Traitement en cours
Inventaire - Cotes :

Archives papier de Jean-Noël Jeanneney président-directeur général de Radio France et de Radio France Internationale de 1982 à 1986 (1964-1986)

Haut de page
Cotes
20140048/1-20140048/282
Date
1964-1986
Nom du producteur
Jean-Noël Jeanneney, président-directeur général de Radio France et de Radio France Internationale de 1982 à 1986 - Jeanneney, Jean-Noël (1942-....)
Importance matérielle
et support
Le versement comporte 90 cartons d'archives de type « Armic » soit 27,90 ml.
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d'accès

L'ensemble de ce fonds est soumis au régime des archives publiques.

En application des dispositions des articles L. 213-1 à L. 213-8 du Code du Patrimoine et compte tenu des informations pouvant porter atteinte à la vie privée, la communicabilité pour les articles 2-24, 26-47, 52, 62-63, 65, 67, 69-72, 74-75, 77-81, 84-85, 87, 91, 93, 105-109, 115, 127, 145-146, 148, 150-151, 165-171, 182, 187, 189, 191, 209-214, 219, 227-231, 248-261, 278-279 et 281 est de cinquante ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier.

En application des dispositions des articles L. 213-1 à L. 213-8 du Code du Patrimoine et compte tenu des informations pouvant porter atteinte au secret de la défense nationale, la communicabilité pour l'article 203 est de cinquante ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier.

En application des dispositions des articles L. 213-1 à L. 213-8 du Code du Patrimoine et compte tenu des informations relatives aux affaires portées devant les juridictions, la communicabilité pour les articles 183-184 et 207 est de soixante-quinze ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier.

Le reste de fonds est librement communicable.

Conditions d'utilisation

Selon le règlement de la salle de lecture.

Description

Présentation du contenu

Ce fonds s'articule autour de deux sous-fonds. Le premier, le plus volumineux, regroupe les archives de Radio France et le second, celles de Radio France Internationale. Les archives couvrent les années 1964 à 1986 et comprennent des documents antérieurs aux mandats de Jean-Noël Jeanneney liés à certaines affaires lancées par ses prédécesseurs à la tête de Radio France, Jacqueline Baudrier et Michèle Cotta.

La première partie présente l'administration et la gestion de Radio France. La première sous-partie rappelle les statuts, missions et instances du groupe. La seconde nous informe sur le fonctionnement et les activités des directions et des chaînes. Viennent ensuite les relations de Radio France avec les institutions politiques et administratives pouvant exercer un contrôle et, enfin, les relations de Radio France avec les organismes partenaires dans le monde de l'audiovisuel.

Radio France, créée en 1975 à l'issue de l'éclatement de l'ORTF, est encore en 1982 une jeune société qui doit se développer pour accomplir et maintenir sa mission et ses obligations de service public, telles que fixées par la loi du 29 juillet 1982. Les orientations générales de la politique des programmes et les missions particulières de Radio France sont définies dans son Cahier des charges. Le Conseil d'administration détermine les lignes générales de l'action de la société. Il vote le budget et en surveille l'exécution. Il veille à la qualité des programmes, à l'objectivité des informations diffusées. Il est consulté sur les conventions collectives du personnel, sur l'organisation générale des services et sur la grille des programmes.

Les comptes rendus de séance des différentes instances, comme le Conseil d'administration, de même que la correspondance fournie de la Présidence, retracent presque chronologiquement la vie et l'évolution de la société.

L'organisation de Radio France se déroule au fil des organigrammes depuis la Présidence-direction générale, les services liés aux programmes et à l'antenne et les services logistiques communs indispensables pour assurer la gestion d'ensemble.

Les dossiers traités par l'ensemble de ces entités, entre 1982 et 1986, gardent trace des difficultés, des innovations et des succès de Radio France dans l'environnement concurrentiel des stations privées. Ils reflètent notamment l'évolution nécessaire des programmes durant cette période avec, par exemple, le renouvellement de l'information sur France Inter dès 1982, la réforme de France Inter dite réforme « Garretto » en 1983, celle de France Culture en 1984 et la nouvelle formule de France Musique en 1983. La correspondance échangée avec les responsables des chaînes et les producteurs, les dossiers de presse, les notes d'information interne font largement écho aux changements effectués.

Les grilles de programmes et le courrier d'auditeurs sont une composante du fonds d'archives, qui fait également état de l'expérience de Radio 7, préfigurant la future radio du Mouv' destinée aux jeunes, mais aussi des belles années de Radio Bleue, s'adressant plutôt aux générations plus âgées, et lancée elle aussi en 1980.

A propos des radios locales, la loi du 29 juillet 1982 attribue à Radio France la mission de développer des radios décentralisées et lui confie les radios régionales dont FR3 avait la charge. Les affaires cruciales de décentralisation sont menées alors par la Direction du développement et de la prospective, puis par la Direction à la décentralisation. Durant la présidence de Jean-Noël Jeanneney, sur la lancée de Fréquence Nord, Radio Mayenne et Melun FM créées dès 1980, Radio France multiplie le nombre des radios locales et des FIR (France Inter Région), comme l'attestent les plans annuels de décentralisation et les nombreux dossiers de lancement de radios qui en découlent. Implantées en région à proximité des auditeurs, ces radios proposent une animation et des informations locales. L'année 1985 voit l'harmonisation des noms et des logos avec l'intégration de l'appellation « Radio France » pour chaque station locale.

Les archives nous renseignent par ailleurs sur la politique musicale mise en œuvre. La musique relève ici de la Délégation aux programmes et services musicaux. La programmation radiophonique de France Musique et du programme musical de France Culture s'étudie en partie à travers les grilles de rentrée et d'été. Les programmes des concerts et tournées de l'Orchestre national de France et du Nouvel Orchestre philharmonique de Radio France présents dans le fonds nous informent sur le répertoire joué par deux des quatre formations musicales. Radio France participe à de nombreuses manifestations musicales extérieures, entre autres, en étant membre du Conseil d'administration de certains festivals, à l'image des Chorégies d'Orange ou du Festival international d'art lyrique et de musique d'Aix-en Provence, et tout particulièrement du Festival international de Radio France et de Montpellier. Le fonds contient en effet le dossier du premier festival de Radio France et de Montpellier, créé en 1985 à l'initiative de Jean-Noël Jeanneney.

Une large part est faite à la communication avec la première campagne institutionnelle de Radio France et de Radio France Internationale lancée en 1985. La publicité et les affaires commerciales se développent avec la mise en place, dès 1984, d'une délégation aux affaires promotionnelles et commerciales. Parallèlement, les opérations exceptionnelles nombreuses renforcent la présence de Radio France et des chaînes sur le terrain.

Les études commandées par le Bureau d'étude du public ainsi que les travaux menés par François Billetdoux au sein de la Cellule d'études prospectives et de l'Atelier de recherche de programmes confirment la volonté de Radio France à toujours innover.

Du fait de son statut et de sa mission de service public, Radio France entretient des liens étroits non seulement avec les ministères de tutelle et les organismes qui en dépendent mais aussi avec la Haute Autorité de la communication audiovisuelle, en témoigne la correspondance échangée. Par l'envergure de son activité radiophonique, Radio France est naturellement en relation et en partenariat avec les autres organismes présents dans le paysage audiovisuel, tant au niveau national (CFPJ, SOFIRAD, SFP, TDF, INA...), qu'international. Radio France est ainsi membre de l'Union européenne de radiodiffusion (UER), de la Communauté radiophonique des programmes de langue française (CRPLF), de la commission mixte franco-allemande, de l'Université radiophonique et télévisuelle internationale (URTI) et contribue aux travaux et réflexions en cours.

L'influence de Radio France se manifeste également dans les relations développées avec les radios des pays étrangers depuis de nombreuses années. La présence dans les archives du Service des échanges internationaux de quelques dossiers de la présidence de Jacqueline Baudrier en atteste.

La seconde partie du fonds présente l'administration, la gestion, les activités et les programmes de Radio France Internationale, à ses débuts en tant que filiale autonome. A la suite de la loi du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, Radio France Internationale, héritière du Poste colonial mis en place en 1931 et de la Direction des Affaires extérieures et de la coopération de l'ORTF, n'est plus, à partir du 1er janvier 1983, une direction de Radio France mais une société nationale autonome de radiodiffusion vers l'étranger. Filiale de Radio France, son Conseil d'administration est présidé par le président-directeur général de la société mère.

Comme pour Radio France, une première sous-partie rappelle les statuts, missions et instances de RFI. La seconde nous informe sur le fonctionnement interne et les activités de la société. Viennent ensuite les relations de Radio France Internationale avec les institutions politiques et administratives.

Dès 1982, un plan quinquennal de développement adopté par un comité interministériel exprime une double volonté d'ouverture géographique et culturelle avec l'extension de la diffusion à l'ensemble des continents, multipliant ainsi les langues utilisées et écoutées. Radio France Internationale veut à la fois être un miroir où se reflètent les éléments divers de la société française et être une radio de rencontres, un carrefour d'échanges avec d'autres pays, notamment ceux en développement. RFI en 1982 diffuse vers l'Afrique, l'Europe, et l'Amérique du Nord des émissions de France Inter et des émissions spécifiques. En 1983, les émissions de RFI sont solidement implantées en Amérique latine et abordent le Proche-Orient et le Moyen-Orient. En 1984, RFI conforte sa position dans ces nouvelles zones de diffusion, principalement en Amérique latine grâce à de nouveaux émetteurs situés en Guyane et touche l'Asie du Sud-Est. En 1986, RFI atteint désormais les cinq continents.

Les émissions en direct et les programmes dépendent de la direction de l'Information et des programmes et comprennent le service mondial d'information et de programmes en français, le service des émissions en langues étrangères et programmes enregistrés et le service des émissions pour les communautés étrangères en France.

RFI dispose d'un ensemble de services de coopération internationale en matière d'information et de programmes. Les dossiers offrent un panorama des actions d'appui au fonctionnement et au développement des radiodiffusions des pays d'Afrique et de l'Océan Indien. Les colloques, séminaires et travaux menés par le Service de coopération, l'envoi de programmes, la collaboration de l'agence de presse écrite et sonore Médias France Inter Continents et les concours de coopération donnant lieu à des séries d'émissions renseignent sur l'étendue des actions de coopération coordonnées par RFI. Les articles publiés dans la revue professionnelle Multiplex, éditée par RFI, le démontrent également, de même que l'émission sur l'histoire africaine « Mémoire d'un continent» dont le 15ème anniversaire se déroule à Dakar en 1984.

RFI est administrée par un Conseil d'administration qui définit les lignes générales de l'action de la société, dans le respect du Cahier des charges. Le Conseil d'administration s'assure, en particulier, de l'accomplissement des missions de service public définies par la loi du 29 juillet 1982. Sous l'autorité du président-directeur général de Radio France et d'un directeur général, les activités de RFI se regroupent donc autour de deux grands secteurs de production, l'information et les programmes d'une part et les actions de coopération d'autre part. Comme à Radio France, la gestion est assurée par les Services logistiques communs.

La mise en œuvre de RFI et sa production radiophonique au cours de cette période fait l'objet aussi d'une convention annuelle avec le ministère des Relations extérieures. Cette convention encadre et rappelle à nouveau les quatre domaines principaux d'activités de RFI à savoir : les émissions radiophoniques en direct vers l'étranger ; l'élaboration et la fourniture à l'extérieur d'éléments enregistrés ; les programmes de coopération et les activités de formation, d'études et de missions et, enfin, la fourniture d'informations par l'Agence MFI. En dehors des documents directement liés à la production radiophonique, les archives sont principalement issues des instances, de la direction générale, du service financier, du service du personnel et des services techniques. Les rapports des missions effectuées à l'étranger par les directeurs généraux ou par des chargés de mission nous renseignent sur la place et le fonctionnement de la radiodiffusion un peu partout dans le monde. L'analyse de l'audience et du courrier d'auditeurs est très suivie entre 1984 et 1986 avec notamment les études et les notes du Service d'étude de l'auditoire, qui complète cet état des lieux.

Sous la présidence de Jean-Noël Jeanneney, RFI prend un nouvel élan et cherche à s'étendre à l'échelle internationale en s'appuyant sur ses nouveaux émetteurs, avec une extension progressive de ses programmes et de ses équipes de rédaction.

L'activité de Radio France et de Radio France Internationale, deux radios à l'identité et au périmètre bien marqués, mais placées sous l'autorité du même président-directeur général, s'inscrit dans une complémentarité administrative et radiophonique jusqu'en septembre 1986. En effet, la nouvelle loi créant la Commission nationale de la communication et des libertés fait de RFI une société nationale indépendante de Radio France le 30 septembre 1986. Depuis, chacune de ces deux institutions reconnues évoluent parallèlement dans la sphère des médias.

Introduction par Jean-Noël Jeanneney
FRAN_ANX_011873.pdf

Mode de classement

Dans un premier temps, les archives audiovisuelles ont été séparées des dossiers papier pour une conservation adaptée. Elles sont décrites dans le cadre d'un autre répertoire.

Puis, le regroupement matériel et intellectuel des trois versements a été réalisé. Le classement a consisté à rapprocher les dossiers et les documents selon les organigrammes et les activités des directions de Radio France et de RFI entre 1982 et 1986.

Langue des documents

Français

Institution responsable de l'accès intellectuel

Archives nationales

Historique du producteur

Jean-Noël Jeanneney est né en avril 1942 à Grenoble. Après des études aux lycées Montaigne et Louis-le-Grand à Paris, il est reçu à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm où il est élève de 1961 à 1966. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1964, agrégé d'histoire en 1965, il consacre une année, avant son service militaire, à faire le tour du monde grâce à une bourse Singer-Polignac. Il enseigne ensuite l'histoire contemporaine à l'université de Nanterre comme assistant puis maître-assistant. Docteur ès-lettres, en 1975, avec une thèse intitulée "François de Wendel en République, l'Argent et le pouvoir", il est nommé professeur des universités à Sciences Po en 1977.

Il y enseigne depuis lors l'histoire politique, l'histoire culturelle et l'histoire des médias, sujets sur lesquels il a publié de multiples ouvrages, parmi divers livres touchant à d'autres domaines. Il est l'auteur de nombreux documentaires historiques pour la télévision, de 1973 à 2009.

Il appartient à l'équipe fondatrice de la revue L'Histoire. Il a été co-président fondateur du Festival international de Radio France et de Montpellier (1985-1986). Il a présidé, entre 1991 et 2000, le Conseil scientifique de l'Institut d'Histoire du temps présent. Il a été chroniqueur au Journal du Dimanche de 1999 à 2001. Il a été membre du Conseil d'administration (1987-1991 puis 1993-1995) puis de surveillance (1995-2002) des éditions du Seuil et président du Conseil d'orientation de la chaîne de télévision câblée « Histoire » de 1997 à 2004, membre du Conseil d'administration de l'École normale supérieure entre 1998 et 2004, membre du Haut Conseil de l'Institut du monde arabe de 2003 à 2008, membre du Conseil d'administration du Fonds d'action SACEM de 1982 à 2013. Il préside le Conseil scientifique des « Rendez-vous de l'Histoire de Blois » depuis 2003. Il est président d'honneur du Festival international du film historique de Pessac depuis 1990. Il préside le jury du Prix du livre d'Histoire du Sénat depuis 2007, les Rencontres de la photographie d'Arles depuis septembre 2009. Depuis mars 1998, il co-préside l'association Europartenaires. Il produit l'émission hebdomadaire « Concordance des temps », sur France Culture, depuis 1999.

Il a exercé diverses activités publiques : président de Radio France et de Radio France Internationale de 1982 à 1986, président de la Mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1988-1989), secrétaire d'État au Commerce extérieur (1991-1992) puis à la Communication (1992-1993) sous la seconde présidence de François Mitterrand. Il a été conseiller régional de Franche-Comté de 1992 à 1998.

Il a été enfin président de la Bibliothèque nationale de France de mars 2002 à mars 2007, y conduisant en particulier un combat pour la création d'une bibliothèque numérique européenne.

Il est docteur honoris causa de l'Université libre de Bruxelles.

Biographie de Jean-Noël Jeanneney. Europartenaires [en ligne], mars 2014 [consulté le 10 mars 2014]. Disponible sur « http://www.europartenaires.net/pages/francais/jeanneney.php?ID=0&TYPE=2

En 1983, Jean-Noël Jeanneney instaure au sein de la présidence de Radio France une mission pour l'Histoire de la Radiodiffusion. En 1985, il constitue une Mission Archives aboutissant l'année suivante à la création du Service des Archives écrites, actuel Service Archives écrites et Musée de Radio France.

Ce fonds d'archives rassemble les dossiers des deux mandats de Jean-Noël Jeanneney en tant que troisième président-directeur général de Radio France et premier président-directeur général de Radio France Internationale de 1982 à 1986.

A la suite du vote de la loi Fillioud du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, Jean-Noël Jeanneney est nommé à la tête de Radio France et de sa filiale Radio France Internationale par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle le 28 septembre 1982. Il succède à Michèle Cotta, nommée à la présidence de cette même Haute Autorité, chargée notamment de garantir l'indépendance du service public de la radiodiffusion et de la télévision.

Le 11 octobre 1985, Jean-Noël Jeanneney est reconduit pour un mandat de trois ans. Son mandat est interrompu l'année suivante avec la création, par la loi du 30 septembre 1986, de la Commission nationale de la communication et des libertés en remplacement de la Haute Autorité. La première mission de la CNCL est de nommer, le 3 décembre 1986, de nouveaux présidents à la tête des chaînes publiques. Roland Faure est alors désigné comme président-directeur général de Radio France et succède à Jean-Noël Jeanneney le 8 décembre.

Entrée et conservation

Modalités d'entrée

Versement (2014)

Historique de la conservation

Ce fonds a fait l'objet de trois versements successifs : le 34 W (3,70 ml) en 1992, le 78 W (31 ml) en 1994 et le 129 W (0,80 ml) en 1995. Ils ont été collectés à Radio France et au domicile de Jean-Noël Jeanneney.

Évaluation, tris et éliminations

Les éliminations effectuées portent essentiellement sur les lettres de candidature reçues et les cartes de vœux échangées représentant un certain volume dans le fonds. Les lettres de candidature ont fait l'objet d'un échantillonnage. Seules celles dont le nom des expéditeurs commençant par la lettre B ou T ont été conservées. Parmi les cartes de vœux échangées, ont été conservées celles émanant des responsables des radios locales et celles adressées par les organismes du monde de l'audiovisuel et de la presse.

Le reste des éliminations concerne les documents en doublon, les publications et documentations reçus pour information dépourvus d'intérêt pour la compréhension du fonds.

Sur les 35,50 ml d'archives collectées, 7,50 ml ont été éliminées.

Accroissements

Fonds clos

Sources et références

Sources complémentaires

Archives et publications conservées au Service Archives écrites et Musée de Radio France

- Archives de Michèle Cotta, président-directeur général de Radio France de 1981 à 1982 :

189 W (1978-1995)

- Archives de Jean Izard, directeur général de Radio France de 1979 à 1995 :

140 W (1972-1987), 690 W (1970-1994), 691 W (1970-1993)

- Programmes de Radio France

Programmes définitifs de la Radiodiffusion (1948-1993)

- France Inter, grilles de programmes :

865 W (fonds ouvert)

- France Culture, grilles de programmes :

868 W (fonds ouvert)

- Programme musical de France Culture :

773 W (1980-1997), 1745 W (1972-1995)

- France Musique, grilles de programmes :

869 W (fonds ouvert)

- Direction de la musique, saisons musicales et programmes des concerts :

765 W (1976-1985), 1748 W (1975-2012)

- Direction de la musique, Festival de Radio France et de Montpellier

813 W (1985-1998), 1791 W (1985-2008)

- Radios Locales :

399 W (1979-1997), 694 W (1981-1998), 695 W (1981-1997), 791 W (1976-1996), 1365 W (1975-2010)

- Radio Bleue :

362 W (1980-2000), 372 W (1979-1994), 377 W (1981-2001), 473 W (1980-2000)

- FIP et FIR :

69 W (1979-1987)

- Radio 7

1844 W (1979-1996)

- Publications internes et presse :

Rapports d'activité - Livrets de présentation RTF, ORTF, Radio France (1028 W, depuis 1948, fonds ouvert)

Notes d'informations internes à Radio France (fonds ouvert)

« La Lettre de Radio France » (1985-1993)

« Revues de presse » de Radio France (fonds ouvert)

- RFI :

« Multiplex » n°1 à 40, revue du bureau des missions de programmes de RFI (novembre 1977-mars 1989)

Fonds d'archives conservés aux Archives nationales  :

- Jacqueline Baudrier, président-directeur général de Radio France de 1975 à 1981 :

Versements n°19890128 (1945-1982), n°19890536 (1963-1976), n°19900531 (1963-1980), n°19910245 (1968-1981), n°19930177 (1977-1980), n°20130017 (1948-2002), n° 20130628 (1924-2000)

- François Billetdoux, conseiller à la Présidence de Radio France :

Versement n°19900626 (1959-1983)

- Audience et étude du public :

Versement n°2000039 (1972-1992)

- France Culture :

Versement n°19940737 (1938-1962)

- RFI :

Versement n°19900290 (1950-1981)

- Haute Autorité de la communication audiovisuelle :

Versements n° 19890600 (1982-1986), n°19900655 (1977-1986), n°20030601 (1982-1986)

- Association des employeurs du service public de l'audiovisuel (AESPA) :

Versement n° 20120197 (1971-2012)

- Ministère de la Communication puis Secrétariat d'État aux techniques de la communication, Cabinet de Georges Fillioud ministre délégué chargé de la communication (1981-1984) puis Secrétaire d'État chargé des techniques de communication (1984-1986) :

Versements n°19910617 (1981-1986), n°19920052 (1976-1986), n°19920053 (1976-1986), n°19920146 (1981-1986)

- Service juridique et technique de l'information :

Versement n°19840298 (1975-1983)

- Service juridique et technique de l'information - Direction du développement des médias :

Versements n°20030501 (1974-1999), n°19900131 (1980-1987), n°19940547 (1983-1986)

- Service juridique et technique de l'information - Département affaires économiques et financières :

Versements n° 9900133 (1947-1986), n°19920382 (1974-1987), n°19950077 (1979-1989)

- Service juridique et technique de l'information - Sous-Direction audiovisuel, action extérieure :

Versement n°19940314 (1976-1991)

- Service juridique et technique de l'information - Centre d'études d'opinion :

Versements n°19850027 (1981-1983), n°19870372 (1975-1985), n°19890407 (1979-1985), n°19910460 (1949-1989), n°19920271 (1966-1986)

Autres instruments de recherche

Fonds Jean-Noël Jeanneney, président-directeur général de Radio France et Radio France Internationale de 1982 à 1986. Archives sonores (1982-1984) issues du versement aux Archives nationales n° 20140048 (versement aux Archives nationales n° 20140143)

Bibliographie

Brochand Christian, Histoire générale de la radio et de la télévision en France. Tome 3 : 1974-2000, Paris, La Documentation française, 2006, 713 p.

Jeanneney Jean-Noël, Télévision nouvelle mémoire, les magazines de grand reportage, 1959-1968 (en collaboration avec Monique Sauvage et al.), Paris, Le Seuil, 1982, 256 p.

Jeanneney Jean-Noël, Échec à Panurge, l'Audiovisuel public au service de la différence, Paris, Le Seuil, 1986, 160 p.

Jeanneney Jean-Noël, Concordance des temps, chroniques sur l'actualité du passé, Paris, Le Seuil, 1987, 360 p. ; 2e édition, Paris, Le Seuil, collection "Points Histoire", 1991.

Jeanneney Jean-Noël, Une histoire des médias des origines à nos jours, Paris, Le Seuil, 1996, 384 p. ; édition de poche, Paris, Le Seuil coll. "Points-Histoire", 1998, 382 p. ; nouvelle édition revue et mise à jour, 2000, 400 p. ; 2e édition de poche, Le Seuil coll. "Points-histoire", 2001, 400 p.

Jeanneney Jean-Noël, Le Passé dans le prétoire, l'historien, le juge et le journaliste, Paris, Le Seuil, 1998, 176 p.

Jeanneney Jean-Noël, L'Écho du siècle, Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, (avec la collaboration d'Agnès Chauveau et al.), Paris, Hachette-littératures et Arte-la Cinquième, avril 1999, 610 p. ; nouvelle édition revue et mise à jour, coll. "Pluriel", Paris, 2001, 816 p.

Jeanneney Jean-Noël, Concordance des temps, dialogues radiophoniques, Paris, Nouveau monde éditions, 2005, 962 p.

Jeanneney Jean-Noël, Concordance des temps, dialogues radiophoniques, tome 2, La Guerre dans tous ses états, Paris, Nouveau monde éditions, 2008

Tomaszewski Rémi, Les politiques audiovisuelles en France, Paris, La Documentation française, 2001, 855 p. Préface de Jean Noël Jeanneney

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Ajouter l'inventaire
à mes favoris
Télécharger
l'inventaire en PDF
Permalien
de l'inventaire
Export XML
de l'inventaire