Traitement en cours
Fonds d'archives

DUVAL (amiral). 551AP.

Haut de page
Titre :
DUVAL (amiral). 551AP.
Dates :
1971-1991
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

L’amiral Marcel Duval (1911-20005) est né à Paris le 26 décembre 1911. Élève de l’École navale (1931), enseigne de 2e classe (1933) puis de 1re classe (1935), lieutenant de vaisseau (1940), Marcel Duval a commandé l’escorteur l’Eveillé en 1944-1945. Promu capitaine de corvette en 1947, de frégate en 1951, de vaisseau en 1959, il a fait un passage à l’École supérieure de guerre navale et au Cours supérieur interarmées. Commandant des escorteurs Kabyle (1951-1952) et l’Aventure (1955-1956), il a été chef d’état-major de l’Escadre (1958-1959, 1960-1961), commandant du porte-avions La Fayette (1961-1963). Contre-amiral, il a été l’adjoint du préfet maritime de la 2e région et commandant délégué de l’arrondissement maritime de Brest (1965-1966), commandant de l’École supérieure de guerre navale (1966-1968) et directeur du personnel militaire de la Marine (1968-1972). Vice-amiral (1969) puis vice-amiral d’escadre (1970), il a présidé la mission interministérielle pour l’aménagement de Sophia-Antipolis du plateau de Valbonne (1972-1977) et il a été chargé de mission à la DATAR (1977-1982). Président du comité d’étude de défense nationale et directeur de la revue Défense nationale (1978-1985), l’amiral Duval est, depuis 1985, administrateur du Centre d’études diplomatiques et stratégiques et des établissements d’enseignement supérieur associés. Il est l’auteur de nombreuses publications sur les problèmes de sécurité internationale et de douze livres en collaboration, dont l’Arme nucléaire : pourquoi et comment (1992).

Historique de la conservation

Le fonds amiral Marcel Duval conservé par les Archives nationales concerne exclusivement la partie civile de ses activités, tandis que la partie relevant de sa carrière militaire a été transmise au Service historique de la Marine des archives de la Défense. Avant classement, au fonds amiral Marcel Duval, étaient jointes des archives provenant du professeur Henri Mondor (1885-1962). Le fonds Henri Mondor constitue désormais la sous-série 675 AP.

Modalités d'entrée

Don de l’amiral Marcel Duval, 1993.

Description

551AP/1-5. Archives sur le lancement de la technopole de Sophia Antipolis à Valbonne (Alpes-Maritimes). 1972-1977.

551AP/6-12. Activités et missions conduites pour la D.A.T.A.R. 1971-1982.

  • 551AP/6. Dossiers d’activités auprès de la D.A.T.A.R. 1971-1981.
  • 551AP/7-8. Firmes multinationales américaines. 1977-1982.
  • 551AP/9-10. Prospections industrielles en France. 1979-1981.
  • 551AP/11-12. Financements étrangers en France et divers. 1978-1981.

551AP/13-14. Transcriptions et enregistrements d’interviews conduites par l’amiral Duval pour l’histoire de l’armement nucléaire français. 1987-1991.

Conditions d'accès

  • 551AP/1 à 551AP/12 : communication libre, selon le règlement de la salle de lecture des Archives nationales ;
  • 551AP/13 et 551AP/14 : communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

551AP/1 à 551AP/12 : reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales ;

551AP/13 et 551AP/14 : reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent plusieurs versements provenant des services du Premier Minstre, D.A.T.A.R., relatifs à la mission interministérielle pour l’aménagement du plateau de Valbonne : versements n°19820482, 19920535, 19960147.

Le Service historique de la Marine conserve également un fonds privé “ amiral Marcel Duval ” ainsi que l’enregistrement des souvenirs de l’amiral en 1985-1986.

Bibliographie

Who’s who, 2000, page 659.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.