Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

DESTAILLEUR (Hippolyte-Alexandre). 536AP.

Haut de page
Titre :
DESTAILLEUR (Hippolyte-Alexandre). 536AP.
Dates :
XXe siècle
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Hippolyte-Alexandre Destailleur (1822-1893) est l’architecte du ministère de la justice puis de l’hôtel des Monnaies. Il a construit ou restauré de nombreux châteaux, villégiatures et hôtels particuliers. Son fils, Walter-André (1867-1940), est également architecte.

Modalités d'entrée

Dépôt

Description

Classement topographique (Paris, province, étranger), sans distinction entre les auteurs ni entre les projets aboutis et abandonnés.

Dossiers de travaux à Paris (hôtels Crillon, de Lauzun, Biron ; cimetière du Père-Lachaise, etc.) ainsi que dans 16 départements français (en particulier : château d’Abondant en Eure-et-Loir, reconstructions dans l’Aisne après la Première Guerre mondiale) et à l’étranger (Allemagne, Belgique, Égypte, Espagne, Grande-Bretagne), notamment chapelle funéraire de Napoléon III à Farnborough, propriété de M. Bacos au Caire (Walter Destailleur, 1906) et Waddisdon Manor.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales..

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Fonds Destailleur à l’Académie d’architecture, collection H.-A. Destailleur au département des estampes de la Bibliothèque nationale de France, quelques documents de Walter-André Destailleur au Centre d’archives d’architecture du XXe siècle, fonds Hippolyte Destailleur à la Bibliothèque d’art de Berlin.

Bibliographie

GAUBERT (Sonia) et COHU (Rosine), Archives d’architectes, état des fonds, XIXe-XXe siècles, Paris, Direction des archives de France et Institut français d’architecture, 1996, page 153.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici