Traitement en cours
Fonds d'archives

ÉON (chevalier d'). 277AP.

Haut de page
Titre :
ÉON (chevalier d'). 277AP.
Dates :
1771-1791
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Charles-Geneviève-Louis-André-Timothée de Beaumont d’Eon (1728-1810) appartenait à une famille de parlementaires. Après des études de droit, il devint, en août 1749, avocat puis secrétaire de Berthier de Sauvigny, intendant de la généralité de Paris. Il fut chargé d’une première mission diplomatique auprès de la tsarine Élisabeth en 1755. Au début de la guerre de Sept Ans, il fut nommé secrétaire à l’ambassade de Saint-Pétersbourg et chargé par le roi d’amener l’impératrice à conclure un traité d’alliance avec la France. Il resta en Russie de 1755 à 1760. En décembre 1760, nommé capitaine de dragons, il partit pour l’Autriche, devint aide de camp du comte de Broglie et se signala dans différents combats en Allemagne. En 1762, il fut envoyé à Londres comme secrétaire du duc de Nivernais, et chargé de mener des négociations secrètes avec la reine d’Angleterre, Marie-Charlotte. Louis XV le récompensa en le nommant chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis (1763). A partir de 1763, le chevalier d’Eon passa la plus grande partie de sa vie en Angleterre. Il représentait en fait le “ Secret du Roi ” contre le diplomate officiel de la cour et des ministres, le comte de Guerchy. A la mort de Louis XV, Beaumarchais, aidé du pamphlétaire Morande, fut chargé par Louis XVI d’obtenir du chevalier, contre de l’argent, les papiers qu’il détenait. D’Eon se travestit alors en femme, signa en 1775 avec Beaumarchais une convention par laquelle il se reconnaissait femme et promettait de restituer les papiers demandés. Mais des questions d’argent firent du chevalier et de Beaumarchais des ennemis irréductibles. En 1777, d’Eon rentra à Paris où il fut présenté comme femme à la Cour. En 1785, la “ chevalière ” obtint l’autorisation de retourner à Londres où elle resta jusqu’à sa mort, en 1810.

Modalités d'entrée

Achats, 1960-1977.

Description

277AP/1. Lettres adressées au chevalier par Morande (1771-1791) ; correspondance échangée avec Vignoles, secrétaire du chevalier (1775-1791) ; correspondance active et passive (1761-1787) ; carnets d’adresses (1777-1785).

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Dans le fonds Bertier de Sauvigny conservé aux Archives nationales sous la cote 80AP se trouvent quelques lettres du chevalier d’Eon (80AP/179 et 80AP/183).

Le ministère des Affaires étrangères (correspondance politique : fonds d’Angleterre, volume 450, suppl. 13, 16 et 17, fonds de Russie, volumes 51 et 52 ; mémoires et documents : fonds Angleterre, volume 59, fonds États-Unis, vol. 4, fonds de Russie, vol. 5) et la bibliothèque municipale de Tonnerre (correspondance et papiers de famille donnés par Jacquillat-Despréaux en 1837) conservent des papiers du chevalier d’Eon.

Bibliographie

Informations extraites de l’introduction du répertoire.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.