Traitement en cours
Fonds d'archives

sous-série AJ/53 : École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD)

Haut de page
Titre :
sous-série AJ/53 : École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD)
Dates :
1766-1972
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Fondée en 1766 par Jean-Jacques Bachelier, sous l'appellation d'École royale gratuite de dessin dans le but de donner aux artisans une formation artistique spécifique, notamment à travers le dessin, et de développer les métiers d'art, l'école n'a jamais cessé d'exister sous diverses appellations. En 1891, elle absorbe l'École spéciale de dessin pour les jeunes filles, créée en 1803 par Mme Frère de Montizon et reconnue officiellement par décret du 8 mars 1810.

Après avoir occupé des locaux rue de Seine, pour les « jeunes filles », et rue de l'École de médecine, pour les « jeunes gens », l'École des arts décoratifs est transférée rue d'Ulm, dans ses 2 composantes, en 1932. Mais seuls quelques cours sont mixtes et l'École des arts décoratifs ne devient vraiment mixte qu'en 1949.

Toujours établie rue d'Ulm, elle reste aujourd'hui encore l'un des principaux centres de formation aux arts appliqués.

Notices des producteurs d'archives

  • École des arts décoratifs, sous ses diverses appellations, de 1766 à nos jours : École royale gratuite de dessin, École de mathématiques et de dessin en faveur des arts mécaniques, École spéciale de dessin et de mathémati­ques appliqués aux arts industriels, École des arts décoratifs (1877-1925), École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) (1925-)
  • École spéciale de dessin pour les jeunes filles, sous ses diverses appellations, de 1810 à 1891 (date de réunion à l'École des arts décoratifs).

Historique de la conservation

Les archives conservées aux Archives nationales et cotées dans la sous-série AJ/53 ont été versées en 1969 et 1990. Elles sont lacunaires, pour des raisons matérielles, comme les déménagements connus par l'école et les évacuations pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi pour des raisons d'organisation interne, en particulier l'existence séparée des sections de « jeunes gens » et de « jeunes filles » jusqu'en 1949, les archives conservées pour les « jeunes filles » étant bien moins volumi­neuses.

Le classement d'origine séparait aussi les documents sous forme de registres de ceux sous forme de liasses ; pour des raisons d'homogénéité, le complément de versement de 1990 a été intégré en respectant cette distinction de forme.

Modalités d'entrée

versement

Description

Contrairement à la partie plus ancienne du fonds où les registres des élèves sont lacunaires, les documents postérieurs à 1945 renseignent essentiellement sur les élèves de l'école, tant du point de vue de leur inscription que des enseignements suivis et des résultats obtenus. À l'inverse, les archives consacrées aux disciplines enseignées et à l'administration générale de l'école sont très pauvres, ce qui n'est pas le cas pour le XIXe siècle et la première partie du XXe siècle.

AJ/53*/1 à 15. Administration, dont correspondance des directeurs et procès-verbaux du comité d'enseignement ou du conseil des professeurs. 1780-1919.

AJ/53*/16 à 38. Comptabilité. 1767-1940.

AJ/53*/39 à 58. Élèves, dont inscriptions et élèves fondés ou subventionnés. 1780-1909.

AJ/53*/59 à 97. Enseignement, dont procès-verbaux des concours annuels. 1847-1913.

AJ/53/98 à 106. Administration dont correspondance des directeurs et procès-verbaux du conseil d'administration ou du conseil des professeurs, bâtiments, collections. 1766-1952.

AJ/53/107 à 127. Comptabilité, dont fondations, dons et legs. 1766-1947.

AJ/53/128 à 132. Personnel, dont dossiers de carrière ou de décoration. 1768-1947.

AJ/53/133 à 145. Élèves, dont état civil, admissions, bourses ou subventions, victimes des guerres de 1914-1918 et 1939-1945, étrangers. 1771-1952.

AJ/53/146 à 166. Enseignement, dont concours d'admission, concours internes et externes, prix, diplômes. 1786-1951.

AJ/53/167. Administration, dont titres anciens de bâtiments. XVIe s.-1876.

AJ/53/168. Enseignement, dont concours. 1874-1908.

AJ/53*/169. Administration. 1780-1919.

AJ/53*/170 à 171. Comptabilité, dons et legs et paiement des modèles. 1877-1959.

AJ/53*/172 à 218. Élèves, dont inscriptions, notes, certificats et diplômes. 1859-1972.

AJ/53*/219 à 312. Concours, dont programmes, procès-verbaux par disciplines et tableaux des notes par élève. 1878-1951.

AJ/53*/313 à 366. Enseignement, registres des relevés de notes des élèves classés par discipline. 1945-1971 et passim 1909.

AJ/53/367 à 369. Enseignement, dossiers par discipline. 1947-1970.

AJ/53/369 (suite) à 396. Élèves, dossiers individuels des élèves, diplômés ou non, entrés à l'école entre 1949 et 1969. 1949-1969.

Conditions d'accès

Communicables selon les articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine et sous réserve des restrictions imposées par l'état matériel des documents.

Conditions d'utilisation

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Archives nationales :

Autres parties du même fonds :

Les archives versées postérieurement à 1990 aux Archives nationales ont été cotées en cotation continue. Le ministère de tutelle de l'ENSAD est le ministère de la Culture ; le plus souvent, les versements proviennent de la Délégation aux arts plastiques. Les documents vont de 1766 à 1995.

Archives d'autres producteurs en relation :

Les archives de la tutelle des deux écoles, le ministère des Beaux-Arts, sont conservées dans la sous-série F/21.

Sources complémentaires sur le plan documentaire :

Se reporter à F/17 (archives du ministère de l'Instruction publique) pour des documents généraux sur la politique en matière d'enseignement technique et artistique.

Bibliographie

État des fonds des archives d'architectes XIXe-XXe s. , Paris, Direction des archives de France, 1996.

Les Beaux-Arts, de l'Académie aux Quatz'arts, anthologie historique et littéraire, Paris, ENSBA, 2001 (dont article général d'Annie Jacques, en préface, sur l'histoire de l'école).

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici