alors dans la sous-série AB XIX ont été intégrés à ces deux cartons.

Historique du producteur

Maria Letizia Bonaparte, née Maria-Letizia Ramolino (1750-1836), est la mère de Napoléon Ier, et fut connue sous son titre de Madame Mère. De son mariage avec Carlo Maria Buonaparte le 1er juin 1764, elle eut treize ou quatorze enfants dont huit survécurent.

Joseph Fesch, dit le cardinal Fesch, oncle maternel de Napoléon Ier (sa mère, 1ère épouse Jean-Jérome Ramolino, se remaria en secondes noces avec François Fesch), fut archevêque de Lyon en 1802 et cardinal en 1803. Ambassadeur auprès du Saint-Siège, il décida Pie VII à venir couronner l’Empereur. Grand aumônier de l’Empire, comte et sénateur (1805), il se retira à Rome en 1814.

Frère aîné de Napoléon Ier, Joseph Bonaparte (1768-1844) était député de la Corse au Conseil des Cinq-Cents quand il participa au coup d’État du 18 Brumaire. Chargé de missions diplomatiques, il signa le traité de Lunéville, la paix d’Amiens et le Concordat (1801). Roi de Naples (1806-1808) puis d’Espagne (1808-1813), il vécut aux États-Unis après Waterloo. Il avait épousé en 1794 Julie Clary (1771-1845) dont il eut trois enfants : Julie Joséphine, Zénaïde et Charlotte.

Deuxième frère de Napoléon, Lucien Bonaparte (1775-1840) fut membre puis président du Conseil des Cinq-Cents et prépara le 18 Brumaire. Ministre de l’Intérieur (1799), ambassadeur en Espagne (1800), il se réfugia ensuite à Canino qui fut érigé en principauté en sa faveur par Pie VII. Il épousa en 1794 Christine Boyer dont il eut quatre enfants, et en 1803, Alexandrine de Bleschamps, dont il eut douze enfants.

Maria-Anna, dite Élisa Bonaparte (1777-1820), princesse de Lucques et de Piombino, grande-duchesse de Toscane, épousa Félix Bacciochi (1797), dont elle vécut séparée après 1805.

Troisième frère de Napoléon, Louis Bonaparte (1778-1846) fut roi de Hollande de 1806 à 1810. Il épousa en 1802 Hortense de Beauharnais (1783-1837), fille du premier mariage de Joséphine avec Eugène de Beauharnais. L'un de leur trois fils, Louis Napoléon (1808-1873), devint empereur des Français sous le nom de Napoléon III.

Pauline Bonaparte (1780-1825), sœur de Napoléon Ier, épousa en 1797 le général Charles Victoire Emmanuel Leclerc. Elle accompagna à Saint-Domingue son mari, chargé de mater la rébellion menée par Toussaint Louverture ; après le décès de Leclerc à Saint-Domingue (1802), elle se remarie l'année suivante avec le prince romain Camille Borghèse. Très proche de son frère Napoléon, elle est la seule de sa famille à lui rendre visite à l'île d'Elbe.

Maria-Annunziata, dite Caroline Bonaparte (1782-1839), plus jeune sœur de Napoléon Ier, fut envoyée par son frère au pensionnat de jeunes filles de Madame Campan à Saint-Germain-en-Laye et épousa en 1800 Joachim Murat. Les Murat achetèrent en 1815 le palais de l'Elysée à Paris. Grande-duchesse de Berg en 1806, reine de Naples en 1808, Caroline Bonaparte se fit appeler comtesse de Lipona après la chute de l'Empire.

Plus jeune frère de Napoléon, Jérôme Bonaparte (1784-1860) fut roi de Westphalie de 1807 à 1814. Par la suite, il fut gouverneur des Invalides (1848), maréchal de France (1850) et président du Sénat (1852).

Napoléon (Jérôme) Bonaparte (1822-1891), familièrement appelé "Plon-Plon", était le fils de Jérôme Bonaparte et de Catherine de Wurtemberg. Cousin de l'empereur Napoléon III, il est même l'héritier en titre jusqu'à la naissance du prince impérial en 1856. Il se marie en 1859 avec la fille du roi de Piémont-Sardaigne ; il participe à la guerre de Crimée en 1854, et à la seconde guerre d'indépendance italienne en 1859.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Achats et dons, 1956-2015.

Sources et références

Sources complémentaires

- Les Archives nationales conservent les fonds Lucien Bonaparte et descendants (103AP), Joseph Bonaparte (381AP), Napoléon (400AP), Beauharnais (251 AP), Murat (31 AP).

- Bibliothèque nationale de France : 4 M 3084 ( The last love of an Emperor, reminiscences of the comtesse Louise de Mercy-Argenteau née princesse de Caraman-Chimay, describing her connection with the Emperor Napoleon III, par Marie-Clotilde-Elisabeth-Louise de Riquet, comtesse de Caraman-Chimay, comtesse de Mercy-Argenteau), Londres, The Iris publishing Company, 1916.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire