Traitement en cours
Fonds d'archives

POUILLON (Fernand). 528AP.

Haut de page
Titre :
POUILLON (Fernand). 528AP.
Dates :
1946-1997
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Né à Cancon (Lot-et-Garonne) le 14 mai 1912, Fernand Pouillon est admis à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Marseille en 1927, dans l’atelier de Gaston Castel ; il poursuit ses études à Paris, avec Paul Bigot. Il s’établit en Provence comme architecte dès 1934, mais ne passe son diplôme qu’en 1941, après sa démobilisation. Pendant la guerre, il collabore avec Eugène Baudouin au plan d’urbanisme de Marseille. A partir de 1948, il participe à la reconstruction du Vieux port (sous la direction d’André Leconte puis d’Auguste Perret) et réalise plusieurs équipements sur Marseille (La Tourette, station sanitaire, usine Nestlé, hôtel de police, bibliothèque universitaire) mais aussi à Aix-en-Provence (stade, faculté de droit, 200 logements), à Gardanne (cité-jardin), Toulon (Les Sablettes) et Avignon (La Croix-des-oiseaux). En 1953, il développe ses activités à Alger (cités de Diar-es-Saada, Diar-el-Mahçoul, Climat de France) et en Iran. En 1955 il fonde le Comptoir national du logement chargé des opérations en région parisienne ; la faillite de la société en 1961 lui vaudra une condamnation à trois ans de prison, dont il sera amnistié en 1971. Il s’exile alors en Algérie où il contribue jusqu’en 1984 au développement des stations touristiques du pays (Moretti, Zéralda, Sidi-Ferruch, Tipaza). Il travaille aussi à Abidjan (logements), Ozoir-la- Ferrière (lotissement) et Paris (conservatoire de musique), tout en se consacrant à sa maison d’édition spécialisée en ouvrages d’art et à la rénovation du château de Belcastel (Aveyron). Il y meurt le 24 juillet 1986.

Historique de la conservation

En 2005, Catherine Pouillon, fille de l’architecte, décide de déposer aux Archives nationales la part d’archives de son père dont elle était détentrice. Le reste des archives de Fernand Pouillon étaient conservées au château de Belcastel (Aveyron) jusqu’à la vente du château. Entre 2006 et 2013, Catherine Sayen, ancienne collaboratrice et dernière compagne de Fernand Pouillon, dépose aux archives nationales les archives de l’architecte et de son agence en sa possession.

Modalités d'entrée

Dépôt

Description

Archives produites dans le cadre des activités professionnelles de l’architecte Fernand Pouillon, entre 1946 et 1986. Les documents rassemblés ici ne donnent qu’un aperçu des multiples facettes d’un homme controversé, tout à la fois bâtisseur et écrivain (« Les pierres sauvages » en 1964, « Mémoires d’un architecte » en 1968), éditeur et collectionneur. Ses nombreux projets en France (Paris et sa banlieue, région Provence-Alpes-Côte-d’Azur) comme à l’étranger (Algérie, Iran, Côte-d’Ivoire) sont constitués de recueils de plans et de photographies, qui à défaut de dossiers complets, permettent de découvrir son travail. Son œuvre reste marquée par la production en masse et à moindre coût de logements de qualité, grâce à l’emploi de la pierre et le souci du détail.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives départementales des Bouches-du-Rhône conservent les fonds des architectes André Dunoyer-de-Segonzac (74 J) et René Egger (65 J), qui ont participé à la reconstruction du Vieux Port à Marseille.

Bibliographie

  • BEDARIDA (Marc), Fernand Pouillon, Paris, Éditions du Patrimoine, 2012, 208 p.
  • MARREY (Bernard), Fernand Pouillon, l’homme à abattre, Paris, Éditions du Linteau, 2010, 113 p.
  • VOLDMAN (Danièle), Fernand Pouillon architecte, Paris, Editions Payot et Rivages, 2006, 362 p.
  • Pantin, Montrouge, Boulogne-Billancourt, Meudon-la-Forêt : Fernand Pouillon architecte, sous la dir. de Jacques Lucan, Editions du Pavillon de l’Arsenal et Picard Editeur, 2003, 198 p.
  • http://www.fernandpouillon.com/ : site internet de l’association Les Pierres Sauvages de Belcastel, créée en 1996 pour promouvoir l’œuvre de Fernand Pouillon.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici