Traitement en cours
Fonds d'archives

ABELIN (Pierre). 586AP.

Haut de page
Titre :
ABELIN (Pierre). 586AP.
Dates :
1969-1976
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Docteur en droit, diplômé de l’École libre des Sciences politiques, Pierre Abelin (1909-1977) est député républicain populaire de la Vienne de 1945 à 1958 et préside la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale en 1957-1958. Il fait ses classes ministérielles sous la IVe République et est successivement secrétaire d’État à la Présidence du Conseil chargé de la coordination des services du Commissariat au Plan, de l’Information et des relations avec le Parlement (cabinets Schuman, novembre 1947, juillet et septembre 1948), secrétaire d’État aux Finances (cabinet Pinay, septembre-décembre 1952) et secrétaire d’État aux affaires économiques (cabinet Edgar Faure, mars 1955-février 1956). Membre du Conseil économique et social représentant les territoires et départements d’outre-mer (1959-1962) et représentant de la France à l’Assemblée du Conseil de l’Europe, Pierre Abelin est maire de Châtellerault (1959, réélu en 1965 et 1971), conseiller général (1964, réélu en 1970) de la Vienne, président du conseil général de la Vienne (à partir de 1967) et président du comité d’expansion de la région Poitou-Charentes (1968-1973). Élu à nouveau député de la Vienne (1962-1974), il préside le groupe du Centre démocratique de l’Assemblée nationale (1963-1966) ; membre du comité directeur (1966) et secrétaire général (à partir de 1967) du Centre démocrate, puis membre du groupe Progrès et démocratie, il quitte ce groupe en octobre 1972 et devient non inscrit. Inscrit au groupe des réformateurs démocrates sociaux (1973-1974), il est vice-président de l’Assemblée nationale (1973-1974). Ministre de la Coopération du 27 mai 1974 au 12 janvier 1976, Pierre Abelin s’attire une vive popularité chez les chefs d’État d’Afrique noire. Mais l’affaire Claustre – Françoise Claustre, ethnologue enlevée par les rebelles du Tibesti – le contraint à s’effacer lors du remaniement ministériel de janvier 1976. Pierre Abelin avait aussi été administrateur de la Compagnie générale de constructions téléphoniques (1961-1972).

Modalités d'entrée

Dépôt, 1980.

Description

586AP/9. Membre du Conseil économique et social. 1959-1962.

586AP/46. Compagnie générale de constructions téléphoniques. 1968-1971.

586AP/13 ,24 , 30. Député européen. 1968-1974.

586AP/18, 28. Président du comité d’expansion de la région Poitou-Charentes. 1969-1975.

586AP/2, 5, 7,14, 31. Secrétaire général du Centre démocrate. 1972-1975.

586AP/11, 14, 17-18, 21, 30, 34, 39, 41, 43-45. Député-maire de Châtellerault. 1974-1976.

586AP/1, 3-4, 6, 8, 9-12, 15-27, 29-42. Ministre de la Coopération : correspondance, documents de travail des conseils des ministres, rapports sur la politique de coopération, documentation sur différents pays, interventions non parlementaires. 1974-1976.

Conditions d'accès

Communication soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Conditions d'utilisation

Reproduction soumise à l’autorisation des ayants-droit.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Les Archives nationales conservent le fonds d’archives du Centre démocrate et du Centre des démocrates sociaux sous les cotes AP/541(I) et AP/541(II).

Bibliographie

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Paris : Perrin, 1990, pages 755, 875.

Who’s who 1975-1976, page 98.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici