Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Agriculture ; Direction aménagement (1848-1978)

Top of page
Reference codes
19880333/1-19880333/204
Date
1848-1978
Name of creator
Direction de l'aménagement (ministère de l'Agriculture)
Physical location
Pierrefitte

Description

Presentation of content

TABLE DES MATIERES

Introduction

Sources complémentaires

Bibliographie

Répertoire numérique

LE GENIE RURAL : HISTORIQUE, GENERALITES

Documents antérieurs à la création de la Direction de l'Hydraulique et des Améliorations agricoles, 1848-1897. Direction de l'Hydraulique et des Améliorations agricoles, 1902-1932. Direction des Eaux et du Génie rural, 1930-1939. Le Génie rural pendant la seconde guerre mondiale, 1940-1944. Le Génie rural, 1945-1967.

CARRIERE DE JEAN ROCHE

- Direction des Eaux et du Génie rural, circonsription de Lyon, 1930-1940

- Direction des Eaux et du Génie rural, échelon de Vichy, 1940-1944

- Section technique central du remembrement, 1945-1965

- Direction générale du Génie rural et de l'Hydraulique agricole, coordination et inspection des services techniques centraux, 1956-1963

- Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (SAFER), 1959-1973

- Centre d'expérimentation et de recherche du Génie rural (CREGR), 1952-1966

- Centre national d'études techniques et de recherches technologiques pour l'agriculture, et l'équipement rural (CERAFER), 1966-1970

- Conseil général du Génie rural et des Eaux et Forêts (COGEGREF), 1966-1970

AUTRES ACTIVITES DE JEAN ROCHE

- Administration d'établissements publics et d'organismes

- Participation à des congrès et colloques

- Enseignement et publications

- Participations à des associations et syndicats

Introduction

Le fonds coté 53 DIAME est constitué des dossiers de Jean Roche, ingénieur général du Génie rural et des Eaux et Forêts ; ses archives couvrent la totalité de sa carrière, soit la période 1930-1978. Elles sont parvenues en deux étapes à la mission des archives du ministère de l'Agriculture : une partie du fonds provient du versement que Jean Roche effectua lors de son départ à la retraite. M. Jean Le Pottier, alors conservateur à la mission des archives, qui avait pris contact avec lui, avait également prévu d'enregistrer un entretien, que le décès de Jean Roche en 1984 vint prévenir.

Peu de temps après, M. Le Pottier se chargea de recueillir les dossiers qui se trouvaient dans son bureau de la rue Las Cases, au Conseil général du Génie rural et des Eaux et Forêts. Ainsi se trouva reconstitué l'ensemble des archives produites au cours de sa carrière par un haut responsable du service du Génie rural qui, outre ses fonctions au ministère de l'Agriculture, assuma de nombreuses responsabilités, notamment dans l'enseignement.

Il n'a pas paru inutile, avant de reconstituer la biographie de Jean Roche, de retracer brièvement la genèse du Génie rural.

LE GENIE RURAL EN FRANCE.

Ce n'est qu'au début du XXe siècle que s'est imposée en France la nécessité de doter le ministère de l'Agriculture d'un corps spécial chargé des travaux collectifs d'équipement et d'amélioration du territoire rural. On peut trouver son origine lointaine en 1848, au moment de la création au ministère des Travaux publics d'un service de l'hydraulique, qui fut intégré dès 1881 au ministère de l'Agriculture. Mais les ingénieurs qui en étaient chargés ne formaient pas un corps spécialement affecté aux intérêts agricoles, et n'étaient que mis à la disposition de l'Agriculture par le ministère des Travaux publics. Le décret du 27 janvier 1903 créant la Direction de l'hydraulique et des améliorations agricoles ajouta à ses attributions antérieures portant sur la police des eaux et les grands ouvrages d'hydraulique agricole, celles relatives aux divers travaux d'aménagement, laissés jusqu'alors en grande partie à la seule initiative privée.

Ce service, d'un effectif extrêmement réduit à l'origine, puis régulièrement étoffé, fut chargé des drainages, des remembrements expérimentaux, de la voirie agricole, des constructions rurales etc.

Il fut rattaché de 1911 à 1930 à la Direction générale des Eaux et Forêts. Les nécessités de la reconstruction après la première guerre mondiale entraînèrent un développement considérable du service des améliorations agricoles, dont les bases furent définitivement établies en 1918-1919 : il prenait alors le nom de corps de Génie rural. En 1919, l'Ecole nationale du Génie rural fut créée à Paris, afin de compléter la formation des ingénieurs recrutés à la sortie de l'Ecole polytechnique ou de l'Institut national agronomique, ainsi que des ingénieurs des travaux ruraux sélectionnés d'après la qualité de leurs services et à l'issue d'un concours spécial.

Par décret du 8 octobre 1930, la Direction de l'hydraulique et des améliorations agricoles devient la Direction des Eaux et du Génie rural, puis en 1942 la Direction générale du Génie rural et de l'hydraulique agricole.

Au cours des quarante dernières années, cette direction a revêtu des intitulés variables, jusqu'à l'actuelle Direction de l'aménagement (DIAME). Enfin, le corps des ingénieurs du Génie rural et celui des Eaux et Forêts ont fusionné en 1965 pour former celui des IGREF : ingénieurs du Génie rural et des Eaux et Forêts.

Dès l'origine, l'oeuvre du Génie rural concerne tout ce qui, appliqué à l'équipement de l'Agriculture, à la sauvegarde et à l'amélioration de la vie rurale, relève de l'art de l'ingénieur. Cela comprenait en 1937 :

- les améliorations du sol : assainissement, drainage, irrigation.

- les améliorations dans les conditions d'exploitation du sol : voirie agricole, remembrement.

- les améliorations dans les conditions générales d'existence et de travail à la campagne : constructions, électrification, alimentation en eau potable.

- les améliorations dans les conditions de recueil, de transformation et de ventes des produits agricoles : création de coopératives.

Plus tard vinrent s'ajouter à ces secteurs d'activité le machinisme agricole, les grands aménagements régionaux et la recherche appliquée.

BIOGRAPHIE DE JEAN ROCHE (1907-1984)

Dossier de carrière de Jean Roche : 10 DGAF/PER 19.

.

Issu d'une famille parisienne modeste, Jean Roche entre en 1926 à l'Institut national agronomique, puis à l'Ecole nationale du Génie rural, créée 10 ans plus tôt, dont il sort 3e en 1929. Sa formation est complétée par un diplôme d'ingénieur de l'Ecole supérieure d'électricité de Paris et par plusieurs certificats en sciences naturelles (géologie, minéralogie) et en géographie physique :

- La première étape de sa carrière se déroule dans le Sud-Est : il est affecté le 1er novembre 1930 comme ingénieur-adjoint, puis comme ingénieur à la circonscription de Génie rural de Lyon, qui regroupe les quatre départements de l'Ain, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie. Il est chargé plus spécialement des travaux d'électrification rurale en Savoie, des travaux d'alimentation en eau potable dans l'Ain, et du lancement d'un programme d'équipement de la Bresse en coopératives de l'industrie laitière. Il assure la conception et le contrôle des premières réalisations. Durant la guerre 1939-1940, Jean Roche assume l'intérim de la circonscription.

- Le 24 septembre 1940, il quitte les services extérieurs du génie rural pour entrer dans l'administration centrale : nommé à l'échelon de Vichy de la Direction générale du Génie rural et de l'hydraulique agricole, il a pour mission d'assurer la liaison entre les circonscriptions du Génie rural de la zone non-occupée, et l'administration centrale à Paris, dirigée par M. de Pampelonne.

Au cours de cette période, Jean Roche est notamment chargé des problèmes de répartition dans la zone libre des carburants agricoles et des matériaux et produits nécessaires à l'équipement rural. Il participe à la préparation de textes intéressant le remembrement de la propriété foncière (loi Chauveau du 9 mars 1941) et l'habitat rural.

Devenu ingénieur en chef le 1er juillet 1942, il est placé dans la position hors-cadre le 1er avril 1943 et nommé chef de bureau à la Direction du Génie rural à Paris ; il est chargé à ce titre du bureau de la police des eaux, des usines concédées et des travaux d'hydraulique.

Nommé le 1er juillet 1944 sous-directeur à l'administration centrale, Jean Roche anime et coordonne les activités des trois bureaux de la sous-direction technique à la Direction générale du Génie rural. Il s'occupe de l'étude des problèmes généraux intéressant l'équipement rural.

- Les responsabilités qu'il a exercées sous le gouvernement de Vichy ne ralentissent en rien le déroulement de sa carrière à la libération. Réintégré dans son cadre d'origine, Jean Roche est affecté le 1er mai 1945 comme adjoint au Commissaire à la réorganisation foncière et au remembrement. Il est nommé chef de la section technique du remembrement le 25 juillet 1945 lors de la suppression du commissariat. Jean Roche va conserver cette responsabilité pendant plus de 15 ans qui coïncident avec "l'âge d'or" du remembrement. De multiples travaux lui incombent : étude des instructions techniques et administratives, relations à ces opérations de restructuration de la propriété foncière, examen des marchés et des projets de travaux connexes (arasement des talus, voirie etc.), étude des recours contentieux, formation des géomètres remembreurs, à laquelle il accorde une importance particulière.

Jean Roche participe également à l'élaboration de diverses mesures législatives et réglementaires relatives aux questions financières.

Enfin, il assure le secrétariat du Comité supérieur consultatif d'aménagement foncier.

Au terme de quinze années passées à la tête de la section technique du remembrement, la carrière de Jean Roche s'oriente vers une nouvelle direction. Chargé des fonctions d'ingénieur général le 1er août 1960, il assure l'inspection des six sections techniques de la Direction générale et la coordination de leurs études et travaux. Dans le même temps, il est nommé administrateur du Centre de recherche et d'expérimentation du Génie rural (CREGR), situé à Antony. Cependant il n'a pas totalement abandonné le problème des aménagements fonciers : une lettre de mission du 19 juin 1961 le charge de la mise en oeuvre des dispositions du décret du 14 juin 1961 relatif aux SAFER (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural).

Enfin il est secrétaire du Conseil supérieur du Génie rural et de l'hydraulique agricole (arrêté du 12 août 1962).

Après sa réorganisation en 1966, il conserve la Direction du Centre de recherches du Génie rural, devenu le CERAFER

Devenu le CTGREF en 1976, puis le CEMAGREF en 1980.

(Centre d'études et de recherches) jusqu'en 1969.

Les dix dernières années de sa carrière sont essentiellement consacrées au secrétariat général (1969-1974) puis au secrétariat général du comité de l'inspection du Conseil général du Génie rural et des Eaux et Forêts

Le Conseil général du Génie rural et des Eaux et Forêts a succédé en 1965 au Conseil supérieur du Génie rural et de l'hydraulique agricole. Composé des ingénieurs généraux du GREF, il est présidé par le ministre. Sa fonction est double : conseiller le ministre, son Cabinet ainsi que les directeurs du ministère sur tous les problèmes de la compétence du GREF, et traiter les questions concernant le corps des IGREF.

Jean Roche participe alors à l'élaboration de nombreux textes législatifs (police des eaux, aménagement pastoral des zones de montagne etc.). Parallèlement à ces fonctions qu'il occupa dans l'administration centrale, Jean Roche a exercé des multiples responsabilités, dans les conseils d'administration de plusieurs établissements publics (Ecole nationale du Génie rural, Centre national d'études et d'expérimentation du machinisme agricole, Institut national de la recherche agronomique, Institut de géographie national et dans l'enseignement : cours de géologie, conférences sur l'aménagement foncier à l'Ecole nationale du Génie rural, cours d'améliorations foncières et de constructions rurales à l'Ecole supérieure des Géomètres et Topographes).

Jean Roche a publié de nombreux articles dans des revues spécialisées, a participé à de nombreux congrès nationaux et internationaux sur le thème du remembrement. Il est l'auteur avec Maurice Poirée d'un ouvrage sur "l'aménagement foncier rural et la technique des opérations de remembrement", paru en 1961. La carrière de Jean Roche offre l'exemple d'une vie de haut fonctionnaire toute entière tournée au service de l'Etat et plus particulièrement du monde agricole. Meilleur témoignage de son activité, les archives de ce "grand commis" de l'aménagement rural forment un ensemble d'une grande richesse.

LE FONDS JEAN ROCHE.

Les dossiers de Jean Roche, qui occupaient à l'origine 35 mètres linéaires, comportaient une part importante de documentation recueillie pour les besoins propres de ses travaux mais ausi en fonction de divers centres d'intérêt. Les brochures et recueils de textes réglementaires ont été séparés du fonds et destinés à enrichir le service de documentation de la Direction de l'aménagement. La documentation très générale, ou conservée en nombreux exemplaires à la Bibliothèque centrale du ministère, a été éliminée.

Le fonds Jean Roche ne comprenait pas seulement des dossiers administratifs, mais aussi des papiers privés : correspondance, cartes de visites, journaux et revues, cours manuscrits et documents scolaires. La plus grande partie de ces documents n'a pas été conservée.

Si l'on excepte ces deux catégories (papiers privés et documentation), les éliminations opérées n'ont porté que sur les nombreux doubles et sur les brouillons manuscrits dont le texte avait été dactylographié ou imprimé. A l'issue de ce traitement, le fonds occupe environ 16 mètres linéaires.

Il est difficile de dégager une typologie des documents conservés dans le fonds Roche, tant leur variété est grande : correspondance, notes, rapports, études, dossiers d'élaboration de textes législatifs, comptes rendus de réunions sont les catégories les plus souvent rencontrées.

Le plan de classement adopté respecte le processus de constitution du fonds puisqu'il reflète les fonctions et les activités successives de Jean Roche de 1930 à 1978. Six ensembles bien distincts se dégagent aisément :

1° : Premier poste occupé par Jean Roche, ingénieur du Génie rural dans la circonscription de l'Ain. Travaux d'équipement rural, 1930-1940.

2° : Nommé à la Direction du Génie rural à Vichy, il assure la liaison avec les services restés à Paris, 1940-1944.

3° : Chef de la section technique du remembrement, 1945-1960.

4° : Coordination des services techniques centraux et activités connexes, chargé de mission en ce qui concerne les SAFER, secrétaire du Conseil supérieur du Génie rural et de l'hydraulique agricole, 1960-1965.

5° : Directeur du CREGR, puis du CERAFER, 1960-1969.

6° : Secrétariat du Conseil général du GREF, 1969-1978.

L'activité de Jean Roche ne s'est pas limitée à ces fonctions : il a participé à l'administration de plusieurs organismes, a assumé de nombreuses responsabilités dans l'enseignement, a écrit plusieurs articles et ouvrages. L'ensemble de ces documents, ainsi que ceux qui concernent la vie associative et l'action syndicale du Génie rural forme la 7e section du fonds.

Certains documents (rapports, notes de synthèse historiques) concernant l'organisation et les attributions du service du génie rural depuis sa création en 1903 jusqu'aux réformes Pisani des années 1965 ont été rassemblés par Jean Roche ; ils ont été placés en tête du fonds, en guise d'introduction.

Les archives de Jean Roche présentent un intérêt extrêmement important pour l'histoire de l'aménagement rural en France, en raison de l'étendue de la période couverte et de la variété des domaines concernés : équipement rural, électrification, améliorations foncières, grands aménagements du teritoire, recherche appliquée, législation agricole.

Ces documents offrent trois directions principales de recherche à l'historien :

- Ce fonds contient le seul ensemble de documents qui nous soit parvenu jusqu'à ce jour concernant le Génie rural sous la période vichyssoise.

- Les archives Roche constituent une source essentielle pour l'étude du remembrement et des techniques d'améliorations foncières en France. Il convient de signaler un document d'une grande valeur historique, recueilli par Jean Roche pour la rédaction d'un ouvrage : le dossier du premier remembrement effectué à titre expérimental à Igny-le-Jard (Marne) en 1920.

- Enfin il témoigne de la création et de l'activité du Centre de recherches appliquées du Génie rural, le CREGR devenu CERAFER. A ce titre il permet d'étudier l'apparition de nouvelles techniques, de nouveaux appareils et constitue un fonds irremplaçable pour l'histoire de la recherche agricole contemporaine.

Tels sont les principaux thèmes pour lesquels le fonds Roche reste une source incontournable pour le chercheur.

Sommaire

Art 1-20 (53 DIAME) : Archives de Jean Roche, ingénieur du génie rural des eaux et des forêts, 1897-1978. Art 1-9 : Historique du génie rural : Documents antérieurs à la création de la Direction de l'Hydraulique et des Améliorations Agricoles, 1848-1897. Direction de l'Hydraulique et des Améliorations Agricoles, 1902-1932. Direction des Eaux et du Génie Rural, 1930-1939. Le génie rural pendant la seconde guerre mondiale, 1940-1944. Le génie rural, 1945-1967. Art 10-160 : Carrière de Jean Roche dans différents organismes : Direction des eaux et du génie rural, circonscription de Lyon, 1930-1940. Direction des eaux et du génie rural, échelon de Vichy, 1940-1944. Section technique centrale du remembrement, 1945-1965. Direction générale du génie rural et de l'hydraulique agricole, coordination et inspection des services techniques centraux, 1956-1963. Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural (SAFER), 1959-1973. Centre d'Expérimentation et de Recherche du Génie Rural (CREGR), 1952-1966 Centre National d'Études Techniques et de Recherches Technologiques pour l'Agriculture, et l'Équipement Rural (CERAFER), 1966-1970. Conseil Général du Génie Rural et des Eaux et Forêts (COGEGREF), 1966-1970. Art 161-204. Autres activités de Jean Roche. Administration d'établissements publics et d'organismes, participation à des congrès et colloques, enseignement et publications, participation à des associations et syndicats, 1940-1984.

Sources and references

Additional sources

Outre les fonds conservés aux Archives nationales dans la sous-série F10 (articles 2225-2380, 2758-4404, 4405-4511, 4512-4887) qui couvrent la période XIXème siècle-1947, d'autres fonds concernant le Génie rural ont été versés au Centre des Archives Contemporaines de Fontainebleau par la direction de l'Aménagement, (cf. extraits des la base de données RIAM3 en annexe).

Bibliography

BIBLIOGRAPHIE

Généralités

. CEPEDE (Michel), WEILL (Gérard) : "L'Agriculture", coll. "L'administration française", Paris, P.U.F., 1965.

. "Cent ans de Ministère de l'Agriculture", 1981.

. CEPEDE (Michel) : "Agriculture et alimentation en France durant la seconde guerre mondiale", Paris, éd. M.T. Génin, 1961. Le Génie rural

. "Le Génie rural au service de l'Etat et des collectivités", Ministère de l'Agriculture, 1960.

. "L'aménagement du territoire et les ingénieurs de l'agriculture", conférences de l'Union des Ingénieurs de France, Bordeaux, 1964.

. "Le Génie rural et son action", nO spécial de la revue Centre Intech'Information, Paris, I.P.F., 1965.

. "Les ingénieurs du Génie rural et des Eaux et Forêts", Ministère de l'Agriculture, 1972.

. "POIREE (Maurice), "Soixante années de la vie d'un ingénieur du Génie rural", Paris, 1972.

Le remembrement

. POIREE (Maurice) et ROCHE (Jean) : "L'aménagement foncier rural et les techniques du remembrement", Paris, ed. Eyrolles, 1962.

Indexing terms

travaux publics ;  syndicat ;  société d'aménagement foncier et d'établissement rural ;  remembrement ;  recherche appliquée ;  publication ;  mise en valeur des terres ;  hydraulique ;  génie rural ;  aménagement rural ;  équipement ;  enseignement ;  électrification ;  eau potable ;  eau ;  aménagement des cours d'eau ;  cours d'eau ;  congrès ;  colloque ;  association ;  aménagement foncier ;  adduction d'eau ;  ouvrage imprimé ;  ingénieur ;  organisation administrative ;  Roche, Jean  

New conditions for access to archives.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export