Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Lettres de rémission et de commutation de peine enregistrées au Parlement de Paris de 1704 à 1767.

Top of page
Reference codes
X/2a/529- X/2a/838, X/2b/912/B-X/2b/1038/B
Date
1704-1767
Name of creator
France. Parlement de Paris. Chambre criminelle (1254-1790)
Material importance
and support
Actes conservés dans 308 registres et 278 liasses de minutes.
Physical location
Paris
Access conditions

Certains documents ne sont pas accessibles en raison de leur mauvais état de conservation.

Conditions of use

Les documents peuvent être librement reproduits, sous réserve des contraintes liées à leur état matériel et dans le respect des textes relatifs à la réutilisation

Description

Presentation of content

La table chronologique des lettres de rémission ou de commutation de peine (cotée U//995) a sans doute été rédigée au greffe criminel du Parlement de Paris à la fin du XVIIIe siècle. Elle consiste en un inventaire analytique et chronologique de 1133 lettres, donnant, outre la date de l'acte et la date de son enregistrement, la nature de la lettre, le nom et la qualité du bénéficiaire.

Par ces lettres, le roi pouvait interrompre les poursuites menées contre un criminel, annuler sa condamnation ou adoucir la peine prononcée par la juridiction. Pour être exécutées, ces lettres devaient être présentées à la juridiction, ici le Parlement de Paris, qui les entérinait et les enregistrait. Cette procédure donnait lieu à un arrêt, consigné dans les registres et minutes du parlement criminel (X/2a et X/2b), contenant la mention et parfois la transcription desdites lettres.

Restitution de la cotation

La table originelle ne comporte pas de cote en série X. Mais la date d'enregistrement de l'acte royal qu'elle fournit permet de retrouver l'arrêt d'enregistrement, avec sa cote dans les séries chronologiques des registres (X/2a) et des liasses de minutes (X/2b). Pour faciliter la tâche du lecteur, les cotes ont été ajoutées dans cet instrument de recherche, mais à titre indicatif, sans vérification de la présence effective des actes dans les registres et minutes.

Attention : la date de l'acte royal proprement dit, donnée sans le quantième du mois, ne permet pas de retrouver directement sa cote dans les registres et minutes, elle n'est qu'un indice pour retrouver son enregistrement qui intervient plusieurs semaines après. Dans le cas des dates sans quantième de mois, aucun cote n'a donc été restituée.

Voir dans la rubrique ci-dessous «Autres instruments de recherche» le lien pour une recherche de cote dans le répertoire numérique du Parlement criminel.

Précisions sur le processus de dématérialisation de l’instrument de recherche originel.

L'instrument de recherche manuscrit (99 p.) a été saisi sur excel et encodé en xml-ead en 2022, par Franck Daloux et Michel Ollion (Archives nationales, département du Moyen Age et de l'Ancien Régime). Aucune vérification systématique des informations n'a été effectuée, sauf exception. Les quelques ajouts ou corrections du texte ont été mise entre crochets carrés.

Les cotes des registres et des minutes ont été ajoutées lors de l'encodage, mais seulement à titre indicatif (voir explication ci-dessus).

Language of documents

Français

Institution responsible for intellectual access

Archives nationales de France

Entry and conservation

Sources and references

Other finding aids

Accès au répertoire numérique du Parlement criminel pour une recherche de cotes dans les registres et minutes d'arrêts (à partir de 1704) :


New conditions for access to archives.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export