Traitement en cours
Les fonds d'archives
Rechercher un fonds :
Ancien Régime | De 1789 à nos jours | Notaires de Paris | Archives de personnes, de familles, d'associations
Fonds d'archives

OLLIVIER (Émile). 542AP.

Haut de page
Titre :
OLLIVIER (Émile). 542AP.
Dates :
1822-1945
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Avocat, Émile Ollivier (1825-1913) fut élu député (1857) et siégea avec l’opposition républicaine (groupe des cinq : Darimon, J. Favre, Hénon, L.J.E. Picard) au sein du Corps législatif. L’orientation plus libérale du régime l’amena à se rallier à la politique impériale. Fondateur du Tiers Parti (1863), il prit position contre la politique autoritaire de Rouher. Après la démission de ce dernier (1869), il fut chargé par Napoléon III de former un nouveau ministère (début janvier 1870) et nommé lui-même ministre de la Justice et des Cultes. La tentative pour rétablir un régime vraiment parlementaire ne put sauver l’Empire en dépit du plébiscite apparemment favorable du 8 mai 1870. L’affaire Victor Noir, le développement des mouvements de grève (Aubin, Le Creusot) et surtout la détérioration des relations avec la Prusse en précipitèrent la chute. Après la déclaration de guerre (juillet 1870) et les premiers échecs de l’armée française devant les Prussiens, Émile Ollivier fut remplacé par Cousin-Montauban (9 août). Émigré en Italie, où il resta jusqu’en 1873, il a laissé plusieurs ouvrages sur le Second Empire : Le Ministère du 2 janvier, 1875, L’Empire libéral, 1894-1902.

Modalités d'entrée

Dons de madame Anne Troisier de Diaz et de monsieur Lachnitt, 1997-2000, complétés par des achats, 1995-2003.

Description

542AP/1-45. Émile Ollivier.

  • 542AP/1. Démosthène (1799-1884) et Aristide (1826-1851) Ollivier, père et frère d’Émile. 1822-1884.
  • 542AP/2-7. Journal, agendas, carnets de notes. 1846-1895.
  • 542AP/8-23. Lettres reçues ou envoyées. 1845-1913.
  • 542AP/24-27. Activités politiques et juridiques de 1848 à 1870. 1848-1903.
  • 542AP/24. Émile Ollivier commissaire du gouvernement à Marseille et Chaumont. 1848-1849
  • 542AP/25. Dossiers d’avocat et affaire de Suez. 1857-1903 et s.d.
  • 542AP/26-27. Seconde République. Mandats parlementaires. Ministère Ollivier. 1850-1887.
  • 542AP/28-33. Guerre de 1870. 1870-1931.
  • 542AP/34-40. Manuscrits et notes préparatoires. 1846-v. 1906
  • 542AP/41-43. Presse. 1858-1937 et s.d.
  • 542AP/44-45. Émile Ollivier après la guerre. 1871-1911.

542AP/46-54. Marie-Thérèse Ollivier (1850-1934), deuxième femme d’Émile Ollivier, et descendants. 1870-1945.

542AP/55-56. Émile Ollivier, rédaction de l’ Empire libéral : notes, fragments de manuscrits, correspondance, coupures de presse, s.d.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Les documents cotés 542AP/1, 10 à 14, 16 à 17, 26, 29, 48 à 50 sont consultables sur microfilms (MIC/542AP/1, 10-14, 16-17, 26, 29, 48-50).

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Ollivier (Émile) et Sayn-Wittgenstein (Carolyne de), Correspondance (1858-1887), éditée par Anne Troisier de Diaz, Paris, 1984, 383 p.

Ollivier (Marie-Thérèse), Émile Ollivier, sa jeunesse, d’après son journal et sa correspondance, Paris, 1918, 312 p.

Ollivier-Troisier (Geneviève), Autour d’Émile Ollivier, souvenirs de sa fille, Boulogne, 1965, 188 p.

Saint-Marc (Pierre), Émile Ollivier (1825-1913), 1950, 462 p.

Troisier de Diaz (Anne), dir. Regards sur Émile Ollivier, Paris, Publications de la Sorbonne, 1985, 365 p.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici