Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Fonds Georges Mandel (XXe siècle)

Top of page
Reference codes
544AP/1-544AP/79
Date
XXe siècle
Name of creator
Mandel, Georges (1885-1944)
Physical location
Pierrefitte

Description

Presentation of content

Dates extrêmes : 1897-1984.

Importance matérielle : 79 cartons (544 AP 1-79), 7,70 mètres linéaires.

Modalités d'entrée : dons, 1990-2003.

Conditions d'accès : libre.

Instrument de recherche : répertoire numérique dact. (544 AP 1 à 79), par Pascal David-Dormien, 2009, 25 p.

Introduction
Notice biographique.

Après avoir pris le nom de sa mère, Louis Rothschild dit Georges Mandel (1885-1944) fait son entrée dans le journalisme et dans la vie publique. Membre des cabinets de Sarraut à l'Intérieur, puis de Clemenceau - avec qui il travaillait à l'Aurore- à la présidence du Conseil, il s'initie à la vie politique. En 1917, il est chef de cabinet de Clemenceau, et par délégation officieuse, règne en maître sur la politique intérieure. Dans l'arrondissement de Lesparre-Médoc (Gironde), il est élu député en 1919 et également maire de Soulac-sur-Mer. Isolé politiquement, à la Chambre des députés il fait partie des non-inscrits ou du groupe des indépendants.Mandel accède enfin au gouvernement, après plusieurs tentatives, en 1934, comme ministre des P.T.T. du cabinet Flandin. Il améliore le rendement de cette administration, s'inquiète avant tout des besoins des usagers, installe rue de Grenelle le premier studio de télévision et développe les émissions de radio. Le Front populaire l'oblige à quitter son ministère.

De nouveau ministre dans le troisième cabinet Daladier, il est chargé des colonies. À ce poste, il développe l'équipement de l'Indochine et favorise l'armée coloniale de conscription. Au moment de l'invasion allemande, Paul Reynaud le nomme ministre de l'Intérieur afin de frapper les esprits. La famille de Mandel ayant quitté la Lorraine à la suite de la défaite de 1870, celui-ci fait, en effet, figure de patriote intransigeant. Il lutte d'ailleurs contre les mouvements favorables au nazisme. Partisan de la résistance à outrance, il est arrêté par le gouvernement Pétain avant d'être libéré avec les excuses du Maréchal et de s'embarquer sur le Massilia. Fait prisonnier à Casablanca où il tente de former un gouvernement pour l'empire, il est ramené en zone « libre » pour être jugé au procès de Riom. En octobre 1941 le maréchal Pétain décide de l'interner dans une enceinte fortifiée. Il restera prisonnier au fort du Portalet dans les Pyrénées-Atlantiques jusqu'à novembre 1942. Dès l'occupation de la zone libre, les nazis mettent la main sur lui et le déportent en Allemagne. D'abord au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen, puis à Buchenwald avec Léon Blum, il est devenu un otage politique. Mais en représailles à l'attentat contre Philippe Henriot, abattu par des résistants le 28 juin 1944, Mandel est transféré à la prison de la Santé a Paris, puis livré à la milice qui l'assassine en forêt de Fontainebleau le 7 juillet 1944, quelques semaines avant la Libération de la France. Il repose au cimetière parisien de Passy.

Historique de la conservation.

La Section des archives privées conserve peu d'autres fonds d'archives d'hommes politiques ayant subi autant de vicissitudes avant leur entrée aux Archives nationales. Celles-ci expliquent l'état très lacunaire des archives de Georges Mandel. Les dossiers d'affaires traitées par Mandel au cabinet de Clemenceau et sa correspondance parlementaire avaient été classés au fur et à mesure. A deux reprises, en 1940 et en 1941, l'Occupant dévasta et pilla son domicile parisien, au 67 avenue Victor Hugo dans le XVI e arrondissement, emportant les papiers qui l'intéressaient. Une partie de ceux-ci restèrent dans les locaux du ministère des Affaires étrangères, quai d'Orsay, où les Allemands s'étaient installés (voir sources complémentaires). Une autre partie fut envoyée en Allemagne puis saisie par les Russes en 1945.

Les papiers épars demeurés sur place furent déposés, dans quatre malles d'osier, par Béatrice Bretty

Anne-Marie Bolchesi (1895-1982), dite Béatrice Bretty, actrice sociétaire de la Comédie-Française.

, compagne de Georges Mandel. Ils concernaient la correspondance parlementaire de Georges Mandel et la période où il était chef de cabinet de Clemenceau.Béatrice Bretty mourut en 1982. Près de dix années après, un avocat, M e Jean Veil installé dans l'ancien appartement de celle-ci, retrouva les malles d'osier dans les combles de l'immeuble. Il fit don aux Archives nationales des papiers qui y étaient contenus (entrée n° 4028 du 21 janvier 1992). A peu près à la même époque, la fille de Georges Mandel, Claude, donna successivement aux Archives nationales des papiers qu'elle détenait elle-même : la lettre d'excuses du maréchal Pétain à Georges Mandel pour son arrestation, du 17 juin 1940 (entrée n° 3929 du 14 janvier 1991) ; les carnets de captivité et les papiers trouvés sur le corps de Mandel (entrée n° 4050 du 8 mai 1992) ; puis les dossiers de son père qui venaient de lui être restitués par la Russie (entrée n° 4483 du 31 décembre 1998). Enfin, à sa mort en 2003, elle légua aux Archives nationales les papiers de son père et les siens relatifs principalement à la période 1940-1944, ainsi que la documentation qu'elle avait rassemblée autour de Georges Mandel. Son époux, Monsieur Wolfgang Kleinertz fut son exécuteur testamentaire scrupuleux (entrée n° 4943 du 19 mars 2004).

Présentation sommaire et intérêt du fonds.

Dans son état actuel, le fonds Georges Mandel reflète mal l'activité politique de l'un des hommes les plus importants de la fin de la Troisième République. Seules sont bien représentées la période où il exerce les fonctions de chef de cabinet de Georges Clemenceau de 1917 à 1919 (544 AP 1-43) et sa correspondance parlementaire comme député de la circonscription de Lesparre (Gironde) entre 1919 et 1932 (544 AP 44-69). Il ne subsiste plus que quelques épaves de ses papiers relatifs à l'exercice de ses fonctions ministérielles (544 AP 70). Ceux qui ont été restitués par la Russie sont très disparates (544 AP 71). On peut s'interroger sur l'origine de la lacune presque complète que présentent les archives de Georges Mandel pour les années 1933 à 1940 : destructions volontaires ou involontaires, détournements en Allemagne puis en Russie ? Elles correspondent à l'apogée du nazisme au pouvoir en Allemagne sur lequel Mandel était bien informé.

Les documents réunis par Claude Georges-Mandel sont particulièrement intéressants pour l'histoire de la dernière partie de la vie de Georges Mandel, du voyage sur le Massilia, à ses internements en France puis en Allemagne, jusqu'à son assassinat en forêt de Fontainebleau le 7 juillet 1944 (544 AP 72 à 74). Citons entre autres : ses journaux manuscrits (1943-6 juin 1944), sa correspondance avec Claude (1942-1944) et, particulièrement émouvants, les documents tachés de sang qu'il portait sur lui lors de son assassinat. De la documentation imprimée, réunie du vivant de Georges Mandel ou postérieurement, complète le fonds (544 AP 78-79).

Il s'agit donc d'un ensemble d'archives composite provenant de Georges Mandel et de sa fille, malmené par les vicissitudes tragiques de son histoire.

Sources and references

Additional sources

Sources complémentaires.

Les Archives nationales (site de Pierrefitte) conservent notamment :

- dans la série F 7, police générale,un dossier relatif à l'attentat contre Georges Mandel en novembre 1919 à Bordeaux (F 7 14683), des documents relatifs aux perquisitions dans l'appartement de Mandel (F 7 15149, dossier n° 6 A), et un important dossier relatif à sa carrière politique, son internement administratif et la recherche de ses assassins (F 7 15981/1).

- dans la série 2 W, cour suprême de justice, le procès de Riom (2 W 54 à 72).

- l'ordre d'arrestation de Mandel signé par Pétain le 17 juin 1940 sous la cote AB XIX 3562, dossier 4.

- dans la série AJ 38, service des restitutions, un dossier relatif à l'appartement de Mandel (AJ 38 5894, dossier n° 804).

- les papiers de Philippe Roques, collaborateur de Georges Mandel : 72 AJ 2108.

- dans le fonds Paul Reynaud, le rapport d'expertise sur la fortune de Georges Mandel pour la cour suprême de justice de Riom (74 AP 24).

- dans le fonds Bluet, le compte rendu sténographique du procès des assassins de Georges Mandel (334 AP 8).

- le fonds Pierre Lafue (653 AP), membre du cabinet de Georges Mandel, successivement au ministère des P.T.T. (1934-1936), des Colonies (1938-1940), puis de l'Intérieur (1940).

- le fonds Max et Marie Brusset (655 AP), Max Brusset ayant été de 1934 à 1940, chef de cabinet de Georges Mandel, successivement ministre des P.T.T. (1934-1936), des Colonies (1938-1940), puis de l'Intérieur (1940).

- dans le fonds Le Petit Parisien (11 AR), documentation sur Georges Mandel (11 AR 689).

Les Archives nationales d'outre-mer (Aix-en-Provence) conservent sous la cote 18 PA (un seul article) quelques dossiers de Mandel, ministre des Colonies.

Le ministère des Affaires étrangères conserve, sous la cote PA-AP 234, un carton de correspondance privée, 1913-1940 (papiers saisis par les Allemands).

Bibliography

Bibliographie.

COBLENTZ (Paul), Georges Mandel, Paris, Éd. du Bélier, 1946.

CŒURE (Sophie), La mémoire spoliée, Paris, Payot, 2007.

DELPLA (François), Qui a tué Georges Mandel ?, Paris, Éd. de l'Archipel, 2008.

FAVREAU (Bertrand), Georges Mandel un clémenciste en Gironde, Paris, Pedone, 1969.

FAVREAU (Bertrand), Georges Mandel ou la passion de la République, 1885-1944, Paris, Fayard, 1996.

JEANNENEY (Jean-Noël), Georges Mandel, l'homme qu'on attendait, Paris, Seuil, 1991.

SARKOZY (Nicolas), Georges Mandel, Le moine de la politique, Paris, Bernard Grasset, 1994.

SHERWOOD (John), Georges Mandel ant the third Republic, Stanford, Stanford university press, 1970.

VARENNE (Fr.), Mon patron, Georges Mandel, Paris, Éd. Défense de la France, 1948.

WORMSER (Georges), Georges Mandel l'homme politique, Paris, Plon, 1967.

YVERT (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris, Perrin, 1990, p. 532.

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export