Traitement en cours
Fonds d'archives

DESTREM (Jean-Marie) et ROCHEFORT (Henri). 48AP.

Haut de page
Titre :
DESTREM (Jean-Marie) et ROCHEFORT (Henri). 48AP.
Dates :
1849-1880
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Jean-Marie Destrem (1842-1929) fut le tuteur légal d’Henri, marquis de Rochefort-Luçay, dit Henri Rochefort (1831-1913).

Henri, marquis de Rochefort-Luçay, dit Henri Rochefort (1831-1913), fit ses études au collège Saint-Louis, et s’essaya à la poésie dès les bancs du collège. Il commença des études médicales qu’il abandonna presque aussitôt. Il se lança par la suite dans le journalisme. En 1856, il entre au journal le Charivari, chargé de la rubrique théâtre. Il créa d’ailleurs une vingtaine de vaudevilles.

Il contribua ensuite au Nain jaune, au Figaro, au Soleil ; tout en étant officiellement chargé de chroniques littéraires, il se créa une place avec des articles alertes et mordants, hostiles à l’Empire. Contraint de quitter Le Figaro, il fonda La Lanterne, le 1er juin 1868. Accablé d’amendes et de condamnations, il partit pour un bref exil à Bruxelles. Rentré en France et élu député de Paris, il fonda La Marseillaise (1869). Emprisonné 6 mois à Sainte-Pélagie en 1870, il fut libéré le 4 septembre et fut nommé membre du gouvernement de la Défense nationale dont il démissionna à la suite de l’émeute du 31 octobre. En février 1871 il créa le Mot d’ordre où il s’oppose à Thiers et aux Versaillais ; en septembre 1871 il est condamné à la déportation à vie en enceinte fortifiée. Transféré en Nouvelle-Caldonie à la fin de l’année 1873, il réussit à s’évader en mars 1874 et après un long périple, rejoignit à Londres les Communards exilés. Rentré à Paris après la loi d’amnistie du 11 juillet 1880, il reprit son activité de polémiste avec L’Intransigeant. Il se rapprocha alors du boulangisme et des antidreyfusards.

On lui doit un grand nombre d’ouvrages tels que : Les Français de la décadence (1866), La Grande bohême (1867), Les Dépravés (1875), Les Naufrageurs (1876), L’Aurore boréale (1878), L’Evadé (1880), Les Aventures de ma vie (1895-1896).

Modalités d'entrée

Don de monsieur Jean Destrem, 1917.

Description

48AP/1-4. Lettres adressées par Henri Rochefort à son tuteur Jean-Marie Destrem.

48AP/4(suite). Lettres relatives à Rochefort adressées à Destrem.

48AP/5. Papiers personnels de Rochefort, quittances de loyer, d’impositions, cahier de sa main contenant des phrases drolatiques, portrait au crayon de Rochefort lycéen, photographies, coupures de jounaux, brochure , lettre de Camille Pelletan à M. Destrem. 1849-1880.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Bibliographie

Le Larousse du XXe siècle, tome VI, Paris, 1933, pages 10-11.

Robert (Adolphe), Bourloton (Edgar) et Cougny (Gaston), Dictionnaire des parlementaires français, tome V, Paris, 1891, page 173.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.