Traitement en cours
Fonds d'archives

sous-série 97AJ : Fonds Christian Fouchet

Haut de page
Titre :
sous-série 97AJ : Fonds Christian Fouchet
Dates :
1911-1974
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Christian Fouchet est né en 1911 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise). Licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, il se destine ensuite à une carrière militaire (École de l'Air). Résistant de la première heure, il gagne Londres dès le 17 juin 1940 et s'engage comme parachutiste dans les Forces françaises libres. En 1944, il obtient ses premières missions diplomatiques, en Russie tout d'abord où il est nommé secrétaire de l'ambassade de France à Moscou, puis en Pologne, au début 1945, où il obtient le poste de délégué de la République française auprès du gouvernement provisoire polonais à Lublin. En 1946, il est envoyé aux Indes comme consul général de France à Calcutta. À son retour en France en 1947, il se fait mettre en disponibilité par le Quai d'Orsay et devient membre du conseil de direction du RPF. Secrétaire administratif du mouvement dans un premier temps, puis délégué général pour la Région parisienne, il intervient également fréquemment sur les problèmes d'Afrique du Nord et d'Indochine. En juin 1954, il accepte le poste de ministre des Affaires marocaines et tunisiennes que lui propose le nouveau Président du Conseil, Pierre Mendès France. Il négocie l'autonomie interne de la Tunisie et quitte ses fonctions en février 1955. Entre 1958 et septembre 1962, il est ambassadeur de France au Danemark. Parallèlement, à la demande du général de Gaulle, il préside le comité chargé d'étudier le projet d'union politique de la Communauté économique européenne, donné sans suite, aussi connu comme les “ Plans Fouchet ”. Après les accords d'Évian (19 mars 1962), il est nommé au poste délicat de Haut commissaire en Algérie avant de revenir en métropole comme ministre délégué auprès du Premier ministre Georges Pompidou, chargé de l'Information. En septembre 1962, il devient ministre de l'Éducation nationale, poste qu'il occupe jusqu'en avril 1967. Il est alors nommé ministre de l'Intérieur. Il quitte la place Beauvau le 31 mai 1968. Élu député UD-Ve de Meurthe-et-Moselle en 1967, il poursuit alors sa carrière législative en 1968 sous les couleurs de l'UDR avant de fonder en 1971 son propre parti, le Mouvement pour l'Avenir du Peuple Français. Réélu député aux élections législatives de 1973, Christian Fouchet décède d'une crise cardiaque à Genève le 11 août 1974 après avoir été un éphémère candidat aux élections présidentielles.

Notices des producteurs d'archives

  • Christian Fouchet

Historique de la conservation

Comme beaucoup de ministres avant le vote de la loi sur les archives de 1979, il semble que Christian Fouchet ait emporté avec lui l'essentiel de ses dossiers lorsqu'il quittait ses fonctions. Conservés à son domicile, ils l'ont vraisemblablement suivi au cours de ses déménagements. À sa mort, en 1974, son épouse a pris contact avec les Archives nationales mais le versement ne s'est pas fait. Le fonds n'a été remis qu'en juillet 2008 aux Archives nationales suite aux contacts établis entre la section du XXe siècle et Madame Colette Fouchet.

Modalités d'entrée

remise sous protocole

Description

97AJ/1-9. Archives privées (1911-1974).

97AJ/10-47. Les activités publiques (1942-1974).

97AJ/10. Les premières missions diplomatiques à Alger, Moscou, Lublin et

97AJ/Calcutta (1942-1947).

97AJ/11-29. Le ministre des Affaires marocaines et tunisiennes.

97AJ/30-33. L'ambassadeur de France au Danemark.

97AJ/34-35. Le Haut-commissaire de la République en Algérie.

97AJ/36. Le ministre délégué à l'Information auprès du Premier ministre.

97AJ/37-44. Le ministre de l'Éducation nationale.

97AJ/45-47. Le ministre de l'Intérieur.

97AJ/48-55. Le militant et député gaulliste.

97AJ/48-49. Le Rassemblement du Peuple français.

97AJ/50. L'Union pour la défense de la République.

97AJ/51. Le Mouvement pour l'Avenir du Peuple français.

97AJ/52-55. Les campagnes électorales et l'action locale.

97AJ/56. Réflexions sur l'Europe.

97AJ/57-60. Mémoires et témoignages.

97AJ/61-65. Photographies.

Conditions d'accès

Communicables selon les articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine et sous réserve des restrictions imposées par l'état matériel des documents.

Conditions d'utilisation

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Sources complémentaires

Archives nationales : sous-séries 4AG, AG/5(1) et AG/5(2), archives de la présidence de la République de Vincent Auriol à Georges Pompidou ; le dossier des Renseignements généraux relatif à Christian Fouchet est coté F/7/15497A.

Archives du ministère des Affaires étangères : fonds du ministère des Affaires marocaines et tunisiennes.

Bibliographie

Espoir, n° 45, décembre 1983.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici