Traitement en cours
Fonds d'archives

SC et SC/X. Collections sigillographiques; collections de sceaux originaux

Haut de page
Titre :
SC et SC/X. Collections sigillographiques; collections de sceaux originaux
Dates :
1201-1900
Niveau de description :
collection

Histoire administrative/notice biographique

Un nombre important de chartes conservées dans les séries des Archives nationales et départementales sont munies d'un sceau pendant ou plaqué. L'usage du sceau connaît son apogée entre le XIIe et le XVe siècle; il constitue alors, pour tout individu et toute personne morale, le moyen juridiquement normal de s'obliger; le sceau confère à l'acte scellé authenticité, autorité, valeur exécutoire. A ce pouvoir juridique, le sceau joint une expression iconographique variable suivant la qualité du sigillant et, de ce fait, précieuse pour l'étude de la société médiévale.

Le scellement d'un acte se pratiquait par l'impression d'une matrice gravée en creux - communément appelée, elle aussi, le sceau - sur une matière malléable : rarement l'or, plus souvent, notamment dans les régions méridionales, le plomb et, la plupart du temps, la cire. Cette empreinte qu'est le sceau est donc un document fragile requérant, en raison de sa spécificité, un mode de conservation particulier. Les Archives nationales conservent au service des sceaux tous les creux, matrices et toutes les épreuves exécutés, à partir d'empreintes de cire ou sceaux originaux, dans un but de préservation et de diffusion. Ces creux et épreuves sont classés par collections identifiées par une lettre de série choisie, soit d'après l'initiale de l'auteur de l'inventaire de la collection, soit d'après l'initiale de la province dont les sceaux constituent la collection.

Un ensemble de matrices originales de sceaux et de cachets est également consultable au service des sceaux.

Les collections sigillographiques des Archives nationales, qui rassemblent environ 100 000 creux et épreuves, permettent de consulter aisément une documentation variée, riche en données historiques, sociologiques, juridiques, diplomatiques, archéologiques et esthétiques.

Pour en savoir plus :

Consulter la fiche La recherche dans les collections sigillographiques des Archives nationales.

Collections de sceaux originaux:

Collection Cuisinier

La collection Ed. Cuisiniera été donnée par ce graveur aux Archives nationales en 1900; elle comprend 364 sceaux originaux et cachets, détachés de leurs documents, et classés par pays: France (Napoléon et sa famille); Allemagne (empereurs, 1493-1804); Autriche (empereurs, archiducs, comtes, seigneurs et ecclésiastiques, 1330-1848); landgraves de Hesse et maison de Hohenzollern (XVIIe-XIXe s.); rois de Hongrie, rois de Prusse, maison de Sa Xe, duc de Silésie (1520-XIXe s.); principautés ecclésiastiques d'Allemagne-Autriche (XVe-XVIIIe s.); duchesse de Brabant, rois de Bohême, rois d'Espagne (1355-1600).

SC/X. Collection de sceaux détachés

Sont intégrés dans cette collection les sceaux originaux des Archives nationales détachés des documents auxquels ils étaient appendus par suite d'erreurs de manipulation, mais aussi des sceaux entrés par voie extraordinaire. C'est en particulier le cas de la collection J. Chappéequi comporte 352 sceaux originaux (XIIIe-XVe s.), détachés des documents auxquels ils étaient appendus. Ce sont, en majorité, des sceaux héraldiques de particuliers, mais il s'y trouve aussi, notamment, les sceaux du Châtelet de Paris, de la ville de Metz, de la Maréchaussée de France.

La collection de sceaux détachés comprend aujourd'hui près de 700 pièces.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici