Traitement en cours
Fonds d'archives

VIÉNOT de VAUBLANC (comte de). 239AP.

Haut de page
Titre :
VIÉNOT de VAUBLANC (comte de). 239AP.
Dates :
1773-1830
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Sous-lieutenant au régiment de la Sarre dont son oncle Charles était colonel, Vincent-Marie Viénot, comte de Vaublanc (1756-1846) fut envoyé en 1774 à Saint-Domingue où il épousa Charlotte de Fontenelle. Revenu en France en 1782, il fut nommé lieutenant des maréchaux de France et se fixa dans les environs de MÉlun. Secrétaire de l’Assemblée de la Noblesse du bailliage de MÉlun en 1789, président de l’administration départementale de Seine-et-Oise en 1790, il fut élu le 1er septembre 1791 député de Seine-et-Marne à l’Assemblée législative. Élu président le 14 novembre, il se fit remarquer par son loyalisme à l’égard du roi. Il se cacha pendant la Terreur et reparut après le 9 Thermidor. Condamné à mort par contumace pour avoir participé à la journée du 13 vendémiaire, il ne put siéger au Conseil des Cinq-Cents comme député de Seine-et-Marne qu’en fructidor an V (août-septembre 1797), après sa condamnation. Proscrit au 18 Fructidor, il se réfugia en Suisse puis en Italie et ne revint en France qu’après le 18 Brumaire. Il fut élu au Corps législatif (an XI), devint préfet de la Moselle (12 pluviôse an XIII, 1er février 1805) et fut créé baron puis comte d’Empire (19 décembre 1809). Après Waterloo, il fut nommé conseiller d’État et préfet des Bouches-du-Rhône (12 juillet 1815). Le 24 septembre, Viénot accepta dans le ministère Richelieu le portefeuille de l’Intérieur. Désapprouvant ses violences d’ultra, Louis XVIII s’en sépara le 8 mai 1816. Élu député du Calvados en 1820, il fut battu en 1827. Il acheva dans la retraite sa longue existence et publia des œuvres littéraires et politiques ainsi que des ouvrages de statistique commerciale.

Modalités d'entrée

Achats, 1955-1958.

Description

239AP/1. Charles Viénot, lieutenant-colonel au régiment de la Sarre puis maréchal de camp. 1773-1788.

239AP/2. Son neveu, Vincent-Marie Viénot, comte de Vaublanc, ministre de l’Intérieur, octobre 1815-mars 1816. Pièces postérieures au ministère Vaublanc, 1829-[après 1830].

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire numérique détaillé.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici