Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Fonds François BORELLA (1954-1962)

Haut de page
Cotes
AS/203(III)/1- AS/203(III)/4
Date
1954-1962
Importance matérielle
et support
 0, 30 mètre linéaire. 3 cartons.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

Libre.

Description

Présentation du contenu

  • 203AS(III)/1. ASSOCIATION GÉNÉRALE DES ÉTUDIANTS DE NANCY (AGEN).
  • 203AS(III)/2. JEUNESSE ÉTUDIANTE CHRÉTIENNE (JEC).
  • 203AS(III)/3. UNION NATIONALE DES ÉTUDIANTS DE FRANCE (UNEF).
  • 203AS(III)/4. GUERRE D'ALGÉRIE.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales de France.

Historique du producteur

François Borella nait à Nancy en 1932 dans une famille catholique pratiquante.

Il s’engage à la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) dès 1944 et à la Fédération française des étudiants catholiques (FFEC) en 1950.

Tout en poursuivant des études de droit, il commence à militer, en 1953, à l’Association générale des étudiants de Nancy (AGEN).

D’abord élu vice-président chargé des questions universitaires, il devient ensuite le premier président « mino » (courant minoritaire syndicaliste et anticolonialiste) de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), en octobre 1955. Il y occupe, entre 1956 et 1957, la fonction de conseiller juridique.

En juillet 1956, il organise, avec Jacques Julliard, une « Conférence nationale étudiante pour une solution du problème algérien », en présence de représentants officieux de l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA), une organisation étudiante du nationalisme algérien. La publication de ses conclusions dans la revue Esprit lui vaudra d’être inculpé d’atteinte à la sûreté intérieure de l'État en mai 1957. Il sera acquitté en octobre 1958.

Après avoir enseigné pendant 4 ans, entre 1962 et 1966, à Alger, François Borella devient enseignant à l’Université de Nancy 2.

Il mène en parallèle une carrière politique et adhère successivement à l’UGS en 1956, puis au PSU en 1962 et au Parti socialiste en 1974.

Accès et utilisation

Localisation physique

Pierrefitte-sur-Seine

Conditions d'accès

Libre.

Conditions d'utilisation

Libre.

Entrée et conservation

Modalité d'entrée

Don à la cité des Mémoires étudiantes, avril 2008 et octobre 2012.

Historique de la conservation

Conservé à la Cité des mémoires étudiantes.

2013 : déposé aux Archives nationales, site de Pierrefitte, Département des archives privées, série AS.

Évaluation, tris et éliminations

Aucune élimination.

Sources et références

Sources complémentaires

Cité des Mémoires étudiantes :

  • Fonds Robert CHAPUIS (17 CME)
  • Fonds Jacques DELPY (2 CME)

Archives nationales Pierrefitte :

  • Fonds UNEF (46 AS)
  • Fonds Pierre-Yves COSSE (203 AS (V))

- Les expositions de Pierrefitte-sur-Seine, Un art d'Etat ? et le Mois de la photo, sont fermées au public les samedis 27 mai et 3 juin.

- Le vendredi 26 mai, il ne sera pas possible de commander pour le jour même des documents issus des archives des ministères de la Justice, de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et de la Coopération, des ministères de l'Éducation, de la Jeunesse & des Sports, des Affaires sociales et des Beaux-Arts (notamment les dossiers des musées nationaux) ; seuls les documents réservés à l'avance pour ce jour seront communiqués.

Salle de lecture de Pierrefitte-sur-Seine
-Jusqu’au 30 juin, la communication et la réservation des archives des ministères de l'Éducation, de la Jeunesse & des Sports, des Affaires sociales et des Beaux-arts (notamment les dossiers des musées nationaux) seront interrompues à partir de 12h.

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire