Traitement en cours
Fonds d'archives

BOUILLON (fonds). 274AP.

Haut de page
Titre :
BOUILLON (fonds). 274AP.
Dates :
1516-[1899]
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

La seigneurie de La Marck en Westphalie fut érigée en comté au XIIIe siècle et les seigneurs qui portaient jusque là le titre de comtes d’Altena prirent celui de comtes de La Marck. Situé aux confins de la France, du Luxembourg et de la Belgique, le territoire de Bouillon fut érigé en duché de Bouillon en 1093 en l’honneur de Godefroi de Bouillon. Il fut cédé par ce dernier aux évêques de Liège en 1095, il passa, en 1483, aux comtes de la Marck, puis en 1591 aux seigneurs de La Tour d’Auvergne.

Famille célèbre d’Auvergne originaire du village de Latour, à l’ouest d’Issoire, la famille de La Tour d’Auvergne remonte au XIIIe siècle avec Bertrand de La Tour. D’elle sortirent les comtes d’Auvergne, les ducs de Bouillon et d’Albret, les vicomtes de Turenne.

Second fils d’Henri de la Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, prince régnant de Sedan (1555-1623), un des chefs du parti protestant sous Henri IV, et d’Élisabeth de Nassau, Henri de La Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne (1611-1675), fut formé par Maurice de Nassau. Passé au service de la France, il prit part à la guerre de Trente Ans en Flandre, sur le Rhin et en Italie. Il prit Turin aux Espagnols en 1640. Revenu en Allemagne, il vengea sa défaite de Marienthal (1645) par la victoire de Nördlingen, qu’il remporta avec Condé en 1645. Un moment aux côtés des frondeurs (il fut battu avec les Espagnols à Rethel en 1650), il se rallia à la cause royale, vainquit Condé au faubourg Saint-Antoine en 1652 et remporta sur les Espagnols les batailles d’Arras (1654) et des Dunes (1658), ce qui lui valut d’être nommé maréchal général en 1660. Il prit part à la guerre de Dévolution et enleva la Flandre à l’Espagne en trois mois, en 1667. Son rôle dans la guerre de Hollande fut déterminant : après le Palatinat, il envahit l’Alsace. Il trouva la mort à Sasbach en combattant Montecuccoli. La famille de La Tour d’Auvergne compta deux prélats. Hugues Robert Jean Charles de La Tour d’Auvergne Lauragais (1768-1851) refusa le serment de constitution civile du clergé. Devenu, au Concordat, évêque d’Arras, il adhéra toutefois à la déchéance de l’Empereur, le 8 avril 1814. Cardinal en 1840, il mourut en 1851. Son neveu et filleul, Charles Aimable de La Tour d’Auvergne Lauragais (1826-1879), vicaire général du diocèse d’Arras, fut nommé en 1855 auditeur de rote en la cour de Rome, succédant ainsi à Monseigneur de Ségur. Archevêque de Bourges en 1861, il fut également cardinal.

Historique de la conservation

Les mémoires manuscrits de Turenne (274AP/4) étaient conservés aux Archives nationales jusqu’en 1997 sous la cote 3AP/336 ; ils faisaient partie du dépôt Nicolay et ont été acquis en 1998.

Modalités d'entrée

Achats, 1952-1998.

Description

154Mi/1 [274AP/1]. Famille de La Marck. 1516-1800.

274AP/2. Branche aînée de La Tour d’Auvergne. 1590-1790.

274AP/3. Titres de l’hôtel de Bouillon. XVIe-XIXe siècles.

274AP/4. Mémoires manuscrits de Turenne. XVIIe siècle.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales. Les documents conservés sous la cote 274AP/1 sont consultables sur microfilm (154Mi/1).

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent :

  • sous la cote 1 AP, le chartrier de Thouars, qui contient de nombreux documents La Tour d’Auvergne en raison des alliances entre les La Trémoille et les La Tour d’Auvergne ;
  • la généalogie de la famille de La Marck (XVIe-XVIIIe s.) sous les cotes T/1526/1 et T/1526/2 ;
  • les archives des Rohan-Bouillon (273 AP), alliés par mariages aux La Tour d’Auvergne ;
  • des compléments aux deux fonds 273 AP et 274 AP, sous la cote AB/XIX/5025-5027 ;
  • la thèse dact. d’École des chartes d’Henri Zuber, « Recherches sur l’activité politique et diplomatique de Henri de La Tour, vicomte de Turenne, puis duc de Bouillon (1573-1623), 1982 (AB XXVIII 767).

Des documents provenant des chartriers des ducs de Bouillon sont conservés aux Archives départementales de l’Eure (E 248 à 264, 271, 273, 275 à 385, 2337, 2338, 2342 à 2354).

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction de l’inventaire imprimé.

L’épiscopat français depuis le Concordat jusqu’à la séparation (1802-1905), Paris, 1907, pages 153-154.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici