Your request is in progress
Finding aid - Reference codes:

Affaires étrangères. Correspondance reçue du consulat d'Alger (1642-1792)

Top of page
Reference codes
AE/B/I/115-AE/B/I/145
Date
1642-1792
Physical location
Paris

Description

Presentation of content

INTRODUCTION

Alors que l'historiographie se montre d'une certaine pauvreté sur la période ottomane à Alger, les documents conservés sur l'activité du consulat de France au XVII e et au XVIII e siècles se révèlent d'une étonnante richesse d'informations dans les domaines les plus divers.

Le fonds d'archives du consulat de France à Alger est conservé au centre des archives diplomatiques de Nantes. Il a donné lieu en 1988 à la publication d'un inventaire rédigé par Pascal Even, Papiers du consulat de France à Alger. Inventaire analytique des volumes de correspondance du consulat de France à Alger, 1585-1798. Il s'agit pour l'essentiel des documents reçus par le poste consulaire. L'inventaire signale de nombreuses lacunes, notamment les archives pillées et détruites lors de l'expédition de Duquesne en 1683, mais aussi pour la période 1763-1767.

Ces lacunes se trouvent comblées par les documents contenus dans les trente et un registres de la correspondance reçue du consulat par le secrétariat d'État de la Marine et conservés aujourd'hui au Centre historique des Archives nationales sous les cotes A.E. B 1 115 à 145. Ce sont eux qui font l'objet du présent inventaire. Ils appartiennent à la série des registres de correspondance de cent cinq postes consulaires, qui furent transférés des archives de la Marine au ministère des Affaires étrangères lorsque ce ministère, après la Révolution française, reçut l'autorité sur les consulats, avant d'être versés aux Archives nationales les 16 décembre 1932 et 13 janvier 1933. L'ensemble de la série des registres de correspondance est accessible aujourd'hui par un répertoire publié en 1982, Correspondance consulaire, consulats, mémoires et documents (Affaires étrangères B/I et B/III), qui remplace l'ancien répertoire manuscrit établi en 1934 et 1935 d'après les bordereaux de versement par Léonce Célier.

Les lettres conservées dans les registres de correspondance du consulat d'Alger, auxquelles sont joints de nombreux documents annexes, couvrent la période qui va de 1642 à 1792. On y trouve en particulier le précieux Journal d'Alger, que Pascal Even considérait comme "une source capitale pour approcher l'existence quotidienne du consulat et de la capitale de la Régence à cette époque". Ponctuellement tenue, sur instruction du ministre, cette chronique rend compte, dit le consul Benoît Le Maire (avril 1732-février 1735), de " tout ce qui se passait d'intéressant [à Alger]... de toutes les nouvelles du pays... [du] détail des affaires que j'avais à traiter".

Le présent inventaire constitue donc le complément attendu du travail déjà réalisé pour le fonds conseré à Nantes.

Personnalités de premier plan, les consuls de France à Alger assument le rôle d'ambassadeurs, puisqu'ils écrivent directement - et quotidiennement - à la cour et reçoivent ses instructions pour dialoguer avec le gouvernement algérien exerçant, pour sa part, toutes les prérogatives de la souveraineté nationale. Certains, tels Jean de Clairambault (1706-1717) ou Jean-Antoine Vallière (1763-1774), se révèlent des hommes remarquables par leur ouverture d'esprit, la pertinence de leurs analyses, voire la qualité de leur style. Ils s'emploient d'abord à défendre le pavillon et les intérêts de leur pays, mais leur correspondance permet aussi de saisir, au delà de l'accidentel et de l'accessoire, les lignes politiques directrices des deux nations.

Le poste d'Alger est d'une grande importance pour la diplomatie française, notamment en raison du contexte politique qui fait de la Méditerranée, après la guerre de Hollande (1678), un espace essentiel où s'affrontent les intérêts français, anglais et espagnols, mais aussi ceux des pays du Nord - Suède et Danemark - de Hambourg et des villes hanséatiques, des républiques italiennes de Venise et de Gênes, de l'Empire, du Grand Duché de Toscane, des royaumes de Naples et de Sardaigne, puis, durant la seconde moitié du XVIII e siècle, de la Russie et des États-Unis d'Amérique.

Des relations privilégiées ont été tissées dès le XVI e siècle entre le royaume de France et Alger. Le traité du 23 avril 1684 instaure une paix centenaire entre " deux nations amies" (Reg. 14 - F° 368). On ménage d'autant plus l'ombrageuse fierté des Algériens que " traiter dans une cour d'Europe et traiter à Alger, où l'on n'est accoutumé qu'à des déférences de la part des autres nations, sont deux choses bien différentes" (Reg. 21 - F° 189-192). Or les deys - autant que les deïles, particulièrement sensibles aux présents - y manifestent assez souvent " un penchant pour les Français" (Reg. 31 - F° 1) et rappellent à maintes reprises, comme en 1775, à l'occasion de la naissance du duc d'Angoulême, leur volonté de cultiver " l'amitié et la bonne intelligence qui règnent entre les deux nations" (Reg. 22 - F° 194).

Le pavillon français assure la protection des vaisseaux du roi, dont l'avitaillement et les réparations sont, en règle générale, effectués gratuitement par le dey, cependant que les bâtiments algériens trouvent assistance dans les ports français. L'avènement de la République ne modifie pas cette ligne de conduite : en 1792, recommandation est faite d'éviter d'attribuer aux Algériens, dans les discussions et dans les écrits du gouvernement, " des qualifications injurieuses qui les font considérer comme des pirates ou des voleurs de mer... D'ailleurs les Algériens ne peuvent être rangés dans cette classe odieuse. Lorsqu'ils sont en guerre avec quelque nation, ils arment des corsaires, comme l'ont pratiqué jusqu'à présent toutes les autres puissances maritimes. Mais ils ne courent jamais indistinctement sur tous les parillons" (Reg. 31 - F° 275-277).

Le problème des prises et de l'esclavage a cependant occupé la majeure partie de la correspondance consulaire. Même si la conclusion de traités tendit de plus en plus à les interdire entre les deux nations. les infractions furent nombreuses, surtout en période de tension, et source d'infinis contentieux sur la restitution, le dédommagement, les rachats particuliers ou généraux par les associations ou les ordres religieux de la Merci et de la Trinité ; sans compter que l'on avait aussi recours à la médiation des consuls français pour le rachat d'étrangers ou les affaires de pavillon, d'évasions, de désertions.

On observe rapidement la répercussion des événements français à Alger : la Révocation de l'Édit de Nantes entraîne l'arrivée de protestants. passagers de bâtiments anglais et hollandais : les victoires révolutionnaires de 1792, notamment celle de Jemmapes, ont un retentissement qui appelle ce jugement du consul : " la France peut trouver en les Algériens des amis et des alliés" (Reg. 31 - F° 2+9-252).

L'intensité du jeu diplomatique est sous-tendue par l'importance des relations économiques. Elles se manifestent à travers les activités commerciales de la Compagnie d'Afrique dans ses concessions du Bastion de France à La Calle et de ses comptoirs de Bône, Stora et Collo, l'installation de succursales des principales maisons de commerce de Marseille ou à travers l'affrètement constant de bâtiments français par les Algériens pour Tétouan, Salé, Mogador, Tunis, Alexandrie et, très régulièrement, vers Smyrne pour y embarquer des recrues. Les navires français assurent aussi chaque année le transport des pèlerins algériens jusqu'à Alexandrie. Les achats de blés algériens permettent souvent la soudure de l'approvisionnement du Languedoc et de la Provence ; il faudrait y ajouter les cires, les peaux, les laines, les burnous " per caralli", à l'usage de couvertures pour chevaux, ou encore le corail réexporté vers la Russie, l'Inde et le Proche-Orient ; la duchesse de Choiseul sélectionne, pour ses terres d'Amboise, brebis et béliers de Constantine et réclame, de surcroît, le berger ; c'est, en revanche, à la compétence des maîtres-fondeurs de Rochefort qu'Alger fait appel pour construire une fonderie de canons.

Aussi pouvons-nous lire que " les Français étaient traités avec un air de prédilection qui excitait la jalousie des autres nations" (Reg. 21 - F° 205). Les deys savent d'ailleurs habilement jouer de ces rivalités, tout particulièrement avec l'Angleterre, omniprésente en Méditerranée et défendant son pavillon par l'envoi fréquent d'escadres à Alger (amiral Aylmer en 1699 ; amiral Byng en 1703, etc.). Les autres pays ne bénéficient pas du régime de faveur qui dispense la France et l'Angleterre du versement d'un tribut annuel pour assurer la protection de leur trafic marchand. La correspondance du représentant français met néanmoins en lumière l'activité de leurs consulats (celui de l'Empire est établi en 1727) ou le passage de leurs escadres (celle de Suède, en 1731, est accueillie par de grandioses festivités), ainsi que l'incidence des guerres européennes, des alliances et de leurs renversements. Les missives consulaires éclairent aussi la nature des rapports que la Régence d'Alger entretient avec la puissance tutélaire. L'allégeance à la Sublime Porte, dont témoigne, par exemple, l'envoi de présents à l'avènement d'un nouveau dey, n'a plus guère qu'une existence formelle. Aussi est-il vain, observe le consul Jean-Baptiste Michel Guyot de Kercy le 25 juin 1783, " que l'Empereur Joseph II cherche à obtenir la paix avec la Régence par l'entremise de la Porte, qui ne veut peut-être pas lui répondre qu'elle n'a aucune autorité sur Alger... La Régence jouit de toute indépendance depuis environ 240 ans" (Reg. 26 - F° 230-232). On peut, de ce fait, affirmer que " la paix avec la Porte et la paix avec la Régence [sont] deux choses très différentes" (Reg. 28 - F° 203-205). C'est enfin la complexité des relations avec les pays voisins - Tripoli, Tunis, Maroc - qui apparaît à travers l'évocation de tributs, d'alliances instables et de conflits.

Mais l'intérêt n'est pas moindre du tableau que la correspondance consulaire brosse de la situation intérieure de la Régence. Tout un réseau d'informateurs est d'ailleurs évoqué : renégats, anciens esclaves entrés dans la confiance du dey ou de grands personnages, à qui rien n'échappe, jusqu'aux plus tortueuses intrigues de palais. Et tel consul de souligner la confidentialité des nouvelles qu'" il seroit dangereux de communiquer au gazetier parce qu'il y a ici un homme qui rend au gouvernement tout ce qu'il trouve dans les gazettes de France et de Hollande." (Reg. 18 - F° 244-247).

Au delà des points de vue, voire des préjugés individuels des observateurs, comme des aléas inhérents à la politique de la Régence et à la personnalité des deys, certaines observations viennent déranger les stéréotypes. Ainsi, on note un sens de l'intérêt public tel que " le trésor du beylik est plus précieux que la vie des Algériens" et que " le dey ne croit point être maître de disposer pour quelque cause que ce soit de ce qui appartient à la Régence." (Reg. 26 - F° 331-333). L'administration apparaît " d'une extrême rigueur" (Reg. 29 - F° 174-175). Le souci de la sûreté des gens rend " la ville d'Alger... aussi policée qu'aucune de l'Europe" (Reg. 12 - Fol. 102) et l'on s'y préoccupe que " toutes les femmes puissent aller seules à 10 lieues à la ronde avec autant de sûreté que si elle étaient dans leurs maisons." (Reg. 12 - F° 102). On peut d'ailleurs mieux apprécier le rôle de la femme dans cette société, à commencer par le rôle de la deïle dont l'influence est parfois si grande, que la " taïffe", excédée, en vient à choisir un dey d'un grand âge " parce qu'elle était lasse d'être gouvernée par les femmes des deys passés et que celui-ci n'en a aucune" (Reg. 3 - F° 296). On recommandera donc d'envoyer " un consul qui soit marié et qui amène sa femme avec lui" (Reg. 16 - F° 192-193), pour le plus grand intérêt des relations diplomatiques par l'entremise des dames.

Cependant, l'ordre intérieur s'avère très précaire, fréquemment menacé par les troubles de la campagne qui entravent la levée de l'impôt et l'acheminement des vivres, par les révoltes durement réprimées des " Maures de la montagne" qui " continuent de donner de l'inquiétude à ces gens-ci - on ne peut les réduire." (Reg. 19 - F° 215-217). Et les consuls de mettre en garde contre la contrebande d'armes. C'est encore la situation des minorités qui se précise à travers les documents du poste. Considérés sans aménité par les consuls, qui les accusent souvent de cabale contre les intérêts de la France - " L'arbre de Cracorie étend ses rameaux jusques à Alger" - (Reg. 22 - F° 434), les juifs, dont l'activité rayonne sur toute la Méditerranée, sont, pour beaucoup d'entre eux, " nés, eux, leurs pères et leurs aïeux dans cette ville d'Alger... véritablement sujets algériens" (Reg.11 - F° 50-51). Quelques-uns peuvent même accéder aux plus hauts postes, tel celui de raïs.

Le sort des esclaves sollicite particulièrement l'attention du lecteur, indépendamment des échos que l'on a de la situation des esclaves algériens en France (un millier en 1683, notamment à Marseille). En 1749 sont recensés à Alger trois mille esclaves espagnols, deux mille autres européens et cent soixante Français, déserteurs des troupes espagnoles d'Oran ou pris sous pavillons étrangers, " qui ne sont plus réputés Français". Il ne semble pas aisé d'échapper à ce statut autrement que par le rachat ou, occasionnellement, " l'échange réciproque", qui donnent lieu, comme nous l'avons déjà rappelé, à une intense activité procédurière. Recommandation est en effet donnée aux commandants français d'éviter de recueillir à leur bord des esclaves qui recouvreraient ainsi leur liberté. La conversion à l'islam est tenue en suspicion des deux côtés, bien que les renégats soient assez nombreux à s'être frayé une voie dans la société algérienne. La condition des esclaves se montre naturellement sous des aspects très différents : elle est rarement évoquée avec commisération - comme lorsque de jeunes victimes sont menacées par " la dégradation des moeurs qui règne en ce pays" (Reg. 13 - F° 235-236) ; elle est parfois éclairée d'un jour inattendu par le courrier des intéressés. Jalousement gardé à bord, un certain Joseph Roza n'en écrit pas moins à sa femme : " Rien ne me manque grâce au Seigneur... Je ne reçois pas la moindre insulte" (Reg. 18 - F° 35). Le culte est assuré dans les chapelles des bagnes. L'Hôpital royal d'Espagne prend en charge les esclaves malades, mais son rôle et ses revenus sont sujets à controverse. Il apparaît enfin que des périls surviennent souvent des esclaves eux-mêmes dont les complots et les menaces alarment le consul et les notables : en 1781, le vicaire apostolique Cosson est grièvement blessé par un esclave dans le confessionnal de l'église du bagne ; le coupable, un nommé Picard, est pendu à la demande du consul La Vallée, qui juge que sa position est " réellement intolérable" et en déduit que " le meilleur parti est de braver cette canaille... en sortant bien accompagné et bien armé." (Reg. 26 - Fol. 189).

Les nouvelles consulaires évoquent bien évidemment le cadre de la vie quotidienne de la capitale de la Régence - notamment à travers l'irremplaçable Journal d'Alger. Le compte rendu des transactions dresse un état des monnaies (piastres, sequins, aspres) et de leur cours, des poids et mesures (pans, grands et petits pics) et des droits de douane différenciés selon la provenance et la nature des marchandises. Nous sommes par là même informés des besoins et des goûts, des produits qui y répondaient : tel drap de Hollande, d'un rouge inimitable, est recherché par les Turcs ; tel autre de Sedan, fin et léger, dit " pour femme", est spécialement fabriqué pour les culottes d'hommes d'Alger. L'activité se ralentit ou s'interrompt au rythme du calendrier religieux : le ramadan rend déjà le dey intraitable, de " la mauvaise humeur que ce temps inspire à tous les musulmans." (Reg. 13 - F° 271 v°). À l'évocation attendue des festivités du Mouloud ou des aïds se joint celle des fêtes chrétiennes : banquets des notables, repas offerts aux esclaves, messes solennelles avec choeurs et orchestres.

La relation des événements dramatiques apporte aussi sa moisson d'informations : épidémies de peste, dont celle particulièrement meurtrière de 1787 ; secousses sismiques dont l'intensité et la durée sont rigoureusement notées, comme le 17 mai 1760 où Blida est détruite ; invasions acridiennes qui font l'objet de mémoires, tel celui que Langoisseur de La Vallée adresse à Buffon en juillet 1778 (Reg. 24 - F° 60-61). On apprend d'ailleurs la venue de nombreux savants dans la Régence. En 1732, le professeur Heberskeil - accompagné de six savants de Leipzig - est " envoyé par le roi de Pologne et électeur de Saxe faire des recherches sur les plantes et simples" (Reg. 8 - F° 252-253). En 1764. le marquis de Chabert est installé dans la maison de campagne du consul pour s'y livrer à des observations astronomiques et dresser une nouvelle carte de la Méditerranée : le dey " a goûté ce projet sans s'effaroucher" (Reg. 17 - F° 283-284). En septembre 1794 arrive à Alger René Des Fontaines, membre de l'Académie des sciences. Le dey et les grands de la Régence lui accordent pour ses recherches " toute la faveur qu'il pourait désirer" et lui permettent non seulement de prospecter autour d'Alger, mais de parcourir tout l'ouest tlemcénien, " un des plus beaux pays qu'il y ait au monde", et de recueillir " un millier de plantes parmi lesquelles se trouvent trois à quatre cents nouvelles" et une " collection d'insectes [qui] n'est pas moins riche". Des Fontaines rassemble divers autres objets d'histoire naturelle, observe " les mines de fer, de cuivre et de plomb dont l'Atlas est rempli" et emporte " une parfaite connaissance de ce royaume" (Reg. 28 - F° 33-35 et F° 113).

La correspondance fourmille encore d'informations pittoresques. Ainsi sur les usages linguistiques : on rapporte par exemple ce piquant témoignage d'estime du dey au consul Thomas, " en petit mauresque" : "Quando clamar per andar in Francia ô allri luoghi, mi non mollar per ti - Lorsqu 'on vous rappellera pour aller en France ou en d'autres lieux, je ne vous lâcherai point" (Reg. 11 -F° 142). Il s'avère d'ailleurs qu'à la fin du XVIIe siècle la langue franque est plus en usage à Alger que le langage ordinaire. Dusault, l'envoyé du roi, doit défendre cette suprématie face à la collusion du consul anglais et des administrateurs de l'Hôpital espagnol : " Je travailleray à rompre cette union" (Reg. 3 -F° 313).

On pourra enfin s'instruire ou se divertir à des histoires de somnambulisme et de maisons hantées - notamment celle du consul de Hollande, qui " n'est pas trop sûre à fréquenter" (Reg. 24 -F" 136-137) -, ou méditer sur " le danger des aventures galantes en ce pays" (Reg. 22 -F° 45-48) - intrigues dont les cuisiniers français peuvent encore se tirer à bon compte, quand leurs malheureuses partenaires sont " jetées à la mer, au grand regret des amateurs : elles étaient belles et la moins jeune n'avait guère vingt ans." (Reg. 22 -F° 45-48).

Aussi pouvons-nous espérer que la lecture de cet inventaire ne sera pas trop fastidieuse. Nous souhaitons surtout qu'il ouvre de nombreuses perspectives de recherche et constitue un utile instrument de travail. Nous aimerions enfin qu'il aide à éclairer le passé d'un pays dont l'histoire récente a cruellement brouillé l'image.

Je tiens à exprimer toute ma gratitude à Lucie et Jean Favier qui m'ont incité à ce travail et à tous ceux qui ont permis qu'il soit mené à son terme, en particulier Ivan Cloulas et Bruno Galland.

Ma gratitude va également à Claudine Dupin-Boyer, Philippe Henrat et Balthazar Boyer pour leur aide précieuse.

Mohammed TOUILI

Ancien directeur général des Archives nationales d'Algérie

NOTE HISTORIQUE SUR LES PRINCIPALES MATIÈRES ÉVOQUÉES DANS L'INVENTAIRE

Alger (organisation et évolution politique).

Une nette tendance à l'autonomie, relevée dès la fin du XVI e siècle en Algérie, aboutit au XVIII e siècle à une quasi-indépendance, le rattachement à l'empire ottoman n'étant plus marqué que par des signes extérieurs. L'éloignement du Maghreb de Constantinople et l'incapacité de la Porte à imposer son autorité - ses moyens principaux étant consacrés à la défense de ses provinces balkaniques et asiatiques menacées par les puissances chrétiennes ou la dynastie safavide - expliquent une telle évolution. Celle-ci est devenue inéluctable dès lors que la décadence maritime des Ottomans s'accélère et laisse une totale liberté au pouvoir collégial en place à Alger.

Dès 1518, un système de gouvernement comparable à celui des autres provinces de l'empire s'installe à Alger : un gouverneur (beylerbey), un odjak des janissaires administré par une assemblée (divan), renouvelé par un recrutement régulier d'hommes de troupe (yoldach) en Anatolie. Un rôle important fut joué dans ce gouvernement par les corsaires (raïs) organisés en une corporation (taïfa) où les convertis étaient plus nombreux que les Turcs.

En 1659 prend fin le partage du gouvernement entre les pachas et la milice, le pouvoir étant désormais dévolu à l'agha, nommé président du divan, à l'ancienneté, pour un mandat de deux mois seulement. Cette expérience peu viable de "république militaire" disparaît dès 1671 ; la milice confie alors le pouvoir à un dey, nommé à vie. Dès le milieu du XVII e siècle cette réforme porte ses fruits, le pouvoir se stabilise, la succession devient régulière, le dey étant élu parmi les hauts dignitaires de l'État : le khaznadji, l'agha ou le khodjat-el-kheil.

Le dey exerce la totalité du pouvoir, avec l'aide d'un conseil où siègent les hauts dignitaires, les officiers de la milice, les raïs et divers notables.

Un véritable gouvernement se constitue, avec des attributions précises : - le khaznadji, chargé des finances, premier en influence et souvent successeur désigné du dey ;

- l'agha, commandant en chef de l'armée ;

- le khodjat-el-kheil, chargé de recevoir les tributs et les revenus des terres de l'État ainsi que de l'organisation des camps ;

- le beit-el-maldji, contrôleur des successions vacantes et des habous ;

- l'oukil-el-khardj, chargé de la marine et des affaires étrangères.

Des secrétaires d'État (khodjas) dirigent les différents départements administratifs et financiers.

Trois beys gouvernent les provinces (Oran, Médéa, Constant ine). Ce système assure à l'Algérie un calme et une prospérité réels, en particulier durant la seconde moitié du XVIII e siècle.

Alger s'impose aussi à ses voisins. La sécurité à l'Ouest est assurée après les défaites infligées à Moulay Ismaël. À l'Est, la Tunisie est réduite au statut de tributaire après de nombreuses expéditions victorieuses, notamment en 1756. Les puissances européennes, pour leur part, préfèrent négocier des traités ou payer des tributs devant le constat de l'invulnérabilité algérienne face à des attaques venues de la mer (déroute des Espagnols en 1775 lors de l'expédition d'O'Reilly, s'appuyant sur trois cent quarante-quatre navires et vingt mille hommes de troupe).

A la fin du XVIII e siècle, la stabilité relative que nous venons d évoquer prend fin et l'Algérie entre dans une période de crise jusqu'en 1830.

Bastion de France.

Fondé en 1561, sur la côte de l'Algérie, près de la frontière tunisienne, par un négociant corse établi à Marseille, Thomas de Lenche. Le sultan Sélim II lui accorde, moyennant certaines redevances, le droit d'exploitation des places, ports et havres situés sur la côte de Mers-el-Kharez (La Calle), de Collo, du cap Rose, de Bône, du cap Roux à la rivière de Sevbas (Seybouse) avec la permission d'y élever des forts, batteries et établissements, ainsi que la reconnaissance du privilège exclusif de pêcher le corail dans l'étendue de cette même côte.

Capitulations.

Sous l'effet de l'alliance politique et militaire entre Süleymân et François I er, les premières capitulations furent négociées en 1536 entre Ibrahim Pacha et l'ambassadeur Jean de La Forêt, mais elles ne semblent pas avoir été ratifiées.

En revanche, les capitulations de 1569 jetèrent les bases juridiques de la présence française au Levant : Les sujets du roi acquitteraient les taxes selon les coutumes ordinaires d'entrée (soit un droit de douane limité à 5 %) et seraient placés sous la protection de leur ambassadeur et de leurs consuls établis à Istanbul, Alexandrie, Tripoli de Syrie et Alger. Dès lors, surtout après la guerre osmano-vénitienne de 1570-1573, les marchands français commencèrent à supplanter les Vénitiens dans le commerce de l'Empire. Mais de sérieux concurrents ne tardèrent pas à paraître : commerçant dans un premier temps sous pavillon français, Anglais et Hollandais obtiendront du sultan leurs propres capitulations, les premiers dès 1580 et 1583 (la Levant Company étant créée en 1581), les seconds en 1612.

Capitulations : conventions d'établissement pour les consuls et les marchands.

Capucins.

Fraction des frères mineurs ou fransciscains, établis en France en 1573 ; les capucins ont joué un rôle important dans la réforme catholique.

Carmes déchaussés.

Ordre fondé en Palestine au XII e siècle, qui s'introduit en France sous Louis IX. Au XVI e siècle, un relâchement des branches masculine et féminine de l'ordre suscite la réforme de sainte Thérèse d'Avila (qui fonde le premier couvent des Carmélites réformées en 1562) et de saint Jean de la Croix (qui fonde en 1568 les Carmes déchaussés).

Cimetière des musulmans à Marseille.

C'était à l'origine un terrain clos, situé dans une partie reculée de la ville appelée le Plan Major, qui avait été abandonné à la marine (vers 1730) par la paroisse Saint-Ferréol et séparé du cimetière de cette paroisse pour enterrer les esclaves turcs qui mouraient sur les galères. Il servait également de lieu de prières pour les marchands musulmans, assez nombreux à se rendre à Marseille au XVIII e siècle. En 1770, à la demande de certains d'entre eux, une plaque de marbre, avec une inscription indiquant que ce lieu servait à la sépulture et aux prières des musulmans, y était apposée. La clef, en l'absence de musulmans, était déposée à la chambre de commerce. La chambre avait essayé en vain de s'opposer à cette mesure. Elle proposait de leur attribuer pour leurs prières un endroit moins apparent et isolé à l'intérieur de l'arsenal. Cela choquait d'autant plus les musulmans que, dans leurs pays respectifs, au Maroc, à Alger, à Tunis et à Tripoli, les chrétiens avaient toujours joui de la liberté de pratiquer leur culte.

Compagnie d'Afrique.

Nouvelle compagnie du Bastion de France fondée en 1707 sur les ruines de la Compagnie Hély et de la Compagnie du Cap-Nègre. Jean-Baptiste Fénix était son principal agent.

Compagnie des Indes.

Le privilège de la Compagnie d'Afrique ayant expiré le 31 décembre 1718, la Compagnie des Indes, qui s'efforçait alors d'accaparer tous les monopoles commerciaux, s'était fait attribuer les concessions de la Compagnie d'Afrique. Les agents de la Compagnie des Indes étaient Huegla à Alger, Esprit de Salve au Bastion, Joseph de Salve à Bône, Fort à la Calle, La Pérouse au Cap-Nègre, Gacicy, à Collo et Taxil à Marseille. Tous ces comptoirs ont été visités par le docteur Peyssonnel, qui avait demandé en 1724 une mission dans ces contrées, à ses frais et dépens.

Après avoir aussi mal administré ses comptoirs en Barbarie qu'en Asie, la Compagnie des Indes avait cédé ses privilèges d'exploitation des concessions d'Afrique à une société fondée par un Marseillais, Jacques Auriol, au capital de 600.000 livres et privilégiée pour 10 ans à partir du 1 er janvier 1731 (arrêt du 21 novembre 1730).

Conseil de Marine.

Après la mort de Louis XIV (1 er septembre 1715), la Régence constitua divers conseils, destinés à remplacer les secrétaires d'Etat et à administrer les affaires jusqu'à la majorité de Louis XV en 1723. Le conseil de Marine, institué par ordonnance royale du 3 novembre 1715, était composé du maréchal d'Estrées, président, du maréchal de Tessé, du marquis de Coëtlogon, de MM. de Bonrepaus, Ferrand, de Vauvré, de Clairambault et La Chapelle.

Aux termes de cette ordonnance, le comte de Toulouse (Louis Alexandre de Bourbon), amiral de France, était membre de droit du conseil de Marine et le présidait quand il jugeait à propos d'y assister. La correspondance est presque toujours revêtue de sa signature en même temps que de celle du maréchal d'Estrées.

Consuls.

À l'exemple de la France et de l'Angleterre, la plupart des nations européennes ont obtenu du sultan des capitulations et elles ont pu installer des consulats dans les principales échelles de l Empire, outre une ambassade à Constantinople.

Dans une première période, ces consuls, le plus souvent nommés par les chambres de commerce (Marseille, Londres, Amsterdam), ont pour tâche essentielle de protéger les marchands de leur nation, de servir d'intermédiaires entre ces marchands et l'administration ottomane.

Avec le temps, le caractère officiel de l'ambassadeur et des consuls (à l'époque de Colbert les consuls sont nommés par le gouvernement) s'affirme progressivement : ils ne sont plus de simples défenseurs des marchands, des délégués des chambres de commerce, mais des agents détenteurs de représentativité, des fonctionnaires envoyés par les puissances dans l Empire ottoman.

Ainsi, peu à peu, l'implantation occidentale dans les principales échelles de l'Empire sur la côte méditerranéenne devient un élément où commerce et politique sont étroitement mêlés. Il ne s agit bientôt plus de défendre les intérêts des marchands étrangers face à l'administration ottomane, mais bien de se créer localement une clientèle à partir de laquelle pourra être exercée une influence politique.

N.B. : Autriche : consulat d'Alger établi en 1727. Hambourg : capitulations obtenues en 1747 à Istanbul, d'où apparition des I Iambourgeois à Alger et négociations pour établir un consul.

Cordeliers.

Religieux de l'ordre des franciscains, portant pour ceinture une corde à trois noeuds ; protégés par Saint-Louis ; rivaux des dominicains.

Droits de douane à Alger.

À l'entrée : 5 % sur les marchandises d'Europe importées par les chrétiens et les musulmans ; 12,5 % sur celles importées par les juifs.

Il y a peu de rigueur puisque les formalités se limitent à une simple déclaration verbale du négociant ; de ce fait, les prélèvements sont inférieurs à 5 % de la valeur des marchandises.

Les produits en provenance du Levant et de Barbarie sont soumis à des droits modiques de 1 à 3 %.

Certains articles dits de contrebande, fer, acier, goudron, cordages, planches, soufre, armes, sont totalement exonérés de droits d'entrée.

À la sortie : les marchandises, soit du cru, soit du Levant et de Barbarie, sont soumises à un droit de 2,5 %, à destination de l'Europe, sans distinction de nationalité ; celles à destination du Levant et de Barbarie subissent les mêmes droits qu'à l'entrée.

Les cuirs, la cire, le blé, l'orge, les pois chiches et le maïs sont totalement exonérés de droits de sortie à partir de la capitale.

Échelles.

Les échelles sont les places maritimes fréquentées par les bâtiments de commerce des puissances chrétiennes, où résidaient en permanence des négociants européens et, par extension, les ports où rirait une petite colo- nie de marchands, artisans et fonctionnaires formant une nation française, ainsi que les places commerciales non maritimes où résidait une collectivité analogue (...) en rapports étroits avec un ou deux ports débouchés d'un marché continental plus important économiquement et politiquement (Gaston Rambert, Histoire du commerce de Marseille, cité par Anne Mézin, Les consuls français au siècle des lumières, 1715-1792).

Enfants de langue.

Jeunes français qui apprenaient dans les Échelles du Levant, sous la direction des capucins français, les langues turque, arabe et grecque, pour devenir drogmans ou interprètes. (Ils devinrent les jeunes de langue, élevés au collège Louis-le-Grand.)

Hôpital royal d'Espagne à Alger.

Il est dirigé par un religieux rédempteur de l'ordre de la Trinité ou de celui de Notre-Dame de la Merci, appelé Père administrateur de l'hôpital. Tous les esclaves chrétiens, à quelque nation qu'ils appartiennent, étaient secourus dans cet établissement.

Institution consulaire.

Héritière d'une longue tradition, l'institution consulaire française à l'étranger plonge ses racines au XII e siècle, avec les premiers consulats créés par les villes italiennes telles que Pise, Gênes ou Messine, puis par Marseille au XIII e siècle, afin de protéger leurs marchands. Vers 1617, les consulats ont été érigés en offices ayant été donnés en propriété ou vendus. Un arrêt du Conseil d'État du 13 août 1675 interdit d'affermer les consulats et somme leurs prétendus propriétaires de rapporter leurs provisions dans les mains du sieur Colbert. L'ordonnance de la Marine d'août 1681 supprime en droit tout caractère de possession individuelle et fait des consuls des officiers nommés par le roi, fonctionnaires royaux au service de la nation en matière de commerce. En 1685, néanmoins, le marquis de Seignelay réunit les consulats de Levant et de Barbarie dans une ferme générale qu'il attribue à la Compagnie de la Méditerranée. Cette dernière confie la gérance des consulats avec un bail de trois ans à des sous-fermiers désireux de faire fortune le plus rapidement possible et qui provoquent de nombreuses plaintes par les droits qu'ils prélèvent. L'arrêt du Conseil d État du 31 juillet 1691 reprend les dispositions de l'ordonnance de la Marine de 1681 en attribuant au roi seul le droit de nommer les consuls. L'interdiction de négocier vient compléter ces premières mesures. Au cours du XVIII e siècle, la notion de consul, officier du roi, est unanimement reconnue.

La Porte.

Expression abrégée désignant le gouvernement ottoman. L'expression complète est la Sublime Porte (Bab-ï-Ali) qui, à l'origine, a désigné le palais du sultan ; par la suite, elle s'est appliquée au gouvernement de l'État, du

fait que celui-ci fonctionnait dans l'enceinte du palais ; à partir du XVIII e siècle, et surtout au XIX e siècle, lorsque le gouvernement a été essentiellement du ressort du grand vizir, l'expression a désigné le palais de

celui-ci, proche de Sainte-Sophie, et, par extension, le gouvernement ottoman lui-même. Les historiens l'ont utilisée, de façon anachronique, dans cette dernière acception.

Marchandises et denrées.

Importées à Alger : acier, aiguilles, alun, armes, arsenic, aspic, barracans, basins, barocos, benjoin, bois de Brésil, burnous, brocards, café, campêche, camphre, cannelle, cardes, cartes, cassonade, cauris, chapeaux, châtaignes, cinabre, civette, cochenille, conterie, cordages, coton, cotonines, couperose, couteaux, cumin, damas et damasquins, diamants, drogueries, eau-de-vie, épiceries, épingles, étain, étoffes d'or et argent (dorures), fer, fèves, fil de fer, fil d'or, fil d'archal, foutes, fruits, futaines, fustet, garance, gellamine, gingembre, girofle, glaces, gommes, grenaille, horloges, huiles, hyacinthe (confection d'), laiton, liqueurs, mâts et vergues, mercerie, miel, miroirs, mousselines, muscade, musc, noisettes, opium, orpiment, peignes, perles, planches, poignards, poivre, pommes, poisson salé, poudre, prunes, quincaillerie, réalgar, reversin, rhubarbe, riz, rocailles, safran, salpêtre, sardines, satins, savon, sel, sempiternes, sirop de violette, soie et soieries, soufre, storax, sublimé, sucre, tabac, tapis, tartre (tartat), thé, thériaque, trides, velours, verdet, vermillon, verrerie, vif argent, vin.

Exportées d'Alger : agaric, alcanettes, alun, amandes, ambre gris, arquifou, aufes (alfa), barracans, barrilles, basanes, beurre, boeufs, bois, burnous, cabassioux, cadis et cadissons, ceintures de soie, chèvres, chevaux, couscous, cordouans, coton, crin, cuivre, dattes, éponges, escayolles, fer, fèves, figues, filozelle, fromages, gommes, goudron, indigo, ivoire, légumes, lentilles, lin, lizari ou alizari (racine de), mantègue, marbre, maroquin, mendicats, millet, morfil, moutons, mulets, olives, or (poudre d'), orseille, peaux, porcs, plumes d'autruches, pois chiches, pyrèthre, raisins secs, riz, safran, saffranons, salaisons, seigle, séné, suif, sufficielis, tangoul, tibre (or de), tayoles, vermillon, vernis.

Nation.

"Le concept de nation est le confluent très intéressant de deux origines historiques : d'une part la nation d'origine médiévale telle qu'on la trouve dans les universités et d'autre part le regroupement par nation en pratique dans le monde turc" (Bruno Neveu, cité par Anne Mézin, Les Consuls de France au siècle des Lumières, p. 29, n. 1).

Nouvelle Compagnie d'Afrique.

Fondée par un édit de février 1741 au capital de 1 200 000 livres, dont 300 000 souscrites par la chambre de commerce de Marseille. Présidée par Pignon, inspecteur de commerce du Levant, elle subsista jusqu'à la Révolution et rendit au gouvernement d'importants services commerciaux et politiques.

Odjak.

Milice forte d'une dizaine de milliers d'hommes divisés en 424 détachements (odjak) comprenant de 10 à 238 hommes, cantonnés dans huit casernes, en chambrées d'une quarantaine d'hommes (201 oda), et progressant en grade et en solde du rang de oda bachï à celui de bölük bachï et finalement à celui d'agha (obtenu à l'ancienneté et pour une durée de deux mois seulement, d'où son nom de agha des deux lunes). À Alger, on maintient un recrutement exclusivement anatolien (à la différence de Tunis où il se fait parmi les kouloughlis). Des missions sont envoyées à Smyrne pour lever des volontaires. Ce flux régulier de militaires venus du centre de l'Empire contribua fortement à garder son caractère turc à l'État d'Alger.

" De Propaganda Fide".

Congrégation fondée par le pape Clément VIII (1597) à Rome, chargée par Grégoire XV (1622) de nommer des évêques et des vicaires apostoliques en pays infidèles.

Russes en Méditerranée.

Mise en mouvement par Catherine II, la flotte de la Baltique commandée par l'amiral Alexandre Orlov passe en Méditerranée et, après une escale à Livourne, assiège Modon.

Les Russes sont d'abord écrasés par les Turcs en avril-mai 1770, puis prennent leur revanche dès le 7 juillet 1770 en détruisant la flotte ottomane au repos dans le port de Tchesmé, près de l'île de Chio. La situation demeure confuse jusqu'au traité de Kaïnardji, le 21 juillet 1774, à la suite duquel la flotte russe regagne la Baltique.

Traités français.

Avec Alger : 19 septembre 1628 ; 7 juillet 1640 ; 17 mai 1666 ; 1684 ; 25 septembre 1689 ; décembre 1719 ; 16 janvier 1764 ; 29 mars 1790.

Relatifs aux concessions : 29 septembre 1628 ; 7 juillet 1640 ; 9 février 1661 ; 24 octobre 1667 ; avril 1669 ; 21 mars 1670 ; 13 mars 1679 ; 5 mai 1690 ; 1 er janvier 1694 ; 15 juillet 1714 ; 6 juillet 1731 ; 23 juin 1790.

Avec Tunis : 25 novembre 1665 ; 1672 ; 1685 ; 16 décembre 1710 ; 1713 ; février 1720 ; 1 er juillet 1728 ; 9 novembre 1742.

Relatifs au Cap Nègre : 2 août 1666 ; 28 août 1685 ; 28 juin 1699 ; 31 octobre 1700 ; 3 juin 1711 ; 13 novembre 1742.

- Relatifs à la Compagnie d'Afrique : 13 novembre 1742 ; 14 mars 1768 ; 13 septembre 1770 ; 24 juin 1780 ; 8 octobre 1782 ; juin 1790.

- Avec le Maroc : 17 et 24 septembre 1631 ; 18 juillet 1635 ; 29 janvier 1682 ; 28 mai 1767.

- Avec les Salétins : 3 septembre 1630.

- Avec Tripoli : 1662 ; 27 novembre 1681 ; 29 juin 1685 ; 1699 ; 1720 ; 9 juin 1729 ; 1752 ; 1774.

SOMMAIRE

A.E. B 1 115 Registre 1 : 1642-1686

A.E. B 1 116 Registre 2 : 1687-1692

A.E. B 1 117 Registre 3 : 1693-1698

A.E. B 1 118 Registre 4 : 1699-1704

A.E. B 1 119 Registre 5 : 1705-1715

A.E. B 1 120 Registre 6 : 1716-1720

A.E. B 1 121 Registre 7 : 1721-1727

A.E. B 1 122 Registre 8 : 1730-1732

A.E. B 1 123 Registre 9 : 1733-1735

A.E. B 1 124 Registre 10 : 1736-1741

A.E. B 1 125 Registre 11 : 1742-1746

A.E. B 1 126 Registre 12 : 1747-1749

A.E. B 1 127 Registre 13 : 1750-1751

A.E. B 1 128 Registre 14 : 1752-1755

A.E. B 1 129 Registre 15 : 1756-1758

A.E. B 1 130 Registre 16 : 1759-1762

A.E. B 1 131 Registre 17 : 1763-1764

A.E. B 1 132 Registre 18 : 1765-1766

A.E. B 1 133 Registre 19 : 1767-1769

A.E. B 1 134 Registre 20 : 1770-1771

A.E. B 1 135 Registre 21 : 1772-1773

A.E. B 1 136 Registre 22 : 1774-1775

A.E. B 1 137 Registre 23 : 1776-1777

A.E. B 1 138 Registre 24 : 1778-1779

A.E. B 1 139 Registre 25 : 1780-1782

A.E. B 1 140 Registre 26 : 1782-1783

A.E. B 1 141 Registre 27 : 1784

A.E. B 1 142 Registre 28 : 1785-1786

A.E. B 1 143 Registre 29 : 1787-1789

A.E. B 1 144 Registre 30 : 1790-1791

A.E. B 1 145 Registre 31 : 1792

Sources and references

Additional sources

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

Les chercheurs disposent d'un instrument de travail général :

Conseil international des archives. Commission française du guide des sources de l'histoire des nations, Sources de l'histoire du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord dans les archives et bibliothèques françaises. I : Archives, München, 1996, 3 vol. (1 : Archives nationales ; 2 : archives départementales, municipales et des ministères ; 3 : autres archives) : II, Bibliothèque nationale, München, 1984, 1 vol.

Cet ouvrage essentiel s'avère cependant d'un maniement complexe. Aussi avons-nous pris le parti d'en extraire les seuls éléments concernant Alger et se situant dans les limites chronologiques du présent inventaire (1642 à 1792). Ces éléments sont présentés en suivant exactement le plan et les divisions de l'ouvrage du Conseil international des archives. Quelques mises à jour, concernant en particulier les instruments de recherche, ont été effectuées.

I - ARCHIVES NATIONALES.

1. SECTION ANCIENNE.

Si l'on excepte les fonds de la Marine et des Affaires étrangères, la section ancienne des Archives nationales n'offre que des ressources assez limitées relatives à Alger.

État général des fonds, t. I, L'Ancien Régime, Paris, Archives nationales, 1978. 824 p.

État des inventaires, t. I, L'Ancien Régime, Paris, Archives nationales, 1983. 282 p.

État général des fonds, t. III, Marine et outre-mer, Paris, Archives nationales, 1980, 713 p.

État des inventaires, t. III, Marine et outre-mer, Paris, Archives nationales, 2000, 133 p.

Série G - Administrations financières et spéciales.

G 5. Amirauté. Conseil des prises.

Le chercheur consultera la notice de H.-E. Buffet. Amirauté de France, dans Guide des recherches dans les fonds judiciaires de l'Ancien Régime, Paris. 1938. p. 268-269.

G 5 5 1 Toulon : prise de navires génois par les Barbaresques.

G 7. Contrôle général des Finances.

Le Contrôleur général des Finances avait, parmi ses attributions, les compagnies de commerce. Il est, par conséquent, possible de trouver dans cette sous-série des pièces relatives au commerce de la France avec Alger et aux compagnies du Bastion de France.

Instruments de recherche :

- Répertoire numérique dactyl., revu par L. Celier ; - Inventaire analytique manuscrit des articles G 7 532-550, par Ch. Perrat, J. Monicat et A. Mirot ;

- Correspondance des contrôleurs généraux avec les intendants des provinces, 1683-1715, par A.-M. de Boislisle, Paris, 1874-1897, 3 vol.

G 8. Agence générale du clergé.

Il existe, parmi cet important fonds relatif au Clergé de France, des dossiers de pensionnés, classés par ordre alphabétique, où figurent, par exemple, ceux de Turcs " nouveaux convertis" :

G 8 220. Dossiers Alexandre (Ambroise) el Ali (Paul).

Instruments de recherche :

- Répertoire numérique imprimé, par F. Gerbaux et F. I lildesheimer. 2000 : - Index manuscrit des noms géographiques, de personnes et de matières. 1922, 290 p., par F. Gerbaux.

Séries M et MM. Mélanges.

La série M a été créée, à l'origine, par le Bureau du triage des titres instauré par la Convention, afin de recueillir les fonds d'institutions n'entrant dans aucune catégorie juridique simple. C'est ainsi qu'on y trouve des papiers provenant des ordres militaires et hospitaliers et des établissements d enseignement, des archives familiales et des cabinets de généalogistes placés sous séquestre. une partie des bibliothèques des établissements religieux supprimés. En outre. on y joignit par la suite un certain nombre de documents d'Ancien Régime entrés aux Archives nationales ou extraits de leur série d origine pour une raison ou pour une autre.

M 895-1003. Archives de l'ambassade de Malte auprès du gouvernement français : correspondance, mémoires, états et dossiers concernant la neutralité de l'ordre de Malte dans les conflits maritimes, les subsides qui lui sont accordés pour lutter contre les Barbaresques et les services rendus à la France, la conspiration du pacha de Rhodes en 1748, les affaires militaires et maritimes, la défense de l'île de Malte, la course et le commerce maritime, 1654-1789.

L'index existant permet de relever de nombreuses références utiles :

-Alger (dey d ) : M 992, n° 174-179, 1742.

-Alger (rachat de chevaliers esclaves) : M 997, n° 6-10, 1715-1716.

-Barbaresques : M 992, n° 69-102, 1724-1769 ; n° 112-115, 1740-1741.

M 1003, n° 53-54, 1723-1753.

-Bône : M 997, n° 41-42, 1725.

Séries K et KK. Monuments historiques.

Vaste collection factice au contenu extrêmement varié, cette série renferme un certain nombre d'articles concernant Alger, en particulier :

K 1355. Expédition navale française contre Alger, 1683-1684.

Série X. Parlement de Paris.

Dans cette énorme masse documentaire (26 786 articles) peuvent se trouver quelques procédures concernant les compagnies de commerce et les négociants français établis à Alger.

Série Z 1D. Amirauté de France.

Pour toute recherche dans ce fonds, il est indispensable de consulter au préalable la notice de H.-F. Buffet, Amirauté de France dans le Guide des recherches dans les fonds judiciaires de l'Ancien Régime. Paris. 1958. p. 257-266.

2. FONDS MINISTÉRIELS ANCIENS.

Fonds ancien et moderne de la Marine (jusqu'en 1S70).

Le fonds de la Marine conservé aux Archives nationales est divisé en deux parties : les séries anciennes, affectées de cotes à lettres simples, qui contiennent les documents de l'Ancien Régime depuis le milieu du XV IIe siècle environ jusqu'en 1789 ; les séries modernes, désignées par des cotes à lettres doubles, qui correspondent à la période postérieure à 1789.

L'exploration de cette masse documentaire est facilitée par quelques instruments de travail généraux :

- L'État général des fonds conservés aux Archives nationale, tome III. Paris. 1980. p. 13-255.

- L'État sommaire des archives de la Marine antérieures à la Révolution (Paris. 1898), rédigé par Didier Neuville, qui constitue un répertoire numérique de toutes les séries anciennes. Cet état est doublement précieux. d'abord parce que pour certaines séries ou sous-séries, il n'existe aucun autre inventaire. ensuite parce que le répertoire de chaque série ou sous-série est précédé d'une introduction substantielle et très documentée, qui en analyse le contenu et donne de nombreux renseignements sur l'histoire des institutions d'où sont issus les papiers considérés. Toute recherche dans les séries anciennes de la Marine doit donc être menée, en premier lieu, à partir de cet état.

- On pourra consulter également l'étude succincte d'Étienne Taillemite intitulée Les Archives de la Marine conservées aux Archives nationales (Vincennes, Service historique de la Marine, 1991, 127 p.). qui donne un bref historique des archives, une analyse sommaire du contenu des séries et la liste des instruments de recherche permettant de les exploiter.

Série A. Actes de pouvoir souverain.

Consacrée aux Actes du pouvoir souverain, cette série se subdivise en cinq sous-séries. Elle est constituée par une collection incomplète de textes législatifs et réglementaires concernant les diverses activités du secrétaire d'État à la Marine : édits, ordonnances, lettres patentes, arrêts du Conseil, règlements divers, etc.

Exemples de documents concernant Alger :

A 1 3, n° 9 1617, 15 février. Lettres patentes portant autorisation à tous les sujets du roi de négocier sur les côtes de Barbarie (copie).

A 1 35, n° 26

1699, 5 septembre. Ordonnance qui défend aux commandants des vaisseaux du roi de rester mouillés plus d'une journée dans la rade d'Alger.

A 1 19, n° 69

1682, 31 mars. Ordonnance portant défense aux sujets du roi de commercer avec la ville d'Alger (copie).

A 1 24, n° 99 1687, 17 septembre. Arrêt qui ordonne qu'il sera payé à ceux qui feront la course contre les corsaires d'Alger trois mille livres pour chaque vaisseau et mille cinq cents livres pour chaque barque armée en guerre qu'ils prendront (copie).

Série B. Service général.

Intitulée Service Général, cette série est extrêmement importante, à la fois par son volume matériel et par son intérêt historique. Elle est divisée en huit sous-séries de contenu fort différent.

B 1. Décisions : 102 articles [1683-1789].

Exemples de documents :

B 1 1 (1715), f° 294 : Capture de trente-trois Espagnols, passagers sur un bâtiment français, par un corsaire d'Alger.

B 1 25 (1718), f° 219 : Mort du dey d'Alger.

B 1 45 (1720), f° 415 : Projet d'arrêt supprimant tous les droits perçus dans les échelles du Levant et de Barbarie par les consuls de France. B 1 84 (1777), f° 271 : Naufrage d'un corsaire algérien sur les côtes du Languedoc.

B 2. Ordres et dépêches : 444 articles [1662-1790]. Exemples de documents :

B 2 3 (1666), f° 176 : Ordre du roi rétablissant la liberté du commerce avec Alger. B 2 26 (1673), f° 459 : Rançon du fils du dey d'Alger, esclave à Malte.

B 3. Lettres reçues : 803 articles [1628-1789].

Il s'agit de la correspondance reçue par le secrétaire d'État de la Marine et provenant des officiers en service dans les ports, des autres secrétaires d'Etat, du Contrôleur général des Finances, des intendants des genéralités du royaume et enfin de toutes les autorités diverses et des particuliers qui entretenaient, à un titre quelconque des relations avec la Marine.

Exemples de documents : B 3 30 (1678), f° 284-252 : Corsaires de Tunis et d'Alger. B 3 296 (1723), f° 304, 306, 321 : Révolte survenue à Alger. B 3 338 (1730), f° 234 : Déclin de la pêche du corail. B 3 525 (1755), f° 318, 335-341 : Capture d'une galiote barbaresque. B 3 564 (1764), f° 20, 23, 80, 82 : Libération et renvoi à Alger de galériens turcs.

Instruments de recherche : - État sommaire des Archives de la Marine..., p. 79-146. - Inventaire des Archives de la Marine, Série B, Service général, t. 4. 5, 6, 7, Paris, 1899-1963.

B 6. Galères : 144 articles [1292-1759].

Consacrée aux galères de France - qui constituaient un corps autonome au sein de la Marine royale -, cette sous-série est loin de renfermer tous les documents se rapportant à ce type de bâtiment. Les soixante-seize premiers articles contiennent les ordres et dépêches du secrétaire d'État de la Marine relatifs au service des galères et au fonctionnement de l'arsenal de Marseille jusqu'à la suppression du corps, en 1748. Les autres articles sont constitués d'éléments assez disparates : lettres, notes et mémoires divers émanant des intendants des galères et des officiers civils et militaires de ce corps, employés à terre ou embarqués, documents relatifs aux constructions navales, aux chiourmes et même à la comptabilité. En revanche, la correspondance concernant les campagnes des galères a été partagée assez arbitrairement entre B4 et B 6.

Dans cette sous-série, on pourra trouver des documents se rapportant aux missions de surveillance maritime et de garde des côtes remplies par les galères de France contre les corsaires, ainsi que des pièces relatives aux esclaves " turcs" appartenant aux chiourmes de ces bâtiments.

Instrument de recherche : - État sommaire des Archives de la Marine..., p. 231-242.

B 7. Pays étrangers, commerce, consulats : 546 articles [1261-1802].

Instruments de recherche : - État sommaire des Archives de la Marine... p. 243-305. - Inventaire des archives de la Marine. Sous-série B7, pays étrangers, commerce, consulats, par E. Taillemite et Ph. Henrat. I (articles 1-20). Paris. 1965. 567 p. : II (articles 21-47), Paris, 1965. 628 p. : III (articles 48-63). Paris. 1966. 455 p. : IV (articles 64-75), Paris. 1966. 447 p. : V (articles 76-89), Paris, 1979, 585 p. ; VI (articles 90-103), Paris, 1980, 598 p.

Série C. Personnel.

Cette série, intitulée Personnel, est en réalité assez disparate et l'on y trouve des éléments très variés. Elle est subdivisée en huit sous-séries.

C 7. Dossiers individuels. Exemple de documents : Dossier d'André-Alexandre Lemaire consul de France à Alger puis en Morée (C 7 178). Instruments de recherche : - État sommaire des Archives de la Marine... p. 567-573. - Fichier alphabétique des officiers de plume, analogue à celui qui existe pour les officiers de vaisseau, établi par M mes Tour et Giroux sous la direction de O. de Prat et É. Taillemite. - Fichier alphabétique par noms de navires des rôles d équipage conservés dans la sous-série C 6. - Inventaire alphabétique dactylographié sur fiches, par É. Taillemite.

Série JJ. Archives du service hydrographique de la Marine.

Ces archives sont extrêmement importantes, aussi bien par leur volume matériel que par leur intérêt historique.

L'importance de ce fonds, la diversité des documents qu'il renferme, le respect des classements antérieurs ont conduit à le subdiviser en plusieurs sous-séries qui, très souvent, contiennent des documents sans grand rapport avec les questions purement hydrographiques, mais intéressant l'histoire de la Marine dans ses aspects les plus variés.

2 JJ. Papiers personnels d'hydrographes : 118 articles [1517-1846]. Exemples de documents : 2 JJ 26 n° 1. Papiers Chabert. Journal depuis l'arrivée à Alger jusqu'au départ de Tunis, 1764. 2 JJ 46 n° 1-2. Idem. Construction de la carte des côtes de Barbarie, s.d.

Instruments de recherche : - Répertoire numérique dactylographié par É. Taillemite ; inventaire analytique manuscrit rédigé vers 1860 par le capitaine de vaisseau Leps (ne concerne que les articles 1 à 59).

Fonds ancien des Affaires étrangères (jusqu'en 1793).

Sous-série B 1. Correspondance consulaire.

Cette série, versée aux Archives nationales par le ministre des Affaires étrangères en 1932-1933, provient des archives du Bureau des consulats du secrétariat d'État de la Marine (sous-série Marine B 7 ), démembrées à la suite de la création du ministère des Relations extérieures, le 14 février 1793.

Elle renferme la correspondance au départ de ce Bureau entre 1736 et 1793 (B 1 1-74), ainsi que la correspondance à l'arrivée, classée par postes consulaires, depuis le début du XVII e siècle jusqu'à la Révolution.

Une partie de la correspondance à l'arrivée provient directement de postes consulaires installés en Afrique du Nord ou dans le Levant, dont celle d'Alger, objet du présent inventaire.

Instruments de recherche : - État général des fonds conservés aux Archives nationales, tome III, Paris, 1980, p. 260-263. - Correspondance consulaire. Consulats. Mémoires et documents. Répertoire numérique des sous-séries B I et B III, par M. -M. Carof, Paris, 1982, 81 p.

3. FONDS PARTICULIERS.

Série AP. Archives personnelles et familiales.

Des fonds de caractère familial et politique conservés à l'origine dans la sous-série AB XIX forment le noyau initial de cette série, créée en 1949. Elle accueille maintenant, outre les fonds familiaux et politiques entrés par voies extraordinaires, les fonds d'architectes et de scientifiques.

Outre l'index général sur fiches et le t. IV de l' État général des fonds et de l' État des inventaires, on consultera : Archives privées. État des fonds de la série AP, t. 1 (1 à 315 AP), par Ch. de Tourtier-Bonazzi et S. d'Huart, Paris, 1973.

90 AP. Archives du château de Saint-Fargeau.

Propriétaires du château à partir de 1715, les Le Peletier l'enrichirent de leurs archives.

- 4 Mi 32 (90 AP 32). d. 1 - Lettre d'Henri IV à des princes étrangers et instructions d'ambassadeurs, 1597-1616. Dont Constantinople, Égypte, Alger.

- 4 Mi 36 (90 AP 36), d. 2 - Papiers de Michel Le Peletier de Souzy : Alger, Constantinople, 1684-1686 et s.d.

Instrument de recherche :

- Archives du château de Saint-Fargeau. Inventaire, par Y. Lanhers, Paris, 1981.

Série MC. Minutier central des notaires.

Le minutier central des notaires de Paris conserve des documents du XVI e au XIX e siècle concernant des Français établis en Afrique du Nord ou, inversement, des ressortissants d'Afrique du Nord établis ou négociant en France.

Il existe au minutier central un fichier concernant les pays étrangers dans lequel les références relatives aux pays d'Afrique du Nord sont au nombre d'une trentaine.

Parmi ceux-ci, on peut noter la présence de plusieurs actes relatifs au Bastion de France, une déclaration faite par le chargé d'affaires du dey d'Alger (21 messidor an VII, XVIII, 969), la création d'une compagnie pour la pêche au corail sur les côtes de Barbarie (26 août 1600. XIX. 242), l'apprentissage d'un Maure chez un ouvrier en drap de soie à Paris (8 juin 1638, XV, 102).

Série Mi. Microfilms.

On ne trouvera ci-dessous que les microfilms de complément, les microfilms de sécurité gardant leur cote d'origine.

122 Mi 1-3, 5.

Documents provenant de la Bibliothèque nationale d'Espagne à Madrid, de la Real Academia de la Historia à Madrid et des Archives générales de Simancas, XVI-XVIII e siècles.

Il s'agit, dans la quasi-totalité, de correspondances concernant les rapports entre le Maroc, l'Algérie, et l'Espagne et le Portugal.

223 Mi 1.

Mémoires et documents concernant Alger et l'Algérie (XVII-XVIII es siècles) conservés aux Archives du ministère des Affaires étrangères sous les cotes Mémoires et documents - volumes 12 et 13 -. On y trouve des copies de traités et conventions, des rapports, des lettres, des notes et des mémoires proprement dits, 1604-1789. [Voir aussi C.A.O.M. 4 MiOM.].

228 Mi 1-49.

Ce fonds dénommé " Archives turques d'Algérie" représente une collection de quatre cent cinquante registres provenant de l'ancien service de l'Enregistrement et des Domaines d'Alger, écrits à la fois en arabe et en turc. Il a été rétrocédé, après microfilmage, au gouvernement algérien en 1967 : registres du beit-el-mal (228 Mi 1-11) ; registres du beylik (228 Mi 12-49). [Voir C.A.O.M. 15 MiOM].

369 Mi 1-4.

Correspondance des consuls de France à Alger avec la chambre de commerce de Marseille (Archives de la chambre de commerce de Marseille, JJ 1338-1371), 1602-1790.

473 Mi E.

Mercier, Histoire de Constantine (Algérie) des origines à 1871, Constantine, J. Marles et F. Biron, 1903, VI-730 p., cartes, planches h.t., index.

Série N et NN. Cartes et plans.

Il s'agit de cartes extraites des séries de plans.

Exemples de documents :

N III Algérie 3. " Plan de Gigery [Jijel] aux Algériens", XVIII e siècle, sans éch., ms.

N III Algérie 1 1-3. Plan d'Alger, 3 p., XVIII e siècle.

N III Algérie 4. " Topographica representatio barbarici portus et urbis munitus Oran...". 1732.

4. CENTRE DES ARCHIVES D'OUTRE-MER (C.A.O.M.) Aix-en-Provence.

Fonds du Gouvernement général de l'Algérie (G.G.A).

Série A. Consulats de France à Alger, Bône, Oran, 1686-1835.

La série A du gouvernement général de l'Algérie regroupe la partie la plus importante du fonds du consulat de France à Alger, le reste étant conservé au Centre des archives diplomatiques de Nantes.

Cette série ne commence qu'en 1686, les pièces antérieures ayant été brûlées lors des bombardements d'Alger par Duquesne en 1682-1683. Le seul document connu ayant échappé à cette destruction est un registre intitulé " Registre des actes et contrats passés à la chancellerie du Consulat de France à Alger" couvrant la période d'avril 1579 à septembre 1582.

L'intérêt de la série A est avant tout d'ordre économique.

Exemples de documents :

1 A 1-136 : Consulat de France à Alger, 14 février 1686-31 décembre 1830.

3 A 1-6 : Vice-consulat de France à Oran, 24 janvier 1732-30 mars 1826.

1 AA 1-75 : Registres du consulat de France à Alger.

1-33 : Mains courantes des actes pris en chancellerie, 28 février 1686-31 août 1830.

35-37 : Mains courantes des arrêts, ordonnances, règlements, etc. 26 février 1731-octobre 1768.

40-42 : Mains courantes des expéditions de passeport aux corsaires algériens, 19 janvier 1737-26 mai 1827.

50-51 : Mains courantes des manifestes d'entrées et sorties des bâtiments français, 22 mars 1783-29 juillet 1831.

55-58 : Mains courantes des passeports et certificats délivrés aux passagers des bâtiments français, 21 janvier 1769-5 août 1831.

70-71 : Mains courantes des actes d'état civil, Alger, 3 juillet 1714-31 décembre 1830.

75 : Modèles d'actes et formules.

Microfilm : C.A.O.M., 45 MiOM.

Instrument de recherche :

Inventaire analytique détaillé partiel dactylographié, sans index. n° 1003, par Ch. Uthéza.

Série B. Agences des compagnies d'Afrique, XVIIIe siècle-1828.

Cette série rassemble les papiers des compagnies commerciales marseillaises établies sur la côte algérienne et principalement ceux de la Compagnie royale d'Afrique, établie par l'édit du 22 février 1741, supprimée en 1794 et remplacée par l'Agence d'Afrique. Elles étaient concessionnaires du commerce des laines, des cuirs, des céréales et du corail. Ces documents, conservés au consulat de France et qui suivirent les archives de ce dernier au gouvernement général, ne couvrent que la période allant de 1750 à 1828, les archives antérieures s'étant égarées lors des changements de sociétés ou ayant été détruites, comme lors des bombardements d'Alger par Duquesne ; il convient alors de se reporter aux archives de la chambre de commerce de Marseille.

L'intérêt de cette série, principalement d'ordre commercial et économique, s'étend également aux rapports entre les compagnies et les autorités locales, à la situation politique de la régence et à l'histoire maritime.

B 1-35 : Correspondance et envois du siège social de Marseille, 1750-1828.

1 B 1-30 : Agence d'Alger, 1758-1827.

3 B 1-34 : Agence de Bône, 1766-1828.

4 B 1-9 : Agence de Collo, 1780-1798.

5 B 1-19 : Agence de La Calle, 1724-1827.

10 B 1-2 : Copies de pièces diverses figurant dans les sous-séries précédentes, 1694-1821.

1 BB 1-9 : Registres de correspondance de l'agence d'Alger, 1762-1824.

Microfilm C.A.O.M., 46 MiOM.

Instrument de recherche :

Inventaire analytique dactylographié, par Ch. Uthéza, 1971, n° 1004.

Série MiOM. Microfilms.

Instrument de recherche :

Répertoire des microfilms conservés au C.A.O.M., n° 1251.

Microfilms de complément.

1 MiOM.

1-70 : Alger : titres de habous, établissements religieux, mosquées, sanctuaires, corporations, inventaires après décès, registres de comptabilité, XVIII e-XIX e siècles (ancienne série Z du fonds du gouvernement général de l'Algérie, Archives nationales d'Algérie).

Les originaux de ce microfilm réalisé en 1967-1968 se trouvent aux Archives nationales d'Algérie.

4 MiOM.

1-8 : mémoires et documents concernant Alger et l'Algérie.

1 : Ministère des Affaires étrangères, mémoires et documents vol. 12-13.

2-7 : Correspondance du consul anglais Robert St John à Alger, 1830-1836 (Public Record Office, Londres).

8 : mémoires des consuls français à Alger, Lemaire et Vallière (fonds privé) : " Mémoires sur la forme du gouvernement d'Alger et sur les moeurs et facultés des peuples qui en habitent le royaume", copie de 1773 ; " Observations sur la régence d'Alger, détails historiques" de Vallière ; Récits des événements survenus au capitaine Barbe de Marseille, commandant la bombarde la Fortunée, XVIII e siècle.

10 MiOM.

1 : Manuscrit du marquis de Tobalosso, mémoire sur Oran 1500-1738 (Bibliothèque nationale Paris, ms. espagnols 3219).

12 MiOM.

1-2 : Documents turcs relatifs à l'Algérie (Archives de la présidence à Istanbul, ms. 4788) ; microfilm de l'ouvrage de Aziz Ilter, Les Turcs en Afrique du Nord, 1936.

15 MIOM.

1-55 3 : Algérie, registres de la période turque (ancienne série ZZ du fonds du gouvernement général de l'Algérie, Archives nationales d'Algérie).

Les originaux de ce microfilm réalisé en 1966 se trouvent aux Archives nationales d'Algérie.

12-49 (reg. 1-386) : Registres du beylik, 1667-1874 (en arabe et en turc).

1-11 (reg. 1-64) : Registre du beit-el-mal : opérations du beit-el-mal, 1699-1877 (en arabe).

50-55 (numérotation diverse) : Registres divers : impôts des tribus, gestion de l'odjak (garnison, fortification), course, beit-el-mal, habous, 1634-1831 (en turc et en arabe).

Instruments de recherche :

A. Temimi, Sommaire des registres arabes et turcs d'Alger, Tunis, 1979, 115 p., index des matières, noms de personnes et d'institutions, lieux (Publications de la Revue d'histoire maghrébine, vol. 2) ; " Archives historiques algériennes. Inventaire analytique du fonds ottoman, 1058-1279h 1648-1862", Archives nationales, n° 8-9, 1980 (en arabe).

Voir aussi au Centre historique des Archives nationales, à Paris, 228 Mi.

En complément, pour la période turque de l'histoire algérienne, on consultera avec profit C.A.O.M., 12 Miom.

16 MiOM.

1-7 : Série C du gouvernement général de l'Algérie : pièces originales, copies de documents relatifs à l'Afrique du Nord réalisées en Espagne et en Italie (microfilmage complet).

Voir aussi A.N. Paris, 247 Mi.

23 MiOM.

Documents conservés en Provence.

4 : mémoires de Césaire-Philippe Vallière, ancien consul de France à Alger et Tripoli, sur l'échelle de Tripoli, 1785-1788.

Registre des Turcs qui sont sur les galères de France au 1 er avril 1682 (Musée du Vieux Toulon).

5-8 : documents relatifs à la Compagnie d'Afrique, à la pêche, à l'esclavage et aux relations commerciales avec la régence d'Alger, 1798-1827 (Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 14 M 2/1 23).

II - ARCHIVES DÉPARTEMENTALES ET MUNICIPALES.

1. ALPES-MARITIMES.

Série E. Fonds Luce, XVII e-XVIII e siècles.

La maison de commerce Charles Luce eut des activités importantes en relation avec le bassin méditerranéen.

Instrument de recherche :

Répertoire numérique dactylographié.

2. BOUCHES-DU-RHÔNE.

9 B 1-300. Amirauté de Marseille et des mers du Levant, 1540-1792.

Instrument de recherche :

Répertoire numérique par R. Busquet, Marseille, 1932, 470 col., index noms de lieux et personnes (suppl. dactylographié, 4 p., pour 9 B 273-300).

Série C.

C 2176-4748 : Intendance de Provence, XVII e-XVIII e siècle.

On trouve des documents concernant la Compagnie d'Afrique, le commerce avec les échelles, les corsaires et pirates au XVIII e siècle.

Instrument de recherche :

R. Busquet, Répertoire numérique imprimé de la série C, Marseille, 1934, 299 col.

Série E.

14 E Fonds Coriolis.

14 E 611, 638-648.

Compagnie du corail, 1559-1560.

À noter : comptabilité et cahiers d'opérations avec comptoirs de Barbarie (Bastion de France en particulier) pour le XVI e siècle, procès pour les XVI e-XVII e siècles.

14 E 722-723.

Documents relatifs aux galères de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem et à la guerre contre les Turcs, 1455-1673.

D'autres documents de ce fonds intéressent la course et les galères royales.

Instrument de recherche :

Répertoire numérique manuscrit, index personnes, lieux et matières.

201 E Registres d'état civil de l'arrondissement de Marseille.

Mortuaires des navires et des colonies.

201 E 2527.

Mortuaire du Bastion de France [en Algérie], 1683-1688.

Notaires.

C'est là une des sources les plus importantes du commerce marseillais (près de douze mille registres pour l'ensemble des études de Marseille) de la fin du XIII e au XIX e siècle.

Instrument de recherche :

Répertoire dactylographié par fonds et fichiers par lieux et noms des notaires.

Les fonds notariaux d'Aix, Berre et Marignane, cotés 301-310E, sont conservés à l'annexe des Archives départementales à Aix-en-Provence.

Série H.

50 H Trinitaires de Marseille.

50 H 30 : Liste d'esclaves rachetés, XVII e-XVIII e siècles.

50 H 80 : Bureau de la rédemption des esclaves, XVII e-XVIII e siècles.

51 H Trinitaires d'Arles.

51 H 99 : Liste d'esclaves rachetés, XVII e-XVIII e siècles.

3. CHARENTE-MARITIME.

Série B.

On trouvera dans une dizaine d'articles (B 5581, 5584, 5587, 5654, 5656, 5663, 5665, 5669, 5674, 5678, 5759, 5761, 5934) émanant de l'amirauté de La Rochelle (XVII e-XVIII e siècles), des renseignements sur le rachat des captifs, le commerce avec la Barbarie, les mesures sanitaires ainsi que des rapports de capture de navires par des corsaires.

Instrument de recherche :

Inventaire analytique dactylographié des articles B 5580-5687 avec index des personnes, lieux, matières et navires.

4. HAUTE-CORSE.

Série P.

19 P 1/1 195.

Registres de dépêches ministérielles et ordres supérieurs au commissaire de la Marine en Corse, relatifs, par exemple, aux Barbaresques, aux esclaves corses en Afrique du Nord, à la pêche au corail, 1768-1784, an V-1900.

Instrument de recherche :

Recueil d'analyses, avec index, des deux premiers registres 1/1 et 1/2, par J. Lacroix.

5. CÔTE-D'OR.

Série F.

32 F Fonds Vogüé.

32 F 208 : lettre relative à la libération de Didier Brulart, esclave à Alger. 32 F : 1799 mémoire sur l'application d'un édit royal sur la nationalité des drogmans, XVIII e siècle.

Instrument de recherche :

Archives départementales de la Côte-d'Or. Répertoire numérique de la série F. 32 F Fonds Vogüé, par F. Vignier, Dijon, 1975.

6. HAUTE-GARONNE.

Série B.

B 1881.

Injonction aux consuls des villes maritimes de la province du Languedoc d'établir des bureaux de santé qui procéderont à la vérification des barques venant de Barbarie en raison de la peste. 1663.

B 1938.

Défense de commercer en Méditerranée sous peine de confiscation des vaisseaux et de mort pour les capitaines, 1716.

B 1945.

Règlement de la navigation des bâtiments sur les côtes de Barbarie et du Levant, 1727.

7. HÉRAULT.

Série C.

Le commerce de grains, de munitions, de draps manufacturés en Languedoc, le rachat des captifs et la course sont les objets principaux des articles de cette série intéressant Alger.

Exemples de documents :

C 2697 : Rachat des captifs d'Alger : lettre de Théodore Niel, provincial de l'ordre de la Merci, à Toulouse, décembre 1785.

C 2886 : Blés fournis par la Compagnie royale d'Afrique à Marseille, 1746.

Série H.

50 H Pères de la Merci de Montpellier.

Les mercédaires étaient attachés au rachat des captifs chrétiens en Barbarie (XVII e-XVIII e siècles).

Exemples de documents :

50 H 70 : Comptabilité du dépôt des esclaves. 50 II 71-75 : Livre de la recette et de la dépense des esclaves, 1699-1788.

8. LOIRE-ATLANTIQUE.

Série EE.

EE 267.

Lettre imprimée du ministère de la Marine sur les dispositions à prendre pour maintenir la bonne intelligence entre les corsaires algériens et les bâtiments français, 1750.

9. PYRÉNÉES-ORIENTALES.

Série B.

3 B Amirauté de Collioure.

Instrument de recherche : Inventaire analytique imprimé.

III - ARCHIVES MINISTÉRIELLES.

1. MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES.

Direction des Archives et de la Documentation.

a) Archives diplomatiques (Paris).

Correspondance politique et correspondance politique des consuls (des origines à 1896).

Instruments de recherche :

Archives du Ministère des Affaires étrangères. État numérique du fonds de la correspondance politique de l'origine à 1871, Paris, Imprimerie nationale, 1936. 510 p.

Mémoires et documents.

Instruments de recherche :

- Inventaire sommaire des archives du département des Affaires étrangères. Mémoires et documents, fonds divers. Paris, Imprimerie nationale, 1892, 460 p. Cet inventaire recense les volumes pour la période allant des origines à 1814. - MD Algérie Vol. 1-16. 1542-1845.

Affaires diverses politiques (jusqu'en 1897).

Instruments de recherche :

- État numérique (dossier par dossier) dactylographié au fur et à mesure des travaux d'inventaire actuellement en cours.

- Pour les fonds non classés, il existe un simple relevé numérique des cartons.

- Le fonds des Affaires diverses politiques (A.D.P.) est constitué par les dossiers de moindre importance ou traitant d'affaires particulières, qui n'ont pas été reliés dans la correspondance politique.

A.D.P. France :

- carton 8 dossier 200 : Esclaves français rachetés en Barbarie, 1750-1785.

- carton 12 dossier 279 : Prise d'Oran par les Espagnols, 1732.

Autres fonds.

Dossiers de la Direction du personnel.

Il pourra être utile, à bien des égards, de consulter les dossiers personnels des agents diplomatiques et consulaires qui ont servi en Afrique du Nord et au Proche-Orient.

Instruments de recherche :

Répertoires numériques dactylographiés ou manuscrits.

b) Archives des postes diplomatiques et consulaires (Nantes). Alger (consulat).

Si la majeure partie des archives anciennes du consulat de France à Alger, fondé en 1564, est conservée au Centre des Archives d'outre-mer à Aix-en-Provence où elle a été versée avec le fonds du gouvernement général de l'Algérie, les Archives diplomatiques possèdent cinquante et un cartons et registres provenant de ce poste.

La correspondance ancienne, pour les années 1585 à 1798, a fait l'objet d'un inventaire analytique. Les volumes contiennent essentiellement les dépêches échangées avec le secrétariat d'État à la Marine, les registres de chancellerie étant conservés à Aix.

1*22* Correspondance générale, 1585-1798.

23*25* Journal d'Alger, 1755-1818.

26*27* Minutier de la correspondance échangée avec le secrétariat d'État à la Marine, 1782-1786.

28* Minutier de la correspondance au départ. 1772-1788.

Instrument de recherche :

Pascal Even. Papiers du consulat de France à Alger : inventaire analytique des volumes de correspondance du consulat de France à Alger, 1585-1798, Paris, Imprimerie nationale, 1988, IX-202 p.

Constantinople (ambassade).

Les archives rapatriées de l'ambassade de France à Constantinople constituent l'un des fonds essentiels de Nantes, tant par le volume que par la richesse des informations fournies. L'ancienneté des relations avec l'empire ottoman, la situation privilégiée qu'occupait Constantinople dans la politique étrangère de la France d'Ancien Régime, l'étendue enfin de l'empire ottoman expliquent cette importance.

Instruments de recherche :

L'essentiel du fonds est consultable grâce à l'instrument de recherche suivant : R. Mantran, Constantinople ambassade, 1528-1914, 1947, 116 p. dactyl. Les inventaires particuliers seront indiqués à la suite des séries auxquelles ils se reportent.

2. MINISTÈRE DE LA DÉFENSE.

a) Service historique de l'armée de Terre.

Série A. Ancien Régime.

Les opérations navales menées par les Algériens ou dirigées contre eux sont signalées dans quelques correspondances.

Vol. 251 : combat naval entre les Français et les Turcs lors de l'expédition contre Alger (24 juin 1664).

Vol. 792, 1241, 1417 : mouvements ou prises faits par la flotte d'Alger. Vol. 2739 : attaque de navires algériens par quatre vaisseaux français, 30 octobre 1734, p. 196.

Les opérations qui aboutirent à la reprise d'Oran sur les Espagnols sont mentionnées dans les volumes 2048, p. 186 (21 mars 1707) ; 2104, p. 85, 86, 141, 142 (avril 1708) ; 2015, p. 42, 123, 414 (mars-avril 1708) ; le volume 2768 signale p. 62 les luttes entre des factions rivales à Oran (15 janvier 1734).

Deux expéditions des Espagnols sur Alger sont rapportées dans le volume 3704, p. 17-27 (juillet-août 1775) et dans le carton A450b : bombardement d'Alger en 1784.

Archives du Génie.

Les archives du Génie concernent l'ensemble des pays côtiers de la Méditerranée.

La partie la plus importante du fonds concerne l'Algérie. Ces archives présentent une partie iconographique remarquable (plans de ville, d'ouvrages, cartes).

Dépôt des Fortifications. Article 8 section 1.

Mémoires, plan et projets annuels de fortifications et bâtiments militaires (construction, entretien courant, réparations et devis estimatifs) classés par ordre alphabétique de place et ordre chronologique.

Alger, 1669-1870 (21 cartons).

b) Service historique de la Marine.

Archives centrales.

Série BB 7. Marines étrangères.

BB 7 8.

Documents divers. Mémoire sur Alger, 1791 [par M. de Kercy, consul à Alger ; copie d'un document des Affaires étrangères] et extraits. Lettres du commandant de la Marine à Toulon, de Flotte, au sujet de l'abus des présents offerts aux princes barbaresques. 14 janvier 1792 (copie).

Service historique de la Marine à Toulon. Prises, 1674-1859.

IV - ARCHIVES DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE.

1. CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA ROCHELLE.

Seules sont classées les archives du XVIII e siècle. Parmi elles, quelques pièces sont relatives à la course barbaresque (algérienne et salétine. c. XVIII. d. 8, pièces 6337-6338 ; 6340-6341 ; 6343-6348 ; 1751-1753 ; 1763-1767), aux mesures sanitaires à respecter pour les navires en provenance du Maroc et des états barbaresques (ibid., pièce 6339, 1751), et la signature d'une convention avec la régence d'Alger (ibid., pièce 6349, 1790).

Instruments de recherche :

État sommaire dactylographié, inventaire analytique détaillé.

2. CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE MARSEILLE.

Série J.

Affaires du Levant et de Barbarie : traités de paix et de commerce avec la Turquie et les puissances barbaresques ; personnel diplomatique et consulaire de France au Levant et en Barbarie ; lettres des ambassadeurs de la Porte ottomane ; lettres des consuls, vice-consuls, chanceliers et drogmans ; lettres de la nation française et des députés de la nation (par échelle) ; comptes d'administration (par échelle) ; commerce du Levant et de Barbarie (généralités et par échelle) ; dettes des ambassadeurs.

Instrument de recherche :

Répertoire numérique des Archives de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille, tome I, Archives antérieures à 1801 : fonds particuliers de la Chambre, par J. Reynaud, Marseille, 1947.

Microfilm partiel de la série J : Archives nationales, Paris, 369 Mi 1-4 (correspondance des consuls de France à Alger avec la chambre de commerce de Marseille).

Série L.

En particulier : L. I : Bureau de la santé, 1693-1792.

L. III : Compagnie royale d'Afrique, 1741-1793.

L. IV : Agence d'Afrique, an II-an IX.

L. IX : Fonds Roux, 1728-1843.

L. XI : Fonds de Barbarin, 1619-1879.

L. XV : Fonds Raymond Bruny, 1705-1731.

Instrument de recherche :

Répertoire numérique des Archives de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille, tome II, Archives antérieures à 1801 : fonds annexes de la Chambre, par F. Rebuffat, Marseille, 1965.

V - ARCHIVES RELIGIEUSES.

LAZARISTES (Congrégation de la mission).

La congrégation fut instituée à Paris en 1625.

Les archives des provinces françaises, conservées à Paris (95, rue de Sèvres), accessibles après accord de l'archiviste, renferment des journaux et correspondances d'Alger et Tunis (1636-1827), ainsi que des copies d'archives consulaires de Tunis.

Les archives de la congrégation se trouvent à Rome (via di Bravetta, 159, 00164 Roma). Des archives sont également conservées à Istanbul et Salonique.

VI - BIBLIOTHÈQUE NATIONALE.

1. DÉPARTEMENT DES MANUSCRITS, FONDS OCCIDENTAUX.

Pour une bibliographie exhaustive des catalogues se rapportant aux différents fonds occidentaux, on consultera : Mérigot (Lydia) et Gasnault (P.), Les Catalogues du Département des Manuscrits. Manuscrits occidentaux, Paris, Bibliothèque nationale, 1974, in-8°, VIII-103 p.

L'ensemble des manuscrits français (cinquante-cinq mille volumes) se divise actuellement en deux grandes séries :

- le fonds français,

- le fonds des nouvelles acquisitions françaises.

a) Fonds français.

- Bibliothèque nationale. Département des Manuscrits. Catalogue des manuscrits français. Ancien fonds... Paris, Firmin-Didot, 1868-1902, 5 vol in-4°, IX-783, 810, 800, 226 p. [cotes 1 à 6170].

- Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits français... Paris, E. Leroux, 1895-1897, 9 vol. in-8°, XII-412, XII-637, X-445 ; XII-654, XVI-517 ; XII-562 ; XII-561 ; XVIII-673 ; XIV-458 p. [cotes 6171 à 33264].

Index :

Vidier (Alexandre) et Perrier (Paul), Table générale alphabétique des Ancien et Nouveau fonds (n° 1-33264) et des nouvelles acquisitions (n° 1-10000), Paris, 1931-1948, 6 vol. in-8°, II-415, 395, 315, 400, 391, 375 p.

5561. Mélanges XVI e-XVIII e siècles f. 44-45 : lettre autographe signée Sébeville, concernant le bombardement d'Alger par Duquesne, 1 er juillet 1683.

6180. " Recueil de plans" de villes et de places fortes françaises et étrangères XVIII e siècle.

n° 26 : Golfe de Bougie.

n° 27 : "Golfe de Bonne".

n° 33 : Alger.

6431. Papiers de l'abbé G. -Th. Raynal. - XVIII e siècle. f. 1-12 b : " Mémoire sur la Compagnie royale d'Afrique où l'on discute les principes de son établissement...".

6553. Recueil de pièces historiques des XVI e et XVII e siècles. f. 223-226 : " Relation succincte de ce qui s'est passé en la rade de la ville d'Alger en Afrique, depuis l'arrivée du sieur Marquis de Martel... avec l'escadre des bateaux qu'il commandait". Paris. S. Mabre-Cramoisy, 1670. Pièce imprimée.

8025.

" Collection de pièces originales sur la Marine... minuttés de la main de Colbert et du marquis de Seignelai, son fils, pendant les années 1669-1677", XVII e siècle. f. 37-41 b : expéditions contre les corsaires. Lettres et ordres divers, 1669-1677.

8027. " Collection de pièces originales sur la marine...". XVII e siècle. f. 2-141 : "Correspondance et ordres divers pour la Marine de Levant. Matériel. Flottes qui partent et naviguent sur l'Océan. 1669". À propos des corsaires de Barbarie (f. 82). Tunis. Alger et Tripoli (f. 109), Alger et Salé (f. 127).

8028.

" Collection de pièces originales sur la marine...". XVII e siècle. f. 1-99 : "Expéditions contre les corsaires. 1669. Lettres et ordres divers". 1669-1671.

8031.

" Collection de pièces originales sur la marine...". XVII e siècle. f. 2 : lettre de Louis XIV sur la libération de cent trois forçats invalides dont vingt ont "offert de mettre des turcs en leur place". 4 août 1674. f. 3 : Lettre de Seignelay sur le même sujet. 4 août 1674.

8032.

" Collection de pièces originales sur la marine...". XVII e siècle. f. 24-25 b : lettre de Louis XIV à de Vivonne. Novembre 1675. À propos des " vaisseaux de Hollande commandéz par Ruyter... Il pourra passer à Alger pour essayer de faire quelque traité avec le gouvernement de cette ville... ". f. 327-333 : règlement des galères du roi. À propos des Turcs employés sur les galères.

9710.

Histoire et géographie universelles, par Claude Delisle. Géographie et cosmographie. XVIII e siècle. f. 59-71 b : " De la Barbarie". f. 133-143 b : notes sur l'Égypte et l'Afrique du Nord.

10654. Recueil de copies de pièces. XVII e siècle. f. 68-69 : " Privilège pour faire en cire et exposer en public les ambassadeurs de... Maroc,... Alger,... et autres, etc., 31 mars 1688".

10780. Lettres écrites par le pacha de Tripoli au comte de Maurepas, à l'abbé Bignon. à Louis XV et à Rouillé ; par le dey d'Alger et par " Omao cheikh en Galilée" au comte de Maurepas ; par le dey de Tunis à Rouillé : par un " esclave

Tripolitin" ; par des " esclares mahométans à Toulon", avec leurs noms ; par un Turc au " comte de Jouy" ; par le " gouverneur de Babilonne et Bassora" ; par des Arabes aux " esclaves Turcs à Marseille", et réponses faites par le comte de Maurepas, Louis XIV, Rouillé et le comte de Jouy. 1744-1753. Traductions, avec quelques transcriptions et minutes. XVIII e siècle. - 40 f.

11316. Recueil de lettres et de pièces sur la marine et les colonies françaises au XVII e siècle.

f. 60 : extrait du registre du Conseil d'État où il est question des " corsaires d'Alger". Signé Colbert. 17 décembre 1687.

11332. " Règlemens, traités, mémoires aïans rapport au service de la marine, commerce maritime aux colonies, etc.". 1715-1730. XVIII e siècle.

p. 93-112 : traité de commerce entre la régence d'Alger et la Compagnie du Bastion de France. 6 avril 1718.

p. 491 : corsaire d'Alger.

Recueil de copies de traités de paix entre les princes chrétiens, le sultan des Turcs, les deys d'Alger et beys de Tunis. (XV e-XVII e siècles) - XVII e siècle. 512 p.

12218. Copies et traductions de lettres diplomatiques concernant les relations de la France et des États Barbaresques. 1715-1743. XVIII e siècle. 189 p.

13372. " Observations de divers ports, aveq les mouillages, faict par le sr De Cogollin, capitaine d'un des navires de Sa Majesté". Nombreuses cartes des ports de la partie occidentale de la Méditerranée. XVII e siecle. 38 f.

14113. " Recueil des présents faits par le Roy en pierreries, meubles, argenteries et autres, à commencer en l'année 1669 jusques et compris l'année 1714...". XVII e-XVIII e siècles. f. 305-306 b : " Alger". 1684-1717.

14118. " Mémoires de Mr. de Sainctot, introducteur des ambassadeurs". XVIII e siècle. f. 117-124 : " Audience à Hadgi Giafer Aga ambassadeur du Divan d'Alger, à Versailles 1684".

15466. Mélanges. XVI e-XVII e siècles. f. 231-235 : projet d'une tentative contre Alger, avec un plan en couleur du port et de la ville.

15645. Recueil de mémoires divers concernant le règne de Louis XIV. XVII e siècle.

f. 328-391 b : " Recit tres veritable de tout ce qui s'est passé depuis le depart de Toulon de l'Armée de sa Majesté commandée par Monsieur Le Duc de Beaufort, et le retour de la mesme armée de Gigery aux Isles d'Hieres, 1664".

15884. Recueil de traités de paix conclus par la France avec divers pays. Copies. XVI e-XVII e siècles. f. 195-198 b : traité entre Marseille et Alger. 1614.

16633. Cérémonies du règne de Louis XIV, d'après le journal de Mr. de Sainctot. 1666-1671 et 1682-1691.

XVII e siècle. f. 372-375 : " Audiance donnée a Hadgi Giafer aga, Ambassadeur du Divan d'Alger a Versailles, 1684".

17857. Extraits de traités de paix, principalement des règnes de Louis XIII et Louis XIV. 1444-1692. Copies.

XVII e siècle. f. 570-570 : " Extrait du traité de paix entre le roiaume de France et la ville et roiaume d'Alger, 17 may 1666".

f. 570- b-571 b : " Extrait du traité fait entre le roi de France et la ville d'Alger etc. pour le retablissement du negoce et de la pesche du corrail du 11 mars 1679". f. 571 b : " Extrait du traité fait du consentement du roi de France entre la ville d'Alger et le sieur du Sault auquel il est permis de s'aller establir au bastion de France en Barbarie, le 23 avril 1684".

f. 571 b-573 : " Extrait des articles de la paix accordée par le chevalier de Tourville au nom du roy au Bacha, Divan et milice d'Alger, signez le 25 avril 1684".

f. 573 b-575 : " Extrait du traité de paix pour cent ans entre l'empereur de France, etc... et le Pacha, Dey et Divan, etc. d'Alger le 24 septembre 1689".

18996. " Voyages de Hongrie et de Gigery en Afrique 1664".

XVII e siècle. f. 61-125 b : " Recit tres veritable de tout ce qui s'est passé depuis le départ de Toulon, de l'armée de sa Majesté, commandée par monsr. le Duc de Beaufort. Et le retour de la mesme armée, de Gigery aux Isles d'Hières. 1664".

f. 186-247 : " Relation de Gigery faicte au Roy par Monsieur De Gadagne".

19019. Recueil de pièces historiques concernant l'Angleterre, la Sicile et Alger. XVII e-XVIII e siècles.

19799. Mélanges d'histoire militaire et navale.

XVII e siècle. f. 66-71 b : " Relation de ce qui s'est fait devant Alger par l'Armée navale du Roy ; commandée par le sieur du Quesne, Lieutenant Général des armées navales de France". Pièce imprimée, 13 octobre 1682.

f. 72-77b : " Relation de ce qui s'est passé à l'attaque de la ville d'Alger, par l'Armée navale du Roy, sous le commandement du marquis du Quesne Lieutenant des Armées navales de Sa Majesté". Pièce imprimée, 27 juillet 1683.

21604. Collection Nicolas Delamare. Religion. XVIII e siècle.

f. 303-304 b : " Liste des esclaves chrétiens rachetez dans las Royaumes de Maroc et d'Alger en 1728 et 1729 par les Reverends Peres Germain Beguin et Jean Olive, Commissaires Généraux députez de la Congregation de l'Ordre de Notre-Dame de la Mercy, Rédemption des Captifs, du Couvent de Paris". Imprimé.

f. 305-306 : " Ordre de la procession des captifs rachetés au Royaume d'Alger, au mois de Novembre de l'Année 1729, par les Religieux Maturins de l'Ordre de la Sainte Trinité". Imprimé.

f. 306-306 b : " Liste des chrétiens captifs flamands, rachetés au Royaume d'Alger, par les Religieux Maturins, députés de l'Ordre, au mois de Novembre 1729".

21776. Collection Nicolas Delamare. Commerce. XVII e-XVIII e siècles.

f. 241-242 b : " Arrest du Conseil d'Estat du Roy, qui Restablit les Appointements des Consuls, et Vice Consuls des Echelles de Levant et de Barbarie, à Commencer du premier Aoust 1720". Imprimé.

22769. Collection Dangeau. Marine. XVII e-XVIII e siècles.

f. 191 : " Galères". État des mouvements des galères contre les corsaires de Barbarie. 1660-1668.

22770. Collection Dangeau. Marine. XVII e-XVIII e siècles.

f. 105-107 b : lettre de Forbin, Toulon, 14 août 1696. A propos d'une campagne en Méditerranée, Alger, Malte, etc.

22771. Collection Dangeau. Marine.

22799. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont, 1652-1684. XVII e siècle.

f. 10-11 : lettre contenant la nouvelle de la prise de Gigeri. 1664. f. 54-57 b : lettre du chevalier de Saint-Genies, " les galères de Malte ont coulé a fonds deux vaisseaux de Tripoly...". 1680.

f. 72-73 b : lettre du chevalier de Saint-Genies à propos d'une incursion des Algériens sur la côte près de Toulon. 1681. f. 101-102 b : lettre du chevalier de Saint-Genies, à propos d'Alger. 1682.

f. 107-108 b : lettre de Gombaud, à propos d'Alger. 1682. f. 111-112 b : lettre du chevalier de Saint-Genies, à propos d'Alger. 1682. f. 139-139 b : lettre de Sebeville, à propos des Turcs, d'Alger et de Tripoly. 1684. f. 141-142 b : lettre de Rigord, à propos d'Alger. 1684.

f. 200-200 b : lettre du chevalier de Saint-Genies à propos des " Turcs d'Alger qui sont aux galères". 1684. f. 235-236 b : lettre à propos d'Alger. 1684. f. 269-269 b : lettre de Sebeville, à propos d'Alger. 1684.

22800. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont. 1685-1689. XVII e siècle.

f. 35-36 b : lettre du chevalier de Saint-Genies, à propos de Girardin, de Tripoli, Tunis, Alger, Constantinople, Tétouan. 1685. f. 51-51 b : lettre à propos de Tunis, d'Alger. 1685.

f. 59-60 b : lettre de Saint Amans, à propos de Tripoli, du siège de Tunis par " les deux freres Aly et Mahomet... dans le dessein d'en chasser les Turcqs..." et d'Alger. 1685. f. 75-76 b : lettre de Saint Amans, à propos de l'empire Ottoman. 1685.

f. 173-174 b : lettre de Bégon, à propos de la révolte des janissaires à Candie ; de Tunis et d'Alger. f. 260-260 b : lettre de Rigord, à propos de Tunis et Alger ; " on voit que tout s'achemine à une paix...". 1689.

22801. Collection Dangueau. Lettres à Cabart de Villermont, 1690-1691. XVII e siècle.

f. 1-10 b : lettres à propos de la mort de Girardin, ambassadeur à la Porte ; à propos d'Alger. 1690. f. 22 : lettre de Toulon. 1690 " il arrira icy Dimanche au soir un raisseau d'Alger qui a apporté un Ambassadeur qui vient confirmer la paix...".

f. 110-111 b : lettre de Courcelle, à propos d'un tremblement de terre à Constantine ayant découvert un grand nombre de jarres en terre. 1691. f. 129-131 b : lettre de Begon, à propos d'un tremblement de terre à Constantine et " des jarres pleines de médailles d'or". 1691.

22802. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont, 1692. XVII e siècle. f. 157-158 b : lettre de Cuilloire, donnant des nouvelles d'Alger. Tunis, Constantinople. f. 214 : " Monsieur Du Sault... attend des ordres de la Cour... pour retourner à Alger...".

22803. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont, 1693. XVII e siècle. f. 5 b-6 b. 13-13 b : lettres à propos du tremblement de terre du 9 janvier 1693 en Méditerranée.

22804. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont, 1694. XVII e siècle. f. 104-105 b : lettre de Guilloire, à propos de la guerre entre Alger et Tunis, dans laquelle Tripoli et le roi du Maroc prennent parti.

f. 208 b-209 : nouvelles de Tunis et Alger. 1694. f. 327-330 b : lettres où il est question de la prise de Tunis par les Algériens : de la découverte d'une statue antique entre Tripoli et Alexandrie.

22808. Collection Dangeau. Lettres à Cabart de Villermont. 1700. XVIII e siècle.

f. 54 b-55 : lettre de Guilloire " on a changé de Dey... a Alger..." avec des nouvelles de Tunis et du Maroc. f. 196-197 b : lettre à propos de la Barbarie et des Turcs : guerre entre Alger et Tunis.

22809. Collection Dangeau. Lettres originales adressées à Cabart de Villermont, 1700. XVIII e siècle. f. 91 : " On fait le procès a Malthe au général des galeres qui n'a pas été a l'abordage des vaisseaux d'Alger pendant le calme". 1700.

22810. Collection Dangeau. Lettres originales adressées à Cabart de Villermont, 1701. XVIII e siècle. f. 331 b : à propos de Tripoli, d'Alger, de Tunis et du Grand Seigneur. 1701.

22812. Collection Dangeau. Lettres originales adressées à Cabart de Villermont, 1703. XVIII e siècle. f. 95 : note à propos du transport à Alger de " machines pour en nettoyer le Port que les Algeriens ont demandees".

f. 266 b : à propos d'un vaisseau français venant d'Alger " portant des chevaux que le Divan de ce Royaume envoye au Roy" et " rapporte que cet estat est tout a fait disposé a maintenir la paix avec la France, et qu'il paroist fort porté a declarer la guerre aux Anglois".

25164. " Memoires touchant le négoce et la navigation... Dressé à Amsterdam au mois de Juin 1699".

XVII e siècle. f. 57 b-59 : " La Barbarie".

f. 59-67 b : " Mer Méditerranée".

f. 43-51 b : " De l'Etendûe du commerce de Ligourne... Echelles du Levant. Smire... Alep... Seyde, Tripoly, le reste de la Côte, et l'Isle de Chipres... Alexandrie et le Caire... Tripoly de Barbarie... Tunis... Alger".

25280. Recueil de mélanges sur le " Mahométisme" et sur les relations des chrétiens avec l'Orient, par Antoine Galland. f. 298 : traité entre Denis du Sault, ambassadeur de France, et " Ismael Pacha, Baba Hassan", etc... Alger, 1679.

Collections diverses.

Collection Clairambault.

Clairambault (1651-1740), avant d'être généalogiste des ordres du roi sous Louis XIV et Louis XV, travailla tout jeune dans la bibliothèque de Colbert. Ses papiers, concernant surtout l'histoire de France, entrèrent à la Bibliothèque en 1792, dont des mémoires et correspondances diplomatiques (copies et originaux) réunis pour l'instruction du dauphin et des papiers de Colbert (1663 à 1681).

Bibliothèque nationale, Catalogue des manuscrits de la Collection Clairambault par Philippe Lauer, Paris, E. Leroux, 1923/1952, 3 vol. in-8°, 431, 437, XXXVI, 422 p.

292. " Suitte de l'inventaire des tiltres, Memoires, Lettres, Negociations, Instructions et Traitéz... la pluspart tirés des Manuscrits de la Bibliothèque du Roy, que l'on distingue par Mss de Brienne et Mss de Bethune, de la Bibliothèque, de Mr. Colbert etc...". XVIII e siècle.

408. Recueil. XVII e siècle. f. 386-387 : lettre du P. Sébastien Brugière de la mission d'Alger et de Jean Barreau, " consul pour la nation françoise en Algers", adressée à la reine, avec des nouvelles d'Alger. Vers 1646.

444. Recueil. XVII e siècle. f. 103-108 b : " Reglement sur les charges du Bastion et de ses deppendances...Reglement du Bastion de France en Barbarie". s.d

501. Recueil. XVII e siècle. f. 407-413 : relation du bombardement d'Alger, signée Renau, 3 juillet 1683. f. 467-483 b : " Articles de la paix accordée par le chevalier de Tourville, au nom du Roy, au Bacha, Dey, Divan et milice d'Alger. Signez le 25 avril 1684". Imprimé. 1684. f. 887-889 b : copie en français de la harangue de l'envoyé d'Alger, " Mehemet Hemin". le 26 juillet 1690. avec la réponse du roi.

515. Recueil. XVII e siècle. f. 1-17 b : " Articles de la paix accordée par le Chevalier de Tourville au nom du Roy, au Bacha, Dey, Divan et milice d'Alger. Signez le 25 avril 1684". Imprimé. 1684.

873. Recueil. XVII e siècle.

f. 200-201 : mémoire de Bertet sur la prise d'un vaisseau vénitien. l' Europe, par les pirates d'Alger. 1676.

880. Recueil. XVII e siècle.

f. 143-153 b : " Relation de l'entreprise de Gigery" en 1664. 1665.

1017. " Mémoires, lettres aux autres pièces sur la colonie du St Sacrement a la Plata, sur la Chine et la Turquie". Papiers de l'abbé Bernou. XVII e siècle.

f. 61-62 b : lettre de Pétis de La Croix à Clairambault. " A la Rade d'Alger, ce 8 septembre 1682".

f. 63-64 b : lettre de Tripoli. 30 juin 1685. Récits des événements. f. 65-67 : lettre d'Alger, " au bord du Vaillant". 24 août 1682. Récit des événements.

1153.

Recueil. XVIII e siècle.

f. 116-119 b : "Relation succinte de ce qui s'est passé en la Rade de la Ville d'Alger en Afrique, depuis l'arrivée du Sieur Marquis de Martel... avec l'escadre des Vaisseaux qu'il commandoit". Imprimé. 1670.

Collection Colbert (Cinq Cents de Colbert et mélanges Colbert).

Les papiers de Colbert furent vendus à la Bibliothèque du roi en 1732. Les manuscrits modernes furent divisés en deux séries (les autres étant répartis dans les divers fonds correspondant à leur matière) :

- les Cinq Cents de Colbert (recueils déjà constitués dans la propre bibliothèque de Colbert) ;

- les Mélanges Colbert (collection factice de quatre cent cinquante-quatre volumes et cartons) ;

Instruments de recherche : - Bibliothèque nationale, Catalogue des manuscrits de la collection des Cinq Cents de Colbert, par Charles de La Roncière, Paris, E. Leroux, 1908, in-8°, 384 p. ;

- Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits de la collection des Mélanges de Colbert, par Charles de La Roncière et Paul-Martin Bondois, ... Paris, E. Leroux, 1902-1922, 2 vol. in-8°, XXII-555, 323.

1) Cinq Cents de Colbert.

126.

Recueil de " diverses expeditions et depesches... des années 1666 et 1667". XVII e siècle.

f. 24 b-25 : lettre du duc de Beaufort où il est question de Tunis et d'Alger. Janvier 1666. f. 37 b-40 b : lettre du duc de Beaufort où il est question " des traités de Tunis et d'Alger, l'advantage qui reviendrait de la rupture de la barbarie avec l'Angleterre..., le choix du Sieur Joubert pour l'affaire d'Alger...". Février 1666.

f. 41 48 : " Instruction au Sr... s'en allant en la ville d'Alger de la part de Mr le duc de Beaufort". Février 1666.

203. Divers mémoires concernant la Marine et le commerce. XVII e siècle. f. 111-112 : extrait des registres du Conseil d'État " pour mettre dans les vaisseaux tous les Turcs et renegats qui se troureront".

204. Recueil de lettres et mémoires. XVII e siècle.

f. 143 b-144 : lettre au consul de la nation française à Alger. f. 338 b-340 : lettre au sieur Du Bourdieu consul à Alger. f. 492-518 : expédition du duc de Beaufort à Gigery. 1664. f. 537-538 : traductions par Pétis de La Croix (le père) des lettres du contrôleur du Divan d'Alger. 1665.

f. 541-549 : convention avec Alger, signée par le commissaire général des armées navales François Trubert. 1666. f. 551-552b : " Estat du nombre des esclaves de la nation française qui sont detteneus icy en Alger".

2) Mélanges Colbert.

5.

Recueil de pièces et copies de pièces relatives aux relations de la France avec la Turquie, Alger et l'Italie. XVII e siècle.

f. 39-44 b : " Memoire sur le Royaume d'Alger, de son estendue et gouvernement. Année 1666".

f. 46-49 : " Lettres du Diran d'Alger. Interprétation du Turc". Novembre 1665. f. 50-53 : " S'il est avantageux à la France de faire alliance avec le roy d'Alger".

f. 54-61 : " Traité de Paix entre la France et Alger, traduit en mot à mot sur les deux originaux turcs l'un en parchemin ou est le signe et cachet du Bacha ou Beglerbey, et l'autre en papier ou est le cachet du diran ou bien du secretaire". Traduit par Pétis de La Croix (le père). 17 mai 1666.

107.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 338-339 b : note sur les armements contre les Barbaresques. 1662.

107 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 631 : note du capitaine de vaisseau Espare d'Alger, 1662.

108.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 841 : " Des Articles principaux de la paix faitte entre les holandois et la doane d'argers". En marge : " Traduction d'unne lettre hollendoisse faite a Majorque".

115.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 19-20 b : lettre de M. de Rominhac, gouverneur du Bastion de France en Algérie. 1663.

116.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 54-64 : croisière du chevalier Paul sur les côtes d'Alger, 1663.

f. 270-275 b : lettre du chevalier Paul, au sujet de l'Afrique du Nord. 1663.

122.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 677-678 b : lettre de " Jacques Charuel, intendant militaire de la campagne de Gigery. De Gigery, le 20 juillet 1664".

123 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 571-572 b : lettre d'un anonyme, proposant la création d'un ordre militaire à établir en Algérie.

f. 839-840 b : lettre du lieutenant Lavignerre, du camp de Gigery. 2 septembre 1664. f. 898-899 : lettre de J. Dumoulin, du camp de Gigery, le 13 septembre 1664.

f. 1041-1042 b : lettre de H. Podevits, du camp de Bohanitz, le 29 septembre 1664. à propos de la guerre contre les Turcs.

125.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 332 : lettre d'Honnoré Bérard, à Esprit Bérard, de Marseille. Alger, 12 novembre 1664. Nouvelles sur les derniers événements.

128.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 259-259 b : mémoire écrit " en Algers" le 12 janvier 1665, relatif à la prise de Gigery par le dey.

136.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 16-18 b : lettre de Nicolas Arnoul, où il est question des Turcs. Marseille, janvier 1666. f. 228-228 b : lettre de Audris, de Tanger, janvier 1666.

f. 346-351 : lettre d'Arnoul, où il est question de galériens turcs. Marseille, février 1666.

137 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 635 : rapport sur l'arrivée dans la Manche de vingt frégates turques. 1666. f. 845-846 b : lettre d'Arnaud. Alger, 20 mai 1666.

145.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 182-183 b : lettre du chevalier Paul, sur son retour d'Alger, Septembre 1667.

f. 200-203 b : lettre du cardinal de Vendôme, où il est question de la Barbarie. 1667. f. 484-487 : lettre de Trubert, avec des nouvelles d'Alger, 1666, à laquelle est jointe une lettre du divan d'Alger en français, signée par " Romadan arucheman" [interprète], adressée à Trubert concernant la course.

147.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 339-339 b : lettre d'Arnoul concernant le Levant, Tunis et Alger, notamment le commerce. 1668.

f. 425-503 b : lettres d'Arnoul sur la Turquie, Alger, Tunis et le Levant. 1668. f. 561-562 : lettre de Trubert sur la Barbarie.

f. 581-582 b : lettre de Pierre Formont sur la Barbarie. f. 601-605 b : lettre d'Arnoul sur les Turcs, Candie et Alger, 1668.

148.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 277-280 b : mémoire de Jacques Arnaud à Colbert sur le rétablissement du Bastion de France à Alger et réponse de N. Arnoul. Mai 1668.

148 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 569-570 : lettre de Dubourdieu, d'Alger, au sujet de la prise de vaisseaux français par les corsaires en Méditerranée orientale. 9 septembre 1668.

f. 714-714 b : lettre de Arnoul au sujet d'Alger, 20 septembre 1668. f. 777-779 b : lettre de Arnoul sur Alger et Tunis. 25 septembre 1668.

149.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 132-133 : lettre de Trubert, de Marseille, à propos d'Alger, Candie et les corsaires en Méditerranée. 20 octobre 1668.

f. 196-198 : lettre d'Arnoul, de Marseille, à propos de Turcs pour les galères, et de l'affaire d'Alger, 27 octobre 1668.

f. 234-235 : lettre d'Arnoul, de Marseille. Corsaires d'Alger et de Tunis. 29 décembre 1668.

f. 317b-318 : lettre d'Arnoul, de Marseille. Corsaires d'Alger, Tunis et Tripoli. 3 novembre 1668.

f. 469-470 b : lettre de Gourdan, jésuite, à propos de musulmans établis en France, en Languedoc, Guyenne et Normandie, leur fausse conversion au christianisme et leur trafic avec la Barbarie. Marseille, 6 novembre 1668.

f. 486 : lettre des échevins de Marseille. Pirates d'Alger et de Tunis. 15 novembre 1668. f. 611-616 : lettre d'Arnoul, de Marseille, à propos d'Alger, de musulmans établis en Guyenne et Languedoc, du bey de Tunis. 24 novembre 1668.

f. 661-664 b : lettre d'Arnoul, de Marseille. Affaire d'Alger ; à propos des musulmans établis en France. 27 novembre 1668.

f. 690-690 b : lettre d'Arnoul, de Marseille. Prise de navires par Tunis et Tripoli et rapports avec Alger et Tunis. 8 décembre 1668.

150.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 106-106 b : lettre de Trubert sur les corsaires de Barbarie. 1669.

150 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 972-973 b : lettre de Jean Le Vacher au sujet des rapports entre la France et Alger, 27 mars 1669.

151 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 523-527b : lettre du duc de Beaufort où il est question d'Alger, de Tunis, de Tripoli et de l'exécution à Tunis du français Durand. 15 avril 1669.

f. 550-551 : lettre du cardinal de Vendôme à propos d'une barque d'Alger échouée sur les côtes de Languedoc et le retour du duc de Vivonne d'Alger, pour l'exécution du traité de paix. 15 avril 1669.

152.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 42 : note de Colbert à Berthelot sur la prise par les corsaires d'Alger d'un " vaisseau chargé de Noirs venant du Cap vert". 4 mai 1669.

153.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 478 : lettre de Montaut à propos de la prise par les Turcs d'Alger d'un navire français. Cadix, 1669.

153 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 492-492b : lettre du duc de Beaufort, où il est question des Turcs en Méditerranée. 1669.

156 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 565-567 b : lettres relatant les opérations de la flotte anglaise contre Alger, Bougie, etc... 1671.

157.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 348-349 : lettre de Colbert de Terron au sujet de vaisseaux brûlés dans le port d'Alger.

167.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 200 : prise d'un vaisseau sur Alger.

f. 361-362 : lettre de Bellinzani recommandant le sieur Darvieu pour être nommé consul à Alger sur le souhait des intéressés du Bastion de France. 23 février 1674.

f. 468 : extrait d'une lettre du sieur Magy, directeur de la Compagnie du Levant à Marseille, concernant une barque d'Alger armée de cinquante corsaires turcs, prise au port de Collioure. 24 mars 1674.

170.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 349 : " Extrait d'une lettre écrite au Sieur de La Fontaine de Marseille le 4e septembre 1675 par un de ses associez au bastion de France". Sur Alger.

173.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle. f. 274 : extraits des lettres de marine du 8 avril 1676 : un mémoire venu d'Alger.

176.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 13-13 b : extrait de la lettre du sieur Dubourdieu, consul à Alger, sur les " ravages" des corsaires, avec les noms des Français qui ont été rendus par les corsaires d'Alger, 28 octobre 1664.

f. 28-29 : relation de N. Arnoul sur les affaires maritines en Méditerranée. f. 124-125 : liste des vaisseaux de guerre présentés " en la rivière de Sallée" et appartenant à ce lieu, suivie d'une liste de vaisseaux d'Alger.

176 bis.

Correspondance de Colbert. XVII e siècle.

f. 519 : note sur deux vaisseaux d'Alger qui ont " salué le pavillon de sa Majesté avec toutes sortes de defference".

f. 618-618 b : lettre du roi au sieur Arnault pour lui dire " de revenir incessamment a Marseille" suite à " mésintelligence qui s'est formée entre les interessez en la compagnie du bastion de France" et lui. 1672.

f. 620 : lettre du roi au sieur Dubourdieu pour lui dire de faire connaître aux Ministres du Divan d'Alger, " que la presence du sieur Arnault intéressé en la compagnie du Bastion est nécessaire à Marseille pour rendre ses comptes a ladite Compagnie".

b) Nouvelles acquisitions françaises.

Faisant suite au fonds français, ce fonds réunit les manuscrits entrés à la Bibliothèque nationale de 1862 à nos jours.

On y trouvera plusieurs textes en langue turque et arabe, notamment dans les manuscrits se rapportant à l'histoire de l'Afrique du Nord, qui sont assez nombreux : rapports entre la France et les Etats barbaresques (Bastion de France, captifs, Duquesne, Samson Napollon, traités et des descriptions des pays).

- Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits français. Nouvelles acquisitions françaises, Paris, E. Leroux, 1899-1918, 4 vol. in-8°, XXII-520, XVI-464, XX-382, XXXi-743 p. [cotes 1 à 11353].

- Bibliothèque nationale. Nouvelles acquisitions [latines et françaises] du Département des Manuscrits pendant les années... Inventaire sommaire, par... Paris, E. Leroux (puis H. Didier), in-8°, 237 p. (Extraits de la Bibliothèque de l'École des Chartes : 1913-1947) [cotes 11354 à 13004 et 22811 à 24218]. [Index sommaire.]

- Bibliothèque nationale. Département des manuscrits. Nouvelles acquisitions françaises 1946-1957. N° 13005 à 14061 et 24219 à 25100, Paris, 1967, In-8°, 717 p. [Index sommaire.]

- Bibliothèque nationale. Nouvelles acquisitions [latines et françaises] du département des Manuscrits... Inventaire sommaire, Paris, [Bibliothèque nationale), In-8° (Extraits de la Bibliothèque de l'Ecole des Chartes). [Index sommaire.]

Index.

- Vidier (Alexandre) et Perrier (Paul). Table générale alphabétique des Ancien et Nouveau fonds (n° 1-33264) et des Nouvelles acquisitions (n° 1-1000), Paris, 1931-1948, 6 vol. in-8°, II-415, 395, 415, 460, 391 et 375 p.

892.

Recueil. XVIII e siècle. f. 1-161 b : " Traduction littérale d'un Manuscrit arabe, intitulé Ghezerrat Âroudg we Khair-ed-din, les Pieux Exploits d'Âroudg et de Khair-ed-din, fondateurs de l'Odgeac d'Alger" par Venture de Paradis.

f. 178-187 : " Traduction d'un poeme, en Idiome barbaresque fait a l'occasion du Bombardement d'Alger par les Danois, dans le mois de Juillet 1770".

2481.

Correspondance du comte de Vivonne, premier gentilhomme de la Chambre du roi, puis capitaine général des galères et lieutenant général ès mers de Levant. 1654-1666.

XVIII e siècle.

f. 49 : lettre à propos de l'échange d'un galérien contre un Turc. 1665.

f. 90-90 b : traduction d'une " lettre du Divan d'Alger" à propos de la restitution de prisonnier, adressée à Colbert. 1663.

f. 101-112 b : lettres du duc de Beaufort à propos de navires partis pour Alger, 1665. f. 170 : lettre du roi à propos de l'envoi du " sieur Trubert a Alger avec le Sieur Arnaut pour conclurre un renouvellement d'alliance entre mes sujects et les Bacha, divan et milice dudict Alger...". 17 février 1666.

f. 198 : lettre du roi où il est question des corsaires de Barbarie. 19 mars 1666.

f. 211-211 b : lettre de Colbert où il est question d'Alger, 2 avril 1666.

f. 215-216 b : lettre du roi où il est question d'Alger, 7 avril 1666.

f. 221-221 b : lettre de Colbert où il est question des corsaires de Barbarie. 13 avril 1666.

2558.

Pièces sur le règne de Louis XV. Copies. Traités politiques et de commerce, mélanges diplomatiques. 1687-1735.

XVIII e siècle.

f. 35 : " Renouvellement du traité entre la France et la République d'Alger". 26 janvier 1718. f. 36-42 : " Traité entre les Puissances d'Alger et la compagnie du Bastion du 6 avril 1718".

f.50-55 : "Articles et conditions de Paix, accordez par nous Dusault, Envoyé extraordinaire et plénipotentiaire de... Louis XIV... aux tres illustre Dey, Pacha, Divan et Milice de la ville et Royaume d'Alger".

f.213-214 : "Ordre que la Seigneur Abdy Pacha [Kurd Abdi] Dey d'Alger a donné le 5 juillet 1731 au Sieur Fenix directeur de la Calle pour empecher les habitants du Colle de falcifier leur cire et couper leur cuir".

f.215 : "Ordre que la Seigneur Abdy Bacha Dey d'Alger a donné ce Jourd'huy 5 juillet 1731 au Sieur Jean Baptiste Fenix directeur de la Calle pour qu'il le fasse signiffier aux gens de Tabarque afin qu'ils ne passent pas leurs limittes dans la pesche du Corail qui sont seulement les Mers de Tunis".

f.216 : "Ordre du Seigneur Dey d'Alger du 17 juillet 1731 a l'Aga de Bougie et a celui de Gigery pour empecher que les cuirs et cires soient transportés a Tabarque au lieu d'estre vendus a la Compagnie d'Affrique confomement aux traités".

2559.

Pièces sur le règne de Louis XV. Copies. Traités politiques et de commerce. mélanges diplomatiques. 1687-1735.

XVIII e siècle.

f.86-89 : "Traité de paix de l'Empereur avec la République d'Alger, 1733".

f. 92 : "decret du Roy Catholique concernant l'entreprise formée pour le siège d'Oran ; a Séville le 6 juin 1732".

f. 94-104 : "Relation de l'Expedition d'Oran entreprise par les troupes de S.M.C. au mois de Juin 1732 sous le commandement de M. le Comte de Montemar".

9134.

Papiers de Venture de Paradis, professeur à l'École des langues orientales. Notes sur les États Barbaresques.

XVIII e siècle.

f.1-49 b : "Barbarie-Tunis, Alger et Tripoli". Notes générales.

f.50-99 b : "Quelques notations chronologiques de l'histoire d'Alger... Les Deys d'Alger...

Industrie et commerce d'Alger... Usages particuliers à Alger... Revenus du Dey et des Grands officiers... Composition du Gouvernement d'Alger..".

f. 100-176 : "Notes historiques, politiques et diplomatiques sur Alger. Traité, redevances. tributs".

9137.

Papiers de Venture de Paradis.

XVIII e siècle.

f.1-25 b : "Memoire. Necessité d'encourager en France l'Etude des Langues orientales ; Moyen sur et facile d'y parvenir, avantages réels qui en resulteroient pour nos relations Politiques et Commerciales avec les Peuples Musulmans en Europe, en Afrique et en Asie".

f.26-32 b : "Memoire sur les Drogmans" par Fonton. Smyrne, 10 décembre 1778.

f.33-35 b : "Mémoire pour les affaires étrangeres sur les enfans de langue destinés à servir de drogmans, ou interprètes dans les échelles de Turquie".

f.36-39 : "Projet d'un plan d'education pour les enfants de langue que l'État fait elever a Paris".

9337.

Collection Margry. France et États barbaresques. Notes sous forme d'Annales et copies de mémoires sur l'histoire de l'Afrique du Nord du XVII e siècle au XIX e siècle.

f.115-116 b : "Expédition de Gigery. Projet d'établissement en Afrique". 1664.

f.120-128 b : "Memoire de Mr de Gadagne sur la Retraite de Gigery". 1664.

f.138-148 b : "Relation de l'Entreprise de Gigery par le chevalier de Vendôme". 8 octobre 1664.

f.153-154 : mémoire dans lequel "M. de Marlel se defend contre les accusations à l'occasion de l'abandon de Gigery et attaque Mrs de Castelan et de Gadaigne. Triste tableau de la marine". 22 novembre 1664.

f.157-158 : lettre du duc de Beaufort dans laquelle il "se défend des fautes qu'on lui reproche à tort à l'occasion de l'affaire de Gigery". 3 décembre 1664.

f.163-164 b : lettre du duc de Beaufort à Colbert. "A la Rade de Tunis, le 12 mars 1665".

f.171-171 b : lettre du dey d'Alger "Ismael" [sic] à Louis XIV. 17 juin 1666. Traduction française.

f. 181 : lettre de Louis XIV au dey d'Alger. 7 septembre 1666.

f.184-184 b : lettre du consul Dubourdieu à M. Trubert. 16 août 1666.

f.189 : instruction à M. Trubert pour Alger. 7 septembre 1666.

f.200-200 b : lettre de Trubert à Colbert. 17 août 1667.

f.222 : "Noms des 13 vaisseaux de l'escadre de M. le M is de Martel qui etoient devant la Goulette le 24 mars". 1670.

f.228. : "Escadre de M. d'Alméras". 1671.

f.233-234 : lettres de Dubourdieu à Colbert. Novembre 1671. Les janissaires portent au pouvoir un nouveau dey.

f.286-287 b : escadre du chevalier de Tourville. Traité de paix avec Alger. 1679.

f.294-296 : instruction pour le chevalier de Chasteaurenault. 23 mars 1680. Escadre commandée par lui.

f.299-304 : escadre de Duquesne. Lettres du roi à Duquesne. 1680.

f.309-309 b : instructions à Duquesne. 1681.

f.329-329 b : lettre de Louis XIV au chevalier de Chasteaurenault "sur le prétendu traité que le Sr. De la Barre a fait avec l'Alcaide Omar et pour luy dire de retourner sur les costes d'Affrique". 26 août 1681.

f.366-368 b : Duquesne devant Alger. 1682.

f.373 : escadre de Duquesne. 1682.

f.379 : mémoire pour une personne envoyée incognito à Alger. 9 mars 1682.

f.383-384 b : "Reglement que le Roy veut et ordonne être suivi à l'avenir pour l'Escorte des vaisseaux faisant commerce dans les Echelles de Levant et autres lieux de la Méditerranée". 5 avril 1682.

f.388-392 : "Instruction que le Roy veut estre mise ez mains du Sr Marquis Duquesne... pendant la campagne prochaine". 19 mai 1682.

f.404-405 b : lettre de M. de Beaujeu. Alger, 2 février 1682.

f. 405 b-406 : lettre de M. Gordes à M. Cavasse marchand à Toulon. Alger, 3 mars 1682.

f.406-407 b : extrait d'une lettre sur les événements d'Alger. 22 mai 1682.

f.421-421 b : escadre de Duquesne. 1683.

f.425-429 : bombardement d'Alger. 1683.

f.445-445 b : mort du père Levacher. 1683.

f.447-448 b : lettre du chevalier de Tourville. Alger, 9 septembre 1683.

f.456-456 b : lettre du dey d'Alger au chevalier de Tourville. 18 avril 1684.

f.457-463 : récit du sieur Dusault sur les événements à Alger du 5 mars au 24 septembre 1684.

f.468-471 : "Instruction que le Roy veut estre mise ez mains du Sr Mreschal d'Estrées... pendant la campagne prochaine" en Méditerranée. 8 avril 1685.

f.488-489 : "Instruction que le Roy a ordonné estre mise ez mains du Sr Chev. de Tourville... commandant les vaisseaux l'Agréable, le Bizarre et la Caravelle d'Alger". 13 avril 1685.

f.505 : escadre du maréchal d'Estrées. 1685.

f.513 : escadre de M. le duc de Mortemar. 1687.

f.514-515 b : événements à Alger en 1687.

f.516 : escadre du chevalier de Tourville. 1687.

f.518-518 b : lettre de Beaujeu. Projet sur Bougie. 11 octobre 1687.

f.522 : escadre du maréchal d'Estrées. 1687.

f.524 : escadre du comte de Chateaurenault. 1688.

f.525-528 b : "Journal de ce qui s'est passé devant la ville d'Alger depuis le 4 juillet à 4 heures de l'après-midi Jusqu'à aujourd'huy 16 juillet [1688]", par le maréchal d'Estrées.

f.532-534 : D'Estrées à Alger. 1688.

f.536-537 : lettre de Mezzomorte aux "Esclaves algériens sur les galères de France". 1688.

f.539-542 b : "Mémoire du 4 juillet 1688 à la Rade d'Alger à bord du Magnifique" par le maréchal d'Estrées. Sur le bombardement d'Alger.

f.556-565 : "Affaires d'Alger. Rapport. 1785".

9340.

Recueil. Collection Margry.

XIX e siècle.

f.1-16 : notes sur l'Algérie au XVII e siècle. Expédition de Duquesne.

9401.

Collection Margry. Marine de Louis XV : notes diverses sur Tunis et Alger de 1741 à 1748.

XIX e siècle. 395 f.

9402.

Collection Margry. Marine de Louis XV : notes sur les corsaires de Barbarie et l'expédition de La Galissonnière. 1748-1755.

XIX e siècle. 281 f.

9412.

Collection Margry. Copies de pièces concernant la marine de 1761 à 1771.

9431.

Collection Margry. Recueil sur le bailli de Suffren et la marine de son temps. 1648-1780.

XIX e siècle.

f.197-220b : " Suffren sur la Méditerranée. Barbaresques. Combats et croisières. 1763-1767".

f.225-226b : " Mémoire sur la façon de réprimer les corsaires d'Alger".

f.228-228 b : " 1764, 16 janvier. Traité de Paix entre la France et la Régence d'Alger".

f.230-244 b : " Détail circonstancié de ce qui a été fait à Alger après l'arrivée des vaisseaux du Roy sous le commandement de Mr le Cher de Fabry, Major de la Marine".

f.246-257 b : " Détail circonstancié de la négociation dont j'ay été chargé auprès du Dey d'Alger". De Fabry.

f.258-264 : notes sur le chevalier de Fabry et les Barbaresques. 1764.

f.264 b-265 : " Rôle des Esclaves Turcs natifs d'Alger... qui ont été libérés en vertu de l'ordre du Roy... et qui ont été embarqués sur la frégate la Pleyade... pour estre transportés à Alger". 24 mai 1764.

c) Autres fonds occidentaux.

Fonds grec.

Le fonds grec de la Bibliothèque nationale (cinq mille manuscrits), le plus important du monde, est constitué de trois éléments : l'ancien fonds, dont le premier noyau remonte à l'expédition de Charles VIII en Italie et qui renferme les manuscrits provenant de la Bibliothèque royale ; le supplément grec, c'est-à-dire les manuscrits acquis de 1740 à nos jours ; enfin, le fonds Coislin, composé des collections de manuscrits rassemblées par le chancelier Séguier (1588-1672), transmises par héritage à son petit-fils, Henri du Cambout, duc de Coislin, évêque de Metz, léguées par lui aux Bénédictins de Saint-Germain-des-Prés, puis déposées à la Révolution à la Bibliothèque nationale.

Supplément grec.

Cotes 1-1100 :

- Omont (Henri), Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale. III. Supplément, Paris, A. Picard, 188, In-8°. pp. 197-340.

Cotes 901-1371 :

- Bibliothèque nationale. Département des manuscrits. Catalogue des manuscrits grecs. III. Le Supplément grec. 3. N° 901-1371, par Charles Astruc et Marie-Louise Concasty,... Préface par Alphonse Dain... Paris, Bibliothèque nationale, 1960, In-8°, XIX - 790 p.

9.

Papiers de Toinard. XVII e siècle.

f.3 : lettre à Toinard où il est question du bombardement d'Alger. Paris 8 octobre 1682. En français.

Fonds latin.

Le fonds latin de la Bibliothèque nationale, dont les origines se confondent avec celles de la Bibliothèque elle-même, est l'un des plus riches tant par le nombre que par la qualité des manuscrits qui le composent. Il comprend vingt et un mille six cents volumes répartis en deux fonds : le fonds latin (clos en 1868), cotes 1 à 18613, et les Nouvelles acquisitions latines, deux mille huit cent quarante-cinq manuscrits (cotés 1-2664 et 3001-3182).

- Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae... Pars tertia. complectens codices manuscriptos latinos. - Paris. Impr. royale. 1744, 2 vol. in-fol, 10 p. n. ch. - 632, 536 - CXXXVIII p. [cotes 1-8822].

Ce catalogue est progressivement remplacé par :

- Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits latins..., Paris, Bibliothèque nationale, 1939 - In-8°.

11708.

Recueil sur les affaires religieuses au XVII e siècle.

XVII e siècle.

f.288-294 b : " Effet merveilleux de grace dans la conversion d'un turc" d'Alger.

Fonds espagnol.

Le fonds espagnol de la Bibliothèque nationale, créé en 1860 par la réunion des manuscrits auparavant dispersés dans d'autres fonds, comprend six cent trente-deux pièces de provenances très diverses.

Cotes 1-504 :

- Bibliothèque nationale. Département des manuscrits. Catalogue des manuscrits espagnols et des manuscrits portugais, par Alfred Morel-Fatio. - Paris, Impr. nationale, 1892 ; In-4°, XXVIII - 423 p.

Cotes 505-579, notices succinctes dans :

- Omont (Henri), Introduction (pp. LXXXIV-XCVI) à : Bibliothèque nationale, Nouvelles acquisitions du département des manuscrits pendant les années 1891-1910. Répertoire alphabétique des manuscrits latins et français..., - Paris, E. Leroux, 1912, - In-8°, CXL - 300 p.

Cotes 580-632 :

- Inventaire manuscrit.

34.

Recueil. XVIII e siècle.

f. 1-134 : histoire des établissements militaires des espagnols en Afrique, par le marquis de Tavalosos, de 1505 à 1774.

423.

Recueil. XVI e-XVIII e siècles.

f.21-22 b : "Capitulos concedidos por los III mos senores Ismael Vaxa [Ismael Khodja] Mamet Trique [Hadjdji Muhammad Triq] day y governadores de la çiudad y reyno de Argel, al R mo padre maestro fray Francisco de Tineo y sus companeros redemptores del sagrado horden de N a S ra de la Merced, redempcion de cauptibos". Alger. 9 octobre 1673.

424.

Recueil. XVIII e siècle.

f. 208-283 : " Noticia de lo occurido en la expedicion destinada a Argel a las ordenes des Exmo Señor conde de O Reylli". Juin-juillet 1775.

594.

Recueil contenant des poésies relatives à l'expédition des Espagnols à Alger en 1775, et au général Alexandre O. Reilly qui commandait cette expédition.

XVIII e siècle. 130 f.

606.

" Papeles curiosos por D. Rafael Martinez y Valladares. Ano de 1869".

XIX e siècle.

f.31-48 : " relation de la expediciona Argel, el año de [17] 75".

2. DÉPARTEMENTS DES MANUSCRITS, FONDS ORIENTAUX.

a) Fonds arabe.

Sur les sept mille manuscrits du fonds arabe, les pièces d'un intérêt historique dépassent le septième. Les sujets sont variés : histoires universelles ou particulières (d'un personnage, d'une région ou d'une famille), dictionnaires, biographies, relations de voyage, ouvrages géographiques. Dans ces domaines, pour les documents souvent connus et même édités, il suffira de se reporter aux catalogues déjà parus :

- Mac Guckin De Slane (Bon William), Catalogue des manuscrits arabes de la Bibliothèque Nationale, Paris, 1883-1895, IV-819 p.

- Blochet (Edgar), Catalogue des manuscrit arabes des nouvelles acquisitions (1884-1924)... [n° 4666-6753].- Paris, 1925, XII-424 p.

- "Inventaire des manuscrits arabes... acquis après l'achèvement des catalogues", n° 6754-7164 [Catalogue manuscrit].

- Catalogue des manuscrits arabes. 1re partie : Manuscrits chrétiens, par G. Troupeau. Tomes 1 et 2.- Paris. 1972 et 1975, 280 et 194 p.

- Catalogue des manuscrits arabes. 2e partie. Tome II, par G Vajda et Y. Sauvan, - Paris, 1978, XXXVI-334 p. [tomes 1 et 3 en préparation].

- Vajda (G.), Index général des manuscrits arabes musulmans de la Bibliothèque Nationale de Paris, - Paris, 1953, X-744 p.

- "Table des divisions du catalogue du fonds arabe et des matières se rattachant à chacune d'elles (mss 4666-6753), 8 p., dactylographié.

4614.

Recueil. XIX e siècle. f. 127 b-138 : extrait de l'histoire de l'Algérie sous la domination turque par Muhammad Ibn Ahmad Ibn Abd Al-Qâdir Abû Râs.

5022.

Abrégé de l'histoire du Bey Muhammad al-Akhal, fils du bey Uthmân et récit de la conquête d'Oran sur les Espagnols. XIX e siècle. 12 f

5114.

Poésie sur la prise d'Oran en 1791, attribuée à Ibn Sahnûn. XIX e siècle. 117 f.

6635.

Recueil de pièces et de lettres en turc et en arabe.

XVII e-XVIII e siècles. f. 5-7 : mémoire de Duquesne après une demande de paix des autorités d'Alger en 1683 et réponse du dey.

6724.

Recueil. XVII e - XVIII e siècles.

f. 4 b : lettre de Yûsuf Pacha à Sidi Muhammad Sâisî au sujet de la campagne d'Oran contre les Espagnols. f. 5 b : lettre de Muhammad Bektach.

f. 7 b : intercession de Sidi Muhammad Sâ'isî auprès de Yûsuf Pacha en faveur des habitants de Bône.

f. 8 b : réponse de Yûsuf Pacha à la requête de Sidi Muhammad Sâ'isî.

b) Fonds turc.

Le fonds turc de la Bibliothèque nationale rassemble actuellement mille neuf cent quatre-vingt-quinze manuscrits, répartis en deux fonds : le fonds ancien (cotes 1 à 396), dont le noyau est composé par les manuscrits de l'ancienne Bibliothèque royale ; le supplément turc, constitué à partir de 1739, qui prit sa forme définitive en 1835 et accueille aujourd'hui les nouvelles acquisitions.

On trouvera dans l'ouvrage de J. Reychman et A. Zajaczkowski, Handbook of Ottoman-turkish diplomaties, Mouton, La Haye, Paris, 1968, p. 39, une liste des documents d'archives contenus dans le fonds turc. En 1974, J.L. Bacqué-Grammont a présenté, au I er Congrès international d'études sur la Turquie préottomane et ottomane à Naples, une communication intitulée : Les sources de l'histoire ottomane en France. Bilan et perspectives, dont une partie est consacrée aux nouvelles acquisitions du fonds turc de la Bibliothèque nationale.

- Blochet (E), Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits turcs.- Paris, Bibliothèque nationale, 1932, 1933, 2 vol. in-8°, VIII-403, [III]-314 p.

- Catalogue des nouvelles acquisitions de manuscrits turcs [Notices manuscrites et index sur fiches].

- Index systématique des manuscrits turcs [Dactylographié].

145.

Recueil de copies de pièces diplomatiques et officielles. XVII e siècle.

f. 33-45 : deux lettres non datées, adressées par Muhammad Pacha (1650-1656), pacha d'Alger, au roi de France.

1218.

XVIII e siècle. Recueil de pièces officielles, notamment un rescrit impérial relatif aux tîmâr et une lettre du dey d'Alger au " maréchal de Castres" écrite en 1784. Quatre-vingt-onze pièces réunies en un volume.

1328.

Recueil de documents en turc.

XIX e siècle.

f. 1 b-51 : récit de l'attaque d'Alger par les Espagnols en 1189H./1775.

f. 53 b-54 : liste des régiments espagnols avec leurs effectifs, et celle des vaisseaux du roi d'Espagne avec le nombre de leurs canons.

3. BIBLIOTHÈQUE DE L'ARSENAL.

La Bibliothèque du marquis de Paulmy, augmentée en 1785 des collections du comte d'Artois, s'enrichit pendant la Révolution de l'apport des dépôts littéraires et des archives de la Bastille. Un très grand nombre de documents relatifs à l'Afrique du Nord et au Proche-Orient sont également conservés dans les archives saint-simoniennes (fonds Enfantin) entrées à la Bibliothèque en 1865.

- Martin (Henry), Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de l'Arsenal... - Paris, Plon, 1885-1886.- 7 vol. in-4°, VIII-502, 493, 512, 527, 487, 515, 697 p.

- Martin (Henry), Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de l'Arsenal. T. VIII. Histoire de la Bibliothèque de l'Arsenal. Paris, Plon, 1899. in-4°, XVI-664 p.

- Funck-Brentano (Frantz), Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de l'Arsenal. T. IX. Archives de la Bastille.- Paris, Plon, 1892-1895.- 3 vol. in-4°, LXXX-982 p. Table alphabétique.

- Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. T. XLIII. Supplément - t. IV. Paris (Arsenal)... [par Henry d'Allemagne].- Paris, Plon, 1904.- In-4°, p. 1-126.

- Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. T. XLV. Paris (Arsenal)... 2e supplément.- Paris, Plon, 1915. - In-4°, p. 1-34.

- Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. T.L. Paris : Bibliothèque de l'Arsenal [3 e supplément] par P. Deslandes, Paris, Bibliothèque Nationale, 1954.- In-4°, p. 1-159.

- Schefer (Gaston), Catalogue des estampes, dessins et cartes composant le cabinet des Estampes de la Bibliothèque de l'Arsenal.- Paris, 1894-1929.

- Inventaires manuscrits des estampes de la Bibliothèque de l'Arsenal, n° 938-1023 et 1024-1081.

Manuscrits.

3812-3818.

" Description géographique et historique du monde et de ses principalles parties".

XVIII e siècle.

3816 : Afrique (Égypte, Barbarie, Tripoli, Tunis, Alger, Fez...), 581 p.

4398.

" État des consuls, vice-consuls, chanceliers et autres employés en Espagne, Portugal, Italie, Nord, Barbarie et Levant, des drogmans, secrétaires interprettes et jeunes langues à Paris et Constantinople. Année 1777".

XVIII e siècle.- 115 p. et la p. A.

4742.

Recueil de traités avec les Turcs, Alger, Tunis, le Maroc, etc. XVII e siècle - 403 f.

Bibliography

BIBLIOGRAPHIE

AYOUN (Richard) et COHEN (Bernard), Les juifs d'Algérie. Deux mille ans d'histoire, Alger, 1994, 264 p.

BONO (Salvatore), Les corsaires en Méditerranée, Paris, 1998, 256 p.

BELHAMISSI (Moulay), Histoire de la marine algérienne, Alger, 1983, 186 p.

BENCHENEB (Mohammed), Mots turcs et persans dans le parler algérien, Alger, 1922, 88 p.

BRAHIMI (Denise), Opinions et regards des Européens sur le Maghreb aux XVIIe et XVIIIe siècles, Alger, 1978, 487 p.

EISENBETH (M.), "Les juifs en Algérie et en Tunisie à l'époque turque (1560-1830)", Revue africaine, T.XCVI, Alger, 1952, p. 174-238.

FERRAUD (Charles), Histoire des villes de la province de Constantine.

La Calle et documents pour servir à histoire des concessions françaises, Alger, 1877, 639 p.

GAÏD (Mouloud), L'Algérie sous les Turcs, Alger-Tunis, 1975, 240 p.

JULIEN (Charles-André), Histoire de l'Afrique du Nord. Algérie-Tunisie-Maroc, Paris, 1952, 367 p.

LACHERAF (Mostafa), Des noms et des lieux. Mémoire d'une Algérie oubliée, Alger, 1998, 335 p.

LAUCIER DE TASSY. Histoire du royaume d'Alger, Paris, 1992, 208 p. [1 re édition, Amsterdam, 1725].

LAUNAY (Michel), Une grève d'esclaves à Alger au XVIIIe siècle avec Émile et Sophie ou les Solitaires de Jean-Jacques Rousseau, Paris, 1998, 152 p.

LA RONCIÈRE (Charles de), Histoire de la marine française. Tome V, La guerre de Trente Ans, Paris, 1920, 748 p. ; tome VI, Le crépuscule du Grand Siècle. L'apogée de la guerre de course, Paris, 1932, 603 p.

LLOYD (C.), English corsairs on the Barbary Coast, Londres, 1981, 376 p.

LUÇAY (comte de), Les secrétaires d'Etat depuis leur institution jusqu'à la mort de Louis XV, Paris, 1881, 647 p.

MANTRAN (Robert), dir., Histoire de l'Empire ottoman, Paris, 1992, 724 p.

MÉZIN (Anne), Les consuls français au siècle des lumières (1715-1792), Paris, 1997, 977 p.

PELLEGRIN (Albert), Essai sur les noms de lieux d'Algérie et de Tunisie, Tunis, 1949, 244 p.

PESTEMALDJOGLOU (A.), "Le consulat français d'Oran de 1732 à 1754", Revue africaine, tome LXXXVI, Alger, 1942, p. 220-254.

PLANTET (Eugène), Correspondance des deys d'Alger avec la Cour de France, Paris, 1889, T.I, 560 p, T. II, 619 p.

PLANTET (Eugène), Les consuls de France à Alger avant la Conquête, 1579-1830, Paris, 1930, 68 p.

SACERDOTI (A.), "Venise et les régences d'Alger, Tunis et Tripoli. 1699-1764", Revue africaine, Tome CI, Alger, 1957, p. 273-297.

SPENCER (William), Algiers in the Age of the Corsairs, Oklahoma, 1976, 337 p.

WILSON (Peter Lamborn), Utopies pirates. Corsaires maures et renegados, traduit de l'anglais par Hervé Denès et Julius Van Daal, Paris, 1998, 146 p.

WOLFE (J. B.), The Barbary Coast : Algeria and the Turks, New-York, 1979, 413 p.

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.

Add finding aid
to my favourites
Download
the finding aid in PDF format
Finding aide permalink
Finding aid XML export