Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Fonds Turgot. 1190 (copie)-1926

Top of page
Reference codes
745AP/1-745AP/102
Date
1190-1926
Name of creator
Turgot (famille) - Turgot, Michel Étienne (1690-1751) - Turgot, Anne-Robert-Jacques (1727-1781) - Turgot, Étienne François (1721-1788) - Boisgelin, Antoinette Charlotte Turgot de Saint-Clair (1743-1827 ; comtesse de) - Turgot, Louise Napoléone Mouton de Lobau (1811-1886 ; marquise)
Material importance
and support
98 cartons (745AP/1-745AP/102) et 3 portefeuilles (CP/745AP/36/1, CP/745AP/36/2 et CP/745AP/45) ; 11 mètres linéaires et un tiroir de plans.
Physical location
Pierrefitte-sur-Seine
Access conditions

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions of use

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Description

Presentation of content

Le fonds Turgot (papiers des familles Turgot et Dubois de l’Estang) se compose de documents couvrant une longue période allant de la fin du XIIe siècle (en copie) et du XIVe siècle (en originaux) jusqu’au début du XXe siècle.

Ces documents ont été produits par plusieurs branches de la famille Turgot, à savoir :

  • les Turgot des Tourailles (745AP/2, 1 boîte), reconnus nobles à la fin du XVe siècle et possessionnés autour de Flers et Condé-sur-Noireau ;
  • les Turgot de Saint-Clair (745AP/3-745AP/14, 13 boîtes), issus d’un cadet des Tourailles à la fin du XVIe siècle et visiblement héritiers d’une partie de leurs archives, possessionnés autour de Caen et Falaise, constructeurs, au XVIIe, siècle du château de Lantheuil où meurt, en 1827, Charlotte Antoinette Turgot de Saint-Clair dernière du nom, comtesse de Boisgelin ;
  • les Turgot de Sousmont (745AP/15-745AP/61, 42 boîtes), issus d’un cadet des Saint-Clair au XVIIe siècle, qui, à la mort de la comtesse de Boisgelin, entrent en possession du château de Lantheuil (et des archives des Saint-Clair) et qui sont connus au XIXe siècle sous le nom de marquis Turgot.

Le dernier marquis Turgot étant mort en 1888, le château de Lantheuil et ses archives passent à sa sœur Marie-Félicité Turgot, épouse de Gustave Dubois de l’Estang, puis à leurs deux fils Étienne et Louis, qui joignent au fonds leurs propres archives (745AP/62-745AP/64, 4 boîtes).

On y trouve principalement des papiers familiaux et des papiers personnels et de fonction (745AP/1-745AP/64, 60 boîtes), à commencer par des archives privées : notices et arbres généalogiques, titres de noblesse et anciens inventaires d’archives ; actes d’état civil, actes notariés (notamment contrats de mariage, testaments, inventaires après décès, partages de successions, actes d’achats et de vente d’immeubles et d’offices, marchés de travaux, fondations, constitutions et amortissements de rentes, procurations), lettres de provision, livres et pièces comptables, pièces de procédures, correspondance d’affaires, manuscrits et correspondance personnels. On peut à cet égard signaler l’intérêt que présentent les manuscrits et la correspondance personnels d’Antoine Turgot de Saint-Clair (pièces de vers, 745AP/6 dossier 1), de Jacques Étienne Turgot de Sousmont (mémoires et notes littéraires, 745AP/17 dossier 5), d’Étienne François Turgot (correspondance reçue de son père, 745AP/29 dossier 1 ; cartes et plans, mémoires, notes, correspondance, notamment dans le cadre de ses activités de botaniste, 745AP/35-745AP/36) et surtout d’Anne Robert Jacques Turgot (manuscrits de ses œuvres, correspondance amicale et savante, 745AP/39-745AP/41), même si les documents qui nous sont parvenus peuvent, à plus d’un titre, n’être considérés que comme des épaves, disjecta membra de son immense activité : dans sa jeunesse, Turgot a écrit des vers, et s’est intéressé aux racines des langues et aux traductions ; il correspond ensuite avec Voltaire, d’Alembert, Hume, Buffon ; il s’intéresse aux baromètres et thermomètres, à la comète de 1769. On ne trouvera pas de véritable traité d’économie ; ces éléments sont à rechercher un dossier intitulé « Économie politique » (745AP/40 dossier 2), dans la lettre au roi du 24 août 1774 (745AP/44 dossier 1), dans la correspondance privée (745AP/41) et les dossiers de fonction, notamment en tant qu’intendant du Limousin, et dans les préambules des édits de 1776 (745AP/51). Enfin les notes et la correspondance d’Étienne et Louis Dubois de l’Estang documentent utilement la conservation des archives Turgot et leur exploitation (745AP/62 dossier 1 et 745AP/64).

Le fonds contient cependant aussi une importante part d’ archives publiques produites, dans l’exercice de leur activité, par des personnes ayant rempli des fonctions publiques, et emportés par elles en quittant leurs charges (actes, mémoires, notes et correspondance administratifs). Les papiers de fonction de Marc Antoine Turgot de Saint-Clair, intendant de la généralité de Moulins et d’Auvergne (745AP/7 dossier 2), de Jacques Étienne Turgot de Sousmont, intendant des généralités de Metz, Tours et Moulins (745AP/21, dossiers 2-4), de Michel Étienne Turgot de Sousmont, président au parlement de Paris, puis prévôt des marchands (745AP/25 dossier 2) et de Louis Félix Étienne, marquis Turgot, membre de la Chambre des pairs (745AP/58 dossier 4) forment certes des ensembles peu volumineux. Il en va autrement des archives d’Étienne François Turgot comme chevalier de Malte et gouverneur de la Guyane (745AP/33-745AP/34) et surtout d’Anne Robert Jacques Turgot comme intendant de la généralité de Limoges, secrétaire d’État de la marine et contrôleur général des finances (745AP/42-745AP/53) dont l’intérêt et la richesse sont avérés. Turgot a appliqué dans son intendance du Limousin de 1761 à 1774, des méthodes de gestion rigoureuses et des idées novatrices qui lui ont valu d’être remarqué par le pouvoir royal et d’être appelé à la tête du contrôle général des finances en août 1774. On trouvera dans ses archives un aperçu de l’activité générale d’un intendant au XVIIIe siècle ; les dossiers sur le commerce des grains, sur les impositions, sur les corvées, contenant de la correspondance entre Turgot et le contrôleur génétal, L’Averdy, Bertin puis Terray, renferment les idées de Turgot en matière de liberté de commerce des grains, suppression des corvées personnelles et réforme fiscale (745AP/42). La période où Turgot a été ministre de la Marine fut très courte (1 mois) ; les papiers qui en procèdent sont donc peu nombreux : demandes de faveur, lettres et notes de transmission au nouveau ministre (745AP/43). À la fin du XVIIIe siècle, le département des finances touche à presque toutes les affaires de la France ; les dossiers thématiques procédant de son activité en sont un reflet, et comprennent non seulement les matières économiques et agricoles, commerciales, financières, les ponts et chaussées, mais aussi les relations avec le département des Affaires militaires (forges de Berry pour la fabrication d’armes et de canons, loterie militaire pour l’entretien des veuves et orphelins), le département des Affaires étrangères (pour la circulation des grains avec les pays voisins), le département de la Marine (envoi d’échantillons de nouvelles cultures), le département du garde des Sceaux (relations avec les cours souveraines pour l’enregistrement des édits de 1776). Sur l’état des finances de la France au début du règne de Louis XVI, les papiers de Turgot comme contrôleur général des finances ne comportent que peu d’éléments (745AP/44). Certains dossiers thématiques, comme le commerce et les manufactures (745AP/45 dossier 2), contiennent essentiellement des mémoires ou avis reçus. L’épizootie de 1775 et le suicide de l’intendant Journet qui en suivit occupent la plus grande partie des dossiers consacrés à l’agriculture. La régie des postes et messageries, créée en août 1775, suscite, quant à elle, un afflux de demandes d’emplois qui sont conservées dans le fonds (745AP/47). La question de la liberté du commerce des grains, les premières mesures de Turgot, la « guerre des farines » qui s’en suivit, les édits de 1776 pour la suppression des corvées et les difficultés qui en suivirent avec les parlements, contiennent des notes et mémoires autographes de Turgot et des lettres de Louis XVI envoyées personnellement au ministre pendant la crise du printemps de 1775 (745AP/51).

Les archives relatives aux seigneuries et aux propriétés des Turgot et des Dubois de l’Estang constituent un important ensemble (745AP/65-745AP/102, 38 boîtes), très complémentaire des papiers familiaux et personnels, la distinction entre les unes et les autres étant parfois assez subjective. Ces documents se rapportent à une quinzaine de seigneuries et propriétés ayant appartenu aux Turgot et situés pour la plupart en Normandie. Les principaux domaines sont ceux de Bons, principale résidence normande des Turgot de Sousmont au XVIIIe siècle (745AP/67-745AP/74), Brucourt (745AP/75-745AP/79), Lantheuil (745AP/81-745AP/85), Le Grippon (745AP/86-745AP/90), Soumont (érigé en marquisat en 1736, 745AP/94-745AP/97) et Ussy (745AP/98-745AP/101). Outre les anciens cartulaires et inventaires d’archives, on y retrouve communément des archives seigneuriales (droits de justice, moulins et fours banaux, pigeonniers, marchés, pâturage et pêche, papiers des greffes, honneurs d’église, patronage aux cures) et des archives féodales (aveux et dénombrements prêtés et reçus, registres des plaids et gages-plèges, documents relatifs aux fiefs). S’y ajoutent, classiquement, d’abondantes archives domaniales (titres de propriété, arpentages et états des biens, papiers relatifs à la construction et à l’entretien des bâtiments, plans, ventes de bois et de produits du sol, baux, comptes de fermiers).

Sommaire

745AP/1-745AP/64. PAPIERS DE FAMILLE, PAPIERS PERSONNELS ET DE FONCTION. 1370-1926.

745AP/1. Famille Turgot en général. XVIIe-XIXe siècles.

745AP/2. Branche Turgot des Tourailles. 1370-1746.

745AP/3-745AP/14. Branche Turgot de Saint-Clair. 1484-1830.

745AP/3. Antoine Turgot de Saint-Clair († 1616) × Madeleine Auger († 1635) et leurs enfants. 1587-1696.

745AP/4. Jacques Turgot de Saint-Clair (v. 1591-1659) × Anne Favier du Boullay. 1596-1660.

745AP/5. Jacques Turgot de Saint-Clair († 1684). XVIIe-XVIIIe siècles.

745AP/6. Antoine Turgot de Saint-Clair (1626-1713) × Jeanne Du Tillet († 1728) et leurs enfants. 1637-1740.

745AP/7 dossier 1. Jacques Antoine Turgot de Saint-Clair († 1739) × Sébastienne Bastien. 1691-1741.

745AP/7 dossier 2. Marc A. Turgot de Saint-Clair (1668-1748) × Louise Le Gouz-Maillard († 1721). 1695-1733.

745AP/7 dossier 3. Benoît Antoine Turgot de Saint-Clair (1705-1771). 1731-1771.

745AP/7 dossier 4. Étienne Marie Turgot, fils de Benoît Antoine. 1773-1792.

745AP/8-745AP/14. Antoinette Charlotte Turgot (1743-1827), comtesse de Boisgelin. 1484-1830.

745AP/15-745AP/61. Branche Turgot de Sousmont. 1597-1909.

745AP/15-745AP/16. Dominique Turgot (1629-1670) × Antoinette Marie Daurat. 1597-1720.

745AP/17-745AP/22. Jacques É. Turgot (1670-1722) × Marie Cl. Le Peletier de Souzy († 1711). 1644-1787.

745AP/23-745AP/25. Michel É. Turgot (1690-1751) × Madeleine Fr. Martineau (1698-1764). 1677-1777.

745AP/26. Antoine Turgot († 1764) × Marie Anne Barré. 1764.

745AP/27. Michel Jacques Turgot (1719-1773) × Gabrielle É. Galland (1731-1791). 1725-1794, 1899.

745AP/28-745AP/37. Étienne François Turgot (1721-1788) × Marguerite Capon. 1648-1806.

- 745AP/28. Titres et généalogie. 1774, 1785-1787.

- 745AP/29. Relations familiales et papiers de Marguerite Capon. 1737-1791.

- 745AP/30-745AP/32. Gestion des biens. 1648-1791.

- 745AP/33-745AP/34. Fonctions. 1696, 1745-1779.

- 745AP/35. Correspondance. 1743-1788.

- 745AP/36. Activités savantes. 1693-1788.

- 745AP/37. Succession. 1788-1806.

745AP/38-745AP/53. Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781). 1692, 1738-1791, 1876.

- 745AP/38. Biens personnels et succession. 1753-1791.

- 745AP/39. Travaux de mathématiques, physique, chimie, astronomie, histoire naturelle, etc. [1747]-1780.

- 745AP/40. Travaux de philosophie, économie politiques, linguistique, travaux littéraires. 1746-1768.

- 745AP/41. Correspondance personnelle. 1738-1781.

- 745AP/42. Turgot intendant. 1761-1774, 1876.

- 745AP/43. Turgot secrétaire d’État de la marine. 1759-1779.

- 745AP/44-745AP/52. Turgot contrôleur général des finances. 1692, 1740-1781.

- 745AP/53. Papiers concernant l’Inde et l’isle de France (Mascareignes). 1753-1781.

745AP/54 dossiers 1-5. Hélène Françoise Étiennette Turgot (1729-1784), duchesse de St-Aignan. 1757-1909.

745AP/54 dossier 6. Marie Victoire Turgot (v. 1759-1841), vicomtesse d’Angerville d’Auvrecher. 1775-1831.

745AP/55-745AP/56. Anne Étienne Michel Turgot (1762-1840) × Anne-Louise Le Trésor d’Ellon. 1757-1842.

745AP/57 dossier 1. Antoine Marie Étienne Turgot (1766-1842). 1785-1817.

745AP/57 dossier 2. Marie Anne Adélaïde Turgot, ép. de Costard de Saint-Léger. 1789.

745AP/57 dossier 3. Marie Françoise Renée Turgot (1773-1855), comtesse de Coubert. 1789-1798.

745AP/57 dossier 4. Anne Marguerite Caroline Turgot (1788-1821), vicomtesse de Préval. 1788, 1806.

745AP/58-745AP/60. Louis Félix É. Turgot (1796-1866) × Louise Mouton de Lobau (1811-1886). 1796-1886.

745AP/61. Jacques Louis Turgot (1835-1888). [1882]-1889.

745AP/62-745AP/64. Famille Dubois de l’Estang. [1850]-1926.

745AP/62. Généralités. [1850]-1926.

745AP/63. Hommages à la mémoire d’Anne Robert Jacques Turgot. 1899-1914.

745AP/64. Recherches historiques sur Anne Robert Jacques Turgot et sa famille. 1856-1926.

745AP/65-745AP/102. PAPIERS RELATIFS AUX SEIGNEURIES ET PROPRIÉTÉS. 1190-1877.

745AP/65. Inventaire des titres et papiers. 1706-[après 1749].

745AP/66. Anché (Indre-et-Loire). 1739-an V (1797).

745AP/67-745AP/74. Bons (Calvados, auj. Bons-Tassilly). 1361-1829.

745AP/75-745AP/79. Brucourt (Calvados). 1345-1789.

745AP/80. Doix (Vendée, auj. Doix-les-Fontaines). 1589-1785.

745AP/81-745AP/85. Lantheuil, seigneurie de Manneville (Calvados). 1475-1867.

745AP/86 dossier 1. Laulne (Manche). 1788-1801.

745AP/86 dossier 2-745AP/90. Le Grippon (Manche). 1405-1820.

745AP/91. Paris. 1644-1791.

745AP/92. Potigny (Calvados). 1655-1789.

745AP/93 dossier 1. Regnéville (Manche, auj. Regnéville-sur-Mer). 1690-1713.

745AP/93 dossier 2. Saint-Germain-sur-Eaulne (Seine-Maritime). 1462-1788.

745AP/93 dossier 3. Saint-Quentin-de-la-Roche (Calvados, auj. Soumont-Saint-Quentin). 1666-1789.

745AP/94-745AP/97. Soumont (Calvados, auj. Soumont-Saint-Quentin). 1190-1791.

745AP/98-745AP/101. Ussy (Calvados). 1305-1792.

745AP/102. Violaine (Aisne, commune de Louâtre). 1781-1877.

FAMILLES ALLIÉES ET DOCUMENTS SANS RAPPORT AVEC LE FONDS. En cours de classement.

Pour toute information, contacter le département des archives privées (dap.an@culture.gouv.fr).

Classification method

Le classement du fonds Turgot (papiers des familles Turgot et Dubois de l’Estang) se conforme aux recommandations généralement appliquées pour le classement des fonds d’archives personnelles et familiales d’Ancien Régime (Manuel d’archivistique, Paris, SEVPEN, 1970, p. 401-433). Les papiers de famille et les papiers personnels (y compris savants) et de fonction ont été mis en ordre par destinataire en distinguant les individus et en suivant un classement généalogique (branches aînées, puis cadettes ; par ordre de naissance au sein des fratries), tandis que les archives seigneuriales et domaniales ont été regroupées à part et classées dans l’ordre alphabétique des domaines.

Ce classement a permis la rédaction d’un répertoire numérique détaillé. Une attention particulière a été portée à la description des archives les plus anciennes, qui ne forment généralement pas de dossiers homogènes et nécessitent une description à la pièce, ainsi qu’aux archives (numérisées) d’Étienne François et d’Anne Robert Jacques Turgot pour lesquelles l’inventaire apporte souvent des précisions d’ordre matériel (nombre de pièces et de pages) et diplomatique (original ou copie, scripteur et signataire). Les manuscrits et la correspondance d’Anne Robert Jacques Turgot ont été datés à l’aide de l’édition des Œuvres de Turgot... donnée par Gustave Schelle.

Liste des abréviations :

  • aut. : autographe
  • imp. : imprimé
  • l.a. : lettre autographe
  • l.a.s. : lettre autographe signée
  • l.a.ns. : lettre autographe non signée
  • l.s. : lettre signée
  • lt. : livres tournois
  • ms. : manuscrit
  • orig. : original
  • p. : page
  • p.j. : pièce jointe
  • s.d. : sans date
  • s.l.n.d. : sans lieu ni date

Language of documents

Français

Institution responsible for intellectual access

Archives nationales (France)

Creator history

La famille Turgot est une très ancienne famille normande, dont les origines remonteraient aux Scandinaves. Selon Condorcet, le nom Turgot signifierait le dieu Thor. Certains auteurs lui donnent une origine écossaise et la rattachent à saint Turgot, prieur de Durham puis évêque de Saint-Andrews († 1115). Les plus anciennes attestations historiques sont du XIIIe siècle : Richard Turgot, qui possédait en 1272 un fief dans le baiiliage de Coutances et prit part à l’expédition punitive menée par le roi Philippe de Hardi contre le comte de Foix ; Roger dit Turgot qui vendit une rente en 1282 à l’abbaye d’Aunay, dans le diocèse de Bayeux. En 1309, Philippe Turgot, fils de Jean Turgot, seigneur de la Bionnière, vint s’installer à Condé-sur-Noireau et y fonda l’hôtel-Dieu.

Au XVIe siècle, la famille Turgot se divisa en deux branches issues de Louis Turgot († 1589), maître des requêtes de François, duc d’Alençon et conseiller au présidial de Caen : les Turgot des Tourailles et les Turgot de Saint-Clair. La branche Turgot des Tourailles s’éteignit vers 1740.

La branche des Turgot de Saint-Clair donna des maîtres des requêtes, des conseillers au Parlement et au Grand Conseil, un évêque à Sées, aumônier du roi, et fut maintenue noble en 1669. De la branche cadette dite de Sousmont sont issus : Jacques Étienne Turgot de Sousmont (1670-1722), maître des requêtes, intendant de Metz, époux de Marie-Claude Le Pelletier de Souzy ; Michel Étienne Turgot, marquis de Sousmont (1690-1751), président au parlement de Paris, prévôt des marchands et conseiller d’État, auteur du célèbre plan de Paris dit « de Turgot » (voir ci-après) ; Étienne François Turgot (1721-1789), chevalier de Malte, gouverneur de la Guyane française ; et surtout Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781), ministre de Louis XVI, contrôleur général des finances en 1774-1776 (voir ci-après).

Les Turgot se sont continués au XIXe siècle avec les descendants d’Étienne François, chevalier de Malte : son fils Louis Félix Étienne Turgot (1796-1866), dit marquis Turgot, pair de France en 1832, ministre des Affaires étrangères, ambassadeur ; et son petit-fils Jacques-Louis Turgot dit marquis Turgot, décédé en 1888 sans postérité.

Le marquisat de Sousmont a été érigé du vivant de Michel Étienne Turgot, prévôt des marchands de Paris avec les propriétés qu’il possédait en Normandie entre Caen, Falaise, Bayeux et la mer (actuel département du Calvados). Après la mort du ministre de Louis XVI, les Turgot de Sousmont furent autorisés à se faire appeler « marquis Turgot ».

Le château de Lantheuil (Calvados) est le berceau de la famille Turgot ; c’était la résidence de la branche aînée, les Turgot de Saint-Clair ; elle ne revint que plus tard aux marquis Turgot.

Michel Étienne Turgot (1690-1751) naît le 9 juin 1690 à Paris. Il est le fils de Jacques Étienne Turgot de Sousmont (1670-1722), maître des requêtes, intendant des généralités de Metz, Tours puis Moulins, et de Marie-Claude Le Peletier de Souzy (1671-1711). Il est marquis de Sousmont, seigneur de Bons, d’Ussy et de Brucourt.

Il entre au Parlement de Paris en 1711 et il devient président à la deuxième chambre des enquêtes en 1717.

Le 14 juillet 1729, Louis XV le nomme prévôt des marchands de Paris ; il le reste jusqu’en 1740. En concertation avec les échevins et le procureur du roi, il prend les mesures appropriées pour réorganiser l’administration de la ville. Nous lui devons notamment en 1737 la couverture du grand égout collecteur de la rive droite, l’aménagement du quai de l’Horloge (l’île de la Cité), la fontaine des Quatre-Saisons sculptée par Edmé Bouchardon en 1739-1745 (rue de Grenelle), l’estacade de la pointe orientale de l’île Louviers dans le but de dévier les glaces charriées par la Seine.

Mais son nom reste surtout attaché au plan en perspective cavalière réalisé de 1734 à 1739, dit le Plan de Turgot. Ce plan se constitue de 20 planches gravées sur cuivre qui, assemblées, forment une feuille de 249 × 318,5 cm. Il donne une représentation, en fausse perspective, de l’ensemble de la ville. Michel Étienne Turgot est nommé conseiller d’État par semestre en 1737 puis ordinaire en 1744.

Il devient président au Grand Conseil en 1741, et est admis à l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1743 où il est membre honoraire en remplacement du cardinal de Fleury.

Michel Étienne Turgot épouse en 1718 Madeleine-Françoise Martineau de Brétignolles (1698-1764) avec qui il a quatre enfants :

  • Michel Jacques Turgot (1719-1773), marquis de Sousmont, maître des requêtes, président à mortier, qui épouse en 1751 Gabrielle Élisabeth Galland ;
  • Étienne François Turgot (1721-1789), dernier seigneur de Brucourt, chevalier de Malte, gouverneur de Guyane ;
  • Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781), baron de l’Aune, dit également l’abbé de Brucourt, homme politique et économiste français, ministre de Louis XVI (voir ci-après) ;
  • Françoise Hélène Étiennette Turgot, épouse du duc de Saint-Aignan.

Il meurt à Paris le 1er février 1751. Il est enterré dans la chapelle de l’hospice des Incurables (ancien hôpital Laennec) à Paris.

Étienne François Turgot (1721-1788) est le fils de Michel Étienne Turgot (1690-1751), prévôt des marchands de Paris, et le frère aîné d’Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781), contrôleur général des finances sous Louis XVI. Destiné à une carrière militaire, il passe plusieurs années dans l’ordre de Malte (d’où le nom de chevalier Turgot duquel il est souvent désigné) et poursuit sa carrière dans les armées royales, participant aux campagnes de Bohême et de Flandres sous le maréchal de Saxe au début des années 1740, avant de retourner à Malte. Nommé gouverneur et lieutenant général du roi pour l’île de Cayenne et la Guyane française à la fin de la guerre de Sept Ans, en 1763, il est chargé par Choiseul de diriger un projet de colonie de peuplement qui connaît rapidement un dénouement tragique. Il est fait brigadier des armées du roi et chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis dès 1764, mais sa gestion est longtemps mise en cause, avant, pendant et après le ministériat de son frère. Il se retire dès lors sur les terres familiales de Bons dont il hérite, ainsi que du titre de marquis de Sousmont, à la mort de son frère aîné Michel Jacques en 1773, tout comme il devient baron de L’Aulne à la mort de son frère cadet Anne Robert Jacques en 1781. Étienne François Turgot est, depuis sa jeunesse, un homme de science : il s’intéresse particulièrement à la botanique et à l’agronomie, collaborant notamment à l’Encyclopédie (article « Coton » en 1754) ; il tente de constituer un jardin botanique à Malte et d’y développer l’agriculture et le commerce en introduisant de nouvelles cultures telles que le thé, le café, le papayer, l’indigo et le bananier. On lui doit un Mémoire instructif sur la manière de rassembler, de préparer, conserver et envoyer les diverses curiosités d’histoire naturelle (1758). Il est membre fondateur de la Société royale d’agriculture de Paris (1761), associé libre à l’Académie des sciences (1762), et membre de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen.

Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781), baron de L’Aulne, naît à Paris le 10 mai 1727. Il est le plus jeune fils de Michel Étienne Turgot, prévôt des marchands de Paris, et de Madeleine Françoise Martineau de Brétignolles, issue d’une ancienne famille normande. Destiné à devenir ecclésiastique, il est admis en 1749 à la Sorbonne et se fait appeler alors abbé de Brucourt. Il est le condisciple de l'abbé Morellet. Le premier signe de son intérêt pour l’économie est une lettre de 1749 sur le billet de banque, écrite à son camarade l’abbé de Cicé, et réfutant la défense par l’abbé Terrasson du système de Law. Il se passionne également pour la linguistique, les mathématiques et la poésie et tente d’introduire dans la poétique française les règles de la prosodie latine. Sa traduction du quatrième livre de l’ Énéide est très remarquée par Voltaire.

En 1750, il décide de ne pas entrer dans les ordres et se tourne vers la magistrature. En 1752, il devient substitut puis conseiller au Parlement de Paris. Il achète en 1753 la charge de maître des requêtes. En 1754, il fait partie de la chambre royale qui siège pendant l’exil du Parlement. En 1755 et 1756, il accompagne Gournay, alors intendant de commerce, dans ses tournées d’inspection dans les provinces, et en 1760, pendant qu’il voyage dans l’est de la France et en Suisse, il rend visite à Voltaire, avec qui il se lie d’amitié. À Paris, il fréquente les salons, en particulier ceux de Françoise de Graffigny. Un peu plus tard, il rencontre le fondateur de l’école physiocratique, Quesnay, et avec lui Du Pont de Nemours et d’autres économistes. Il participe à l’ Encyclopédie entre 1755 et 1756.

Nommé intendant de la généralité de Limoges en 1761 jusqu’en 1774, il obtient des résultats remarquables dans une des régions les plus pauvres de France en diminuant les impôts, en développant le réseau routier, en remplaçant la corvée par une taxe sur tous les propriétaires et en organisant des ateliers et des bureaux de charité.

Il devient célèbre tant pour son administration que pour ses écrits, à une époque où l’opinion commence à s’intéresser à l’économie politique : après les Réflexions sur la formation et la distribution des richesses en 1766, son principal ouvrage, il écrit un Mémoire sur les prêts à intérêt en 1769 et des Lettres sur la liberté du commerce des grains en 1770. Son programme économique se fonde principalement sur la mise en place d’une complète liberté de circulation des marchandises.

Peu après l’avènement de Louis XVI et grâce à l’influence de Maurepas, Turgot est appelé au secrétariat d’État de la Marine (20 juillet 1774), puis au contrôle général des finances (20 août 1774). Le programme de Turgot comporte, outre de strictes économies, une simplification de la fiscalité par la création d’un impôt unique territorial et des mesures qui doivent permettre la relance de l’agriculture et de l’industrie : liberté du commerce des grains ; abolition des maîtrises et des jurandes. Le 13 septembre 1774 paraît l’édit sur la liberté du commerce des grains, mais certains marchands qui monopolisent les grains profitent de la mauvaise récolte pour rendre l’édit responsable de la famine et soulever les populations. Turgot sort vainqueur de cette « guerre des farines » (printemps 1775).

En janvier 1776, il présente au Conseil du Roi ses six édits, portant notamment sur la suppression des corvées, des maîtrises et des jurandes et sur l’établissement d’une contribution unique sur les biens nobles et roturiers. Le Parlement résiste et l’enregistrement n’a lieu que par lit de justice le 12 mars 1776. Les nobles, les corporations mais aussi les banquiers, dont le porte-parole est Necker, se dressent contre Turgot et ses réformes.

Louis XVI n’a pas le courage, face à l’opposition de sa cour, de soutenir son ministre. Également opposé à la politique de Vergennes qui conduit à la guerre contre l’Angleterre, Turgot est forcé de démissionner le 12 mai 1776. Il quitte la vie politique et revient à ses études. En 1778 il publie son Mémoire sur les municipalités dans lequel il propose la formation d’assemblées municipales, provinciales et nationales, élues par les propriétaires, sans distinction d’ordre, n’ayant qu’un rôle consultatif, mais destinées à exprimer au roi les vœux de la nation, et à répartir l’impôt.

Anne Robert Jacques Turgot meurt le 18 mars 1781 à Paris. Son tombeau est situé auprès de celui de son père dans la chapelle de l’hospice des Incurables (ancien hôpital Laennec) à Paris.

Louis Félix Étienne Turgot, pair de France, sénateur du Second Empire et ministre, est né à Falaise (Calvados) le 26 septembre 1796, et mort à Versailles (Seine-et-Oise) le 2 octobre 1866. Il entre à l’École de Saint-Cyr puis sert dans les chevau-légers de la garde royale. Il accompagne Louis XVIII à Gand, devient officier aux cuirassiers de la garde, et quitte le service à la Révolution de 1830, avec le grade de chef l’escadron. Rallié, par l’influence de son beau père, le maréchal Lobau, au gouvernement de Louis-Philippe, il est appelé, le 11 octobre 1832, à siéger à la Chambre des pairs. Il prête son concours à la politique conservatrice et rentre dans la vie privée à la révolution de Février. Partisan de Louis-Napoléon Bonaparte il est nommé, le 26 octobre 1851, ministre des Affaires étrangères. Il conserve son portefeuille du 3 décembre 1851 au 27 juillet 1852. Il entre au Sénat le 29 juillet. Le 26 avril 1853, il est nommé ambassadeur en Espagne, puis en Suisse.

Jacques Louis Turgot, né le 18 juillet 1835 à Paris, est le fils de Louis Félix Étienne Turgot et Louise Napoléone Mouton de Lobau. Il épouse en 1867 Marie Thecla de Montaignac d’Estançannes (1839-1904). Il meurt le 4 mars 1888 à Lantheuil (Calvados).

Marie Félicité Turgot (1833-1897), fille du marquis Louis Félix Turgot et de Louise Napoléone Mouton de Lobau, épouse Gustave Dubois de l’Estang, conseiller maître à la Cour des Comptes. De leur union naissent trois enfants :

  • Étienne Dubois de l’Estang (10 juillet 1851-28 février 1909), inspecteur général des finances, maire de Lantheuil (1896-1909) ;
  • Louis Dubois de l’Estang (26 novembre 1854-29 juin 1926), conseiller maître à la Cour des Comptes, maire de Lantheuil (1909-1926) ;
  • Madeleine, épouse de Ludovic Jacobé de Naurois (1856-1908).

Généalogie des familles Turgot et Dubois de l’Estang (XIVe-XXe siècles)

Entry and conservation

Mode of entry

Achat grâce au mécénat de la Banque de France (entrée n° 20150193 du 12 mars 2015).

Conservation history

Tel qu’il se présente actuellement, le fonds Turgot (papiers des familles Turgot et Dubois de l’Estang) comprend plusieurs ensembles qui n’ont été juxtaposés qu’assez tardivement, au cours du XIXe siècle. Les papiers des Turgot des Tourailles (745AP/2) et des Turgot de Saint-Clair (745AP/3-745AP/14) paraissent certes avoir été versés au chartrier du château de Lantheuil au fur et à mesure de leur production entre le XVIIe et le début du XIXe siècle. Ce n’est cependant que lorsque Louis Félix Étienne Turgot et son épouse Louise Napoléone Mouton de Lobau entrent en possession du château et héritent de leurs parents, entre 1827 et 1860, que s’y ajoutent les archives des Turgot de Sousmont et de leurs descendants les marquis Turgot, jusqu’alors conservées au château de Bons (745AP/15-745AP/61, comprenant les papiers d’Étienne François Turgot et ceux d’Anne Robert Jacques Turgot dont il avait hérité, ainsi que la plupart des archives relatives aux seigneuries et propriétés, 745AP/65-745AP/102) d’une part, et les archives Mouton de Lobau, Arberg et Klein (745AP, en cours de classement) d’autre part. Gustave, puis Étienne et Louis Dubois de l’Estang y ajoutent leurs propres archives, mais surtout la documentation rassemblée sur leur ancêtre Turgot, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle (745AP/62-745AP/64). Clos en 1926 à la mort d’Étienne Dubois de l’Estang, dernier du nom, ce fonds d’archives passe par succession dans la famille Jacobé de Naurois, propriétaire du château de Lantheuil, où le fonds est conservé jusqu’à son entrée aux Archives nationales en 2015.

Sources and references

Additional sources

Sur la famille Turgot dans les archives publiques conservées aux Archives nationales

  • F/7/4979/5. Dossiers individuels de police concernant Antoinette Charlotte Turgot, veuve Boisgelin, Anne Michel Étienne Turgot, Marie Victoire Turgot, veuve d’Angerville, émigrés, fin XVIIIe-début XIXe siècle.
  • F/7/5290/4. Dossier individuel de police concernant Antoinette Charlotte Turgot, veuve Boisgelin, émigrée, fin XVIIIe-début XIXe siècle.
  • F/7/5651/8 dossier 21. Dossier individuel de police concernant Antoine Marie Étienne Turgot, émigré, fin XVIIIe-début XIXe siècle.
  • F/17/1200/B dossier 3 pièces 5-20. Conseil de conservation : états de livres transportés au dépôt littéraire de la rue Thorigny, provenant notamment de Turgot, émigré (17, quai de l’Egalité), messidor an IV.
  • F/17/3979 dossier 9. Acquisition de la collection conchyliologique du citoyen Lamarck, certaines pièces provenant du cabinet du marquis Turgot, an IV-an XI.
  • F/21/696. Administration des beaux-arts. – Recherche et prêt de tableaux pouvant figurer à l’exposition des portraits nationaux : dossiers des propriétaires d’œuvres d’art, listes des tableaux proposés par ceux-ci et retenus pour l’exposition, avec quelques notices descriptives détaillées des œuvres, dont la marquise Turgot, 1877-1878.
  • G/8/659. Correspondance des agents généraux du clergé, reçue notamment du président Turgot, 1773.
  • M//1001 pièce 15. Projet de colonisation à Cayenne, présenté par le chevalier Turgot, 1763.
  • N/I/Seine/47, N/I/Seine/48, N/I/Seine/49. « Plan de Paris commencé l’année 1734 », dessiné et gravé sous les ordres de Michel-Étienne Turgot... levé et dessiné par Louis Bretez, gravé par Claude Lucas et écrit par Aubin, 1739.
  • O/1, passim. Lettres de dispense de parenté, d’âge, d’études et de services, lettres de de provision aux charges et commissions exercées par les membres de la famille Turgot comme maîtres des requêtes, avocats du roi au Châtelet, conseillers et présidents au Parlement, conseillers d’État, intendants de province, prévôt des marchands de Paris, secrétaire d’État et contrôleur général concernant différents membres de la famille Turgot, XVIIe-XVIIIe siècles. Voir principalement l’instrument de recherche : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/IR/FRAN_IR_000549.
  • O/3/2577. Demandes diverses adressées au comte de Pradel, ministre de la Maison du roi, par d’anciens fonctionnaires, de l’ancien et du nouveau régime, des officiers de l’armée des Princes après 1815, et demandes pour entrer dans la Garde du roi et celle de Monsieur, etc., dont le comte Turgot, 1815.
  • T//132/4. Famille Le Courtois, de Caen, dont affaire des haras de la Guyane et contestation avec le chevalier Turgot, gouverneur de Cayenne, deuxième moitié du XVIIIe siècle.
  • Y. Châtelet de Paris et prévôté d’Île-de-France, pour les membres de la famille Turgot établis à Paris, XVIIe-XVIIIe siècles.
  • AA//41 dossier 1301. Lettres et pièces diverses, dont lettre de Turgot à L’Héritier, 1779.
  • CC//487 dossier 2. Composition de la Chambre des pairs : ordonnances de nomination, dont le comte Turgot (11 octobre 1832).
  • MC. Minutier central des notaires parisiens, pour les membres de la famille Turgot établis à Paris, XVIIe-XVIIIe siècles.

Sur la famille Turgot dans les archives privées conservées aux Archives nationales

  • AB/XIX/3494 dossier 1. Documents concernant le comte de Coubert et la famille Turgot, 1761-1797.
  • 1AP/695 (chartrier de Thouars). Correspondance du duché, notamment avec Turgot, XVIIIe siècle.
  • 44AP/12 (fonds Persigny). Correspondance de Persigny, dont lettres reçues du marquis Louis Félix Étienne Turgot, 1854-1865.
  • 60AP/15 dossier 1 (papiers Javon, chargé d’affaires). Papiers d’affaires de la famille Turgot, d’Anne Étienne Michel Turgot, dit l’aîné, d’Antoine Étienne Marie Turgot et de leurs trois sœurs, tous enfants d’Étienne François Turgot, anciennement gouverneur et lieutenant-général de l’île de Cayenne et de la Guyane, 1785-1818.
  • 70AP/5 (fonds Sandrier). Notes d’érudition, dont généalogie de la famille Turgot, XVe-XXe siècles.
  • 90AP/34, 90AP/37, 90AP/41, 90AP/44, 90AP/58 et 90AP/206 (chartrier de Saint-Fargeau). Papiers de famille, dont documents relatifs au mariage de Jacques Étienne Turgot de Sousmont et Marie Le Peletier de Souzy et à leur fortune (biens, rentes, comptes, testaments et partages de succession), XVIIIe siècle.
  • [AP/154] 177MI (chartrier de Tocqueville), passim. Lettres d’Anne-Robert-Jacques et d’Etienne François Turgot à Malesherbes et de Malesherbes aux Turgot, fin XVIIIe siècle.
  • AP/156(I)/52 (fonds Mackau). Correspondance reçue par l’amiral de Mackau, dont lettres reçues du marquis Louis Félix Étienne Turgot, milieu du XIXe siècle.
  • 162AP/16 (papiers Ernest Coyecque). Notes d’érudtion, dont dossier de documentation, dessins, photographies, correspondance (notamment avec la famille Turgot) pour la préparation d’études sur la généalogie, les maisons et les sépultures de la famille Turgot, 1899.
  • 255AP (fonds Édouard Antoine Thouvenel). Correspondance, notamment avec le marquis Louis Félix Étienne Turgot, ministre des Affaires étrangères, ambassadeur en Espagne et en Suisse, milieu du XIXe siècle.
  • 257AP/1 dossier 4 (fonds Maurepas). Correspondance, dont minutes de lettres du chancelier Louis de Pontchartrain au Grand Conseil, notamment à Turgot, 1709-1713.
  • [263AP] 162MI/10 et 162MI/24 (archives Rosanbo, fonds Lamoignon). Lettres d’Anne-Robert-Jacques et d’Etienne François Turgot à Malesherbes et de Malesherbes aux Turgot, fin XVIIIe siècle.
  • 399AP (chartrier de Malesherbes), passim. Lettres d’Anne-Robert-Jacques et d’Etienne François Turgot à Malesherbes et de Malesherbes aux Turgot, fin XVIIIe siècle.
  • 607AP/39 (fonds Charlemagne Émile de Maupas). Correspondance, dont lettre reçue du marquis Louis Félix Étienne Turgot, ministre des Affaires étrangères, 1852.

Sur la famille Turgot dans les autres services d’archives et bibliothèques

  • Archives nationales d’outre-mer, série A. Secrétariat d’État de la Marine. - Bureau des Colonies : arrêts, déclarations, édits et ordonnances (1666-1779), notamment en A 11, des documents en lien avec l’expédition de Kourou.
  • Archives nationales d’outre-mer, sous-série C/14. Secrétariat d’État de la Marine. - Correspondance à l’arrivée en provenance de la Guyane française : dossier d’Étienne François Turgot, XVIIIe siècle.
  • Archives nationales d’outre-mer, série E. Secrétariat d’État de la Marine. - Personnel colonial, dont dossiers d’Étienne François Turgot (Col E 381 bis, images en ligne : http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ark:/61561/up424cw3041v) et de Thibault de Chanvalon (COL E 70, images en ligne : http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ark:/61561/up424qkrlnme), XVIIIe siècle.
  • Archives nationales d’outre-mer, G/1/512. Dépôt des papiers publics des colonies : recensements, rôles et états de réfugiés, fois et hommages, titres de concessions (réfugiés de Guyane), 1765-1766.
  • Archives nationales d’outre-mer, en cours de cotation. Dépôt des fortifications des colonies : plans de la Guyane, XVIIIe siècle.
  • Archives départementales du Calvados, 8E. Notariat de Creully pour les membres de la famille établis à Lantheuil, XIXe siècle.
  • Archives départementales du Calvados, 2FI/792. Album de 83 photographies de membres de la famille Turgot et Dubois de l’Estang, provenant de Yolande Jacobé de Naurois (1912-1991), fin XIXe-début XXe siècle (https://archives.calvados.mnesys.fr/?form_search_fulltext=2FI%2F792&btn_valid=Rechercher&action=search&id=recherche_grandpublic).
  • Bibliothèque nationale de France, ms. fr. 6233-6256. Papiers du chevalier Turgot relatifs à l’administration de la Guyane française, 24 vol., XVIIIe siècle (https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc56123s).
  • Bibliothèque nationale de France, ms. nouv. acq. fr. 3605-3606. Papiers du chevalier Turgot relatifs à l’administration de la Guyane française, XVIIIe siècle (https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc39960g).

Sur Anne Robert Jacques Turgot dans les archives publiques conservées aux Archives nationales

Sur Turgot intendant de Limoges :

  • H/1/1408. Entretien et réparation des hôtels des intendants, dont Limoges, 1764-1790.
  • H/1/1504. Documents relatifs notamment au bureau d’agriculture de Brive et à la société d’agriculture de Limoges, 1761-1766.
  • K//910. Finances, dont pièces 22 à 24 : analyse d’un mémoire de M. Turgot sur les dénonciations faites au sénéchal d’Angoulême contre quelques capitalistes en matière d’usure, 27 janvier 1770 ; avis donné au conseil par Turgot ; mémoire au parlement, 1776.
  • O/1/597. Décisions de Turgot comme intendant du Limousin, XVIIIe siècle.
  • F/10/1195. École vétérinaire de Limoges : établissement et organisation, sous les auspices de Turgot et la direction de Blois, élève de l’école de Lyon, puis suppression, 1763-1770.
  • F/14/154. Routes de la généralité de Limoges, 1738-1790.
  • F/14/155. Digues et moulins sur la Charente, construction de chemins, navigations, ponts, voirie urbaine, etc., 1752-1788.
  • F/14/1189-1190. Fleuves et rivières : correspondance, mémoires, projets, plans relatifs à la Charente, 1700-1800.
  • F/14/1195. Documents relatifs à l’école vétérinaire de Limoges, XVIIIe siècle.
  • F/14/1214. Rivière de la Vienne, XVIIIe siècle.
  • F/14/1306. Documents relatifs aux mines de charbon, XVIIIe siècle.
  • F/14/4232-F/14/4249. Mines, forges et usines, carrières, missions minéralogiques, collections géologiques : rapports et renseignements statistiques, XVIIIe siècle (voir les départements de l’ancienne généralité de Limoges).
  • F/14/7592-F/14/7917. Mines de charbon, XVIIIe siècle (voir les départements de l’ancienne généralité de Limoges).
  • CP/F/14/8484. Routes et plans de rivières de la généralité de Limoges, XVIIIe siècle.
  • F/14/10048-F/14/10083. Cours d’eau, XVIIIe siècle (voir les cours d’eau de l’ancienne généralité de Limoges).
  • F/14/10195-F/14/10210. Plans de ponts, XVIIIe siècle (voir les départements de l’ancienne généralité de Limoges).
  • F/14/10211-F/14/10271. Ports et villes, XVIIIe siècle (voir les localités de l’ancienne généralité de Limoges).

Sur Turgot ministre de la Marine, voir le guide d’Étienne Taillemite, Les archives de la Marine conservées aux Archives nationales, Vincennes, Service historique de la Marine, 2e éd. (mise à jour et complétée par Ph. Henrat), 1991. La liste des inventaires du fonds Marine est accessible en ligne : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/POG/FRAN_POG_02/c614vuak063--15jocyqv5emc4. Voir, outre les fonds Marine, la correspondance consulaire adressée à Turgot dans la série AE.

Sur Turgot contrôleur général des finances, voir le guide de Joël Félix, Économie et finances sous l’Ancien Régime, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1994, en ligne : https://books.openedition.org/igpde/2245. Plus particulièrement, voir :

  • AA//52 dossier 1473. Note autographe non signée de Turgot, contrôleur général, 1776.
  • AA//66 dossier 857. Lettre de Turgot, contrôleur général, à M. d’Angivillers, 6 octobre 1774.
  • AA//71. Lettre autographe adressée par Turgot, tout juste nommé contrôleur général des finances, au roi Louis XVI, dans laquelle il expose son plan de redressement des finances du royaume, 24 août 1774.
  • G/7 et H/1. Contrôle général des finances : correspondance et affaires générales ; dossiers par pays d’états et par généralités ; dossiers par objet et mélanges. Mentionnés pour mémoire, car il y a peu de choses pour l’époque où Turgot était aux affaires, en particulier dans G/7 qui se rapporte pour l’essentiel à la période antérieure à 1750. On note tout de même, pour la série H, les articles H/1/1411-H/1/1412 relatifs à la suppression et au partage de l’intendance de Bayonne, 1775 ; et aux accusations de malversations contre Fontette, intendant, et de Langlade, directeur des vingtièmes à Caen (lettres de Turgot, etc.), 1765-1778.
  • K//871, n° I-VI. Législation sur les hypothèques, contenant des observations, réclamations, lettres administratives (notamment de Turgot) et autres, requêtes, mémoires, etc. rédigés par divers officiers ou par des particuliers, 1770-1777.
  • K//899, pièces 32 à 37. Pièces relatives à Turgot. 32 à 34. Lettre de Turgot, contrôleur général, à l’intendant de Limoges sur la taxe du pain et les moyens d’en réduire le prix d’après des essais faits à Roissy, Paris, 17 septembre 1775 ; état du pain cuit et distribué à Roissy depuis le 1er juillet 1775, jusqu’au 11 août suivant, et observation sur cette expérience par rapport à la ville de Brive, 1775. 35 à 37. Lettres (imprimées) de Turgot, intendant de Limoges, relatives à la répartition de la taille, Paris, 10 juin 1762, et Angoulême, 4 août 1762.
  • K//908. Commerce des grains et des bestiaux, dont : pièce 22 : minute d’une lettre (de Turgot ?) adressée au chancelier sur l’arrêt du parlement de Bordeaux relatif au payement des rentes en grains pour l’année 1770 ; pièce 25 : minute d’une lettre de Turgot au maire de Rochefort, sur sa demande d’obtenir la liberté du commerce aux colonies ; autre au Contrôleur général à l’occasion d’un mémoire des consuls d’Angoulême sur le même sujet, 1772 ; pièces 47 à 49 : copies de lettres du roi à Turgot, contrôleur général des finances, et récit de ce qui s’est passé à Versailles lors de la révolte pour le pain, du 2 au 11 mai 1775 ; pièce 51 : arrêt du Conseil établissant sur le rapport de Turgot, contrôleur général, la liberté du commerce des grains dans l’intérieur du royaume, avec une circulaire aux intendants, 25 mai 1763 ; pièces 67 à 69 : lettre du lieutenant de police, de Sartine, à Turgot, intendant de Limoges, pour lui demander des informations sur les causes de l’augmentation du prix des bestiaux destinés à l’apprivoisement de Paris ; minute de la réponse, 27 janvier 1767 ; autre, 5 septembre 1767.
  • K//909. Manufactures, arts et métiers, dont : documents concernant Trudaine et Turgot, XVIIIe siècle.
  • K//1227. Île de Corse, dont affaires traitées à Versailles par les députés des États avec MM. de Saint-Germain et Turgot, XVIIIe siècle.
  • K//1340 pièce n° 10. Réflexions rédigées par Turgot à l’occasion du mémoire remis par M. le comte de Vergennes sur la manière dont la France et l’Espagne doivent envisager les suites de la querelle entre la Grande Bretagne et ses Colonies (cahier in-fol. papier de 92 pages), avril 1776.
  • M//806, pièce 24. Lettre d’envoi par Pierre-Samuel du Pont de Nemours, ex-député du Loiret aux Anciens, sur le point de partir pour les États-Unis, à Armand-Gaston Camus, archiviste de la République, d’un « travail complet et assez bien fait sur le mémoire de Mr. Turgot sur les trésoriers et leurs contrôleurs. Il m’avait été remis comme matériau pour celui que j’avais à faire alors sur le Trésor national » (27 vendémiaire an VI) [18 octobre 1797].
  • M//913. Réunion de l’ordre de Saint-Antoine à celui de Malte, correspondance de l’ambassadeur de Malte, dont pièces 175-201 : lettres [adressées aux ou provenant] des ministres, dont Turgot, sur l’affaire de Saint-Antoine, 1773-1776.
  • AE/II/1015. Lettre d’Anne-Robert-Jacques Turgot, contrôleur général des finances, à Louis XVI, concernant la nomination du prévôt des marchands de Lyon, Versailles, 6 février 1776.
  • À la Révolution, l’essentiel des archives conservées dans les bureaux du Contrôle général des finances a été transmis à la nouvelle administration centrale des finances et est anéanti dans l’incendie du ministère des finances en 1871. Certains dossiers ont toutefois été recueillis par d’autres ministères et sont versés aux Archives nationales au cours du XIXe siècle. On les retrouve donc principalement dans les sous-séries F/4 (réglementation, budgets, créances et pensions, comptabilité générale, gestion et administration des finances), F/10 (administration de l’agriculture et particulièrement des haras), F/11 (subsistances), F/12 (intendance du commerce) et F/14 (administration des ponts et chaussées : réglementation, routes et ponts, ports et cours d’eau, mines et carrières, cartes et plans). Outre les instruments d’orientation et de recherche dans ces séries, on pourra consulter l’inventaire de P. Marichal, Documents antérieurs à la Révolution conservés dans la série F (Arch. nat., microfilm 565).

Sur Anne Robert Jacques Turgot dans les archives privées conservées aux Archives nationales

  • AB/XIX/195 (collection de pièces relatives à l’histoire militaire et à l’Émigration). Pièces diverses adressées à M. de la Houssaye, dont projet du sieur des Roches sur la milice de terre, les corvées des grands chemins et le transport des équipages de troupes, avec pièces annexes, et lettre de Turgot sur une corvée exigée à Longwy, octobre 1770.
  • AB/XIX/3532 dossier 2 (fonds Philippe Sagnac). Biographies et bibliographies, notes préparées pour des ouvrages et des cours, dont biographies Turgot, 1re moitié du XXe siècle.
  • AB/XIX/4149 (pièces isolées). Ouvrages imprimés et manuscrits concernant les finances au XVIIIe siècle, notamment les édits de Turgot, par Le Paige, 1776.
  • AB/XIX/5349 dossier 3 (pièces isolées). Correspondance échangée entre le contrôleur général Anne-Robert-Jacques Turgot et l’intendant des finances Augustin-Henri Cochin, 5 septembre 1774-10 février 1776.
  • 4AP/185 (chartrier de Brienne). Pièces historiques et politiques, dont copies de lettres de Turgot, 1775.
  • 29AP/10 (fonds Roederer). Correspondance de Pierre-Louis Roederer (1754-1835), dont lettre ou billet reçu par Roederer de Turgot, XVIIIe siècle.
  • 90AP/65 (chartrier de Saint-Fargeau). Correspondance, dont lettre de Turgot à Jacques V Anisson, 1775.
  • 138AP/212 dossier 2 (fonds Daru). Lettres adressées à Dufourny de Villiers, architecte, notamment par Turgot, 23 mars 1776.
  • 284AP/2 (fonds Siéyès). Notes de philosophie et d’économie politique antérieures à la Révolution, notamment une « Lettre sur les richesses », texte « transcrit en janvier 1775 », qui « n’a point été donné à l’impression à cause du renvoi de M. Turgot » et des « Délinéaments politiques » comportant des études sur les économistes sous le ministère de Turgot, 1770-1791.
  • 405AP/5 (fonds Du Tillet). Dossier relatif à Louis-Édouard Du Tillet, chevalier, puis bailli de l’ordre de Malte, avec une correspondance relative à sa pension de retraite, dont 2 lettes signées Turgot, 1775.
  • 442AP/5 (fonds Bégouën-Demeaux). Chansons, petits vers, pièces satiriques ayant trait aux événements contemporains, dont : pièce 1 (« Prophétie turgotine » ; neuf couplets pouvant être chantés sur l’air « J’étais un petit garçon... », satire contre Turgot et les encyclopédistes : deux exemplaires manuscrits, de la main de Stanislas Foäche et de Jacques-François Begouën, v. 1775) ; pièce 2 (extrait des « Mannequins » : satire contre Mirabeau, Turgot et l’abbé de Véri, v. 1780, manuscrit, 3 p.).
  • 505AP (fonds Edgar Faure), passim. Papiers d’Edgar Faure, dont manuscrits, notes préparatoires et correspondance relatifs à ses recherches sur Turgot, XXe siècle.
  • 508AP/55 (fonds d’Étampes). Lettre de Turgot à H. Bénard, conseiller à la Cour des aides, 1774.
  • 181AQ/82 dossier 113 (fonds de la maison Gradis). Dossiers familiaux et d’affaires, dont lettres de Turgot (1774), 2 pièces.

Sur Anne Robert Jacques Turgot dans les autres services d’archives et bibliothèques

  • Archives départementales de la Corrèze, série C. Fonds de l'intendance, XVIIIe siècle.
  • Archives départementales de la Haute-Vienne, série C. Fonds de l'intendance, XVIIIe siècle.
  • Archives nationales d’outre-mer, COL B//147-B//148. Colonies : correspondance ministérielle au départ, juillet-août 1774.
  • Bibliothèque nationale de France, ms. fr., 9441. Catalogue de la bibliothèque de Turgot, ministre d’État, XVIIIe siècle.
  • Bibliothèque de l'Institut de France. Correspondance Turgot-Condorcet (voir Nicolas Rieucau (dir.), Inventaire Condorcet, en ligne : http://www.inventaire-condorcet.com).

Bibliography

[* Les travaux marqués d’une astérisque s’appuient sur des documents originaux conservés dans le fonds Turgot.]

Études sur la famille Turgot :

  • *Bigot (Alexandre), « Les Turgot et la culture de la pomme de terre en France », Bulletin de la Société linnéenne de Normandie, 8e série, t. II, 1929.
  • Bluche (François), Les magistrats du parlement de Paris au XVIIIe siècle, Paris, Les Belles lettres, 1960.
  • Claudon (Fernand), La maison d’un intendant de Moulins [Jacques-Étienne Turgot] à la fin du règne de Louis XIV, Moulins, 1900.
  • Coyecque (Ernest), « Recherches sur la famille Turgot », Journal des économistes, 58e année, 5e série, t. XXXVII, janvier-mars 1899, p. 419-424.
  • Foulon (Alfred), La famille Turgot à Sartrouville (1669-1727), Paris, Lahure, 1915, 7 p.
  • Frondeville (Henri de), Les présidents du parlement de Normandie (1499-1790), Rouen, Société de l’histoire de Normandie, Lestringant, 1953, p. 339-354 et 555.
  • Frondeville (Henri de), Les conseillers du parlement de Normandie sous Henri IV et Louis XIII (1594-1640), Rouen, Société de l’histoire de Normandie, Lestringant, 1964, p. 200, 230 et 260.
  • Godfroy (Marion F.), Kourou, 1763 : le dernier rêve de l’Amérique française, Paris, Vendémiaire, 2011.
  • Laizé (Nina), Le fonds Turgot (745AP). Du chartrier seigneurial aux archives personnelles et familiales : entre conservation de preuves, recherche d'identité et exploitation historique : mémoire de master 2 Gestion de l'archivage, Saint-Quentin-en-Yvelines, Université de Versailles-Saint-Quentin (UVSQ), 2016, 130 p.
  • Lavigerie (Roger de), « Généalogie de la famille Turgot », Bulletin de la Société historique et archéologique de l’Orne, t. XLVIII, 1929, p. 65-124.
  • Pattou (Étienne), « [Généalogie de la] famille Turgot », in Racines et histoire, 2017, en ligne : http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Turgot.pdf.
  • Renaud (Jean), « Les origines scandinaves de Turgot, baron de l’Aulne (1727-1781) », Annales de Normandie, t. 62, n° 2, 2012, p. 67-72.
  • Villain (Georges), « Essai de tableau généalogique de la famille Turgot », Commission municipale du Vieux Paris : procès-verbaux, 9 février 1899, en ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5806233v.item.
  • Villain (Georges), « Rapport au nom de la 2e sous-commission, sur l’inhumation du ministre Turgot et les sépultures Turgot à la chapelle des Incurables », Journal des économistes, 58e année, 5e série, t. XXXVII, janvier-mars 1899, p. 405-418.

Éditions des œuvres d'Anne Robert Jacques Turgot :

  • Cazes (Bernard), Écrits économiques de Turgot, Paris, Calmann-Lévy, « Perspectives de l’économique. Les Fondateurs de l’économie », 1970, 390 p. [compte rendu par Jacques Houdaille, Population, 1971, n° 26-3, p. 603 : http://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1971_num_26_3_5261].
  • Daire (Eugène) et Dussard (Hippolyte) (éd.), Œuvres de Turgot : nouvelle édition classée par ordre de matières, avec les notes de Dupont de Nemours ; augmentée de lettres inédites, des « Questions sur le commerce » [de Josiah Tucker] et d’observations et de notes nouvelles par MM. Eugène Daire et Hippolyte Dussard ; et précédée d’une notice sur la vie et les ouvrages de Turgot par M. Eugène Daire..., Paris, Guillaumin, « Collection des principaux économistes, 3-4 », 1844, 2 vol. (portrait) ; rééd. Osnabrück, Zeller, 1966, 2 vol., CXVIII-675, 844 p.
  • *Droixhe (Daniel), « Un plan inédit de Turgot : Plan d’un discours sur l’origine, la formation et le mélange des langues », in Un hommage à André Vandegans, Marche romane, t. XXIX, 1979, n° 1-2, p. 207-222, en ligne : https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/833/1/DROIXHE%2c%20Daniel.%20Un%20plan%20in%C3%A9dit%20de%20Turgot.pdf.
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel) (éd.), Œuvres posthumes de M. Turgot, ou Mémoire de M. Turgot sur les administrations provinciales, mis en parallèle avec celui de M. Necker, suivi d’une Lettre sur ce plan et des Observations d’un républicain sur ces mémoires et en général sur le bien qu’on doit attendre de ces administrations dans les monarchies, Lausanne, 1787, 167 p. (portrait gr. de Turgot) [voir G. Schelle, t. IV, p. 568 et sq.]
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel) (éd.), Le Conciliateur, ou Lettres d’un ecclésiastique à un magistrat sur les affaires présentes, par feu M. Turgot, Paris, Du Pont de Nemours, 1791. 3e éd., 56 p.
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel) (éd.), Mémoire sur les colonies américaines, sur leurs relations politiques avec leurs métropoles et sur la manière dont la France et l’Espagne ont dû envisager les suites de l’indépendance des États-Unis de l’Amérique, par feu M. Turgot, Paris, Du Pont, 1791, 75 p.
  • *Dupont de Nemours (Pierre-Samuel) (éd.), Œuvres de M. Turgot,... précédées et accompagnées de mémoires et de notes sur sa vie, son administration et ses ouvrages, Paris, Delance (Belin), 1808-1811, 9 vol. Comprend : I. [Mémoires sur la vie, l’administration et les ouvrages de M. Turgot,... (Par Pierre-Samuel Dupont de Nemours.) 2e édition.] ; II. [1749-1754. Lettre à M. l’abbé de Cicé, depuis évêque d’Auxerre, sur le papier suppléé à la monnoie. - Premier discours (en Sorbonne) sur les avantages que l’établissement du christianisme a procurés au genre humain (3 juillet 1750). - Second discours (en Sorbonne) sur les progrès successifs de l’esprit humain (11 décembre 1750). - Lettre à M. de Buffon sur sa théorie de la terre (octobre 1748). - Remarques critiques sur les « Réflexions philosophiques sur l’origine des langues et la signification des mots » de Pierre-Louis Moreau de Maupertuis, avec les « Réflexions » en regard. - Projets et plans d’ouvrages : sur la géographie politique, sur l’histoire universelle, sur les progrès de l’esprit humain, sur les progrès et les diverses époques de décadence des sciences et des arts, Pensées et fragments... - Lettres sur la tolérance. - Le Conciliateur.] ; III. [1754-1761. Articles de M. Turgot dans l’Encyclopédie : étymologie (et réflexions sur les langues), existence (et Lettres à l’abbé de... [Cicé l’aîné] sur le système de Berkeley), expansibilité, foires et marchés, fondation et fondations. - Valeurs et monnoies. - Observations et pensées diverses. - Éloge de M. de Gournay (précédé d’une lettre à M. Marmontel). - Observations géologiques. - Lettre à M. de Voltaire (sur sa nomination à l’intendance de Limoges).] ; IV. [1761-1774. Travaux concernant les impositions : Déclaration du Roi concernant la taille tarifée dans la généralité de Limoges et lettre circulaire de Turgot aux Commissaires aux tailles de cette généralité ; Avis sur l’état de la généralité de Limoges relativement à l’imposition de la taille pour 1762 ; Lettre au contrôleur général pour refuser l’intendance de Lyon ; Mémoire sur les doubles emplois des tailles entre les généralités de Limoges et de La Rochelle ; Projet d’une imposition territoriale : projet d’édit du Roi portant abonnement des vingtièmes... et observations de Turgot ; Plan d’un mémoire sur les impositions en général, sur l’imposition territoriale en particulier et sur le projet du cadastre ; Lettre à M. de Laverdy sur la répartition des vingtièmes ; Avis sur l’imposition de la taille de la généralité de Limoges pour 1763, 1765 et 1766 ; Mémoire sur la surcharge des impositions qu’éprouvoit la généralité de Limoges, dans lequel l’auteur traite incidemment de la grande et de la petite culture ; Programmes de la Société royale d’agriculture de Limoges et observations sur les mémoires de MM. de Saint-Péravy et Graslin. - Lettre sur la corvée pour le passage des troupes. - Lettre aux officiers de police des villes de sa généralité où il y a des marchés de grains. - Mémoire au Conseil d’État sur la législation relative à l’exploitation des mines et des carrières.] ; V. [1761-1774. Réflexions sur la formation et la distribution des richesses et observations de Dupont de Nemours sur les points dans lesquels Adam Smith est d’accord avec la théorie de Turgot et sur ceux dans lesquels il s’en est écarté. - Questions sur la Chine adressées à MM. Ko et Yang. - Lettre à M. Trudaine sur les encouragemens à donner aux manufactures... ; réponse de Trudaine et réplique de Turgot. - Avis pour l’imposition de la taille de la généralité de Limoges, des années 1767, 1768 et 1769. - Lettre sur les améliorations à faire dans le transport des équipages des troupes et dans les étapes. - Avis sur l’imposition de la taille... en 1770. - Mémoire sur les prêts d’argent. - Lettre circulaire à MM. les curés de la généralité de Limoges sur les pertes de bestiaux, les modérations de contributions... - Travaux relatifs à la disette de l’année 1770 : arrêt du Conseil d’État du Roi sur la liberté du commerce des grains en Limousin et Périgord ; avis et instruction sur l’établissement de bureaux de charité et lettres circulaires à ce sujet à MM. les curés et les subdélégués.] ; VI. [1761-1774. Suite des travaux relatifs à la disette de 1770 : supplément aux instructions de 1768 sur la suppression de la mendicité ; ordonnance sur la subsistance des métayers et des colons ; ordonnance sur la subsistance des pauvres et lettre aux subdélégués ; ordonnances pour faciliter les opérations des bureaux de charité et maintenir la liberté du commerce ; arrêt du Conseil d’État du Roi sur la liberté du commerce des grains ; extrait des Instructions sur les ateliers de charité publié par les « Éphémérides du citoyen » ; mesures relatives aux rentes en grain pendant la disette ; avis sur l’imposition de la taille dans la généralité de Limoges en 1771, avec observations à la suite de l’état des récoltes en 1770 et lettre à M. l’abbé Terray. - Lettres à M. l’abbé Terray sur la liberté du commerce des grains. - Extension de la liberté du commerce des colonies. - Avis sur l’imposition de la taille de la généralité de Limoges en 1772. - Compte rendu des opérations relatives à la disette de 1770 et 1771. - Avis sur l’imposition de la taille de la généralité de Limoges pour 1773 et lettre à M. d’Ormesson sur la nécessité de soulager le Limousin. - Lettre sur les octrois des villes et sur quelques abus à réformer dans leur perception - Lettre au Mis de Monteynard sur la milice. - Avis sur l’imposition de la taille de la généralité de Limoges pour 1774 et lettre à M. d’Ormesson sur la surcharge de la province. - Lettre à M. l’abbé Terray sur la marque des fers.] ; VII-VIII. [Actes du ministère Turgot, 14 juillet 1774-12 mai 1776 : Lettres et mémoires au Roi ; Liberté et franchise du commerce des bleds ; Encouragemens divers pour d’autres branches de culture et de commerce ; Mesures contre la maladie épizootique ; Perfectionnemens dans la levée des contributions ; Adoucissemens dans les rigueurs inutiles de la perception ; Facilités de perception ; Suppressions d’offices ; Diminution de fraix de régie ; Établissemens de régies nouvelles et perfectionnement des anciennes ; Comptabilité ; Travaux publics ; Payement de dettes anciennes ; Lettres et loix administratives ; Loix de police ; Emprunts du clergé, des pays d’États ou du Trésor public ; Encouragemens pour l’art de guérir et le soulagement des malades.] (Une table des matières détaillée de ces deux volumes figure en tête du t. VII.) ; IX. [Œuvres littéraires et traductions : « Prière universelle » de Pope ; prière de Cléanthe à Jupiter ; fragments des Géorgiques de Virgile avec texte latin en regard ; Sur la prosodie de la langue française et la versification métrique ; Invocation à la muse d’Homère ; traduction du poème de Didon de l’Énéide de Virgile, avec texte latin en regard ; traduction de 5 odes d’Horace, de la 1re élégie de Tibulle ; traduction de fragments de l’« Essai sur l’homme » de Pope ; Vers au bas du portrait de Benjamin Franklin ; Lettre au « Journal étranger » sur les poésies erses et traduction de fragments de James MacPherson ; Préface de la traduction de la « Mort d’Abel » ; Avertissement qui précède la 1re édition des Idylles de Gessner traduites par Turgot ; Éclaircissemens sur la versification allemande et sur la nature de la prose mesurée des écrits poétiques de Gessner. - Observations à Mme de Graffigny sur les « Lettres péruviennes ». - À M. de C. (Condorcet) sur le livre « De l’Esprit ». - Les Trente-sept vérités opposées aux trente-sept impiétés de Bélisaire, par un bachelier ubiquiste. - Commencement de l’histoire du Jansénisme et du Molinisme. - Premières opérations tendantes à régler les mesures et les poids par un étalon physique, inaltérable et toujours facile à vérifier (Lettres à M. Messier, M. de Sartine et M. de Clugny). - Lettres à Josias Tucker (sur la séparation des colonies de la métropole et sur la liberté du commerce des grains). - Lettre au Dr Price (sur les constitutions des États Unis d’Amérique). - Mémoire à M. Franklin comparant l’impôt sur le revenu des propriétaires et l’impôt sur les consommations. - Mémoire sur la gomme élastique. - Mémoire sur le voyage du capitaine Cook. - Supplément au t. IV (diverses lettres aux curés et aux officiers de la généralité de Limoges).] Le t. I est daté : « 1811 », les t. II à VI : « 1808 », les t. VII et VIII : « 1809 », le t. IX : « 1810 ».
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel) (éd.), Défense de l’usure. Suivi d’un mémoire sur les prêts d’argent : lettres sur les inconvénients des lois, qui fixent le taux de l’intérêt de l’argent : par Jérémie Bentham et par Turgot ; et précédé d’une introduction contenant une dissertation sur le prêt à intérêt, Paris, Malher, 1828, VI-293 p.
  • Finzi (Roberto), Le Ricchezze, il progresso e la storia universale : scritti di Turgot, Turin, Einaudi, « Piccola biblioteca Einaudi. Testi », 1978, LXXXV-185 p.
  • Garden (Maurice), Les Édits de Turgot [février 1776], Paris, Imprimerie nationale, 1976, XXXVIII-120 p. (ill.).
  • Laurent (Alain) (éd.), « Laissez faire ! » par Anne Robert Jacques Turgot : textes choisis et présentés, Paris, Les Belles lettres, « Iconoclastes, 27 », 1997, XXII-114 p.
  • Naigeon (éd.), Le Conciliateur, ou Lettres d’un ecclésiastique à un magistrat sur les affaires présentes, par feu M. Turgot, S.l., 1788, 51 p.
  • Piron (Maurice), « Étymologie [texte de l’article paru dans le t. 6 de l’Encyclopédie] » : édition avec notes, Bruges, De Tempel, « Tekstboeken: werken uitgegeven door de Fakulteit van de letteren en wijsbegeerte, Rijksuniversiteit te Gent, 4 », 1961, XII-107 p.
  • Ruwet (Joseph), Lettres de Turgot à la duchesse d’Enville (1764-1774 et 1777-1780) : édition critique préparée par les étudiants en histoire de l’Université catholique de Louvain, Louvain, Bibliothèque de l’Université, et Leyde, Brill, « Travaux de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université catholique de Louvain. XVI, section d’histoire, 1 », 1976, XXI-215 p. (fac-sim.).
  • *Schelle (Gustave) (éd.), Œuvres de Turgot et documents le concernant, avec biographie et notes, Paris, Alcan, 1913-1923, 5 vol. (pl., portr.). Comprend : I. Turgot étudiant et magistrat, 1743-1761 ; II. Turgot, intendant de Limoges, 1761-1767 ; III. Turgot, intendant de Limoges, 1768-1774 ; IV. Turgot, ministre, 1774-1776 ; V. Turgot, ministre (fin). Turgot dans la retraite, 1776-1781. [Additions aux volumes précédents]. Édition commencée avec la collaboration d’Étienne Dubois de l’Estang, d’après la préface. Le vol. V contient des index des noms de lieux, des noms de personnes et des matières. En ligne : 1. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112907d ; 2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112908s ; 3. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1129095 ; 4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1129103 ; 5. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112911g.
  • *Tsuda (Takumi), Matériaux inédits de Turgot aux archives du château de Lantheuil : quatre brouillons du premier Discours prononcé à la Sorbonne en 1750, Tokyo, Université Hitotsubashi (Institut d’études économiques), t. 25, n° 1, janvier 1974, p. 50-67 ; t. 25, n° 2, mai 1974, p. 131-161 [en japonais].
  • Vigreux (Pierre), Turgot (1727-1781), textes choisis, Paris, Dalloz, « Collection des grands économistes », 1947, 431 p. (portrait),

Études sur Anne Robert Jacques Turgot :

  • Adams (Thomas McStay), « Turgot, mendicité et réforme hospitalière : l’apport d’un mémoire inédit », in Actes du 99e congrès national des sociétés savantes, Besançon, 1974, Section d’histoire moderne et contemporaine, Paris, Bibliothèque nationale, 1976, t. II, p. 343-357.
  • Adkins (Gregory Matthew), « Fear and loathing in the courts of Louis XV and Louis XVI : the sciences and the crisis of the monarchy from Voltaire to Turgot », in The idea of the sciences in the French Enlightenment : a reinterpretation, Newark, University of Delaware Press, et Lanham, Rowman et Littlefield, 2014, X-163 p.
  • Afanassiev (Georges), Les points principaux de l’œuvre ministérielle de Turgot, Odessa, Kirchner, 1884.
  • Afanassiev (Georges), Esquisse de l’œuvre de Turgot, Odessa, Kirchner, 2e éd., 1886.
  • Alengry (Franck), Turgot (1727-1781) : homme privé, homme d’État, d’après les documents inédits du fonds de Lantheuil publiés par Schelle, Paris, Charles-Lavauzelle, « La Grande lignée française », 1942, IX-156 p. (portr.), en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k33826503.
  • Angelesco (Dimitri), Après l’expérience de Law : la Lettre de Turgot sur le papier-monnaie (Lettre à l’abbé de Cicé sur le papier-monnaie, 7 avril 1749) : thèse pour le doctorat, Paris, Impr. du Montparnasse, 1928, 116 p.
  • Apologie de M. Turgot par M***, Londres, 1778, 18 p.
  • Asse (Eugène) (éd.), Lettres de Mlle de Lespinasse, suivies de ses autres œuvres [Portrait du marquis de Condorcet, Suite du Voyage sentimental] et de lettres de Mme Du Deffand, de Turgot, de Bernardin de Saint-Pierre, revues sur les éditions originales, augmentées des variantes, de nombreuses notes, d’un appendice comprenant les écrits de d’Alembert, de Guibert, de Voltaire, de Frédéric II, sur Mlle de Lespinasse ; d’un index, et précédées d’une notice biographique et littéraire, Paris, Charpentier, 1876, LXXIX-411 p.
  • Barnard (James Munson), A Sketch of Anne Robert Jacques Turgot, with a translation of his letter to Dr Price [by Helen Billings Morris], Boston, 1899.
  • Batbie (Anselme), Turgot philosophe, économiste et administrateur, Paris, Cotillon, 1861, 440 p.
  • Belin (Camille), Turgot intendant de Limoges : discours prononcé le 4 novembre 1878 à l’audience de rentrée de la cour d’appel de Limoges, Limoges, Ducourtieux, 1878.
  • Benkemoune (Rabah), « Information et allocation efficace des ressources dans une économie décentralisée : Organisation des marchés chez Turgot et Gustave de Molinari », Cahiers d’économie politique, n° 50,‎ 2006, p. 87-101.
  • *Besterman (Théodore) (éd.), [Deux lettres de Voltaire à Turgot], in Voltaire’s correspondence, Genève, Institut et musée Voltaire, t. 54, 1960, p. 127 et 208.
  • *Besterman (Théodore) (éd.), [Lettre de Voltaire à Turgot du 20 février 1778], in Voltaire’s correspondence, Genève, Institut et musée Voltaire, t. 98, 1964, p. 109 (l’éditeur a eu communication d’une photocopie en plus du texte donné par Schelle).
  • Blaug (Mark), Richard Cantillon (1680-1734) and Jacques Turgot (1727-1781), Aldershot (Royaume-Uni), Elgar, « Pioneers in economics. Section I, The forerunners of classical economics », 1991, X-301 p.
  • Boiteux (Louis-Augustin), « Un mémoire prophétique de Turgot sur la Révolution d’Amérique, 1776 », Revue d’histoire diplomatique, n° 3, juillet-septembre 1958, 9 p.
  • Bordes (Christian) et Morange (Jean), Turgot, économiste et administrateur : actes d’un séminaire organisé par la Faculté de droit et des sciences économiques de Limoges pour le bicentenaire de la mort de Turgot (8, 9 et 10 octobre 1981), Paris, Presses universitaires de France, « Publications de la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université de Limoges, 10 », 1982, XXXI-268 p. (ill.).
  • Bouchot (Auguste), Éloge de Turgot : discours qui a obtenu la première mention dans la séance de l’Académie française du 10 septembre 1846, Paris, Joubert, 1846, 64 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57880916.
  • Bourrinet (Jacques), « Turgot, théoricien de l’individualisme économique et social », Revue d’histoire économique et sociale, 1965, p. 465-489.
  • Bourrinet (Jacques), « Les prodromes de l’équilibre économique », Revue d’économie politique, 1966, p. 255-277.
  • *Bouzou (Nicolas) (dir.), Rigueur ou relance ? Le dilemme de Buridan ou la politique économique face à la dette, Paris, Eyrolles, 2011, 216 p., en ligne : https://books.google.fr/books?id=uuLsJY3UASUC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=lantheuil&f=false (lettre de Turgot au roi du 24 septembre 1774 présentée en illustration, p. 18).
  • Brewer (Anthony), « Turgot: Founder of Classical Economics ». Economica, New Series, t. 54, n° 216, novembre 1987, p. 417-428.
  • Broglie (Victor-François de) et Favier (Jean-Louis), Politique de tous les cabinets de l’Europe, pendant les règnes de Louis XV et de Louis XVI, contenant des pièces authentiques sur la correspondance secrète du comte de Broglie ; un ouvrage dirigé par lui et exécuté par M. Favier ; plusieurs mémoires du comte de Vergennes,... de M. Turgot, etc.. etc. ; manuscrits trouvés dans le cabinet de Louis XVI, Paris, Buisson, 1793, 2 vol., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k432080t.
  • Bulletin de la Société Turgot, 1re année, n° 1 (janvier 1899)-2e année, n° 3 (janvier 1900), Le Havre, Société Turgot, cercle d’études sociales, 1899-1900, semestriel, 3 numéros, en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32724926d/date.
  • Bussière (Étienne-Eugène), Proposition de loi ayant pour objet la translation au Panthéon de la dépouille mortelle de Turgot (Anne-Robert-Jacques), ancien intendant du Limousin, contrôleur général des finances sous Louis XVI, décédé à Paris en 1781... présentée par MM. Bussière, Léon Vacher, Labussière, Codet, Borie, etc., Paris, Motteroz, [1899], 5 p.
  • Cadet (Félix), Histoire de l’économie politique : les Précurseurs, Boisguilbert, Vauban, Quesnay, Turgot (Société industrielle de Reims. Conférences de 1867-1868), Reims, Gérard, 1869, 248 p.
  • Cadet (Félix), Turgot (1727-1781), Paris, Bellaire, « Bibliothèque Franklin », 1873, 190 p. (portr.).
  • Carré (Henri), « Turgot et le rappel des parlements (1774) », Révolution française, n° 3, 14 septembre 1902, 16 p.
  • Castaigne (Jean-François Eusèbe), Collection de livres introuvables provenant du cabinet de feu M. Anne Robert Jacques Turgot, baron de L’Aulne,... dont la vente se fera le 1er avril prochain, Angoulême, Lefraise, 1856, 11 p. [relevé des étiquettes inscrites au dos des volumes simulés masquant une porte du cabinet de Turgot].
  • Catalogue d’une intéressante collection de lettres autographes et de documents historiques comprenant les papiers de l’auteur dramatique Favart, la correspondance originale de Condorcet avec Turgot, des lettres et manuscrits de Charles Baudelaire, etc. [vente à Paris, Hôtel Drouot, salle 4, 13 février 1888, Me Maurice Delestre], Paris, Charavay, 1888, 38 p. [compte rendu de la vente par Charavay, L’amateur d’autographes..., n ° 393-394, 1888].
  • Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. Turgot, ministre d’État, dont la vente commencera le mardi 7 mai, et continuera les jours suivans, depuis trois heures de relevée jusqu’au soir, dans une des salles des RR. PP. Augustins, Paris, Barrois, 1782, [4]-148 p.
  • Cavanaugh (Gerald J.), « Turgot and the Encyclopédie », Diderot Studies, t. 10, 1968, p. 23-33.
  • Cavanaugh (Gerald J.), « Turgot: the Rejection of Enlightened Despotism », French Historical Studies, t. 6, n° 1, printemps 1969, p. 31-58.
  • « Les cendres de Turgot », L’Illustration, n° 2924, 11 mars 1899, p. 155.
  • Chalard (Yvon), Turgot, Cannes, Institut coopératif de l’école moderne, « Bibliothèque de travail, 561 », Grasse, Merle et Cie, 1963, VIII-24 p. (ill.).
  • Chattopadhyay (Pareschandra), Développement économique chez Cantillon, Quesnay, Turgot : thèse de sciences économique de l’université de Paris, 1964, 455 f.
  • Chevalier (Michel), « Turgot et la liberté du travail », Journal des économistes, février 1873, 20 p.
  • Cieply (Sylvie) et Le Pape (Nicolas), « La théorie du rationnement du crédit a-t-elle négligé Anne Robert Jacques Turgot ? », Cahiers d’économie politique, n° 50,‎ 2006, p. 103-121.
  • Citton (Yves), « Turgot, poéticien et théoricien de l’invention : économie du discours et discours de l’économie », Dix-huitième siècle, 2016, n° 48, p. 499-516.
  • Condorcet (Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de), Vie de M. Turgot, Londres [fausse adresse], 1786, [VI]-246 p. ; rééd. Genève, Slatkine, 1972, IV-287 p. (portrait) (reprod. de l’éd. de Londres, 1786).
  • Condorcet (Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de), The Life of M. Turgot, comptroller general of the finances of France in the years 1774, 1775 and 1776, Londres, Johnson, 1787, XVI-419 p.
  • Condorcet (Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de), Vie de M. Turgot, Berne, Kirchberg et Hatter, 1787, [6]-258 p.
  • Coyecque (Ernest), « Études de topographie historique. La maison mortuaire de Turgot, la maison de Robespierre », Bulletin de la Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France, t. XXVI, 1899, 28 p.
  • Coyecque (Ernest), « La tombe de Turgot », Bulletin de la Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France, t. XXVI, 1899.
  • Coyecque (Ernest), « La fondation Turgot aux Incurables », Bulletin de la Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France, t. XXVI, 1899, p. 103-107.
  • Dagen (Jean), L’histoire de l’esprit humain dans la pensée française de Fontenelle à Condorcet [notamment ches Turgot] : thèse de lettres, Paris, Klincksieck, 1977, 717 p.
  • Daire (Eugène), Notice historique sur la vie et les ouvrages de Turgot, tirée de la nouvelle édition des « Œuvres de Turgot », Paris, Guillaumin, 1844, 114 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5848289z.
  • Dakin (Douglas), Turgot and the Ancien régime in France, Londres, Methuen, 1939, XII-362 p. (portrait, carte).
  • Dareste de la Chavanne (Antoine-Élisabeth-Cléophas), Éloge de Turgot, Paris, Dupont, 1846, 38 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5788295j.
  • Darreau (Philippe), Harmonie et équilibre chez Turgot : thèse de 3e cycle de sciences économiques de l’université de Limoges, sous la direction de Christian Bordes, 1984, 464 p.
  • Daudet (Robert), L'urbanisme à Limoges au XVIIIe siècle, Limoges, Bontemps, 1939.
  • Debant (Robert) et Decanter (Jacques), Turgot, intendant du Limousin (1761-1774) : exposition du bicentenaire organisée par les Archives de la Haute-Vienne et de la Corrèze, Limoges, Archives de la Haute-Vienne, et Tulle, Archives de la Corrèze, Limoges, Bontemps, 1961, 73 p. (pl., portrait, fac-sim., carte).
  • Deheurle (Victor), « Essai sur Colbert et Turgot », Mémoires de la Société académique de l’Aube, t. XLIII, 1879, 63 p.
  • Delmas (Bernard), « Les physiocrates, Turgot et le grand secret de la science fiscale », Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. 56, n° 2,‎ avril-juin 2009, p. 79-103.
  • Delmotte (Henri), Turgot, intendant du Limousin : thèse de droit de l’université de Toulouse, Toulouse, 1952, 230-5 f.
  • Deloche (Régis), Turgot et Condorcet, économistes : « post hunc ergo propter hunc », Besançon, Université de Franche-Comté, Centre de recherches sur les stratégies économiques, « Collection Document de travail : Université de Franche-Comté, Faculté de droit, sciences économiques, 8803 », [1988], 19 p.
  • Delvaille (Jules), Essai sur l’histoire de l’idée de progrès jusqu’à la fin du XVIIIe siècle [notamment chez Turgot] : thèse de lettres, Paris, Alcan, 1910, XII-761 p., en ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5774203s.
  • Desai (Meghnad), « A pioneering analysis of the core: Turgot’s Essay on value », Recherches économiques de Louvain, t. 53, n° 2, 1987, p. 191-198.
  • Desnoyers (Pierre Étienne), L’Art vétérinaire en Limousin sous l’intendance de Turgot (1761-1774) : thèse de médecine vétérinaire, Toulouse, Impr. toulousaine, 1967, 116 p. (pl.).
  • De Vivo (Giancarlo) et Sabbagh (Gabriel), « The First Translator in English of Turgot’s Réflexions sur la formation et la distribution des richesses : Benjamin Vaughan », History of Political Economy, t. 47, n° 1, mars 2015, p. 185-199.
  • Dreyfus (Michel), Turgot est-il physiocrate ? Mémoire de maîtrise de lettres de l’université de Paris sous la direction de M. Vilar, 1967-1968, 121 p.
  • Droixhe (Daniel), La linguistique et l’appel de l’histoire (1600-1800). Rationalisme et révolutions positivistes, Genève, Droz, « Langue et cultures, 10 », 1978, p. 204-213 et 304-307 [commentaire du Plan d’un discours sur l’origine, la formation et le mélange des langues].
  • Droixhe (Daniel), « Les Amériques du jeune Turgot », in P. Aron, S. Basch, M. Couvreur, J. Marx, E. Van der Schueren et V. Van Crugten-André (éd.), Vérité et littérature au XVIIIe siècle. Mélanges rassemblés en l’honneur de Raymond Trousson, Paris, Champion, 2001, p. 118-43, en ligne : https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/11505/1/AmeriquesTurgot.pdf.
  • Du Puynode (Gustave), Études sur les principaux économistes. Turgot, Adam Smith, Ricardo, Malthus, J.-B. Say, Rossi, Paris, Guillaumin, 1868, XIV-493 p.
  • *Dubois de l’Estang (Étienne), « Turgot et la famille royale », in Association française pour l’avancement des sciences. Congrès de Caen, 1894, Paris, Chaix, 49 p.
  • *Dubois de l’Estang (Étienne), Neymarck (Alfred), Levasseur (Émile), Passy (Frédéric) et Schelle (Gustave), « Turgot, le ministre, l’économiste, l’homme : discours prononcé à la Société d’économie politique, séance du 5 mars 1906 », Bulletin de la Société d’économie politique, 1906, p. 56-106, en ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k31387j/f60.image.
  • *Dubois de l’Estang (Étienne), Neymarck (Alfred), Levasseur (Émile), Passy (Frédéric) et Schelle (Gustave), « Turgot, le ministre, l’économiste, l’homme : discours prononcé à la Société d’économie politique, séance du 5 mars 1906 », Le Rentier, 27 mars 1906, 35 p.
  • *Dubois de l’Estang (Étienne) (éd.), Arrêt du Conseil établissant la liberté du commerce des grains et des farines à l’intérieur du royaume et la liberté de l’importation, Paris, 1921.
  • *Dulac (Georges), « Une lettre de Diderot à Turgot [du 9 août 1772] », Studi francesi, n° 36, sept.-déc. 1968, p. 454-455 (Dulac a été autorisé à prendre copie de l’original), reprise par Georges Roth et Jean Varloot, Correspondance de Diderot, Paris, Minuit, t. XVI (Compléments, corrections, listes et index général), 1970, p. 43-44 (Varloot a eu communication de l’original autographe).
  • *Dupont de Nemours (Pierre-Samuel), Mémoires sur la vie et les ouvrages de M. Turgot, ministre d’État, Philadelphie, 1782, 2 t. en 1 vol., VIII-148-268 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5598015m.
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel), Mémoires sur la vie et les ouvrages de M. Turgot, ministre d’État. Nouvelle édition revue et corrigée avec soin, Philadelphie, 1788, 2 part. en 1 vol., 204, 224 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58208660 et http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58217963.
  • Dupont de Nemours (Pierre-Samuel), Sur quelques erreurs de M. Marmontel relatives à M. Turgot, lettres adressées aux auteurs du « Publiciste », du « Journal de Paris » et du « Journal du commerce », Paris, Delance, an XIII, 18 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5788676k.
  • Dupuy (Louis), Éloge historique de M. Turgot, par M. Dupuy, secrétaire perpétuel de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres, lu dans la séance publique après Pâques 1782, S.l.n.d., 31 p.
  • Ellwood (Charles-A.), Turgot, une philosophie sociale méconnue du XVIIIe siècle, S.l., 1935, p. 113-122.
  • Éloge de Turgot. Discours d’un président de comice agricole, Paris, Dupont, 1863.
  • Erreygers (Guido), « Turgot et le fondement subjectif de la valeur », Cahiers d’économie politique, t. 16-17, 1989, et t. 18, 1990, p. 149-169.
  • Faccarello (Gilbert), « Le legs de Turgot : aspects de l’économie politique sensualiste de Condorcet à Roederer », in Gilbert Faccarello et Philippe Steiner (dir.), La pensée économique pendant la Révolution française, Grenoble, PUG, 1990, p. 67-107.
  • Faccarello (Gilbert), « Turgot et l’économie politique sensualiste », in Alain Béraud et Gilbert Facarello, Nouvelle histoire de la pensée économique, t. I, Paris, La Découverte, 1992, p. 254-288.
  • Faccarello (Gilbert), « Galiani, Necker and Turgot. A debate on economic reform and policy in eighteenth-century France », in Studies in the history of French political economy : from Bodin to Walras, London-New York, Routledge, 1998, p. 120-195, en ligne : http://ggjjff.free.fr/textes/Galiani_Necker_Turgot_1998.pdf.
  • Farnam (Henry W), Die Innere französische Gewerbepolitik von Colbert bis Turgot, Leipzig, Duncker et Humblot, 1878, 85 p., en ligne : http://books.google.com/books?id=l8ECAAAAMAAJ&dq=editions:UOM39015063793270&pg=PR3#v=onepage&q&f=false.
  • *Faure (Edgar), « Turgot et la théorie du produit net », Revue d’histoire économique et sociale, 1961, n° 3, p. 273-286 et n° 4, p. 417-441.
  • *Faure (Edgar), « Les bases expérimentales et doctrinales de la politique économique de Turgot », in Revue historique de droit français et étranger, t. 39, 1961, 4e série (avril-juin), n° 2, p. 255-295, et 5e série (juillet-septembre), n° 3, p. 382-447.
  • *Faure (Edgar), La disgrâce de Turgot : 12 mai 1776, [Paris], Gallimard, « Trente journées qui ont fait la France », 1961, XXIV-612 p. (pl., portr.) ; rééd. [Lausanne] et [Paris], Rencontre, « Les Douze meilleures œuvres historiques, 6 », [1967], 2 vol., 328 et 312 p. (ill., pl. en coul, cart. ill.).
  • Faure (Edgar), « Une affinité singulière [entre Turgot et la duchesse d’Enville] », in Humanisme actif. Mélanges d’art et de littérature offerts à Julien Cain, Paris, 1969, t. 1, p. 143-164.
  • Feilbogen (Siegmund), Smith und Turgot, ein Beitrag zur Geschichte und Theorie der Nationalökonomie, von Siegmund Feilbogen, Vienne (Autriche), Hölder, 1892, X-170 p., en ligne : http://books.google.com/books?id=SzNBAAAAIAAJ&pg=PR1#v=onepage&q&f=false. Rééd. Genève, Slatkine, 1970, 1 vol., X-170 p. (reprod. de l’éd. de Vienne, Hölder, 1892).
  • Fengler (Otto), Die Wirtschaftspolitik Turgots und seiner Zeitgenossen im Lichte der Wirtschaft des Ancien Régime, Leipzig, Deichert, 1912, XIV-141 p.
  • Ferrère (Jean-Raoul-Aristide), Lettre de Turgot à Louis XVI pour obtenir que le capitaine Cook, parti en expédition scientifique, ne soit pas inquiété par la marine française, en dépit des hostilités avec l’Angleterre (Concours général de 1863. Classe de rhétorique. Discours français. Premier prix), Paris, Parent, 1863, 8 p.
  • Ferry (François de), Les idées et l’œuvre de Turgot en matière de droit public. Thèse pour le doctorat, Paris, Rousseau, 1911, VIII-128 p.
  • Finzi (Roberto), « The Theory of Historical Stages in Turgot and Quesnay: a Few Comparisons », The Economic Review (Keizai Kenkyu), t. 33, n° 2, avril 1982, p. 109-118.
  • Finzi (Roberto), Note su Turgot, la storia e l’economia, Bologne, Clueb, 1987, 61 p.
  • Foncin (Pierre), Essai sur le ministère de Turgot : thèse présentée à la faculté des lettres de Paris, Paris, Germer Baillière, 1877, 622 p., en ligne : http://books.google.com/books?id=b_j3qUaJL0wC&pg=PP7#v=onepage&q&f=false ; rééd. Genève, Slatkine, 1976, 622 p. (reprod. de l’éd. de Paris, Germer-Baillière, 1877).
  • Foncin (Pierre), Pascal (Jean-Baptiste), Essai sur le ministère de Turgot, Paris, Banque Hervet et Imprimerie nationale, 1989, 711 p.
  • Fontaine (Philippe), L’entrepreneur chez Turgot : thèse de doctorat en sciences économiques de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne sous la direction de Jacques Wolff, 1989, 313 f.
  • Fontaine (Philippe), « ’Classes laborieuses’ et ‘classe disponible’ chez Turgot : essai de généalogie des comportements économiques », Économies et Sociétés. Œconomia, n° 15, mai 1991.
  • Fontaine (Philippe), « Social Progress and Economic Behaviour in Turgot », in S. Todd Lowry (éd.), Perspectives on the Administrative Tradition : from Antiquity to the Twentieth Century, Cheltenham, The History of Economic Society, Edward Elgar Publishing, « Perspectives on the History of Economics Thought, VII », 1992, p. 76-93.
  • Fontaine (Philippe), « La théorie de l’entrepreneur de Turgot : commentaire [de l’article de Gérard R. Pelletier] », L’actualité économique, t. 68, n° 3, septembre 1992, p. 515-523, en ligne : https://www.erudit.org/fr/revues/ae/1992-v68-n3-ae2734/602079ar.pdf.
  • Fontaine (Philippe), « Turgot’s ‘institutional individualism’ », History of Political Economy, t. 29, n° 1, 1997, p. 1-20.
  • Font-Réaulx (Hyacinthe de), « Turgot », in Les hommes utiles, Lille, Lefort, 2e série, 1886-1888.
  • Foucaut (G.), Turgot et la liberté du travail. Thèse pour le doctorat en droit de l’université de Paris, Paris, Rousseau, 1901, VII-221 p.
  • Furet (François), La Révolution, de Turgot à Jules Ferry (1770-1880), Paris, Hachette, « Histoire de France Hachette, 4 », 1988, 525 p.
  • Gallet-Guerne (Danielle), Arrêts du Conseil du Roi. 1, 10 mai 1774-12 mai 1776, ministère Turgot, Paris, Archives nationales, Imprimerie nationale, 1978, XI-344 p. (ill.).
  • Gerlier (Félix), Voltaire, Turgot et les franchises du pays de Gex, Genève, 1883.
  • Giacometti (Jacques), Étude sur la naissance de l’économie politique en France au XVIIIe siècle : les physiocrates - Turgot - Condillac. Thèse de 3e cycle de l’université de Paris X Nanterre sous la direction d’Arnaud Berthoud, 1983, 230 f.
  • Giacometti (Jacques), « Langage et monnaie chez Locke et Turgot », Cahiers de l’ISMEA, série PE, 1984, n° 1, p. 119-137.
  • Gignoux (Claude-Joseph), Turgot, Paris, Fayard, « Les grandes études historiques », 21e éd., 1945, 307 p.
  • Gillispie (Charles Coulston), « Probability and politics : Laplace, Condorcet, and Turgot », Proceedings of the American Philosophical Society, t. 116, n° 1, 15 février 1972, p. 1-20.
  • Girault (Pierre), Un grand homme d’État, Turgot, intendant du Limousin : discours prononcé à la Cour d’appel de Limoges, audience solennelle de rentrée du 16 septembre 1965, Paris, Charles-Lavauzelle et Cie, 1966, 40 p.
  • Gomel (Charles), Les causes financières de la Révolution française. 1, Les Ministères de Turgot et de Necker, Paris, Guillaumin, 1892, XXXI-548 p.
  • Gomont (Henri-Augustin), « La guerre des farines, ministère de Turgot, 1775 », Journal des économistes, février 1845, 11 p.
  • Goutte (Pierre-Henri) et Klotz (Gérard), « Turgot : a critic of physiocracy ? An analysis of the debates in Éphémérides du Citoyen and in correspondence with Dupont », The European Journal of the History of Economic Thought, t. 22, 2015, n° 3, p. 500-233.
  • Graux (Georges-Édouard), Proposition de loi tendant à transporter au Panthéon les restes mortels de Turgot..., Paris, Motteroz, [1899], 2 p.
  • Grellier-Pougeard (René), L’Intendance de Turgot en Limousin (1761-1774), discours prononcé à la séance solennelle de réouverture de la Conférence des avocats stagiaires du barreau de Poitiers, le 21 janvier 1905, Poitiers, Blais et Roy, 1905, 30 p.
  • Grimsley (Ronald), Sur l’origine du langage. Maupertuis, Turgot et Maine de Biran : étude, suivie de trois textes, Genève et Paris, Droz, « Langue et cultures : études et documents, 2 », 1971, 109 p. [Contient : « Remarques critiques sur les ’Réflexions philosophiques’ de Maupertuis », par Turgot].
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « Turgot and Adam Smith », Scottish Journal of Political Economy, t. 16, 1969, n° 3, p. 271-287.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « A reappraisal of Turgot’s theory of value, exchange and price determination », History of Political Economy, t. 2, n° 1, printemps 1970, p. 177-196.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « A Reinterpretation of Turgot’s Theory of Capital and Interest », Economic Journal, n° 81, 1971, p. 327-28, 333, 339-40.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), The Economics of A.-R.-J. Turgot, La Haye, Nijhoff, 1977, XXXVI-193 p. (texte de these remanié, université de Sydney, 1961-1962).
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « Turgot : forerunner of neo-classical economics ? », The Economic Review (Keizai Kenkyu), t. 33, n° 2, avril 1982, p. 119-133.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « Turgot’s Place in the History of Economic Thought : A Bicentenary Estimate », History of Political Economy, t. 15, n° 4, hiver 1983, p. 585-616.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), « Turgot, Anne Robert Jacques, baron de l’Aulne (1727-1781) », in J. Eatwell, Murray Milgate and P. Newman (ed.), The New Palgrave : A dictionary of Economics, t. IV, New York, Stockton Press, 1987, t. IV, p. 710.
  • Grœnewegen (Peter Diderik), Eighteenth century economics : Turgot, Beccaria and Smith and their contemporaries, Londres et New York, Routledge, « Routledge studies in the history of economics, 55 », 2002, XXIV-421 p.
  • *Grosclaude (Pierre), Malesherbes, témoin et interprète de son temps, Paris, Fischbacher, 1961, 806 p.
  • Heffernan (Michael), «On Geography and Progress: Turgot’s Plan d’un ouvrage sur la géographie politique (1751) and the Origins of Modern Progressive Thought», Political geography, 13/4, 1994, p. 328-43.
  • Henry (Charles) (éd.), Correspondance inédite de Condorcet et de Turgot, 1770-1779 publiée avec des notes et une introduction d’après les autographes de la collection Minoret et les manuscrits de l’Institut, Paris, Charavay frères, 1883, XXXII-327 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9737351v ; Rééd. Genève, Slatkine, 1970, XXXII-328 p. (reprod. de l’éd., Paris, Charavay frères, 1883).
  • Henry (Charles) (éd.), « Correspondance inédite de d’Alembert avec Cramer, Lesage, Clairaut, Turgot, Castillon, Beguelin, etc. », Bullettino di bibliografia e di storia delle scienze matematiche e fisiche, t. XVIII, septembre-décembre 1885.
  • Hensmann (Folkert), Staat und Absolutismus im Denken der Physiokraten : ein Beitrag zur physiokratischen Staatsauffassung von Quesnay bis Turgot, Francfort-sur-le-Main, Haag und Herchen, 1976, 345 p.
  • Herland (Michel), « En marge d’un bicentenaire : valeur et prix chez Turgot », Revue économique, 1982, t. 33, n° 3, p. 426-445.
  • Hervé (Georges), « Turgot ethnographe et linguiste », Revue scientifique, t. 48, 1910, p. 67-75.
  • Hervier (André), « Juste prix et valeur chez Turgot », Économies et sociétés. Œconomia, n° 25, PE, 1997/1, p. 71-108.
  • Hervier (André) et Leredde (Daniel), « Turgot contre Helvetius ou une critique rationaliste d’une morale utilitariste », Économies et sociétés, 2002, t. 36, n° 11-12, p. 1823-1846.
  • Heurtematte (François) (éd.), Fragments de poésie ancienne par Ossian-Macpherson (traduction de Diderot, Turgot, Suard), Paris, Corti, « Collection romantique, 23 », 1990, 206 p.
  • Hodgson (William Ballantyne), Turgot : his life, times, and opinions. Two lectures..., Londres, Trübner, 1870, 83 p.
  • Hoyng (Anne-Claire), Turgot et Adam Smith : une étrange proximité, Paris, Champion, « Champion essais, 44 », 2015, 212 p.
  • Hugon (H.), « Les Monnaies auxiliaires de Turgot en Limousin », Revue numismatique, t. IX, 1946, p. 193-204.
  • Hugues (Gustave d’), Essai sur l’administration de Turgot dans la généralité de Limoges : thèse pour le doctorat présentée à la faculté des lettres de Paris, Paris, Guillaumin, 1859, 267 p.
  • Iacono (Alfonso M.), Il Borghese e il selvaggio : l’immagine dell’ uomo isolato nei paradigmi di Defoe, Turgot e Adam Smith, Milan, Angeli, « Lavoro filosofico, 10 », 1982, 112 p. ; rééd. Pise, ETS, « Philosophica. Serie arancio », 2003, 180 p.
  • Jessua (Claude), Groenewegen (Peter Diderik), Alcouffe (Alain) et Frayssé (Jean), Vademecum zu einem Verfechter des aufgeklärten Individualismus, Düsseldorf, Verl. Wirtschaft und Finanzen, « Klassiker der Nationalökonomie », 1990, 136 p.
  • Jobez (Alphonse), La France sous Louis XVI. 1, Turgot : réformes accordées (mars 1776), réformes retirées (août 1776), Paris, Didier, 1877, VII-556 p.
  • Jolly (Pierre), Turgot, Paris, Dupont, « Les Œuvres françaises », 1944, 288 p. (portrait, fac-similé).
  • Kaplan (Steven L.), Bread, Politics and Political Economy in the Reign of Louis XV, La Haye, Nijhoff, 1976, 2 vol.
  • Kaplan (Steven L.), Raisonner sur les blés : essais sur les Lumières économiques, Paris, Fayard, « Histoire », 2017.
  • Kellner (G.), Zur Geschichte des Physiokratismus : Quesnay - Gournay, Turgot, Göttingen, Dieterich, 1847, VI-241 p.
  • Kiener (Michel Christophe) et Peyronnet (Jean-Claude), Quand Turgot régnait en Limousin : un tremplin vers le pouvoir, Paris, Fayard, 1979, 333 p. (pl., ill.).
  • Lafarge (René), L’Agriculture en Limousin au XVIIIe siècle et l’intendance de Turgot : thèse pour le doctorat de la faculté de droit de l’Université de Paris, Paris, Chevalier-Marescq, 1902, VIII-281 p.
  • Lafont (Jean), Les Idées économiques de Turgot. Thèse pour le doctorat, Bordeaux, Impr. de l’Université, 1912, 215 p.
  • Lagueux (Maurice), « À propos de Montesquieu et de Turgot : peut-on encore parler de la monnaie comme d’un signe ? », Cahiers d’économie politique, 1990, t. 48, n° 1, p. 81-96.
  • Landon (Charles-Paul), « Turgot », in Galerie historique des hommes les plus célèbres de tous les siècles et de toutes les nations, Paris, Treuttel et Wurtz, an XIII (1805)-1811, t. XI.
  • Larcy (Roger de), Louis XVI et Turgot, d’après des documents inédits, Paris, Douniol, 1866, 39 p.
  • Larrère (Catherine), « Histoire et nature chez Turgot », in B. Binoche et F. Tinland (dir.), Sens du devenir et pensée de l’histoire au temps des Lumières, Seyssel, Champ Vallon, 2000.
  • Laugier (Lucien), Turgot ou le mythe des réformes, Paris, Albatros, 1979, 222 p.
  • Lenarda (Antonio), « Turgot filosofo », Atti e memorie dell’Academia toscana di scienze et lettere, t. XLI, 1976, p. 213-271.
  • Les Entretiens de l’autre monde sur ce qui se passe dans celui-ci, ou dialogues grotesques et pittoresques entre feu Louis XV, feu le prince de Conti, feu M. Turgot, feu l’abbé Terray... et autres personnages, Londres, 1784, 2 part. en 1 vol.
  • Longhitano (Gino), Turgot e il pensiero economico francese del Settecento, Catania, Squeglia, « Pubblicazioni della Facoltà di lettere e filosofia, Università di Catania, 29 », 1973, 219 p.
  • Löwegren (Gunnar), Turgot : statsman, ekonom, förkämpe för ett fritt näringsliv..., Stockholm, Natur och Kultur, 1950, 219 p.
  • Lundberg (I. C.), Turgot’s unknown translator : the « Réflexions » and Adam Smith, La Haye, Nijhoff, 1964, VIII-122 p. (fac-similé).
  • Manuel (Frank E.) The Prophets of Paris [Turgot, Condorcet, Saint-Simon, etc.], Cambridge (Massachusetts), Harvard University Press, 1962, 350 p.
  • Martin (Paul), Les Idées de Turgot sur la décentralisation administrative, thèse pour le doctorat, Paris, Jouve, 1917, XVIII-226 p.
  • Mastier, A., Turgot, sa vie et sa doctrine, Paris, Guillaumin, 1862, 452 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5858258p.
  • Meek (Ronald L.), « Smith, Turgot, and the ‘four stages’ theory », History of Political Economy, t. 3, n° 1, 1971, p. 9-27.
  • Meek (Ronald L.) (éd.), Turgot on progress, sociology and economics : a philosophical review of the successive advances of human mind, On Universal history, reflections on the formation and distribution of wealth / translated, edited and with an introduction, Cambridge, Cambridge University Press, « Cambridge studies in the history and theory of politics », 2010, 186 p.
  • Menudo (José Manuel), « James Steuart et A.-R.-J. Turgot : la formation de prix sur le marché général », in Guy Bensimon (éd.), Histoire des représentations du marché, Grenoble, Houdiard, 2005, p. 155-175.
  • Menudo (José Manuel), « Turgot, Smith and Steuart on Stadial Histories », Revue d’histoire de la pensée économique, 2018, n° 5, p. 217-242.
  • Monjean (Maurice), « Notice sur la vie et les ouvrages de Turgot », Journal des économistes, n° 33, août 1844, 22 p.
  • *Morel (Jean-Paul), « Base documentaire », in Pierre Poivre et compagnie, 2013-..., en ligne : http://www.pierre-poivre.fr/ [édition de lettres échangées entre Poivre ou Challan de Belval et Turgot].
  • Morilhat (Claude), La prise de conscience du capitalisme : économie et philosophie chez Turgot, Paris, Klincksieck, 1988, 218 p. (compte rendu par François Hincker, Annales historiques de la Révolution française, n°272, 1988, p. 210-212, en ligne : http://www.persee.fr/doc/ahrf_0003-4436_1988_num_272_1_1207_t1_0210_0000_3).
  • Moyer (Frédéric), « Turgot et la navigation de la Charente : de la théorie à la pratique, et retour », Dix-huitième siècle, n° 50, 2018, p. 579-596.
  • Neymarck (Alfred), Turgot et ses doctrines, Paris, Guillaumin et Cie, 1885, 2 vol., 482 et 448 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65121954 et http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65037171 ; rééd. Genève, Slatkine reprints, 1967, 2 vol., 482 et 448 p. (reprod. de l’éd. Paris, Guillaumin, 1885).
  • Nio (Joseph), Turgot et la liberté du commerce, thèse pour le doctorat, Bordeaux, Bière, 1928, 203 p.
  • Nouaillac (Joseph), Turgot en Limousin, Limoges, 1927.
  • Nourrisson (Jean Félix), Trois révolutionnaires : Turgot, Necker, Bailly, Paris, Perrin et Didier, 1885, VI-438 p.
  • Nuez (Paloma de la), Turgot, el último ilustrado, Madrid, Union Editorial, « La antorcha », 2010, 268 p.
  • Papon (Jacques), Turgot et le droit au travail dans la première moitié du XIXe siècle : thèse de droit de l’université de Paris, 1960, V-209 f.
  • Pelletier (Gérard R.), « L’entrepreneur dans la pensée économique : l’originalité méconnue de Turgot », L’actualité économique, t. 66, n° 2, juin 1990, p. 187-192, en ligne : https://www.erudit.org/fr/revues/ae/1990-v66-n2-ae2726/601527ar.pdf.
  • Persson (Karl Gunnar), « On corn, Turgot, and elasticities: the case for deregulation of grain markets in mid-eighteenth century France », Scandinavian Economic History Review, t. 41, n° 1, janvier 1993, p. 37-50.
  • Peyrichou (Léon), « Un essai de réforme de la taille au XVIIIe siècle dans la généralité de Limoges », in Positions des thèses de l'École des chartes, Paris, Picard, 1911, p. 117-121.
  • Poirier (Jean-Pierre), Turgot : laissez-faire et progrès social, [Paris], Perrin, 1999, 459 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4800163k.
  • Porset (Charles) (éd.), Varia linguistica. Maupertuis, Turgot, Condillac, Du Marsais, Adam Smith : textes rassemblés et annotés, Bordeaux, Ducros, « Série Maior, 4 », 1970, 355 p.
  • Promyslov (Nikolas), « Turgot en Limousin (d’après les documents d’archives russes) », in Les Historiens russes et français après le Communisme, Paris, Société des études robespierristes, « Études révolutionnaires »,‎ 2003, p. 13-24.
  • Railliet (Alcide-Louis-Joseph) et Moulé (Léon), « Turgot et l’école vétérinaire de Limoges (22 février 1766-5 novembre 1768) », Recueil de médecine vétérinaire, 1902, 60 p.
  • Ravix (Joël-Thomas) et Romani (Paul-Marie), « Turgot et le concept classique de profit », in Richard Arena (dir.), Études d’économie classique et néo-ricardienne, Paris, Presses universitaires de France, 1982, p. 29-56.
  • Ravix (Joël-Thomas) et Romani (Paul-Marie), « Équilibre ou reproduction chez Turgot : réflexions à la suite d’un article récent de Michel Herland », Revue économique, t. 34, n° 2, mars 1983, p. 368-379.
  • Ravix (Joël-Thomas) et Romani (Paul-Marie), « L’idée de progrès comme fondement des analyses économiques de Turgot », Économies et sociétés. Aspects de l’économie politique en France au XVIIIe siècle, t. XVIII, n° 3, mars 1984, p. 97-118.
  • Ravix (Joël-Thomas) et Romani (Paul-Marie) (éd.), Formation et distribution des richesses par Anne Robert Jacques Turgot : textes choisis et présentés, Paris, Flammarion, « Classiques de l’économie politique, 983 », 1997, 393 p.
  • Rebière (Alphonse), « L’astronome de Turgot », Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, t. XIX, [v. 1897], 16 p., en ligne : http://visualiseur.bnf.fr/ark:/12148/cb344265167/date1897.
  • Rebuffa (Giorgio), Origine della ricchezza e diritto di proprietà : Quesnay e Turgot, Milan, Giuffrè, « Collana degli Annali della Facoltà di giurisprudenza dell’Università di Genova, 37 », 1974, IV-138 p.
  • Renaud (Georges), Les Prophètes de la monarchie. L’économie politique et ses premiers martyrs. I. Vauban et l’assiette de l’impôt. II. Turgot et la liberté du travail, Paris, Guillaumin, 1870, 72 p.
  • Réveillaud (Eugène), Lettre de Turgot à Louis XVI en apprenant la révocation du ministère. Copie qui a obtenu à la distribution du Concours général du 10 août 1868 le premier prix (des nouveaux) en rhétorique (discours français), Saint-Jean-d’Angély, Lemarié, 1868, 8 p.
  • Riaux (Francis), « Turgot », in Adolphe Franck (dir.), Dictionnaire des sciences philosophiques, t. VI, Paris, Hachette, 1852, p. 913-929.
  • Robin (Régine), « Polémique idéologique et affrontement discursif en 1776 : les grands édits de Turgot et les remontrances du Parlement de Paris », in Langage et idéologies, Paris, Éditions ouvrières, 1974.
  • Robineau (L.) (éd.), Administration et œuvres économiques de Turgot, Paris, Guillaumin, « Petite bibliothèque économique française et étrangère », [1889], XLVII-199 p.
  • Rosiello (Luigi), «Turgot’s Etymologie and modern linguistics», in D. Buzzetti et M. Ferriani (dir.), Speculative grammar, universal grammar and philosophical analysis of language, Amsterdam, Benjamins, 1987, p. 74-84.
  • Rosier (Michel), « La marchandise et le signe : Turgot versus Montesquieu », Cahiers d’économie politique, 1990, t. 18, n° 1, p. 97-107.
  • Rossi (Giampiero), Filosofia e storia in Anne Robert JacquesTurgot, Bologne, Pendragon, 2009, 299 p.
  • Rothbard (Murray N.), Economic Thought before Adam Smith. Vol. 1. An Austrian Perspective on the History of Economic Thought, Aldershot (Royaume-Uni), 1995, p. 383-463.
  • Rotschild (Emma), « Commerce and the State: Turgot, Condorcet and Smith », The Economic Journal, n° 102-4, 1992, p. 1197-1210.
  • Sabbagh (Gabriel), « The Early Diffusion of Wealth of Nations, Turgot, and the Abbé Morellet. A Note », Contributions to Political Economy, t. 31, n° 1, juin 2012, p. 121-128.
  • Salleron (Louis), « Le produit net des physiocrates », in François Quesnay et la physiocratie, Paris, INED, 1958, t. I.
  • Sassi (Abdallah), Le cercle de Turgot : essai d’analyse d’un groupe d’intellectuels au XVIIIe siècle : thèse de 3e cycle en littérature et civilisation françaises de l’université de Paris IV, 1982, IX-434 f.
  • *Say (Léon), « Les papiers de Turgot », Le Journal des débats, 27 septembre 1887.
  • *Say (Léon), Turgot, Paris, « Les Grands écrivains français », Hachette, 1887, 208 p. (portrait) ; 2e éd., 1891, 208 p. (portrait), en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8630246k ; 3 éd., 1904, 208 p. (portrait).
  • Say (Léon) (éd.), David Hume : œuvre économique, Paris, Guillaumin, « Petite bibliothèque économique française et étrangère », 1888, LXIII-208 p. (portrait) [avec une édition de la correspondance avec Turgot].
  • Schelle (Gustave), Du Pont de Nemours et l’école physiocratique, Paris, 1888.
  • Schelle (Gustave), Say (Léon) et Chailley (Joseph), « Turgot », in Nouveau dictionnaire de l’économie politique, t. 2 : I.-Z., Paris, Guillaumin,‎ 2e éd., 1900, p. 1122-1135.
  • *Schelle (Gustave), Turgot, Paris, Alcan, 1909, I-267 p.
  • *Schelle (Gustave), « Turgot et le pacte de famine », Bulletin de l’Académie des sciences morales et politiques, t. LXXIV, août 1910, p 189-217.
  • Schumpeter (Joseph Alois), Histoire de l’analyse économique. I : L’âge des fondateurs (des origines à 1790), Paris, Gallimard, 1983 (traduction de l’édition en anglais de 1954), XVIII-519 p.
  • Schwark (Martina), « Turgot philosophe de l’histoire », in Chantal Grell et Jean-Michel Dufays (dir.), Pratiques et concepts de l’histoire en Europe (XVIe-XVIIIe siècles), Paris, Publications de la Sorbonne, 1990, p. 223-232.
  • Sée (Henri), « La Doctrine politique et sociale de Turgot », Annales historiques de la Révolution française, 1924, p. 413-426.
  • *Ségur (Pierre de), Au couchant de la monarchie : t. 1, Louis XVI et Turgot (1774-1776) ; t. 2, Louis XVI et Necker (1776-1781), Paris, Calmann-Lévy, et Coulommiers, Brodart, 1910-1914, 2 vol., X-372 et 461 p. (portr. h.t.) ; rééd. Besançon, Graine d’auteur, « Hommes et périodes de l’histoire », 2013, 392 p. (rééd. de l’ouvrage précédemment paru à Paris, Calmann-Lévy, 1910-1914, 2 vol.).
  • Sèze (Louis de), L'œuvre agricole de Turgot dans le Limousin, Issoudun, 1927.
  • Shepherd (Robert Perry), « Turgot and the six edicts », Studies in history, economics and public law, edited by the Faculty of political science of Columbia University, t. XVIII, n° 2, 1903, 214 p.
  • Signorile (Claudio), Il Progresso e la storia in A.-J.-R. Turgot (1746-1761), Padoue, Marsilio, « Saggi Marsilio, 36 », 1974, 256 p.
  • Sivers (Friedrich von), Turgot’s Stellung in der Geschichte der Nationalökonomie, Jena, Mauke, 1874, 64 p.
  • Sorel (Georges), Les illusions du progrès [notamment sur Turgot], Paris, Rivière, 1908.
  • Stark (Dieter), Die Beziehungen zwischen A.-R.-J. Turgot (1727-1781) und A. Smith (1723-1790), Bâle, Krebs, 1970, 102 p.
  • Swiggers (Pierre), « Le fondement cognitif et sémantique de l’étymologie chez Turgot », Cahiers Ferdinand de Saussure, n° 43 (1990), p. 79-89.
  • Talandier (Firmin), Éloge de Turgot... qui a remporté le prix à la Société royale d’agriculture, des sciences et des arts de Limoges, Limoges, Ardant, 1814, 32 p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57883220.
  • Tellier (Luc-Normand), Face aux Colbert : les Le Tellier, Vauban, Turgot et l’avènement du libéralisme, Sillery, Canada, Presses de l’Université du Québec, 1987, 806 p.
  • Tenant de Latour (Jean-Baptiste), Un cabinet de M. Turgot : nouvelle lettre à Mme la comtesse de Ranc., Paris, Ducessois, 1843, 20 p.
  • Tissot (Joseph), Turgot, sa vie, son administration, ses ouvrages. Mémoire couronné par l’Académie des sciences morales et politiques, Paris, Didier, 1862, IV-479 p. (portrait gr. par L. Massard), en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5820005j.
  • Tissot (Joseph), Étude sur Turgot, Paris, Didier, 1878, 263 [sic 163] p., en ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64611615.
  • Tort (Patrick), La pensée hiérarchique et l’évolution : les complexes discursifs, Paris, Aubier-Montaigne, 1983, t. 1 [notamment sur « Condillac, Turgot et la théorie de la valeur »].
  • Treich-Laplène (Joseph), « Turgot dans le Haut-Limousin », Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, t. I, 1878, p. 509-520.
  • *Tsuda (Takumi), Catalogue des livres de la bibliothèque de Turgot, d’après le catalogue manuscrit conservé dans la Bibliothèque nationale (Paris) [et des documents manuscrits conservés dans les archives du château de Lantheuil], Tokyo, Université Hitotsubashi (Institut d’études économiques), 1974-1975, 3 vol., [2] f. dépl., XIII-981 p. [en japonais].
  • Turgot, Lille, « Les Hommes utiles », Lefort, 1886-1888.
  • * Turgot, intendant du Limousin (1761-1774). Catalogue de l’exposition du bicentenaire organisée par les archives de la Haute-Vienne et de la Corrèze, Limoges, Tulle, Brive, 1961, 69 p.
  • * Turgot et son temps. Catalogue de l’exposition présentée à la bibliothèque de l’université de Caen, section Droit-Lettres, du 14 mai au 21 juin 2003, Caen, Université de Caen, 2003, 20 p.
  • Van den Berg (Richard), « Turgot’s Valeurs et monnaies : our incomplete knowledge of an incomplete manuscript », The European Journal of the History of Economic Thought, t. 21, n° 1, 2014, p. 549-582.
  • Vergara (Francisco) (éd.), Vie de monsieur Turgot par Condorcet, Paris, Association pour la diffusion de l’économie politique, 1997, 188 p.
  • Vergara (Francisco), « Intervention et laisser-faire chez Turgot : le rôle de l’État selon le droit naturel », Cahiers d’économie politique, n° 54, 2008, p. 149-169.
  • Vigreux (Pierre), « Le Fondement de la valeur de la monnaie d’après Turgot », Revue d’histoire économique et sociale, 1935, 11 p.
  • Vigreux (Pierre), « La formation du capital selon Turgot », Revue d’histoire économique et sociale, 1939, p. 97-107.
  • Villey (Edmond), « Note sur la correspondance de Turgot avec l’intendant de la généralité de Caen [Fontette] », Bulletin des sciences économiques et sociales du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1899, 10 p.
  • Visine (François), Turgot, sa conception de la Révolution sociale : thèse de droit de l’université de Nancy, 1949, 232 p.
  • Voltaire, Épître à un homme [Turgot : « Philosophe indulgent, ministre citoyen... »], Genève, 1776, 2 p. (Bengesco, n° 831.)
  • Waelès (Louis Armand Marie Joseph), Turgot, baron de l’Aulne, als Pädagog, ein Beitrag zur Geschichte des französischen Pädagogik im XVIII. Jahrhundert, Inaugural-Dissertation, Bonn, Georgi, 1901, 102 p., en ligne : http://books.google.com/books?id=hnIUAQAAIAAJ&pg=PA1#v=onepage&q&f=false.
  • Wendel (Jacques H.), Turgot et l’Encyclopédie : thèse de doctorat, Columbus, Ohio State University, 1978.
  • Weulersse (Georges), Les physiocrates sous le ministère de Turgot, Poitiers, Impr. du Poitou, [1925], 24 p.
  • Weulersse (Georges), La physiocratie sous les ministères de Turgot et de Necker (1774-1781), Paris, Presses universitaires de France, 1950, XVI-375 p.
  • Yamakawa (Yoshio), « The transition of Turgot’s theory of value », Waseda Economic Papers, 1959, n° 3, p. 30-47.
  • Zanco (Jean-Philippe), Dictionnaire des ministres de la Marine (1689-1958), Paris, 2011.

New conditions for access to archives.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export