Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Fonds Maurice Thorez et Jeannette Vermeersch (XXe siècle)

Top of page
Reference codes
626AP/1-626AP/449, 626AP/AV/450-626AP/AV/451
Date
XXe siècle
Physical location
Pierrefitte
Access conditions

Sur autorisation ; sauf 626 AP 76 à 87 : sur dérogation (à 60 ans) jusqu'en 2007.

Description

Classification method

Avertissement : le récolement des archives de Maurice Thorez (626 AP 1à 333) suit le plan de classement donné par Maurice Thorez lui-même à ses archives. Un répertoire alphabétique des rubriques de classement est conservé sous la cote 626 AP 1.

Creator history

Né en 1900 dans une famille de mineurs du Pas-de-Calais, Maurice Thorez travaille lui-même à la mine dès 1913. Militant à la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.), il opte pour les communistes lors du congrès de Tours de 1920 et occupe rapidement des postes importants, passant de la fonction de secrétaire de la fédération du Pas-de-Calais (1923) à celle de membre du bureau politique (1925). Emprisonné en 1929 pour agissements politiques à propos du Maroc, il profite de son isolement pour lire les œuvres complètes de Marx, d'Engels et de Lénine.

Libéré en juin 1930, il devient secrétaire général du Parti Communiste Français (P.C.F.) et est élu député d'Ivry-sur-Seine en 1932. Après le 6 février 1934, il signe avec la S.F.I.O. le pacte d'unité d'action qui aboutit, en 1936, aux alliances électorales du Front populaire.En août 1939, après l'interdiction du Parti communiste décrété par le gouvernement Daladier, à la suite du pacte germano-soviétique, Maurice Thorez prend la direction de son organisation clandestine. Recherché et déchu de la nationalité française, il passe en Belgique en novembre 1939 puis rejoint l'U.R.S.S., en 1940, avec sa femme, Jeannette Vermeersch-Thorez.

En mai 1943, Thorez participe, comme membre du bureau de l'Internationale communiste, aux travaux de la III e Internationale à Moscou, qui aboutissent à sa dissolution. Il ne regagne la France qu'à la Libération et prend part à son Xe Congrès du P.C.F., au cours duquel il expose son programme, comprenant notamment les nationalisations et la liquidation du régime de Vichy. Élu de nouveau député, il devient ministre d'État sous de Gaulle (21 novembre 1945-26 janvier 1946), et vice-président du Conseil des gouvernements Gouin, Bidault et Ramadier (26 janvier 1946-4 mai 1947). Au sein du gouvernement, il est principalement chargé de l'élaboration de la réforme administrative et du reclassement des fonctionnaires, qui aboutit au vote du statut de la fonction publique.

Après la signature, par le président Auriol, du décret écartant les communistes du gouvernement et au terme duquel les fonctions des ministres communistes ont été « considérées comme ayant pris fin, les communistes manifestent ouvertement leur opposition. Thorez siège à la Chambre jusqu'en 1964 et garde la direction du P.C.F. jusqu'à sa mort, en juillet 1964.

Maurice Thorez a écrit une autobiographie, Fils du peuple (1937), et Une politique de grandeur française (1949).

Fille d'ouvrière textile, elle-même tisserande de 1922 à 1930, Julie Marie dite Jeannette Thorez-Vermeersch (1910-2001) se lance très tôt dans la vie politique. Membre du secrétariat des Jeunesses communistes du Nord (1930-1931), de la commission nationale des jeunes syndiqués de la CGTU (1931-1932) puis du bureau national des Jeunesses communistes (1932-1934), co-directrice de l'Union des jeunes filles de France (1934-1935), Jeannette Thorez-Vermeersch est député (1946-1958) puis sénateur de la Seine (1959-1968). Membre du bureau politique du Parti communiste français depuis 1950, elle en démissionne en octobre 1968. Elle est également vice-présidente de l'Union des femmes françaises de 1945 à 1974. Jeannette Vermeersch est l'auteur de : Vers quels lendemains ? (1979) et La vie en rouge (1998).

Entry and conservation

Mode of entry

Donation des héritiers Thorez, 2002.

Sources and references

Additional sources

La famille Thorez a donné aux Archives municipales d'Ivry-sur-Seine la bibliothèque de Maurice Thorez ainsi que des objets et manuscrits reçus en cadeaux pour son 50 e anniversaire. Les Archives municipales conservaient déjà les archives du cabinet parlementaire de Maurice Thorez et de Jeannette Vermeersch (49 Z), les archives de l'exposition organisée par la municipalité d'Ivry pour le 50 e anniversaire du secrétaire général du P.C.F. ainsi que deux albums de photographies, relatifs à ses fonctions de député d'Ivry (11 Fi 1-94) et à ses obsèques en 1964 (5 Fi 411-688).

Other finding aids

Instrument de recherche : état sommaire dact. (626 AP 1-450), par C. Sibille, 2002, complété par Ch. Nougaret, 2005, 40 p.

Bibliography

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Paris : Editions de l'Atelier, 1989, tome 43, p. 188-206.

DURAND (Pierre), Maurice Thorez. (1900-1964). Le fondateur, Le Temps des cerises, Pantin, 2000, 258 pages.

SIROT (Stéphane), Maurice Thorez, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 2000, 302 pages.

THOREZ-VERMEERSCH (Jeannette), La vie en rouge. Mémoires, Paris : Belfond, 1998, 247 p.

YVERT (Benoît), Dictionnaire des ministres, Paris : Perrin, 1989, p. 844-845.

The Archives Nationales reading rooms are closed until further notice.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export