Your request is in progress
Archival group

sous-série 103AJ : Archives de Nafissa Sid Cara

Top of page
Title:
sous-série 103AJ : Archives de Nafissa Sid Cara
Dates:
1920-2002
Level of description:
fonds

Administrative history/biographical note

Nafissa Sid Cara est née le 18 avril 1910 à Saint-Arnaud en Algérie (actuellement El Eulma), près de Sétif, de Sid Saïd, dit Sid Cara (1879-1946), instituteur, et Saadia Barchiche (1884-1961), au sein d'une famille de sept enfants : Houria (1901), Chérif (1902), Hocine (1907), Nouari (1910), Nafissa (1910), Baya (1913) et Rachid (1915).

Diplômée de l'École normale d'instituteurs de Constantine, Nafissa Sid Cara a commencé sa carrière comme institutrice, avant d'enseigner le français dans un cours élémentaire de la casbah d'Alger.

Sœur de Chérif Sid Cara, secrétaire d'État à l'Algérie dans les derniers gouvernements de la IV e République (1957-1958), elle est élue députée d'Alger en novembre 1958 et entre le 8 janvier suivant dans le premier gouvernement de la V e République comme secrétaire d'État auprès du Premier ministre, Michel Debré, chargée des affaires sociales algériennes.

Ses attributions sont fixées par décret du 23 janvier : elle est chargée de suivre les questions sociales posées par les conditions de vie dans les départements d'Algérie, des Oasis et de la Saoura, ainsi que les problèmes d'évolution du statut personnel du droit musulman. Elle doit faire en ces domaines toutes propositions utiles au Premier ministre et, s'il y a lieu, au ministre chargé du Sahara. Elle demeure à ce poste ministériel jusqu'en avril 1962, date à laquelle Georges Pompidou remplace Michel Debré à Matignon.

Son action porte principalement sur la préparation et la signature de l'ordonnance du 4 février 1959 sur le statut des femmes musulmanes et son décret d'application du 17 septembre 1959 ; elle est par ailleurs présidente du Mouvement de solidarité féminine et travaille dans le cadre de ses fonctions gouvernementales à la promotion de la cause féminine en Algérie.

Son cabinet est notamment composé de Marie-Hélène Lefaucheux, conseillère technique (1959-1960), Roger Benmebarek, chargé de mission (1959-1960) devenu chef de cabinet (1961-1962), et Paul Bouteiller, chargé de mission (1959-60) devenu conseiller technique (1961-1962).

De 1962 à 1975, elle poursuit sa carrière dans les affaires sociales en devenant inspectrice générale de ce corps. Elle consacre en outre son activité à l'étude des musulmans de France, à la défense des harkis, siégeant notamment à la commission nationale pour les Franco-musulmans en 1979.

Gaulliste fidèle, elle maintient des liens personnels avec Michel Debré dont elle soutient la candidature à l'élection présidentielle de mai 1981, avant d'apporter à Jacques Chirac son expérience pour les questions d'indemnisation des rapatriés.

Elle meurt le 1er janvier 2002 à son domicile parisien.

Record creators' entries

  • Nafissa Sid Cara (1910-2002)

Conservation history

Comme la plupart des ministres des débuts de la V e République, Nafissa Sid Cara a quitté ses fonctions en emportant avec elle une partie des dossiers produits. Ils ont incidemment été proposés en septembre 2010 aux Archives nationales par sa nièce, Stéphane Herbelin, fille de Baya Sid Cara, artiste peintre, qui les avait conservés dans deux valises jamais ouvertes depuis le décès de l'ancienne ministre.

Quelques éliminations ont été effectuées au cours du classement, portant essentiellement sur les documents de gestion quotidienne (factures, déclarations de revenus, impôts) et de soins médicaux (radios, ordonnances médicales, feuilles de soins). En outre, les exemplaires en double en ont fait l'objet.

Le plan de classement adopté pour la mise en archive des papiers de Nafissa Sid Cara suit un découpage chronologique. L'objectif de cette périodicisation est de mettre en valeur les fonctions successives occupées par Nafissa Sid Cara au moment de la production des documents.

Dans ce traitement chronologique, on s'est attaché à identifier au maximum les thématiques et/ou les typologies documentaires communes à chaque fonction. S'est dégagée de ce travail une hiérarchie (documentaire) qui a été respectée autant que possible au sein de chaque partie.

Mode of entry

don

Description

103/AJ/1 Famille Sid Cara.1920-2002

103/AJ/2 Les décorations de Nafissa Sid Cara. 1964-2001

103/AJ/3 La secrétaire d'État chargée des affaires sociales algériennes. 1959-1963

103/AJ/4 L'inspectrice générale des affaires sociales. 1970-1975

103/AJ/5 La question des musulmans de France, harkis et rapatriés. 1960-1998

103/AJ/6 Les interventions de Nafissa Sid Cara. 1971-1999

103/AJ/7 La fidélité au gaullisme. 1962-1998

103/AJ/8 Les manuscrits de Nafissa Sid Cara. 1991-1998

103/AJ/9 Le patrimoine immobilier de Nafissa Sid Cara. 1962-1995

103/AJ/10 La correspondance privée de Nafissa Sid Cara. 1987-1999

103/AJ/11 Les photographies de Nafissa Sid Cara. 1959-1994

Access conditions

Communicables selon les articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine et sous réserve des restrictions imposées par l'état matériel des documents.

Use conditions

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Additional sources

- Sources complémentaires sur le plan documentaire :

Archives nationales :

  • Fonds de la présidence de la République sous Charles de Gaulle, AG5(1).
  • Versement n° 19830229 / 1 à 9 : dossiers de Nafissa Sid Cara.

Fondation nationale des sciences politiques, Centre d'histoire de Sciences po

  • Fonds de Michel Debré, DE.

Warning! Communication restrictions. Click here to find out more.