Traitement en cours
Fonds d'archives

CROISET (François). AB/XIX/5099.

Haut de page
Titre :
CROISET (François). AB/XIX/5099.
Dates :
1796-1813
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

François Croiset.

François Croiset, né à Ancy-le-Franc (Yonne) le 3 février 1760, est en 1783 chargé de la comptabilité des tantes du roi, Adélaïde et Victoire de France. Il émigre avec elles dès 1791 en Italie. Après leur décès (1799 et 1800), F. Croiset entre au service de Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d’Artois, réfugiée depuis 1798 à Klagenfurt puis en octobre 1804 à Graz. A partir de 1803, date à laquelle la duchesse de Lorges doit quitter la maison de la comtesse, F. Croiset devient le seul responsable de la gestion de ses biens. La comtesse d’Artois décède le 4 juin 1805. F. Croiset s’occupe de ses funérailles et de sa succession. Il rentre définitivement en France en 1807 et retrouve sa famille à Versailles où il trouve un emploi de trésorier aux Hospices civils. Il meurt le 23 mars 1814.

Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d’Artois.

Marie-Thérèse de Savoie est la fille du duc de Savoie et roi de Sardaigne Victor-Amédée III (1726-1796), et de l’infante Marie-Antoinette d’Espagne (1729-1785). Née le 31 janvier 1756 au palais de Turin, la princesse épouse, le 16 novembre 1773, Charles de France, comte d’Artois (futur Charles X). Quatre enfants naissent de ce mariage : Louis-Antoine d’Artois (1775-1844), duc d’Angoulême ; Sophie d’Artois (1776-1783) ; Charles-Ferdinand d’Artois (1778-1820), duc de Berry ; Marie-Thérèse d’Artois (1783). Marie-Thérèse de Savoie suit son mari en émigration peu après la prise de la Bastille et rejoint sa famille à Turin. Fuyant devant les troupes républicaines, elle est arrachée à sa famille lors de la Révolution et se réfugie à Klagenfurt puis à Graz (Autriche) où elle s’éteint le 2 juin 1805.

Adélaïde-Philippine de Durfort, duchesse de Lorges.

Adélaïde-Philippine de Durfort est la fille de Louis de Durfort (1714-1775), dernier duc de Lorges de la branche aînée, lieutenant-général des armées du roi, et de Marie-Marguerite Butault de Marsan. Née le 16 septembre 1744 au château de Fontpertuis, elle épouse le 22 mai 1762 Jean-Laurent de Durfort-Civrac. Elle devient en 1774 dame d’honneur de Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d’Artois. A la demande ce celle-ci, la duchesse de Lorges la rejoint en 1796 à la cour de Turin. Elle reste auprès d’elle jusqu’en 1803 et décède le 13 décembre 1819.

Modalités d'entrée

Achat du 26 octobre 2000.

Description

AB/XIX/5099. Papiers de François Croiset, administrateur des biens de Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d’Artois. 1796-1813.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction libre selon le règlement de la salle de lecture.

Langue des documents

Français

Langue des documents

Italien

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent également :

Dans le série AP (papiers privés de personnes et de famille).

  • 60AP. Fonds Javon, homme d’affaires et conseil des créanciers des comtes de Provence et d’Artois.
  • 371AP. Fonds du château de Rosny / archives du duc et de la duchesse de Berry. Contient notamment en 371AP/15 les comptes de Louis-Antoine, duc d’Angoulême, fils de Marie-Thérèse de Savoie, tenus par la duchesse de Logres à Klagenfurt et à Graz.

Dans la série R (papiers des Princes), la sous-série R1 consacrée à l’apanage d’Artois.

Dans la série T (papiers privés tombés dans le domaine public).

  • T21 : papiers de Jean Laurent de Durfort-Civrac, duc de Lorges.
  • T321 : papiers de Aimery Louis Henri de Durfort-Civrac.

Bibliographie

Croiset (Pierre), « Abrégé des Souvenirs d’un émigré versaillais », Carnets Louis XVII, n° 3, juillet 1992.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici