Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

NICOLAY (famille de). 3AP.

Haut de page
Titre :
NICOLAY (famille de). 3AP.
Dates :
XIIIe-XIXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

L’origine de la famille de Nicolay remonte à Guy, dit Guglielmo, né près de Florence, qui aurait accompagné le pape Clément VI vers 1305, lorsqu’il vint s’établir en Avignon. Son fils Guy II, qui avait épousé en 1301 Jacqueline de Baroncelli, suivit son père en France et s’installa à Bourg-Saint-Andéol, province du Vivarais. Des deux branches de la famille de Nicolay, l’une demeura en Languedoc - c’est la branche dite des barons de Sabran -, l’autre s’établit au XVe siècle en Ile-de-France - c’est celle des marquis de Goussainville.

La famille de Nicolay compta plusieurs premiers présidents de la Chambre des comptes de Paris. Le premier à occuper cette charge fut Jean II de Nicolay. Nommé conseiller au parlement de Toulouse, en 1491, il fut appelé au grand conseil, en 1497. Jean II de Nicolay prit part à la première guerre d’Italie. Charles VIII lui confia alors les fonctions éphémères de chancelier du royaume de Naples. En 1504, Louis XII lui donna une charge de maître des requêtes. Enfin, en 1506, il fut placé à la tête de la Chambre des comptes de Paris. Il mourut en 1527. Son fils Aymard, premier président de 1533 à 1553, épousa Anne Baillet, descendante d’une branche des Montmorency dite de Goussainville.

Au XVIIe siècle, Jean-Aymard de Nicolay (1658-1737) fut d’abord mousquetaire et se distingua dans la guerre de Hollande, au siège de Valenciennes. Il devint premier président de la Chambre des comptes de Paris en 1686. Son fils, Antoine-Chrétien, chevalier puis comte de Nicolay (1712-1777), entra fort jeune dans l’ordre de Malte. Durant la guerre de Sept ans, il fut blessé à Rosbach et prit part aux batailles de Crevelt et de Minden. Louis XVI le fit, en 1775, maréchal de France. De ses neveux, fils du premier président Aymard-Jean, marquis de Goussainville (1709-1785), deux, Aymard-Charles-François, marquis d’Osny, né en 1737, d’abord colonel de dragons puis premier président du Parlement, et Aymard-Charles-Marie, né en 1747, premier président de la Chambre des comptes en 1768 et membre de l’Académie française, furent guillotinés à Paris en 1794. Le fils du président Aymard-Charles-François, le comte Christian de Nicolay (1777-1839) fut chambellan de Napoléon Ier et devint pair de France en 1832.

Historique de la conservation

A l’origine, le chartrier était conservé à Bourg-Saint-Andéol. En 1562, lors de la prise de Bourg-Saint-Andéol, il fut en partie détruit. Après leur établissement en Ile-de-France où les retenait leur charge de premier président de la Chambre des comptes, les chefs de famille successifs créèrent un nouveau chartrier à Paris, complété par d’autres dans quelques-unes de leurs résidences avoisinantes. Le chartrier principal s’accrut sous l’impulsion d’Aymard, fils du chancelier du royaume de Naples, et il suivit ses propriétaires dans leurs résidences privées du Marais. A la Révolution, les titres féodaux furent versés à la municipalité de Paris. Au XIXe siècle, le fonds, reconstitué, fut transféré rue Saint-Dominique, dans l’hôtel particulier du marquis Aymard de Nicolay. Les documents furent classés et inventoriés par Arthur de Boislisle et déposés aux Archives nationales en 1938, suite à l’acquisition de l’hôtel de famille par l’ambassade d’Allemagne.

Modalités d'entrée

Dépôt, 1932-1999.

Description

3AP/1-154. Cartons et liasses.

  • 3AP/1. Inventaires anciens ; analyse des titres du chartrier ; liste des lacunes. 1758-XIXe siècle.
  • 3AP/2-55 , 58-59. Papiers personnels des Nicolay : généalogies, correspondance, pièces de procédure, brevets et lettres de provisions, testaments, inventaires après décès, documents sur les successions. XIIIe-XIXe siècles.
  • 3AP/56-57. Pièces diverses sur la famille Eblé, XVIIIe-XIXe siècle, entre autres lettres adressées au général Eblé entre 1793 et 1805 et états de services.
  • 3AP/60-101. Papiers des domaines : Goussainville, Orgemont, Fontenay, Villiers-le-Sec, Le Tillay, Blet en Bourbonnais. XIIIe-XIXe siècles.
  • 3AP/102-154. Mélanges. Papiers de familles : Nicolaÿ, La Feuillée, Queyrane, Simiane ; succession de Melle de Murat ; papiers des domaines : Goussainville, Gagny, Coubron, Montfermeil, Montfort, Yvors, Blet, Osny, Sainte-Eulalie, Bourg-Saint-Andéol ; comptes. XVIe-XIXe siècles.

3AP/155-259. Registres.

  • 3AP/15 et 160. Inventaires.
  • 3AP/161-189. Documents de famille.
  • 3AP/190-246. Domaines : Goussainville, Buc, Blet, Baudry, Bercy, Conflans.
  • 3AP/247-255. Comptes de Goussainville, Berri et Neuville, Baudry. XVIIIe-XIXe siècles.
  • 3AP/256-259. Mélanges.

3AP/260- 305. Quarante-cinq registres de notaires de Bourg-Saint-Andéol. XIIIe-XVIe siècles.

3AP/306-343. 1er supplément.

Succession Simiane (XIXe siècle) ; famille de Murat (XIXe siècle) ; comptes divers (XIXe siècle) ; familles Potier de Novion, La Feuillée, d’Aulnay ; terres de Goussainville et Ivors (XVe-XIXe siècles) ; succession de l’évêque de Béziers (XIXe siècle).

3AP/344-371. 2e supplément non classé.

  • 3AP/344-346. Famille Murat d’Auvergne. XVIe-XVIIIe siècles.
  • 3AP/347-370. Familles alliées : Bresseau, Du Hallot, Foucault de Saint-Germain-Beaupré, Castelnau. Terres et seigneuries du Halot, de Reuilly, Meaucé, Montfort, Jouville, La Ferté, Castelnau, Chassigné, Le Daugnon, Bourg-Archambault, Flex, La Busardière. XVIe-XIXe siècles.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Huit registres des familles Castelnau et Murat, provenant du manoir de la Busardière (Changé, Sarthe), ont été microfilmés par les Archives nationales sous la cote 686Mi. Voir l’inventaire dactylographié de M.-F. Limon, 1995, 7 pages.

Bibliographie

Boislisle (A. de), Histoire de la maison de Nicolaÿ. Pièces justificatives. Tome Ier : titres, correspondances et pièces diverses, Nogent-le-Rotrou, 1875, 775 p.

[Boislisle (A. de], Choix de lettres adressées à M. de Nicolay, évêque de Verdun, par le Dauphin, la Dauphine, et divers princes, princesses ou personnages de la Cour (1750-1767), Nogent-le-Rotrou, 1875, 26 p.

Courteault (Henri), Le Bourg-Saint-Andéol. Essai sur la constitution et l’état social d’une ville du Midi de la France au Moyen Age. Introduction à l’histoire de la maison de Nicolay, Paris, 1909, 287 pages.

Courteault (Henri), "Le dossier Naples des archives Nicolaÿ", dans Documents pour servir à l’histoire de l’occupation française du royaue de Naples sous Louis XII,Paris, 1916, pp. 7-135.

Maynard (Diane de), La descendance d’Antoine comte Roy, 1983, 78 p.

Niccolaï (Fabrizio), Nicolaÿ (Jean de), Les origines, 1988, 92 p.

Nicolay (Christian de), En feuilletant les archives familiales, 1986, 260 pages.

Nicolay (Jean de), La tourmente révolutionnaire à travers nos archives familiales (1789-1799), 1994, 164 p.

[Nicolay (Jean de)], Jehan de Nicolay, chancelier de Naples, à travers des documents rassemblés par Jean de Nicolay, , 2006, 99 p.

[Nicolay (Jean de)], Pauline de Nicolay, tertiaire franciscaine (1811-1868). Documents et archives rassemblés par Jean de Nicolay, 1991, 144 p.

Les victimes de Picpus, 1794-1994, Paris, 1993, 80 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici