Your request is in progress
Archival group

sous série F/23 : Services extraordinaires des temps de guerre

Top of page
Title:
sous série F/23 : Services extraordinaires des temps de guerre
Dates:
1914-1949
Level of description:
fonds

Administrative history/biographical note

  • Le Service des réfugiés, rapatriés et internés civils de la guerre de 1914-1918 était rattaché au ministère de l'Intérieur ; le Service du ravitaillement civil dépendit successivement de plusieurs ministères (un sous-secrétariat du Ravitaillement fut créé à la fin de 1917).
  • Le ministère du Blocus et des Régions libérées fut créé en novembre 1917 et un décret fixa ses attributions en décembre de la même année. Pour les régions libérées, il devait assumer « la réorganisation de la vie locale et des moyens d'habitation, l'aide à donner aux sinistrés pour le relèvement des immeubles détruits, la réparation des dommages de guerre, la reconstitution du sol, la restauration agricole, commerciale et industrielle ». Devenu ministère des Régions libérées à la cessation des hostilités, il fut remplacé en 1925 par un sous-secrétariat d'État rattaché au ministère des Finances, puis par un simple service transféré en 1926 au ministère des Travaux publics et en 1933 au ministère des Finances. Jusqu'en 1940, un programme de dépenses de reconstitution des régions libérées fut prévu au budget. Durant toute cette période, le ministère des Régions libérées et les organismes qui lui succédèrent s'attachèrent à récompenser les services exceptionnels rendus à titre civil pendant et après la guerre. Ainsi furent accordées des croix de chevaliers, des rosettes d'officiers et quelques cravates de commandeurs de la Légion d'honneur, ainsi que des médailles des victimes de l'invasion.
  • La Mission française des charbons et minerais à Londres fut créée dès le début des hostilités pour assurer, sous la dépendance de la direction des Mines du ministère des Travaux publics, l'approvisionnement régulier de la France. Sa liquidation s'étendit de juin 1940 à 1949.
  • Le Service central des Réfugiés dépendait primitivement du ministère de l'Intérieur. Il fut rattaché à la vice-présidence du Conseil en novembre 1939, tout en restant sous l'autorité effective de M. Louvel, inspecteur général des services administratifs détaché à cet effet. Enfin, il fut réuni au Service des Alsaciens-Lorrains lorsque la constitution du ministère Reynaud donna à Robert Schuman, en mars 1940, le sous-secrétariat à la vice-présidence du Conseil. Ce dernier appela à la direction de son cabinet le sous-préfet Holveck, secrétaire général de la Vienne. À la fin de 1940, le Service des réfugiés fit retour au ministère de l'Intérieur tandis que les questions d'Alsace-Lorraine étaient confiées au Garde des sceaux.
  • La loi du 18 septembre 1940 créa un secrétariat d'État au Ravitaillement. L'administration centrale fut réformée en octobre, puis les directions départementales en décembre 1940. Une loi de mai 1941 institua des directions régionales du Ravitaillement. L'Inspection générale du Ravitaillement (IGR) constituait au sein de cette organisation un instrument d'étude et de contrôle qui fonctionna jusqu'en 1949.
  • Le professeur Pierre Chouard fut, à partir d'août 1944, le conseiller scientifique des différents ministres, secrétaires et sous-secrétaires d'État qui eurent en charge le ravitaillement de la France après la Seconde Guerre mondiale. Botaniste de grande réputation, spécialiste d'horticulture et d'agronomie, il fit aussi partie du comité français de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et suivit à ce titre, de 1945 à 1948, les conférences internationales de Québec, Londres, Washington, Copenhague et Genève, élargissant ainsi sa réflexion aux problèmes alimentaires mondiaux.

Record creators' entries

  • Service des réfugiés, rapatriés et internés civils ; Service du ravitaillement civil ; Service central des réfugiés et des Alsaciens-Lorrains ; Mission française des charbons et minerais à Londres ; ministère de l'Armement (Direction des produits métallurgiques) ; ministère des Régions libérées ; Inspection générale du Ravitaillement
  • Pierre Chouard

Mode of entry

Versements.

Description

La sous-série F/23 ne rassemble qu'une infime partie des archives des services créés en temps de guerre et les fonds qui la composent se suivent sans ordre chronologique au hasard des versements.

Pour la guerre de 1914-1918

- Les archives du Service des réfugiés, peu fournies (F/23/1 à 22), apportent notamment des éléments sur les internés civils.

- Celles des Services administratifs du ravitaillement civil (F/23/23 à 219) offrent de manière attendue des dossiers sur les denrées et matières premières, les prix, ainsi que sur le blocus de l’Allemagne.

- Les dossiers individuels de propositions de décorations relatives aux Régions libérées (F/23/347 à 378) renseignent sur la vie derrière les lignes et les efforts de redressement des régions envahies : souffrances des prisonniers civils, soins donnés aux blessés, secours portés aux réfugiés, organisation du ravitaillement pendant la guerre, activités des œuvres d’assistance et des fédérations de sinistrés, efforts de reconstruction et de reconstitution industrielle après la guerre (pour les dossiers de Légion d’honneur) ; souffrances des otages, des travailleurs forcés ou des prisonniers civils, hommes et femmes, internés en cellule, envoyés en Allemagne dans des camps voire incorporés, pour refus de travail, dans des bataillons disciplinaires (pour les dossiers de médaille des victimes de l’invasion).

Pour la guerre de 1939-1945

- Les archives du Service central des réfugiés et des Alsaciens-Lorrains (F/23/220 à 236), qui ne sont que des épaves des dossiers de deux responsables, M. Louvel et M. Holveck, fournissent notamment des plans d’évacuation et d’hébergement ainsi que des statistiques sur les réfugiés.

- Les archives de la Mission française des charbons et minerais (F/23/237 à 342) se composent de deux parties principales : la correspondance et les dossiers de travail du groupe Charbons et du groupe Minerais ; les contrats d’achat. La première partie est incontestablement la plus riche, fournissant des indications sur le commerce franco-anglais, l’extraction du charbon en France et dans le monde à la veille de la guerre, ainsi que sur les programmes d’approvisionnement de septembre 1939 à juin 1940.

- Les archives de la Direction des produits métallurgiques (F/23/343 à 346) ne sont que des bribes parmi lesquelles on peut souligner l’intérêt des documents concernant les marchés passés à l’étranger.

- Les archives de Pierre Chouard (F/23/379 à 403) reflètent l’histoire des recherches menées après-guerre sur le ravitaillement et l’alimentation humaine : organisation des services du Ravitaillement, questions techniques posées par la pénurie et le rationnement, écho des relations engagées par le ministère avec différents organismes (Institut national d’hygiène, Centre national de coordination des études et recherches sur la nutrition et l’alimentation ou Centre de coordination et de synthèse des études sur la reconstruction) ; questions internationales (notamment conférences de la FAO). La dernière partie du fonds est consacrée aux activités proprement scientifiques de Pierre Chouard dans le domaine de l’agriculture, de l’horticulture et de la botanique.

- Les archives de l’Inspection générale du Ravitaillement (F/23/404 à 540) comportent d’abord quelques dossiers sur l’organisation des services du ravitaillement (dont l’Inspection), ainsi que des rapports très généraux sur le ravitaillement en France et à l’étranger. Des dossiers d’enquêtes sur des affaires particulières ont ensuite été classés à part. Ils précèdent un ensemble de documents relatifs aux organes locaux du ravitaillement (directions départementales) puis des dossiers de documentation, généralement consacrés aux groupements spécialisés par denrées. Y ont été joints les papiers des inspecteurs commissaires du Gouvernement auprès du Groupement interprofessionnel laitier (GIL) et, dans une moindre mesure, du Comité national interprofessionnel des viandes (CNIV), et du Service des vins. Après les minutiers du courrier de l’IGR, de 1940 à 1948, débute la partie principale du fonds, une série de rapports (émanant des inspecteurs, puis, éventuellement, des directeurs régionaux et départementaux et des chargés de mission) et de correspondance, classés par département, avec un sous-classement par année.

Access conditions

Communicables selon les articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine et sous réserve des restrictions imposées par l'état matériel des documents.

Use conditions

Reproduction selon le règlement en vigueur aux Archives nationales.

Language of documents

Français

Additional sources

- Autres parties du même fonds :

Archives nationales : archives des services du Ravitaillement de 1940 à 1949 (versement 20020533, 1503 articles).

- Archives d'autres producteurs en relation :

Archives nationales :

  • - Médaille de la Reconnaissance française (sous-série BB/32).
  • - Archives du ministère de l'Agriculture (sous-série F/10).

- Sources complémentaires sur le plan documentaire :

Archives nationales :

  • - Papiers de Jean Vidalenc : éléments de l'enquête réalisée pour la préparation de son ouvrage, L'exode de mai-juin 1940 (72AJ/623).
  • - Collection Jean Forien de Rochesnard sur le rationnement et la faim dans le monde (AB/XIX/4000 à 4122).

Until further notice, the reservation of a place in the reading room is compulsory for any consultation of documents.