Traitement en cours
Fonds d'archives

sous-série AG/5(F) : Secrétariat général pour les Affaires africaines et malgaches et la Communauté

Haut de page
Titre :
sous-série AG/5(F) : Secrétariat général pour les Affaires africaines et malgaches et la Communauté
Dates :
1958-1974
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Les archives dites « Foccart » forment deux ensembles composés de documents de statut similaire (public), mais ayant fait l'objet de modes d'entrée différents aux Archives nationales.

  • Papiers Foccart, dits "fonds Scribe" (AG/5(F)/1 à 1085)

Issus de cinq dons successifs.

Le 9 avril 1971, quelques semaines après la mort du général de Gaulle, Jacques Foccart fait don aux Archives nationales (section contemporaine) d'une collection de manuscrits du général de Gaulle qu'il a rassemblés dans quatre dossiers. Un cinquième, complémentaire, sera établi après 1974.

Le 12 novembre 1980, Jacques Foccart passe convention avec la direction des Archives de France, représentée par Jean Favier, par laquelle il donne les archives en sa possession, soit 1300 dossiers représentant 140 mètres linéaires. Cette donation (le transfert a été effectué quelques jours avant la convention, le 4 novembre 1980 ; le registre des entrées de la section contemporaine mentionne : « 3 - 4 tonnes en vrac ») est la conséquence d'une année de négociations engagées par Geneviève Gille, conservateur aux Archives nationales, lors du colloque tenu à Bordeaux consacré à La politique africaine du général de Gaulle (octobre 1979). Il est complété par trois dons manuels de Jacques Foccart :

  • le 4 janvier 1985 : les arrêtés et décisions relatifs au secrétariat général pour la Communauté et les affaires africaines et malgaches à la présidence de la République et les lettres et notes adressées par le général de Gaulle à Jacques Foccart (1959-1966) ;
  • le 7 décembre 1990 : des feuilles d'analyse du courrier à l'arrivée de Jacques Foccart (1969-1971, 1973) et des feuilles d'audience du général de Gaulle (1964, 1968) ;
  • le 9 avril 1991 : des dossiers sur les voyages de Georges Pompidou en Afrique (1971-1973).

Ce premier fonds (fonds Scribe) est donné à une période où le second, les archives publiques du secrétariat général aux affaires africaines et malgaches (fonds Élysée), est versé à la section Outre-mer des Archives nationales.

  • Archives du secrétariat général des Affaires africaines et malgaches et de la Communauté, dites "fonds Élysée" (AG/5(F)/1086 à 4155)

Issues de trois versements sucessifs.

À l'initiative de René Journiac, conseiller technique de Jacques Foccart de 1967 à 1974 puis son successeur en quelque sorte, comme conseiller technique au secrétariat général pour la Communauté et les affaires africaines et malgaches de 1974 à 1980, trois versements successifs à la section Outre-mer des Archives nationales ont effectivement lieu de 1977 à 1984, le premier (n° 771613) étant le plus important puisqu'il se compose de 3 300 dossiers de travail du Secrétariat général et constitue avec 348 mètres linéaires la plus grande masse. Ce versement est le fruit du travail réalisé directement à l'Élysée par une archiviste, Mme  Bellair, et une secrétaire, Mlle  Brunot, dirigées par Perrine Ramin-Canavaggio, conservateur aux Archives nationales, alors chargée par le Président Giscard d'Estaing de la constitution d'un service des archives de la présidence de la République. Les deux versements complémentaires effectués en 1978 (n° 780457) et 1984 (n° 840352) se composent respectivement des dossiers de comptabilité et de personnel (12 mètres linéaires) et les photographies des voyages officiels (2 mètres linéaires).

Notices des producteurs d'archives

  • Secrétariat général pour la Communauté et les Affaires africaines et malgaches

Historique de la conservation

D'abord conservé au Centre des archives contemporaines de Fontainebleau, le fonds dit "Élysée" composé de trois versements est transféré les 29 juin, 30 juin et 3 juillet 1989 au Centre historique des Archives nationales, rue des Francs-Bourgeois, où il est pris en charge par la section contemporaine, où, de 2001 à 2011, Pascal Geneste, responsable des fonds « Foccart » a procédé à plusieurs opérations, qui devaient préparer la réalisation de l'inventaire final : ouverture du fonds aux chercheurs ; reconditionnement intégral (passant de DIMAB à des Cauchard) en 2007 dans le cadre du chantier des fonds. Le volume global est ainsi réduit de 100 mètres linéaires ; reprise de l'instrument de recherche et création d'un cadre de classement

De 2012 à 2015, alors que les fonds Foccart (Scribe et Élysée) avaient déménagé sur le nouveau site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales, ces opérations ont été achevées, sous la conduite de Jean-Pierre Bat, chargé d'études documentaires au département de l'Exécutif et du Législatif, par une recotation globale du fonds en AG/5(F), sa cotation définitive, et par la rédaction du répertoire numérique détaillé définitif, imprimé en mars 2015. Enfin, les 6 articles conservant les documents annotés par le général de Gaulle ont fait l'objet d'une numérisation, puis d'une mise en ligne sur le site Internet des Archives nationales, dans le respect du délai de 50 ans prévu par le protocole (voir en SIV l'inventaire FRAN_IR_053699).

Modalités d'entrée

Don et remise sous protocole.

Description

Le fonds dit "Élysée", ou fonds du secrétariat général de la Communauté, devenu en 1961 le secrétariat général pour la Communauté et les Affaires africaines et malgaches, est constitué des dossiers d'affaires des chargés de mission (géographiques ou thématiques) en poste à l'hôtel de Noirmoutier puis rue de l'Élysée. Leur activité est coordonnée par quatre conseillers techniques de 1959 à 1961 dirigeant chacun une cellule, puis par un seul conseiller technique de 1961 à 1974 (Alain Plantey de 1961 à 1967, puis René Journiac de 1967 à 1974). Si les compétences du secrétariat général s'appliquent au « pré carré », ou aux pays du champ, c'est-à-dire les États issus de l'ex-AOF, ex-AEF et Madagascar, il ne s'interdit pas d'intervenir hors du champ, notamment au Congo-Léopoldville et au Nigeria, sur les « marches » de l'Afrique française.

Le fonds "Scribe" des papiers de Jacques Foccart est composé par les dossiers conservés par Jacques Foccart à la fermeture du secrétariat général : ils épousent ses fonctions de conseiller technique auprès du général de Gaulle à Matignon (juillet-décembre 1958) puis à l'Élysée (janvier 1959-mars 1960) et enfin ses dossiers d'affaires de secrétaire général de la Communauté (1960-1974). Jacques Foccart, conseiller du général de Gaulle (1958-1969), est en charge de l'Afrique, des DOM-TOM, des relations avec les services de renseignement et de sécurité, et enfin des relations avec les organisations gaullistes en France. Jacques Foccart, conseiller de Georges Pompidou, voit une partie de ses compétences réduite : il perd notamment les relations avec les services de renseignement et de sécurité.

Existence et lieu de conservation des documents originaux

Site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales

Conditions d'accès

Communicables selon les termes du protocole de remise (délai de 50 ans) et sous réserve des restrictions imposées par l'état matériel des documents.

Conditions d'utilisation

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

1. Archives nationales.

  • Archives de la présidence de la République sous Charles de Gaulle (AG/5(1)), Georges Pompidou (AG/5(2)) et Valéry Giscard d'Estaing (AG/5(3)).
  • Archives de René Journiac, conseiller technique de Jacques Foccart de 1967 à 1974 (AG/5(3)/1170-1187)
  • Archives de Philippe Lettéron, conseiller de présidents africains et collaborateur de Jean Mauricheau-Beaupré (90AJ)
  • Archives de Martial de La Fournière, conseiller de Pierre Messmer et de Jacques Chaban-Delmas pour les affaires africaines (101AJ)
  • Archives de Jean Montpezat (117AJ)
  • Archives de Jacques Foccart (120AJ)
  • Archives d'Antoine Hazoume (121AJ)
  • Archives de Jacques Kosciusko-Morizet, directeur de cabinet de Félix Houphouët-Boigny puis ambassadeur de France au Congo-Léopoldville (582AP)
  • Archives du service de coopération technique international de la police (notamment 19860146, 19860280, 19910609, 19910693, 19910790, 19920033, 19920232, 19940023, 19950157, 19970062, 19970135, 19970497).

2. Service historique de la Défense.

Voir l'État sommaire des fonds d'archives relatifs à l'Afrique subsaharienne au Service historique de la Défense (11 mai 2010).

Bibliographie

BAT (Jean-Pierre), Le Syndrome Foccart. La politique française en Afrique de 1959 à nos jours, Paris, Gallimard, 2012.

GENESTE (Pascal) et BAT (Jean-Pierre), Archives du secrétariat général des Affaires africaines et malgaches et de la Communauté (1958-1974), Paris, Archives nationales, 2015, 560 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici