Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Papiers de la famille Raspail (1801-1915).

Haut de page
Cotes
250AP/1-250AP/2
Date
1801-1915
Nom du producteur
Raspail, François-Vincent (1794-1878)
Importance matérielle
et support
Un carton ; 0,1 mètre linéaire.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

Communication libre sous réserve du règlement de la salle de lecture.

Conditions d'utilisation

Reproduction libre selon le règlement de la salle de lecture.

 

 

 

 

Description

Présentation du contenu

Correspondance émanant d'hommes politiques, d'hommes de lettres et d'artistes adressée à François Vincent Raspail, à son fils Benjamin (1823-1899), également député, et à leurs descendants, le docteur Julien Raspail, sa fille Francine et leur cousin, le compositeur Louis Ganne. An X (1801-1802)-1915.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales de France

Historique du producteur

François-Vincent Raspail (1794-1878) est professeur au séminaire d'Avignon, puis au collège de Carpentras. Là, il se signale comme bonapartiste et doit quitter la ville. Il se rend à Paris où, expulsé des établissements religieux, il prend part à la révolution de 1830 et est incarcéré. Il se lance alors dans le journalisme et se met à étudier les sciences naturelles. Il publie un Mémoire sur les graminées. Dès 1843, Raspail s'occupe de médecine, attribue à divers parasites internes ou externes les causes des maladies, et préconise en même temps le camphre comme l'antiparasitaire par excellence. En 1848, il prend part aux premiers mouvements et est arrêté. Nommé par Paris député à la Constituante, il est condamné à six ans de prison ; mais sa peine est commuée en celle du bannissement. Il s'établit alors en Belgique, jusqu'à l'armistice de 1859. En 1869, il est élu député du Rhône et réélu en 1870. De 1871 à 1874, il rentre dans la vie privée. L'Almanach et le Calendrier météorologique pour 1874 lui vaut un an de prison pour apologie de faits qualifiés de crimes.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Achat, 1961.

Historique de la conservation

Ces deux dossiers de lettres reçues ou collectionnées par divers membres de la famille Raspail sont, plus encore qu'un fonds familial, une collection d'autographes sans doute rassemblés par les fils et petite-fille de Benjamin Raspail (1823-1899), le docteur Julien Raspail et sa fille Francine, cousins du compositeur Louis Ganne à qui sont adressées la plupart des lettres de musiciens et de comédiens. Les autographes d'artistes, peintre et sculpteurs proviennent de la correspondance de leur père, lui-même artiste et député, et les autographes politiques, pour la plupart relatifs à l'opposition libérale à la monarchie de juillet et l'Empire et à la naissance de la seconde République, proviennent des archives personnelles de François Raspail, créateur de la lignée (1794-1878).

Le fonds conservé aux Archives nationales est un simple supplément du véritable fonds (31 mètres linéaires) conservé aux Archives départementales du Val-de-Marne.

Sources et références

Sources complémentaires

Aux Archives départementales du Val-de-Marne (94) à Créteil :

  • 69 J 1 à 1572 : Archives Raspail. Legs par testament de Benjamin Raspail au département de la Seine en 1890, puis le fonds familial a intégré les Archives départementales du Val-de-Marne par le rassemblement de documents en provenance des archives de l'ancien département de la Seine et de ce qui est devenu en 1899 l'hospice Raspail.
  • 1041 W 1-111 : Hospice F.V. Raspail : livres de comptes, fonctionnement (1915-1979).
  • 2174 W 5-20 : Hospice F.V. Raspail : legs Raspail, dossiers domaniaux (1899-1982).

 

Bibliothèques françaises :

  • La Bibliothèque nationale de France conserve également des papiers de François-Vincent Raspail, sous la cote NAF 19781, actuellement consultable en microfilm (MF 4285).
  • La Bibliothèque du Muséum d'histoire naturelle de Paris conserve des papiers relatifs aux travaux de botanique et de médecine de François-Vincent Raspail sous la cote Ms 2388.
  • La Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras (Vaucluse) conserve un important fonds Raspail sous les cotes ms 2677-2767 constitué de 90 liasses.

Bibliographie

  • Dictionnaire Le petit Robert : noms propres, Paris : Dictionnaires Le Robert, 1994, p. 1725.
  • Les archives Raspail, répertoire numérique imprimé de la sous-série 69 J (208 pages), par Alain Nafilyan, sous la direction de Claire Berche, Créteil, 1994.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire