Traitement en cours
Fonds d'archives

GOURGAUD (général) et sa famille. 314AP.

Haut de page
Titre :
GOURGAUD (général) et sa famille. 314AP.
Dates :
XVIIIe-XXe siècles
Niveau de description :
fonds

Histoire administrative/notice biographique

Gaspard Gourgaud (1783-1852) entra à l’École polytechnique le 23 septembre 1799 puis rejoignit l’école d’artillerie de Châlons le 22 septembre 1801. Affecté comme lieutenant en second au 7e régiment d’artillerie à pied (1802), il fut adjoint au professeur de fortification de l’école d’artillerie de Metz en 1803. Il prit part aux campagnes de l’Empire (Eckmühl, Essling, Wagram). Capitaine en 1808, il fut détaché en 1810 à la manufacture de Versailles, puis rejoignit l’Espagne où il se distingua au siège de Sarragosse. Envoyé en mission à Dantzig en vue de préparer secrètement la campagne de Russie, il fut nommé, le 3 juillet 1811, officier d’ordonnance de l’Empereur. Admis dans les gardes du corps de Louis XVIII sous la Première Restauration, il rejoignit Napoléon au retour de l’île d’Elbe. Nommé général de brigade et aide de camp de l’Empereur le 21 juin, il le suivit à Sainte-Hélène. Il partit en 1818 pour l’Angleterre. Il publia La Campagne de 1815 et commença une vie errante à travers les cours d’Europe pour plaider la cause de Napoléon. Autorisé à rentrer en France en 1821, il se consacra à la rédaction de divers ouvrages, dont Sainte-Hélène, journal inédit de 1815 à 1818 qui ne fut publié qu’en 1889. En 1822, il épousa Marthe, la fille de Roederer, qui mourut en 1823 après la naissance d’un fils. Réintégré dans son grade en 1816, Gourgaud fut successivement commandant de l’artillerie de Paris et de Vincennes, aide de camp du roi (1832), aide de camp du roi (1832), lieutenant général (1835), inspecteur général de l’artillerie (1836), commandant en chef de l’artillerie sur la frontière du Nord (1839). En 1840, il accompagna le prince de Joinville pour ramener en France les cendres de l’Empereur qu’il avait réclamées dès 1821. Président du conseil de l’artillerie (1845), il fut mis à la retraite en 1848. Élu député des Deux-Sèvres en 1849, il perdit toutes ses fonctions après le coup d’État du 2 décembre 1851.

Son fils Louis-Marie-Napoléon-Hélène Gourgaud (1823-1879) épousa Alexandrine-Victoire-Catherine Melin Ramond du Taillis, fille d’Amédée Melin, adoptée par son beau-père, le général Ramond du Taillis, époux d’Aline Boscary, veuve en premières noces de Melin. Leur fils, Honoré-Gaspard-Napoléon Gourgaud (1858-1880), fut conseiller général du Loiret. Il eut lui-même un fils, Napoléon Gourgaud, qui épousa Eva Gebhard.

Modalités d'entrée

Dépôt, 1970-1975, transformé en dation, 1988.

Description

314AP/1. Généalogie et papiers personnels de Gaspard Gourgaud. 1783-1823.

314AP/2-3. Mission de 1812. Campagne de 1813.

314AP/4. Passage de Napoléon Ier à Rochefort et à l’île d’Aix, et vie à Sainte-Hélène. 1815-1864.

314AP/5. Manuscrit de l’ouvrage sur La Campagne de 1815.

314AP/6-7. Député de la Seine et président de l’Assemblée nationaSéjours à Londres, Hambourg et Francfort. 1818-1821.

314AP/8. Mémoires de Napoléon.

314AP/9-10. Correspondance familiale et diverse. 1806-1850.

314AP/11. Affaires diverses. 1812-1832.

314AP/12-14. Inspecteur général de l’artillerie. 1832-1845.

314AP/15. Retour des Cendres. 1830-1849.

314AP/16. Funérailles de Madame Adélaïde. 1847-1848.

314AP/17. Ouvrages militaires. 1812-1815 et sans date.

314AP/18 , 27. Famille Bonaparte. XVIIIe-XIXe siècles.

314AP/19 , 24-26. Collection d’autographes avant 1900.

314AP/20. Baron Napoléon Gourgaud, fils du général. 1840-1917.

314AP/21. Honoré Gaspard Gourgaud, petit-fils du général.

314AP/22-23. Baron Napoléon Gourgaud, arrière-petit-fils du général, et sa femme, née Eva Gebhard.

314AP/28-29. Famille Du Taillis, dont général Amable-Ramond Du Taillis. XVIIIe-XXe siècles.

314AP/30. Journal de Sainte-Hélène de Gaspard Gourgaud (1815-1819). Notes et mémoires historiques divers de Gourgaud. Retour des cendres (suite, juillet-août 1840). 1815-1819, 1840.

Conditions d'accès

Communication libre, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée, selon les modalités en vigueur aux Archives nationales.

Langue des documents

Français

Sources complémentaires

Le musée Napoléon de l’île d’Aix, fondé par la famille Gourgaud, conserve plusieurs lettres reçues par Gourgaud ou des membres de sa famille.

Bibliographie

Gourgaud (général baron), Journal de Sainte-Hélène (1815-1818), préface et notes par Octave Aubry, Paris, 1944, 2 volumes, 341 et 365 p.

Tulard (Jean), dir., Dictionnaire Napoléon, Paris, 1999, tome I, pages 885-886.

Attention ! Restrictions du jour. Cliquez ici pour en savoir plus.