Traitement en cours
Fonds d'archives

LECOURBE (général). 202AP.

Haut de page
Titre :
LECOURBE (général). 202AP.
Dates :
1799-1815
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Claude Jacques Lecourbe (1759-1815) s’engagea dans un régiment d’Aquitaine en 1777, qu’il quitta en 1785. Il fut élu en 1789 commandant de la garde nationale de Ruffey, et il ne tarda pas à rejoindre l’armée du Haut-Rhin à la tête d’un bataillon du Jura. Après avoir fait la campagne de 1792 à l’armée du Rhin, il passa à l’armée du Nord, fut envoyé en frimaire an II (novembre-décembre 1793) en Vendée. Passé à l’armée de la Moselle, il se distingua à Fleurus, s’empara de Namur et occupa les environs de Nimègue. Le 25 prairial an III (13 juin 1795), il fut promu général de brigade et attaché à l’armée de Sambre-et-Meuse puis à l’armée du Rhin. En l’an VI, il fut envoyé successivement à l’armée de Mayence et à l’armée d’Angleterre. Général de division le 17 pluviôse an VII (5 février 1799), il fut chargé à l’armée du Danube des opérations dans l’Engadine et la Valteline. Moreau, en floréal an VIII (avril-mai 1800), confia à Lecourbe l’aile droite de l’armée du Rhin. Lecourbe remporta alors plusieurs victoires et participa à celle d’Höchstädt. Nommé inspecteur général d’infanterie le 5 thermidor an IX (24 juillet 1801), il fut fait membre de la Légion d’honneur le 19 frimaire an XII (11 décembre 1803). Sa disgrâce commença le 14 fructidor de la même année (1er septembre 1804) lors du procès de Moreau. Il ne fut remis en activité qu’au retour des Bourbons, comme inspecteur général d’infanterie dans les 6e et 18e divisions militaires. Au retour de l’île d’Elbe, il refusa d’abord de se rallier à l’Empereur puis s’offrit pour défendre la France menacée. Il reçut le commandement de la 18e division puis du corps d’observation du Jura, fut nommé pair des Cent-Jours et créé comte d’Empire. Il fut mis à la retraite le 4 septembre 1815 et mourut peu après.

Modalités d'entrée

Achat, 1956.

Description

202AP/1. Correspondance passive et éloge funèbre du général Lecourbe. 1799-1815.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction de l’inventaire.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici