Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Cultes. Rapports et atlas des inspecteurs généraux des édifices diocésains (1853)

Top of page
Reference codes
F/19/*/1822-F/19/*/1825,F/19/*/1940-F/19/*/1941
Date
1853-1862
Name of creator
France. Comité des inspecteurs généraux des travaux diocésains (1853-1907)
Name of creator
Comité des inspecteurs généraux des travaux diocésains (1853-1907) - Administration des Cultes
Physical location
Pierrefitte-sur-Seine
Access conditions

Librement communicable sous réserve de l'état matériel des documents. La communication des cartes et plans nécessitant des manipulations importantes, la demande de communication doit être faite au moins une semaine en amont dans la Salle des inventaires virtuelle.

Conditions of use

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Description

Presentation of content

Les atlas de Viollet-le-Duc et de Vaudoyer

Par arrêté du 7 mars 1853, Léonce Reynaud, ingénieur en chef et directeur de l'École des Ponts-et-Chaussées, Eugène Viollet-le-Duc et Léon Vaudoyer sont nommés inspecteurs généraux des édifices diocésains, avec chacun la responsabilité d'un ensemble géographique donné. Ils entreprennent dans l'année la visite des bâtiments diocésains de leur ressort et rédigent un rapport circonstancié par diocèse. Ces rapports se trouvent aujourd'hui sous les cotes F/19/*/1822 à 1825 ; numérisés et aujourd'hui mis en ligne sur Internet, ils sont à rapprocher des atlas.

Les plans figurant dans les atlas ici inventoriés ont été réunis pour illustrer les rapports des inspecteurs généraux remis au ministre chargé des Cultes. Ces plans ne sont pas de la main des inspecteurs généraux mais, en principe, de celle des architectes diocésains, auxquels ils ont été plus au moins demandés par la circulaire ministérielle du 21 juin 1853 qui annonçait les réformes de mars et mai. On notera qu'ont été ajoutés à l'atlas de Vaudoyer, toujours en fonction en 1862, les plans de 2 des 4 diocèses de la Savoie, rattachée à la France en 1860. Les évêchés savoyards semblent n'avoir été pourvus d'architectes diocésains et rattachés à un inspecteur qu'à la fin de 1861, si on en juge par leur absence dans les attributions de service des édifices diocésains dans l'Almanach de 1861. Ils sont présents, en revanche, dans celui de 1862.

Si nombre de plans sont signés par des architectes diocésains, beaucoup, aussi, sont anonymes. Nous n'avons pas voulu leur attribuer un auteur sans certitude, car certains plans ne sont effectivement pas dus à un architecte diocésain (c.f. par exemple, CP/F/19/*/1940, plan 57). Nous invitons cependant le lecteur à se reporter à la liste des architectes diocésains en 1853, comme piste d'identification pour ces architectes anonymes.

Ces atlas, comme les registres de rapports des inspecteurs généraux de 1853, ont été insérés, avec une partie des archives du Service des édifices diocésains, dans les archives du service des monuments historiques, au sein de l'administration des Beaux-Arts, quand il a absorbé le service des édifices diocésains en 1906-1907. Ils ne sont revenus que tardivement au Centre historique des Archives nationales (après 1978). Entre-temps, l'atlas de Reynaud semble avoir disparu. D'autre part, de nombreux plans, dont la trace est matériellement visible dans les atlas de Viollet-le-Duc et de Vaudoyer, ont été retirés, assurément pour les besoins du service des Monuments historiques qui les conserve peut-être encore dans ses fonds. Mais ils peuvent aussi bien avoir été remis à tel architecte pour ses travaux ou à tel autre acteur dans le domaine des édifices diocésains et, depuis, suivre le sort des archives de la personne concernée, vers un fonds public, un fond privé ou la destruction..Un fantôme de l'époque subsiste, en effet, qui explique l'un des manque (c.f. CP/F/19/*/1941, plan 60). Dans l'espoir d'un éventuel retour, dans notre description des atlas, nous avons attribué un numéro à ces plans manquants.

Bien que mutilés, les atlas de Viollet-le-Duc et Vaudoyer sont de précieux témoignages de l'état des bâtiments diocésains en 1853, d'autant plus intéressants que, parfois, certains de ces bâtiments ont été, depuis, profondément remaniés ou bien ont disparu ou, encore, ont connu d'autres affectations.

Classification method

  • F/19/*/1940. « Ministère de l'Instruction publique et des Cultes. Administration des Cultes. Inspection générale des édifices diocésains en 1853. Rapport de M. Viollet-le-Duc. Atlas ». Comprend les plans des diocèses de : Autun ; Beauvais ; Besançon ; Châlons ; Chartres ; Dijon ; Évreux ; Langres ; Le Mans ; Marseille ; Meaux ; Metz ; Moulins ; Nancy ; Orléans ; Reims ; Rouen ; Saint-Claude ; Saint-Dié ; Séez ; Sens ; Soissons ; Troyes ; Verdun ; Versailles. Par rapport au secteur d'inspection de Viollet-le-Duc, il manque les plans des diocèses de Dijon, de Nevers et de Strasbourg. (1 registre ; reliure cartonnée ; 75 cm x 55 cm x 5 cm ; pièce de titre en cuir, collée sur le plat supérieur, portant en titre en lettres dorées : « Ministère de l'Instruction publique & des Cultes. Administration des Cultes. Inspection Générale des Édifices Diocésains. 1853. Mr Viollet-le-Duc. inspecteur général »)
  • F/19/*/1941. « Ministère de l'Instruction publique et des Cultes. Administration des Cultes. Inspection générale des édifices diocésains en 1853. Rapport de M. Vaudoyer. Atlas ». Comprend les plans des diocèses de : Aire ; Aix ; Ajaccio ; Albi ; Alger ; Auch ; Avignon ; Bayonne ; Belley ; Carcassonne ; Chambéry ; Digne ; Fréjus ; Gap ; Grenoble ; Lyon ; Mende ; Montauban ; Montpellier ; Nîmes ; Pamiers ; Paris ; Perpignan ; Rodez ; Saint-Jean-de-Maurienne ; Tarbes ; Toulouse ; Valence ; Viviers. Par rapport au secteur d'inspection de Vaudoyer, il manque les plans des diocèses d'Alger et de Bayonne. (1 registre ; reliure cartonnée ; 75 cm x 55 cm x 5 cm ; pièce de titre en cuir, collée sur le plat supérieur, portant en titre en lettres dorées : « Ministère de l'Instruction publique & des Cultes. Administration des Cultes. Inspection Générale des Édifices Diocésains. 1853. Mr Vaudoyer. inspecteur général ».

Language of documents

Français

Institution responsible for intellectual access

Archives nationales

Creator history

On appelle « édifices diocésains » les bâtiments nécessaires à l'archevêque ou évêque dans son diocèse pour exercer ses fonctions : cathédrale, palais archiépiscopal ou épiscopal et séminaire.

Depuis la confiscation des biens du clergé sous la Révolution (loi du 2 novembre 1789), ces bâtiments sont devenus propriété de l'État. Entre 1789 et 1801, ils subissent des sorts divers (vente, démolition, affectation à de multiples usages) liés aux circonscriptions gardées ou supprimées de l'ancienne carte du culte catholique en France, ou à la conservation ou à la rupture du lien entre l'État et ce culte (1791-1794 : église constitutionnelle ; 1794-1801 : séparation ; 1794-1795 : fermeture des églises ; 1795 : réouverture des églises, avec parfois de multiples affectataires).

L'organisation de cultes « reconnus », dont le catholicisme, en 1802, à la suite du Concordat de 1801, permet la réaffectation au culte catholique d'une bonne partie des anciens édifices non-aliénés. Quand un bâtiment fait défaut, l'État pourvoit à l'édifice manquant par attribution d'un bâtiment loué, acheté ou construit. De 1802 à 1905, cette obligation persiste.

Le rôle de l'administration des Cultes

Créée en 1801, l'administration des Cultes n'a pas alors la gestion directe des bâtiments diocésains. Ceux-ci relèvent du ministère de l'Intérieur et, notamment, de la direction des âtiments civils, en charge depuis l'an IV, de toute la construction publique. Sur les travaux entrepris, l'administration des Cultes n'émet qu'un avis.

En 1824, cependant, l'administration des Cultes (à cette date le ministère des Affaires ecclésiastiques et de l'Instruction publique) s'empare de la gestion directe des bâtiments diocésains. Leurs crédits d'entretien ou d'établissement sont portés à son budget en 1826. Pour l'administration des Cultes, il s'agit d'asseoir son autorité auprès des prélats en jouant, au-delà des obligations légales, sur les moyens accordés ou non pour leurs projets immobiliers.

De 1824 à 1848, en revanche, l'administration des Cultes conserve un rôle secondaire sur le plan strictement architectural. L'initiative des travaux et leur validation au niveau local reviennent aux préfets et aux prélats. Quant à l'approbation technique et esthétique, elle ressortit toujours au Conseil des Bâtiments civils du ministère de l'Intérieur.

À partir de 1830, pourtant, l'administration des Cultes met en place en son sein un Service des Édifices diocésains qui multiplie les prescriptions aux préfets et aux prélats pour l'entretien des bâtiments, se plaçant résolument dans l'optique de la sauvegarde des édifices médiévaux et, notamment gothiques. Cette volonté de l'administration des Cultes aboutit à la constitution de la Commission des arts et édifices religieux (précédée de la « Commission des édifices religieux », créée par un arrêté du 7 mars 1848, et par la « Commission des grandes et petites orgues des cathédrales », créée par un arrêté du 20 juin de la même année) et du corps des architectes diocésains (arrêté du 16 décembre 1848). La première reprend le rôle du Conseil des Bâtiments civils dans le domaine des édifices cultuels. Les seconds reçoivent pour mission première de proposer et d'entreprendre en exclusivité les travaux aux édifices diocésains.

En 1853, le système mis en place en 1848 est modifié et les attributions de l'administration des Cultes sont encore accrues. Un arrêté du 7 mars double la Commission des Arts et édifices religieux d'un Comité des inspecteurs généraux des édifices diocésains qui suit concrètement (après visite des bâtiments) les propositions et réalisations des architectes diocésains pour les édifices diocésains et qui examine aussi les projets d'édifices paroissiaux ou consistoriaux. En 1848, un architecte diocésain se voit confier une « conservation » réunissant plusieurs diocèses. L'arrêté du 20 mai 1853 établit un seul architecte diocésain par diocèse, et étend ses compétences au-delà des édifices diocésains.

Ce système se maintiendra jusqu'à la loi de séparation de 1905 et au transfert, en 1906-1907, du service des édifices diocésains à l'administration des Beaux-Arts.

C'est dans le cadre de la mise en place du Comité des inspecteurs généraux des édifices diocésains, en 1853, que sont constitués les atlas et rapports de plans ici inventoriés.

Sources and references

Documents from the same source

Archives nationales

  • CP/F/19/*/1860-1933 : Plans d’édifices diocésains (1816-1910).

Inventaire en ligne

  • F/19/3743-F/19/4094 : Établissements ecclésiastiques diocésains (XIXe-XXe siècles).
  • F/19/3820-F/19/3836 : Mobiliers et ornements pontificaux des fabriques cathédrales.
  • F/19/7286-F/19/7421 : Travaux exécutés dans les séminaires (an X-1906).
  • F/19/7422-F/19/7472, F/19/7474-F/19/7574 : Travaux exécutés dans les évêchés (an X-1906).
  • F/19/7577-F/19/7926 : Travaux exécutés dans les cathédrales (an X-1912).

Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine

  • Base Médiathek : archives, plans et tirages photographiques de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  • Base Mémoire : images de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.

Répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle

Additional sources

Archives nationales

  • Sous-série G/9 : Administrations financières et spéciales ; commissions des réguliers et des secours.
  • Sous-série F/1a/2000/1 à 2003/190 : Alignement des rues et réaménagement des abords des cathédrales.
  • Sous-série F/2II : Administration départementale (classement par département).
  • Sous-série F/3II : Administration communale (classement par département).
  • Sous-série F/4 : Comptabilité générale.
  • Sous-série F/13 : Bâtiments civils.
  • F/19/644-F/19/669 : Secours et subventions pour la construction et la réparation des églises et presbytères.
  • Sous-série F/21 : Beaux-Arts, partie "Bâtiments civils" mais aussi partie "Beaux-Arts" pour le décor et les objets mobiliers.
  • Séries N et VA : Cartes et plans.
  • Série AP : Fonds privés, notamment 332/AP (Victor Baltard), 453/AP (Henri Labrouste), 534/AP (Lucien Magne), 537/AP (Charles Génuys, Paul Gout).

Médiathèque de l’architecture et du patrimoine

  • Base Médiathek : archives, plans et tirages photographiques de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  • Base Mémoire : images de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.
  • 0082/N° de département : Documents figurés (classement géographique par département, commune et édifice).
  • 1996/084 : Archives de la maison d’orfèvrerie Poussielgue-Rusand.
  • 80/14/1 à 92 : Inventaire relatif aux travaux du XIXe siècle sur les grands édifices classés des fonds d'architectes en chef des Monuments historiques ayant également travaillé pour le service des édifices diocésains : Paul Abadie, Victor Ruprich-Robert, Anatole de Baudot, Albert Ballu et Edmond Duthoit (relevés de leur mission en Algérie), plus récemment Jean-Camille Formigé, Eugène Viollet-le-Duc.

Direction de l'architecture et du patrimoine

Base Mérimée : immeubles protégés au titre des Monuments historiques (lien).

Cité de l’architecture et du patrimoine

  • BARTH-A-1 : Flèche de la cathédrale de Rouen (Seine-Maritime). 1859-1879, Dossier 262 AA 1. Projet d'achèvement de la flèche en fer fondu.

Archives départementales

  • série V : Cultes.
  • Séries Fi : Documents figurés.
  • Archives privées.

Archives communales

  • Série GG : Cultes, instruction publique, assistance publique.
  • Séries Fi : Documents figurés.
  • Archives privées.

Archives diocésaines (notamment pour les questions d’aménagements liturgiques)

Travaux dans les cathédrales (an X - 1905) : répertoire numérique, par J. Charon-Bordas (1984)
Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, base Mediatek
Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, base Mémoire
Direction de l'architecture et du patrimoine, base Mérimée
Institution national de l'histoire de l'art, base Conbavil

Other finding aids

Inventaires complémentaires

  • Plans d’édifices diocésains (1816-1910), inventaire analytique (CP/F/19/*/1860-CP/F/19/*/1933), par Nadine Gastaldi et Françoise Laurendeau, 2006.
  • Plans, cartes et documents figurés divers (XIXe siècle), inventaire analytique, par Nadine Gastaldi.
  • Atlas des inspecteurs généraux des édifices diocésains (1853), inventaire analytique (F/19/*/1940-F/19/*/1941), par Maud Convers et Nadine Gastaldi, 2004.
  • Établissements ecclésiastiques diocésains (XIXe-XXe siècle), inventaire semi-analytique (F/19/3743-F/19/4064), par Jeannine Charon-Bordas, 1986.
  • Travaux dans les cathédrales (An X-1905), répertoire numérique détaillé par Jeannine Charon-Bordas, 1984.
  • Répertoire nominatif du personnel des services des édifices diocésains et du contrôle (F/19/7218, F/19/7220, F/19/7225, F/19/7229-F/19/7237, F/19/8044-F/19/8045, F/19/8046, F/19/8047), par Émeline Rotolo, 2016.
  • Bâtiments civils (tome 1), inventaire semi-analytique (F/13/1/*-F/13/1939, F/13/10/A-F/13/946), par L. Legrand et M.-S. Cerf. revu par L. Albert et Br. Labat-Poussin, 1933.
  • Bâtiments civils (tome 2), inventaire semi-analytique (F/13/947-F/13/1639), par L. Legrand et M.-S. Cerf, revu par L. Albert et Br. Labat-Poussin, 1933.
  • Bâtiments civils (tome 3), inventaire semi-analytique (F/13/1/*-F/13/1939, F/13/1640-F/13/1939), par L. Legrand et M.-S. Cerf. revu par L. Albert et Br. Labat-Poussin, 1933.
  • Base Conbavil : dépouillement des procès-verbaux des séances du Conseil des bâtiments civils (1795-1840).


Bibliography

Législation et administration :

Circulaires, instructions et autres actes relatifs aux affaires ecclésiastiques et aux affaires des cultes non catholiques..., Paris, Imprimerie royale puis Paul Dupont, 5 vol. 1841-1899. (Textes complets depuis août 1830 ; relevé chronologique de textes relatifs aux matières ecclésiastiques depuis 1682.)

DUBIEF (A.) et GOTTOFREY (V.), Traité de l'administration des Cultes, Paris, Paul Dupont, 1891-1892, 1891 et 1892, 3 vol. (reprise de L. BÉQUET, Répertoire de droit administratif, article « Cultes », t. VIII, p. 493 à 570 et t. IX, p. 5 à 464, Paris, 1888 et 1891).

LENIAUD (J.-M.), L'Administration des Cultes pendant la période concordataire, Paris, 1988.

Architecture :

CHARON-BORDAS (J.), Les Sources de l'histoire de l'architecture religieuse aux Archives nationales de la Révolution à la Séparation, 1789-1905, Paris, 1994.

Cet ouvrage fait aussi l'histoire des administrations intervenant dans la gestion des édifices

1995, Paris, Archives nationales, Musée de l'Histoire de France, catalogue d'exposition : Demeures du sacré.

LENIAUD (Jean-Michel), Les Cathédrales au XIXe siècle, Paris, 1993.

Cet ouvrage comporte un dictionnaire sur les architectes diocésains

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export