Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Associations SORBONNE RAdIO FRANCE et TELE SORBONNE (1901 ; 1965 ; 1978-2005)

Haut de page
Cotes
20130079/1-20130079/7
Date
1901-2005
Nom du producteur
Association Sorbonne Radio France et association Télé-Sorbonne
Importance matérielle
et support
2,33 ml (7 cartons). Présence d'un CD-ROM en 20130079/6.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

Librement communicable sous réserve des restrictions apportées par l'état matériel des documents et les règles de communicabilité fixées par le livre 2 du code du Patrimoine.

Conditions d'utilisation

Photographie numérique autorisée.

Description

Présentation du contenu

Les archives de l'association Sorbonne Radio France représentent un ensemble complet de documents qui permet de suivre le fonctionnement et les réalisations de l'organisme sur vingt années tant dans son volet fonctionnement que dans ses activités, depuis sa création en 1984 jusqu'en 2005. Les documents ici présentés complètent ainsi naturellement les précédents versements du rectorat de Paris et de l'université Paris-Sorbonne (Paris-IV) qui s'attachaient principalement aux activités de Radio-Sorbonne sur la période 1947-1983, quand l'organisme ne disposait pas encore d'une structure bien définie. La lacune principale de ce versement, en partie compensée par la collection complète des grilles de programmes diffusés, réside dans l'absence totale d'enregistrement des émissions.

Le fonds de l'association Télé-Sorbonne, moins complet, et pour lequel il convient de mentionner l'absence de tout enregistrement, permet d'appréhender ses conditions de création et de fonctionnement, ainsi que le contenu des programmes réalisés.

L'intérêt principal de ces deux fonds réside dans la mise en place d'expériences originales qui visent à diffuser à travers le recours à des technologies de communication radiophoniques, télévisuelles et numériques l'enseignement donné en Sorbonne et dans d'autres établissements d'enseignement supérieur auprès d'un public élargi. Ces fonds pourraient donc permettre d'enrichir des travaux en histoire de l'éducation.

Mode de classement

Le classement de ces archives selon les normes ISAD-G a été effectué en 2013 dans la perspective, pour le service des archives du rectorat de Paris, d'améliorer la description et l'accessibilité de documents collectés sous forme de vrac en 2008 et d'en effectuer le versement aux Archives nationales.

Il présente en premier lieu le fonds des archives de l'association Sorbonne Radio France selon le plan classique adopté pour les archives d'associations qui consiste à faire état tout d'abord des documents ayant traits au fonctionnement puis de ceux portant sur les activités. En outre, le choix a été fait de rassembler dans un troisième ensemble les archives liées au projet d'académie numérique qui témoignent d'une orientation toute nouvelle donnée à l'association dont l'activité première cesse avec l'arrêt de la diffusion de ses programmes en 1997.

Dans un second temps, le classement du fonds de l'association Télé-Sorbonne, beaucoup plus succinct, suit cette même logique d'une présentation tout d'abord du fonctionnement de l'association puis de sa production de programmes.

C'est uniquement au cours de ce classement, alors qu'une cote pour versement des archives de l'association Sorbonne Radio France a déjà été attribuée, qu'ont été identifiés les différents fonds et particulièrement ceux des associations Sorbonne Radio France et Télé Sorbonne. C'est ce qui explique que le versement de ces deux fonds a fait l'objet d''une même opération avec une cotation commune.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales

Historique du producteur

1 - Historique de l'association Sorbonne Radio France

1947-1984 - Radio Sorbonne

En 1947, l'université de Paris signe une convention avec l'office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) qui permet l'installation d'un studio et la transmission en direct de cours sous le nom de Radio-Sorbonne. Le but est de permettre la radiodiffusion de cours d'enseignement supérieur dans le ressort de l'académie de Paris. L 'Office fait bénéficier Radio-Sorbonne d'un émetteur fonctionnant sur ondes moyennes dont il assure l'exploitation et met du personnel technique et du matériel à la disposition de l'université. En échange, celle-ci rembourse toutes les dépenses engagées. De 1949 à 1984, Radio Sorbonne n'a pas de statut propre, l'association assure la gestion et la diffusion de quelques cours (notamment d'agrégation) acheminés par la voie de l'émetteur en ondes moyenne de la rue des Lilas depuis un bureau de la Sorobonne. Au tournant des années 1960-1970, le changement des structures universitaires entraîne la répartition des moyens entre les universités Paris-I, Paris-III et Paris-IV. Le ministère, pour sa part, assure le remboursement des coûts d'utilisation de l'émetteur. La réduction des moyens financiers et le remplacement des techniciens de l'ORTF par des membres du personnel des universités pénalisent la structure. De fait, les heures d'antenne qui s'étaient élevées à 30 heures hebdomadaires tombent à10 heures en 1983 .

1984-1997 - L'association Sorbonne Radio France

Le 1er mars 1984, sont déposés les statuts de l'association Sorbonne Radio France avec pour buts de développer un programme prenant la suite de Radio-Sorbonne, de mettre à profit l'évolution des techniques de communication pour élargir la notion de cours publics et accroitre leur audience, d'ouvrir les programmes à toutes les formes d'expression orale ressortissant à l'enseignement supérieur et de favoriser la meilleure diffusion de ces cours dans le public y compris, le cas échéant, par la commercialisation de cassettes. Cette création est réalisée à l'intiative du recteur Arhweiller et de monsieur Jeanneney président de Radio France. Un conseil d'administration de dix membres est constitué, dont la présidence est confiée à Mme Hélène Carrère d'Encausse à qui succède, en 1989, M. Jacques Pomonti auquel le Premier ministre a confié une mission d'étude sur les relations entre l'audiovisuel et l'éducation. La période 1989-1997 se caractérise par une diversification des programmes, une modernisation de l'équipement et du studio qui permet une diffusion de 40 heures hebdomadaires à raison de 8 heures par jour. Par contre, l'association ne parvient pas à obtenir une fréquence FM ce qui limite son auditoire. Elle prend fin après un arrêt unilatéral des émissions décidé par Radio France en 1997.

1995-2005 - Le projet d'académie numérique

A partir de 1995, est développé au sein de l'association le projet d'une orientation nouvelle vers un système de réseau de radiodiffusion numérique qui prend le nom d'académie numérique. Ce projet s'appuie sur le développement de la formation à distance et de la technologie informatique pour prôner la constitution d'une base numérique de cours et sa diffusion par transmission hertzienne numérique. Après l'arrêt des émissions de Sorbonne Radio France, cette initiative reçoit le soutien du ministère de l'Éducation nationale puis, en 1999, de Radio-France. Cette même année, est créée, par Jacques Pomonti, une société à responsabilité limitée (SARL) appelée Numéri-Form pour rechercher des financements et préparer matériellement le projet. L'appel d'offre lancée en 2000 par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) permet d'obtenir deux fréquences et de préparer la réalisation de programmes. Parallèlement, des contacts sont recherchés pour réunir des partenaires financiers et techniques en France et à l'étranger et une campagne est menée en faveur du vote d'un cadre législatif. Cependant, en 2005, l'académie numérique ne semble pas avoir donné lieu à des réalisations concrètes alors que Jacques Pomonti est admis à faire valoir ses droits à la retraite. Il quitte alors son poste de contrôleur général de première classe au ministère de l'Économie et des Finances et de membre du conseil général des technologies de l'information (CGTI). C'est de cette année que datent les derniers documents collectés sur l'association. La poursuite du projet dans les années qui suivent n'est pas avérée.

2 - Historique de l'association Télé Sorbonne

L'association Télé Sorbonne est créée le 11 juillet 1984 et réunie universitaires et techniciens dans la perspective de proposer des programmes pour les chaînes de télévision. Un premier projet est conçu autour d'un scénario intitulé « Les mystères de l'Europe » mais il n'est pas retenu par les chaînes auxquelles il est proposé. Il est donc décidé de créer un programme centré pour chaque émission «  sur un éminent professeur en Sorbonne qui prend (ou qui a pris) sa retraite, en l'invitant à tirer une dernière leçon de sa carrière, tant sur le plan humain que sur le plan scientifique, et à exposer l'état de sa discipline et ses perspectives d'avenir en dialoguant avec son successeur et avec un disciple ou un étudiant avancé. Le pendant, en somme de la traditionnelle leçon inaugurale » (note du 15 janvier 1985 - 20130079/7). Trois émissions sont réalisées sur ce modèle avec les professeurs Jean Bernard, Jean Stoetzel et Maurice Duverger. Une quatrième sur René Étiemble est finalement annulée.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Versements du 22 novembre 2013 du service des archives du rectorat de Paris.

Historique de la conservation

La collecte des archives des associations Sorbonne Radio France et Télé Sorbonne est le produit d'un sauvetage organisé en 2008 avec l'aide du service de l'intendance après l'abandon des locaux mis à disposition de ces organismes par le rectorat de Paris. Les dossiers collectés dans un semi-vrac ont été transférés au service des archives et récolées en mai 2009 avant de faire l'objet d'un véritable classement dans le courant de l'année 2013.

Évaluation, tris et éliminations

Le traitement de ces fonds ont donné lieu à la suppression de nombreux doubles et pièces comptables (factures) sans intérêts historiques toutefois l'essentiel du travail d'évaluation a consisté à séparer les archives produites par les deux associations de celles relevant de l'activité d'autres producteurs. En l'occurence, ce sont des archives du chargé de mission auprès du recteur Bernard Ferrand, du vice-chancelier des universités mais surtout de Jacques Pomonti, président de Sorbonne Radio France agissant dans le cadre de son activité comme contrôleur général du ministère de l'Economie, membre du CGTI, vice-président de l'association pour la promotion des échanges français et européens avec l'Asie, mais aussi représentant de la SARL Films de Jais.

Sources et références

Sources complémentaires

Archives nationales, Site de Pierrefitte-sur-Seine, versements du rectorat de Paris

Sous-série AJ16 - Académie de Paris

  • AJ16 art.8867 - Affiches Radio Sorbonne (1960-1966).

Versement 20020476 - Rectorat de Paris

  • 20020476 art. 272 - Conférences à Radio-Sorbonne  (1964-1965)

Versement 20050098 - Rectorat de Paris

  • 20050098 art. 10 et 13 - Faculté des lettres, radiodiffusion et télévision (1946-1957).

Versement 20050302 - Rectorat de Paris

  • 20050302 art. 12 - Conférence de presse Radio-Sorbonne le 14 novembre (1984
  • 20050302 art. 15 - Association Sorbonne Radio-France, demande d'intervention de Mme le recteur lors d'une assemblée générale particulière (1983-1988)

Versement 20110140 - Université Paris-Sorbonne (Paris-IV).

  • Versement 20110140 - Cours diffusés sur Radio-Sorbonne (enregistrements) (1969-1983).  

Il convient, outre les archives du rectorat de Paris et des établissements d'enseignement supérieur associés à la réalisation de ses programmes, de consulter également les archives de Radio-France qui sont versées réglementairement aux Archives nationales.

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire